Amnesty et HRW : «La torture est une pratique courante au Maroc»

torture
Manifestation contre la torture au Maroc en juin dernier. D. R.

Amnesty International a appelé à un «procès équitable» en appel pour les militants du mouvement du Hirak déclenché en 2016 par la mort d’un vendeur de poissons, broyé dans une benne à ordure en tentant de s’opposer à la saisie de sa marchandise. Entre mai et juillet 2017, les forces de sécurité marocaines ont arrêté des centaines de manifestants du mouvement, dont des dizaines de mineurs. Depuis, la justice marocaine continue de déclarer coupables des centaines de manifestants, journalistes et défenseurs des droits humains.

L’ONG de défense des droits de l’homme a dénoncé, à l’occasion, des condamnations en première instance «fondées sur des ‘’aveux’’ extorqués sous la torture et des conditions inhumaines» de détention des accusés. «Les autorités judiciaires du Maroc doivent veiller à ce que le procès en appel ne se résume pas à un nouveau simulacre de justice émaillé de plaintes pour torture et autres violations du droit», déclare l’organisation dans un rapport rendu public ce matin.

Le procès en appel du chef de file du Hirak, Nasser Zefzafi et de ses compagnons du mouvement de protestation dans la région du Rif (Nord), a débuté le 14 novembre à Casablanca, cinq mois après leur condamnation en première instance à des peines allant jusqu’à 20 ans de prison. «Le gouvernement marocain a utilisé (une) procédure légale entachée d’irrégularités pour sanctionner et réduire au silence d’éminents manifestants pacifiques (…) et pour dissuader les citoyens de s’exprimer», a déclaré Heba Morayef, la directrice régionale d’Amnesty dans un communiqué, en dénonçant une «erreur judiciaire flagrante».

Nasser Zefzafi avait déclaré en audience que des policiers «l’ont frappé lors de son arrestation le 29 mai 2017 et ont menacé de violer sa mère âgée devant lui», rappelle Amnesty. Après son arrestation, Nasser Zefzafi «a été placé à l’isolement plus de 15 mois» pendant l’enquête «dans des conditions s’apparentant à de la torture», selon Amnesty. Un de ses camarades, Hamid El Mahdaoui, est  détenu à l’isolement depuis plus de 470 jours, une période si longue qu’elle constitue un acte de torture», poursuit l’ONG dans son rapport repris par de nombreux médias.

L’organisation Human Rights Watch (HRW) avait déjà appelé, elle aussi, la justice marocaine à tenir compte de rapports médicaux faisant état de tortures pendant la procédure. Toutes les accusations de violences policières ont jusqu’à présent été systématiquement rejetées par les autorités marocaines, regrette HRW.

S. S.

Comment (20)

    Liberté pour Adlane Mellah
    19 décembre 2018 - 1 h 02 min

    Liberté pour Adlane Mellah

    djil
    17 décembre 2018 - 17 h 10 min

    @ Imran 12h17 Voilà ce que déclare une victime du Makhzen et de ses esclaves, cette semaine devant le Parlement Européen. Il s’agit de N. Zefzafi avec sa lettre lue par son père en larmes : »..j’ai été enlevé dans un endroit sur la côte après que la région a été assiégée par des navires de guerre, des hélicoptères, et des véhicules militaires escortés par des soldats lourdement armés..Au commissariat, j’ai été soumis aux pires formes de torture, battu avec des objets tranchants,et des bûches..J’ai été soumis à une torture physique, verbale et morale et à la forme de torture la plus extrême : le viol….La violence s’est poursuivie sans interruption dans l’hélicoptère qui m’a transporté d’El Hoceima à Casa..Alors que je saignais abondamment cinquante agents m’ont torturé à tour de rôle  » Cette déclaration a été rapportée par le journal marocain « YaBiladi »..

    12
    8
      Imran
      17 décembre 2018 - 17 h 31 min

      Un hélicoptère avec 50 places ?

      7
      8
      Anonyme
      17 décembre 2018 - 17 h 58 min

      Si 50 agents torturent un seul bonhomme ,il n’en restera de lui que les ongles et les cheveux.

      7
      7
        djil
        17 décembre 2018 - 19 h 52 min

        Vous , agents et esclaves du Makhzen, vous savez détourner l’attention des crimes commis par vos maîtres. Mehdi Ben Barka ( Allah yarhmou ) vous n’en avez laissé subsister ni ongles, ni cheveux pour une sépulture. Et vous osez ironiser sur vos héros.

        8
        5
    Karma
    17 décembre 2018 - 15 h 12 min

    Je ramasse des innocents quand je veux puis je les utilise comme geste généreux en les graciant…
    Quand des ONG et autres lobbies ont besoin d’une rallonge, ils titillent et font paniquer ce pays avec de vrais motifs.
    Une fois contentées ils se calment et se retournent contre l’Algérie car leurs poches ont été très bien remplies pour cela aussi…

    13
    5
    WAKHA
    17 décembre 2018 - 14 h 49 min

    Ces ONG ont oublié le procès de Gdeim Izik entaché d’irrégularités , et la persécution des Saharaouis chez eux qui dure
    depuis 43 ans , normal que personne ne s’émeut le marok est le défouloir des Européens dont le roi est leur serpillère
    en plus il leur lèche les pieds ! et le comble de tout ça pendant que la populace crève de Faim et de Soif et réclame des droits le petit fils du glaoui se pavane en s’offrant des montres a 120 000 dollars et emprisonne ses sujets a 20 ans de Prison , Zefzafi en est l’exemple de cette monarchie médiévale , l’injustice et la persécution vit ses derniers jours !!

    14
    14
      Imran
      17 décembre 2018 - 15 h 54 min

      Nn c’est les Européens qui lèche les pieds du Maroc, sinon on les envahis de drogue, de migrants, de terroristes, des pires criminels que compte nos prisons. La preuve ça marche, l’union européenne vient d’élargir au Sahara l’accord de libre-échange, Siemens, total, société générale, crédit agricole, air France, transavia , kosmos energy, mc Donald, pizza hut ont investi à laayoune dakhla boujdour………Le makhzen est impitoyable

      8
      16
        WAKHA
        17 décembre 2018 - 16 h 29 min

        @Imrat
        au lieu de venir troler pour ton makhnaz tout en mentant
        sur qui est au Sahara Occidental pour ta gouverne
        6 février 2018. ONHYM annonce le départ de Kosmos.
        autre mensonge de ta liste
        La procédure de justice engagée en automne 2017 par le Front Polisario contre la compagnie aérienne Transavia, qui avait inauguré un vol entre Paris-Orly et la ville sahraouie occupée de Dakhla, a porté ses fruits : la firme aérienne à bas prix néerlandaise, qui fait partie du groupe Air France-KLM, a annoncé hier l’annulation de sa desserte Paris-Dahkla sans en expliquer les raisons c’était en 2018 .
        D’autres défections sont a venir ou zid ou zid kh’ir
        el mégaphone ho el barouitta wine daba !!

        11
        11
          Imran
          17 décembre 2018 - 16 h 36 min

          Pour la saison 2018- 2019 transavia vient d’annoncer la réouverture de la liaison Paris Orly, et la ville de dakhla. Sans compter les championnats du monde de wake board, kite surf dans la magnifique lagune bleue turquoise de dakhla. Le polisario doit se bouger les f…. si il a les c……

          14
          8
    Yeoman
    17 décembre 2018 - 12 h 24 min

    Attention aux peuples gouvernés par la terreur. Dans ces pays-là, il suffit que la peur baisse d’un cran pour qu’elle change de camps.

    13
    8
      Anonyme
      17 décembre 2018 - 12 h 54 min

      Le prochain figurant sera trainé dans la boue du régime, là sera le tribunal du siècle

      7
      4
    Imran
    17 décembre 2018 - 12 h 17 min

    Cette ong devrait condamner les USA où les gens sont exécutés à la chaise électrique, aux injections, ou les noirs sont abattus dans la rue avec impunité. Ou en Palestine ou les enfants palestiniens sont tués, les maisons détruites, les oliviers arrachés, l’eau détournée par les sionistes. Ou en France ou chaque week-end des centaines de gilets jaunes sont déférés devant la justice , ou les étudiants sont obligés d’être à genou sinon ils se font exécutés. Ou en Chine ou les ouigours ( musulmans )sont internés dans des camps de concentration, en Birmanie chez les rohingyas………

    19
    9
      IMAZIREN
      17 décembre 2018 - 13 h 13 min

      Ce n’est pas une raison pour que, le marouk petit pays fasse de la même sorte voire pire que ces pays.

      17
      17
        Imran
        17 décembre 2018 - 13 h 28 min

        Moi j’ai toujours appris à l’école que le Maroc avait 3500 km de côte, donc petit pays c’est abusé…….

        16
        20
          Nourdine
          17 décembre 2018 - 14 h 08 min

          moins 1110 km du sahara occidental qui ne font pas partie et ne feront jamais partie du maroc. Les façades maritimes de ceuta et mellila sont à déduire également. Mais vous pouvez ajouter ce qui reste à la façade maritime de la France en les qualifiant de façade française d’outre-mer. Les marocains sont les champions pour s’approprier les biens d’autrui mais pas très regardant quand il s’agit de leurs biens.

          20
          16
          Bravo IMRAN
          19 décembre 2018 - 0 h 59 min

          Bravo, bravo, bravo « IMRAN »

    Anonyme
    17 décembre 2018 - 12 h 09 min

    « Amnesty et HRW : «La torture est une pratique courante au Maroc» Mais c’est choquant,inadmissible ! Nous algériens,nous avons mis un terme à cette pratique barbare depuis l’époque ottoman ou nos corsaires capturaient les chrétiens en mer pour les torturer et les vendre.

    16
    19
    Felfel Har
    17 décembre 2018 - 12 h 03 min

    Ces ONG ont-elles enfin osé se débarrasser de leurs oeillères pour découvrir ce que le monde sait depuis plus d’un demi-siècle? Comme toutes les monarchies, le Maroc pratique la torture depuis si longtemps qu’il est difficile de fixer une date. Il est difficile de croire que les ambassades européennes, d’habitudes si chatouilleuses en matières de démocratie et de droits humains, n’aient rien vu ni entendu. Tout comme toutes ces ONG occidentales, si fouineuses, qui n’ont rien su de cette pratique. Elles ont fait dans la diversion en se focalisant sur des pays qui n’avaient pas bonne presse chez eux, en raison de leur refus de se mettre à genoux et de subir leur diktat.
    Que feront donc les pays européens maintenant que le pot-aux-roses est découvert, et cela ne sent pas bon pour leur protégé? Nada, Rien, Wallou, nothing!!!

    19
    11
      Ch'ha
      17 décembre 2018 - 22 h 38 min

      @Felfel Har
      ONG qui n’ont de NON gouvernementales que le NOM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.