Le député M’jid El-Guerrab : «Quand je vais en Kabylie, je parle en berbère»

M'jid El Gu
M'jid El-Guerrab. D. R

Par Karim B. – «Quand je vais en Kabylie, je parle en berbère», a confié le député franco-marocain M’jid El-Guerrab dans un entretien au journal marocain Le Matin. Le député LREM s’est dit fier de représenter ce qu’il a qualifié de «plus belle circonscription», à savoir la communauté française au Maghreb. «Au Niger, j’ai parlé en berbère avec les tribus touarègues et c’est le même berbère que chez nous au Maroc», a-t-il encore dit, ajoutant qu’«en réalité, je me sens africain et c’est plus ce côté africain qui est reconnu à ma personne que le fait d’être originaire de tel ou tel pays».

M’jid El-Guerrab, qui se dit à la fois Français, Marocain et Algérien – il est marié à une Algérienne –, s’est étonné que sa réaction opposée à la restriction des visas aux Maghrébins décidée par Emmanuel Macron ait été «surtout relayée par les médias algériens» et qu’elle n’ait pas eu d’écho au Maroc. Le député franco-marocain a, en effet, fait part de sa désapprobation quant aux mesures restrictives qui ont pénalisé les Algériens, les Marocains et les Tunisiens qui ont vu le nombre de refus de visa augmenter de façon exponentielle, y compris pour des catégories socioprofessionnelles qui jouissaient d’un certain avantage par le passé.

«J’ai dit mon incompréhension sur cette question au ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Il y a des grandes ambitions qui sont annoncées par le président de la République (Macron, ndlr) et, de l’autre côté, il y a un durcissement de la politique des visas», a constaté El-Guerrab, estimant que ces mesures peuvent avoir pour conséquence l’exacerbation de la francophobie. Le député franco-marocain souligne, à ce titre, qu’il a mis en garde le gouvernement sur «un sentiment de francophobie qui se développe».

«Aujourd’hui, les Etats d’Afrique de l’Ouest préfèrent se tourner vers l’Afrique du Nord, avoir un dialogue Sud-Sud et développer ce dialogue-là plutôt que d’avoir des relations avec des pays lointains, comme la France avec laquelle beaucoup de problèmes se posent», a relevé M’jid El-Guerrab.

Voilà un élu français qui s’enorgueillit de maîtriser la langue de ses ancêtres, pendant qu’une députée algérienne raciste va jusqu’à menacer sa fille de mort si elle parlait en kabyle…

K. B.

Comment (107)

    umazigh
    15 janvier 2019 - 3 h 29 min

    l’afrique du nord amazigh depuis la luit des temps et elle le restera ce n’est pas par ce que tu écrit le contraire sur un bout de papier qu cela changera la réalité des choses
    c’est bien d’entendre qu’elqu’un qui ne s’invente pas une vie un amazigh est le bien venu chez lui et chez lui c’est l afrique du nord

    Anzar
    22 décembre 2018 - 13 h 20 min

    Régionaliste ou xénophobe est peut être plus approprié comme terme pour la designer, le racisme n’existe pas il n’y a qu’une seule race c’est la race humaine.

    Émir Abdelkader
    18 décembre 2018 - 14 h 07 min

    L’Algérie est actuellement Arabe ! Pourquoi le nier ? A trops écrire que l’Algérie entière n’est pas Arabe ça cache quelque chose ! Porté des lunettes et lisez la constitution documentez vous !!!

    13
    7
      Firmus
      19 décembre 2018 - 18 h 59 min

      L’Algérie n’est pas arabe monsieur osez dire ça c’est légitimer une colonisation venue au 7 siècles et ça c’est insupportable pour un autochone Berbère c’est comme continuer de dire que l’Algérie est Française rachetez vous une histoire ou instruisez vous au lieu de dire des inepties basés sur des mensonges et une propagande d’Etat avilissante tant qu’un Berbère respira et se sentira amazigh jamais je laisserais dire que ma terre ancestrale est « arabe » il faut aucune dignité pour le proclamer ce qui est votre cas

      2
      9
      Firmus
      20 décembre 2018 - 14 h 02 min

      ça ne vaut rien dire une constitution écrite par des voleurs surtout quand ils réécrivent l’histoire pour faire croire que ce pays est « arabe ». Donc faudrait se contenter bêtement de suivre ce que certains propagandistes ont écris et laisser faire MDR avec des gens comme vous ont se retrouvent avec une momie à la présidence et des charognards au pouvoir achetez vous une dignité et de l’honneur parce que vous avez plus depuis longtemps

      le pays de saint Augustin,de Jugurtha, de Massinissa est berbère n’en déplaisent aux idiots complexés et dépourvu de fierté bon a se vendre entre eux aux premiers venus

      merzouk
      22 décembre 2018 - 13 h 31 min

      Il y a un plus de 17 millions de locuteur berberophone en Algérie entre Chawis, kabyles et mzabs et d’autres et tout le reste de la population parle une langue hybride entre berbère l’arabe le phénicien, le turc, le français et depuis une quinzaine d’années l’anglais donc elle n’est qu’arabe que de nom d’autant plus qu’elle est tamazight depuis peu et officiellement, quand a la constitition ils ont déjà violée a plusieurs reprise elle n’a plus aucun crédibilité pour quiconque, donc les zélés faut se calmer !!

    ****CAPTAIN ALGÉRIA****
    18 décembre 2018 - 5 h 51 min

    Quand je vais au Maroc, je parle en hypocrite ! Une langue que vous maîtrisez à merveille !!

    51
    7
    ****CAPTAIN ALGÉRIA****
    18 décembre 2018 - 5 h 44 min

    L’Algérie restera indivisible dans le moindre centimètre, même avec vos tentatives INERTES de divisions et de techniques de manipulations, d’infiltration de la part de certains pays (Toujour les mêmes ! ) Pour mettre la main sur nos terres vous ne passerez pas par les Arabes et encore moin par les Kabyles comme vous essayer de faire à chaque fois ! Nous sommes vaccinés ! A ce propos, venez reprendre vos traitres avant que les finissent sur place !

    68
    7
    Souhila-DZ
    18 décembre 2018 - 0 h 37 min

    Ce guerba est -il dipiti en Algérie ou en France.
    Qu’il s’occupe des problèmes des français, personne n’ a élu ce marrouki dipouti en Kabylie.
    La Kabylie est Algérienne. POINT BARRE.

    52
    10
    ayweel
    18 décembre 2018 - 0 h 29 min

    c’est pas facile de se détacher de nos origines lorsque on a le sang africain qui coule dans nos veines. même sous d’autres cieux,quoique physiquement on est ailleurs, spirituellement on reste toujours attaché à notre terre, terre bénie par le sang de ses martyres, des guerres contre les romains à celle des années 90 contre les fanatiques relais de l’orient .

    19
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.