France : une commission nationale du débat public pour mieux torpiller le référendum

débat
Emmanuel Macron tente le dialogue avec les Gilets jaunes. D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui – Maintenant que des dissensions sont apparues dans les rangs des Gilets jaunes entre ceux – plus nombreux – qui veulent maintenir la pression et les modérés – plus visibles dans les médias – disposés, eux, à saisir la main tendue, le gouvernement, sous la baguette d’Emmanuel Macron, saisit la brèche pour tenter un redéploiement visant à reprendre la main sur le cours des événements. Après vingt mois de sourde oreille, d’impérities et d’exercice du pouvoir en solo et, surtout, après l’affaire Benalla, Macron n’est plus maître des horloges. Au regard du nombre de cafouillages, de couacs, d’annonces et de reculades de ces derniers jours, de toute évidence, il ne maîtrise plus grand-chose.

Avec des allures de course contre la montre, Emmanuel Macron, qui a séché la réunion préparatoire de la présidence française du G7 devant se tenir à partir de mardi à Biarritz, par peur d’un «acte 6» auquel ont déjà appelé certains Gilets jaunes dont la date est prévue non pas samedi, mais vendredi, jour de l’anniversaire du Président, et craignant toutes sortes de grognes catégorielles, notamment celle des policiers très menaçante, s’efforce de donner corps à la Commission nationale du débat public (CNDP), prétendument une réponse au Référendum d’initiative citoyenne (RIC), une des principales exigences des Gilets jaunes, dans les faits une échappatoire, voire une (énième) entourloupe pour noyer le RIC dans un simulacre de démocratie participative téléguidé depuis l’Elysée pour le compte de l’initiateur, bien sûr.

Après avoir, au début de la protestation, désigné à l’opprobre les premiers Gilets jaunes, ensuite tenté de diaboliser le mouvement, puis recouru à la matraque et répondu par la fermeté pénale contre les manifestants et, en donnant des miettes aux petites gens tout en maintenant le pactole à destination des plus riches, tenté, enfin, d’acheter la paix sociale, voici venu le temps de construire le dialogue, «un grand débat» vicié frappé du sceau de la suspicion pour sauver ce qui peut encore l’être. A ce propos, certains membres de ladite commission ont émis des doutes sur la transparence et la sincérité de cette démarche.

Pour ce faire et asseoir les bases de cette nouvelle forme de démocratie version Macron, tous les moyens sont bons, accuse-t-on du côté des Gilets jaunes réfractaires à toute idée de discussion avec l’Exécutif. Certains représentants auraient été, dit-on, approchés pour figurer en bonne place sur les listes aux élections européennes de mai prochain. D’une pierre deux coups : diviser pour mieux sévir et constituer, ainsi, une sorte de force supplétive adventice à la République en marche, le parti virtuel du Président.

Si ces allégations venaient à se confirmer, on assisterait alors au retour des usages anciens, en pire.
M. S.

Comment (8)

    Anonyme
    19 décembre 2018 - 23 h 33 min

    Ceux qui gouvernent vraiment la France sont en train de gagner du temps, comptant sur l’essoufflement et la division du mouvement surtout après le coup fomenté de Starsbourg. Si les Français laissent passer cette occasion, ce sera fini pour eux, même s’ils auront quelques miettes de consolation.

    2
    1
    Kenza
    19 décembre 2018 - 23 h 21 min

    Cette CNDP , ça sent l’entourloupe à plein nez! Normal, puisque ça sent les BHL, les Sarkosy…Jugez-en:

    1/ « Entre eux, c’est indéniable, le courant passe. Malgré quelques piques envoyées ici et là dans les médias au fil des années, Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron s’entendent bien. Presque à l’image de deux vieux copains. L’ancien chef d’État serait même aujourd’hui désigné comme « le conseiller de l’ombre » de l’actuel président de la République. Dîners discrets, rendez-vous professionnels, coup de téléphone… Bref, les deux hommes échangent régulièrement. Et leur entente ne daterait pas d’hier. »
    Gala Politique.

    2/ C’est Chantal Jouanno, une proche de Sarkozy et ancienne ministre sous sa présidence, qui va présider la CNDP dont le débat portera sur 5 thèmes et l’un des thèmes sera….l’immigration.
    Ce thème sur l’immigration voici comment Macron l’a présenté lors d’une allocation télévisée: « Je veux que nous mettions d’accord la nation avec elle-même sur ce qu’est son IDENTITÉ PROFONDE. Que nous abordions la question de l’immigration ».

    « Identité nationale », un thème cher à l’extrême droite et à…Sarkosy qui, d’ailleurs, en avait fait un débat quand il était président.
    Donc, à partir du point 1 et du point 2, on peut facilement conclure qui a suggéré à Macron d’inclure le thème de l’immigration dans le débat.
    Et c’est là où je veux en venir: En incitant Macron à parler d’immigration, Sarkosy au service du lobby sioniste, va faire d’une pierre deux coups: D’abord, en polluant le débat avec un thème qui n’a rien à voir avec la justice sociale que réclament les GJ, ça lui permettra de venir au secours de son copain, représentant des Rothschild, qui, à part quelques miettes, n’a aucune proposition qui puisse satisfaire les GJ, puisque la France est soumise aux GOPÉ (les Grandes Orientations de Politique Economique) imposés par Bruxelles.
    Ensuite, Sarkozy, qui, du temps où il était président, avait exprimé son amour de la France et son attachement à l’identité judéo-chrétienne, va pouvoir opposer cette France JUDEO-CHRÉTIENNE à cette immigration, généralement, MUSULMANE responsable des tous les maux de la France….
    Ainsi, le virus sioniste qui s’est propagé à tous les niveaux et qui ronge la France n’y est pour rien! Dormez bonnes gens! Rangez vos gilets! Sarko, BHL, le CRIF, les Rothschild par le biais de son représentant installé à l’Elysée….veillent sur vous!

    2
    1
      Kenza
      20 décembre 2018 - 8 h 49 min

      « Le monde judéo-chrétien contre le monde musulman », ça nous ramène directement au concept de « l’axe du bien contre l’axe du mal » initié par le crétin Bush et dont Sarkosy était un fidèle toutou….un concept lié au « choc des civilisations » qui, après un chaos généralisé ( nous y sommes ), doit nous mener à un « Nouvel Ordre Mondial » qui permettra au projet du « Grand Israël » avec pour capitale Jérusalem d’aboutir. Ainsi, la boucle est bouclée.
      PS: souvenez-vous bien de cette déclaration de BHL
      lors d’une rencontre organisé par le CRIF:
      « C’est en tant que juif que j’ai participé à l’aventure politique en Libye. J’ai porté en étendard ma fidélité à mon nom et ma fidélité au sionisme et à Israël ».

      2
      1
        Vroum Vroum 😊..
        20 décembre 2018 - 23 h 57 min

        @Kenza…tu n’est pas très loin du fond..mais quel est l’objectif final du Sionisme …pour cela faut remonter dans l’histoire , l’origine du Sionisme et avant lui la Cabal..et quand tu invoqués le Choc des civilisations cela entre dans la stratégie Sionisme pour arriver à son objectif…messianique..le Peuple Élu…précipiter la venue du Messie……Ces grands imbéciles de Sionisme cabalistique Anglo Saxons Israël sont borgnes et idiots , une Hérésie..sans lendemain….Dans le même ordre d’idioties le Wahabisme et sa fausse croyance , une autre hérésie , qui sert les Faux Espoirs du Sionisme et lui sert de bras armé pour détruire l’islam de l’intérieur…les ennemis que doit détruire le Sionisme sont les Chrétiens et Musulmans..et Daesh Wahabites l’outil..

        1
        1
    Felfel Har
    19 décembre 2018 - 17 h 23 min

    Macron aurait-il rejoint les GJ? La photo le suggère! « Revenons aux choses sérieuses » comme le réclamait un ancien journaliste! Pour moi, Macron est en sursis: il est vomi par la population et pris en otage par les prédateurs du Grand Capital et les patrons des entreprises du CAC 40, tous sous la botte du CRIF. Il tente de faire diversion et de casser le mouvement de contestation en se proposant en tant que rassembleur. C’est une vieille ruse perfectionnée par les Indiens. Quand leur attaque-surprise des convois de pionniers ne réussissait pas, ils offraient de « palabrer » et de fumer le calumet de la paix, en réfléchissant au prochain traquenard.
    Il est de notoriété publique que chaque fois que le pouvoir est à court d’idées et d’arguments, il organise des tables rondes, des commissions dans l’espoir de s’en sortir sans laisser de plumes et en pensant aux moyens de piéger ses opposants. Peine perdue, il ne s’en sortira pas parce que les GJ ne lui font pas confiance. Sa fin de mandat s’annonce chaotique et la perspective d’un second mandat est sérieusement compromise. Il n’aurait pas dû inviter les Français à « venir le chercher ».

    4
    1
    Vroum Vroum 😤..
    19 décembre 2018 - 15 h 06 min

    Le Président de 15% des Français Mr Macron est un Président Désavoué , son compte à rebours a commencé..de même pour son Gouvernement…quoi qu’il fasse ça n’ira jamais audela de gesticulations au vu de la Majorité du Peuple qui a tellement patienté qu’un retour en arrière est exclu. .Depuis Sarkozy qui avait fait le ménage des Gaulistes en favorisant les Atlantistes pro Usa Otan Sioniste et en passant par Hollande Fabius Bhl à Macron , le fossé est plus que jamais élargit entre la Majorité du Peuple est ces soit disant Dirigeants..(collabos ?) qui ont fait le choix pour une orientation Europeeiste /OTAN.. le contraire d’une politique Franco/Française souveraine et indépendante ..C’est ce que le Peuple Français dans sa majorité refuse et le fait savoir à travers le mouvement citoyen Gilets jaunes . .La Question est pour qui roule l’exécutif Français ?..Le pot au roses à éclaté et mis à jour le double jeu du Pouvoir qui est le dois au mur .. La manipulation n’a que trop durée , la situation est : les Collabos contre le Peuple . .La France du Peuple Patriotes où la désintégration programmée par l’élite au Pouvoir . .Le Pouvoir français est infiltré par le Sionisme Financier qui a travers la désintégration de la France qui elle même est un atout majeur dans l’Europe , permetra d’isoler la Russie ,..une Europe à 27 ingerable dont la France affaiblie et marionnette est le but des Sionistes /Usa dont l’objectif est la Russie . .Faire tout pour éviter l’Union de L’Europe avec la Russie qui a toujours été Européenne..et c’était un projet du Général de Gaulle pour contrer le Projet Américain à travers le plan Marshall de faire l’Union des États Européens , un cheminement vers une Europe Fédérale sous le joug de l’OTAN commandé par les Américain ..sans la Russie…pour cela travailler au corps la France depuis l’arrivée de Sarkozy à Aujourd’hui…C’est sans compter avec la Résistance du Peuple Français , car actuellement il s’agit de Résistance pour libérer la France des mains Collabos. .Voilà mon analyse.

    6
    2
      Kenza
      20 décembre 2018 - 0 h 13 min

      C’est aussi la mienne. Complètement d’accord avec vous.

      2
      1
    Asma D
    19 décembre 2018 - 14 h 42 min

    Macron va tout faire pour saborder le mouvement des gilets jaunes pour le remplacer par une entité louche issue soi-disant de ce mouvement en dénaturant son essence. Série à suivre.

    4
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.