Gilets jaunes : détermination intacte pour faire tomber Macron

gilets-jaunes
Les Gilets jaunes appellent à la démission de Macron. D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui – Le contraste est saisissant. Au moment où la presse internationale s’est unanimement et à juste titre interrogée : «Emmanuel Macron est-il fini ?», les médias français, eux, se basant sur le décompte – unique comme par hasard – donné par le ministre de l’Intérieur, parlent de «baisse de la mobilisation et d’essoufflement du mouvement» des Gilets jaunes qui ont, ce samedi 15 décembre encore, investi la capitale mais aussi toutes les grandes villes dans un calme relatif, en tout cas, avec moins de scènes chaotiques et d’affrontements violents avec les forces de l’ordre que les précédents épisodes.

Tant et plus, clairement, c’est la question du départ sans condition d’Emmanuel Macron qui est posée. Au-delà des revendications sociales et économiques, pour les Gilets jaunes, l’objectif est de faire tomber Emmanuel Macron, un président sans parti, La République En Marche !, une coquille vide. Les réponses apportées, lundi dernier, n’ont pas suffi à calmer la grogne qui s’amplifie en dépit du contexte sécuritaire marqué par l’attentat de Strasbourg sur lequel pèsent, selon certaines figures de proue du mouvement, de nombreux soupçons, curieusement, il n’y a eu aucune réaction de solidarité internationale, a-t-on fait remarquer.

Le matraquage médiatique visant à les diaboliser et le concours actif des éditorialistes, plutôt des opinionistes, avec pour mission de sauver le fantassin Macron, et qui s’étonnent que, tout à coup, les Gilets jaunes ou «ceux qui ne sont rien» – propos d’Emmanuel Macron – ont voix au chapitre et partagent les plateaux de télévision, naguère un domaine qui leur était exclusivement réservé, se sont départis de la forme de lutte initiale pour se constituer, dans les prochains jours, en une véritable force politique, ont-ils indiqué en marge de la manifestation de ce samedi.

En serait-il autrement ? Le chant de la Marseillaise ponctué par le mot d’ordre «Macron démission», scandé par les milliers de Gilets jaunes plus que jamais mobilisés, le nombre n’y fait rien, seules comptent la détermination et la revendication de la mise en œuvre du RIC (référendum d’initiative citoyenne) qui traduisent ni plus ni moins leur volonté de soustraire le pouvoir des mains de la ploutocratie et, ainsi, de reprendre le destin de la France.

En attendant le passage de la tornade, Jupiter est redescendu du firmament pour se réfugier dans le bunker du palais de l’Elysée.

M. S.

Comment (19)

    idia
    17 décembre 2018 - 9 h 13 min

    chez les arabes les manifs ont amenes les fachos islamistes , en France ca sera Lepen .les medias attaques Melenchon trop proche du communisme donc ennemi jure des usuriers .

      Kenza
      17 décembre 2018 - 15 h 27 min

      D’abord, il n’y a plus de communisme; Et ensuite, que ce soit Mélenchon ( front de gauche) ou Le Pen ( extrême droite), les deux sont des éléments nécessaires au système pour qu’il perdure…s’ils n’existaient pas,il aurait fallu les créer.

    Vroum Vroum 😤..
    17 décembre 2018 - 1 h 46 min

    Alors que les 27 Pays Européen vivait presque libre ils ont créé leur propre panier de crabes , l’Union européenne , dans laquelle ils se débattent maintenant pris à leur Utopie sans lendemain…a cela s’ajoute l’Euro qui les enchaînent et les étouffent..ça bouillotte dans le panier !!..

    Algerien et patriote
    16 décembre 2018 - 19 h 18 min

    Je me souvient il y a un ans et demi ,que certains lecteurs AP ce gargariser et chanter l’election du roi macron car les français savait voter pour un jeune president,qui allais faire evoluer le pays et patati et patata et cela ne risquer pas d’arriver en Algerie. J’espere bien que cela n’arrivera jamais a notre pays de mettre en place un usurier a la solde des rotshilds. Aller sorter de votre trou pour defendre la marionette, aller ont vous attend pour defendre la l’usurier… Comme dit la fourmie a la sigale vous pouvez chanter maintenant……

    3
    1
      الهوارية في فرنسا
      16 décembre 2018 - 23 h 32 min

      On a voté par défaut, pour éviter Sarkozy au premier tour, puis pour éviter Marine Lepen.
      pensant bien faire mais on s’est gouré, on aurait du ne pas aller, voter Libra yerkeb, wela, Allah layrekbah wled hram
      Nous, on a rien à voir avec ces Khabiths qui dépouillent le peuple…
      La plupart des français sont riches nés avec une cuillère d’argent car leurs parents ont été soit actionnaires, ou rentiers et touchent des pensions valant parfois 30 000€ par mois, c’est pour cela que d’autres ceux qui portent des gilets jaunes sont issus des familles pauvres fils et filles d’anciens ouvriers manutentionnaires soit issus de l’immigration européenne et ne possèdent aucun patrimoine et vivent de petits boulots intérimaires ou les aides sociaux, RSA, AAH allocation de parents isolés ou retraite de minimum vieillesse.
      Moi, je touche le chômage, vu que ma mère est gravement malade, je vais toucher une allocation pour la surveiller et l’assister de tierce personne de 320€ de la sécu et la différence de la CAF soit 300€ .. Ma mère touche 950€ sa retraite, elle a bossé 17 ans et 350€ tous les 2 mois de l’assurance d’accident de travail de papa.
      Je cherche un travail, mais c’est difficile ici…. ,Je suis dans une ville la plus étrangère de France, c’est à dire Sbanyoulia

      Kenza
      17 décembre 2018 - 14 h 37 min

      Voici ce que j’écrivais il y a plus d’un an, c’était juste avant la présidentielle. Aujourd’hui, le mouvement des GJ me donne raison…En tout cas, il était temps que le peuple français se réveille. Mieux vaut tard que jamais!

      Kenza
      12 avril 2017 – 15 h 37 min
      « J’ai regardé toutes les vidéos de Mr Assellineau et j’ai appris beaucoup de choses avec lui. C’est un homme féru d’histoire quelqu’un de très intelligent , un homme juste et intègre, tout le contraire des politicards et des marionnettes qui dirigent la France . C’est un véritable patriote et un espoir pour le France et les Français. Je pense sincèrement que les français d’origine maghrébine, s’ils veulent casser ce système qui les rejettent, doivent voter Assellineau. Le seul fait d’être banni des médias sionistes et surtout de BFMtV la chaîne sioniste qui veut faire élire Macron, le candidat de la finance sioniste, ça vaut le coup de voter pour Mr Assellineau. C’est le moment de faire entendre votre voix , dire que vous existez et que , dorénavant, il faut compter avec vous et que vous refusez d’être les éternels laissés-pour-compte du système
      Votez Assellineau, c’est le seul candidat qui fait vraiment peur à ce système soumis aux américano-sionistes et à Israël. Aujourd’hui, avec Mr Assellineau, vous n’avez aucune raison de vous abstenir.
      Si en tant qu’algérienne je veux que Mr Assellineau soit le prochain président de la France, c’est parce que lui, contrairement aux va-t-en-guerre et aux larbins des américains tels que Mr Hollande et son fils Macron, c’est un espoir pour la paix dans le monde et pas le risque de sombrer dans une 3ième guerre mondiale voulue par Israël et le lobby sioniste qui dirige le monde. Macron et tous les autres candidats ont approuvé l’attaque américaine contre la Syrie sauf Mr Assellineau. Si Macron est élu, il restera dans la ligne de son père, le piètre président Hollande. Cela veut dire qu’il restera la marionnette du lobby sioniste et du CRIF. Cela veut dire aussi, concernant la Syrie, la France restera sur sa position qui est celle de ses maîtres américains et israéliens de faire partir Assad avec toutes les conséquences catastrophiques que cela peut avoir sur toutes nos régions allant du moyen-orient jusqu’au Sahel. Pensez-y ! Avec la grande majorité des français épris de justice, de paix et de liberté vous pouvez changer les choses pour vous et pour toute la planète. La France hors de l’UE et de l’OTAN, c’est le projet satanique des américano-sionistes pour un nouvel ordre mondial qui s’écroule…. »

    Tredouane
    16 décembre 2018 - 18 h 46 min

    Ce qui se passe en france c’est du passé ,à moyens terme d’autres pays vont êtres touchés.

    Kenza
    16 décembre 2018 - 16 h 52 min

    De plus, afin de décrédibiliser le mouvement, ils ne mesurent le phénomène ( ou le noumène, un mot que vous venez de m’apprendre) qu’à l’aune du nombre des manifestants avec des chiffres sous-estimés. Ils ignorent, sciemment, ou parlent si peu des sondages qui confirment que la majorité des français soutiennent les Gilets jaunes. Ajouter à ça la répression des manifestants et l’interdiction, de façon indirecte ,de les laisser manifester, la France ressemble aujourd’hui à une dictature.

      Kenza
      16 décembre 2018 - 17 h 21 min

      C’est une réponse à:
      Copies Presques Conformes !
      16 décembre 2018 – 14 h 24 min

    الهوارية في فرنسا
    16 décembre 2018 - 16 h 38 min

    France 3 a caché la pancarte où était inscrit  » »Macron Dégage »’, BFMTV dénigre les manifestants de français de souche qui manifestent dans la Capitale de leur propre pays, oui, ils sont chez eux et ont le droit de s’opposer à misère dans laquelle ils sont obligés de la vivre quand les riches se bousculent dans les aéroports pour rentrer chez eux où il résident à l’étrange et leurs salaires est de plus 20 000€ par mois pour quelques heures passés au bureau

    Rayes Al Bahriya
    16 décembre 2018 - 14 h 37 min

    Un président des petits facebbokers et des twitteurs.
    Voilà la république en démarche de ce macron…

    Copies Presques Conformes !
    16 décembre 2018 - 14 h 24 min

    Ce qui me « fascine » dans cette révolte des gilets jaunes, c’est de constater que même en France pays réputé «démocratique» , « républicain », on retrouve chez elle depuis l’avènement de Macron des sosies à nous à savoir « leur pouvoir FLN » et « leur média ENTV » ! On a constaté que toutes les chaînes d’info en continue ou pas sont du côté de Macron ! Hier Samedi 15 décembre, tous ces médias ne parlaient que de la baisse de la mobilisation, que d’un Macron qui a satisfait toutes les revendications, en zappant complètement le noumène (le vrai sens du phénomène, son essence même) de la naissance des gilets jaunes : système politique ultra libéral et financier, mauvaise répartition de la richesse nationale, baisse drastique du pouvoir d’achat, poids insupportable des impôts et taxes sur les contribuables !

    Ces laudateurs et flagorneurs ont complètement ignoré les plus de 65 000 gilets jaunes présents (et encore c’est le chiffre officiel des autorités et non le réel) qui ont bravé le froid, la psychose générée par l’attentat lâche de Strasbourg, les contrôles brutaux au niveau des gares et des stations de métro dès 5 heures du matin et l’armada de près de 90 000 policiers et gendarmes (dont près de 10 000 dans Paris) qui ont provoqué des gilets jaunes pacifiques en lançant des grenades lacrymogènes et des grenades assourdissantes alors que les manifestants ne montraient aucune espèce d’agressivité particulière du fait qu’ils ont su cette fois-ci isoler les casseurs qui existent par ailleurs dans toute manifestation ! Macron va finir sans réel danger son mandat car il a son FLN et sa ENTV bâtis sur d’autres fondations et « une légitimité » plus solides encore : les banques, les milieux financiers internationaux, les lobbies sionistes, les Francs Maçons etc… etc … !

    4
    2
      Kenza
      16 décembre 2018 - 16 h 49 min

      De plus, afin de décrédibiliser le mouvement, ils ne mesurent le phénomène ( ou le noumène, un mot que vous venez de m’apprendre) qu’à l’aune du nombre des manifestants avec des chiffres sous-estimés. Ils ignorent, sciemment, ou parlent si peu des sondages qui confirment que la majorité des français soutiennent les Gilets jaunes. Ajouter à ça la répression des manifestants et l’interdiction, de façon indirecte ,de les laisser manifester, la France ressemble aujourd’hui à une dictature.

      Anonyme
      16 décembre 2018 - 18 h 59 min

      @ copies presque conformes
      C est tout simplement parce que le secteur de la presse en France est un grand Monopoly. Tout s’achète, tout se vend, les journaux, les télés, les radios. Quelques milliardaires se partagent le gâteau. Résultat : 90 % des quotidiens nationaux vendus chaque jour appartiennent à 10 oligarques ! D’après les calculs de Basta !, les mêmes possèdent des télévisions et radios qui totalisent respectivement 55% et 40% des parts d’audience . Vous avez donc une grande probabilité de lire, regarder ou écouter chaque jour des médias qui appartiennent à ce petit cercle de milliardaires. Et ce qui motive de riches patrons à créer des conglomérats médiatiques – qui ne rapportent pas vraiment d’argent – c’est d’abord la possibilité d’acheter de l’influence.
      .

    Anonyme
    16 décembre 2018 - 14 h 08 min

    La makhnazie ne communique pas beaucoup sur cette Révolution qui se passe en France si la démission de mac-ron
    devenait effective ce qui annonce un prolongement naturel au Détronage du Palais du Haschich dont sa majesté bouffi VI
    protégé par emmanuel Jupiter perd ainsi son dernier soutien ,sous les murs du palais il y a conciliabule pour le futur exil
    au Qatar meme MBS ne veut pas de lui , et mac-ron partit restera Betz ou il serait téméraire de s’y réfugier !!
    Quand la France a mal au Ventre c’est el marok qui a mal !!

    3
    2
    Felfel Har
    16 décembre 2018 - 12 h 57 min

    Les médias-béquilles qui tentent d’empêcher Macron de s’écrouler, aveuglés et soumis au Capital, oublient que la stratégie dicte parfois de reculer pour mieux sauter. Le répit, apparent des GJ, ne doit pas s’accompagner de « cocoricos » triomphants; ce n’est pas la fin de leurs cauchemars. Le conflit s’est inévitablement inscrit dans la durée. Attendons la suite! Dans l’intervalle, fredonnons cette chanson de J. Brel (Ne me quitte pas)!
    « On a vu souvent rejaillir le feu de l’ancien volcan qu’on croyait trop vieux…. »
    Attention à la prochaine éruption volcanique!!!

    Anonyme
    16 décembre 2018 - 12 h 55 min

    La France est à l’agonie et se trouve à un tournant de son histoire mais je suis pessimiste.Du point de vue algérien, nous devons trouver d’autres partenaires car la France est hors jeu pour un grand laps de temps.

    4
    2
    Asma D
    16 décembre 2018 - 11 h 51 min

    Si le mouvement demeure pacifique et ne fait pas le jeu des petits casseurs de Castaner, alors Macron, le serviteur de la ploutoctratie et de la finance internationale va tomber.

    Anonyme
    16 décembre 2018 - 11 h 20 min

    Si le mouvement des gilets jaunes persiste il n y aura pas d issues pour Macron que la dissolution de l Assemblee nationale et des elections anticipees.Le ras le bol des Francais n est plus a ignorer et un retour en arriere est presque inimaginable.Macron est pousse petit a petit vers la demission.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.