Le parti d’Abdallah Djaballah accuse Abderrazak Mokri de «conspiration»

Mokri MSP
Abderrazak Mokri. New Press

Par R. Mahmoudi – Les manœuvres lancées tous azimuts par le chef du MSP, Abderrazak Mokri, pour récolter un maximum d’adhésions à sa démarche, ont fini par produire des résultats pervers. Son principal allié, le Front pour la justice et le développement (FJD), d’Abdallah Djaballah, vient de s’en démarquer de façon retentissante.

Dans un long commentaire, le «porte-parole» du FJD est tombé à bras raccourcis sur Mokri et son appel pour le report de l’élection présidentielle. Les mots utilisés pour décrire le chef du MSP sont d’une violence inouïe : «Opposant de salons feutrés et des antichambres de la conspiration.» «Après s’être imaginé, dans le sillage du printemps arabe, tour à tour comme le Morsi d’Algérie et l’Erdogan des Arabes, il a fini par tout perdre : ni le pouvoir s’est effondré ni lui et ses hommes n’ont eu les places auxquelles ils aspiraient», relève le FJD selon lequel le MSP «est réduit à un flagorneur et un courtisan».

Le parti de Djaballah se dit outré que les appels à la prolongation de l’actuel mandat du chef de l’Etat soient adoptés aujourd’hui par «ceux qui se réclamaient de l’opposition et que nous avions crus un jour à Mazafran et qui, hier, déniaient aux autres de prôner un tel discours», allusion claire au MSP. Pour ce parti islamiste, le MSP et son président se sont engagés dans une voie qui les dévie de tous leurs principes et qui atteste de leur «compromission avec le pouvoir en contrepartie de quelques dividendes».

Il faut s’attendre, après cette tirade, à ce que Abderrazak Mokri, disert sur les réseaux sociaux et soucieux de son image dans l’opinion publique, riposte. Il en va de sa crédibilité envers ses ouailles et ses alliés islamistes à l’heure où il cherche à s’imposer sur la scène politique.

R. M.

Comment (10)

    pas etonant
    22 décembre 2018 - 1 h 29 min

    La turquie n’est pas le bon exemple et je ne vois pas que c’est un success. Il faut regarder la dette exterieure de 460 milliard dollars et 127 millards de reserve change. L’arabie saoudite fait mieux la dette s’etabli a 212 millard us et la reserve change a 497 millards us. Je ne sais pas pourquoi Makri idolise Erdegeb. Avec l’argent on peut tout faire. Si l’Algerie s’appuie avec les emprunts la societe serait en bonne sante mais l’etat serre l’etau a cause du sale terrorisme de ces mechants freres musulmans qui ont tout brouille’. C’est de l’hypocrisie. Mbs lui meme dessere l’etaut de son pays pour acceder au monde avance alors que nos boulahias vampires veut nous resserer l’etau dans le but d’ asseoir leur dictat sur nous. Pas de programmes bases sur la science. Juste que Dieu et son prophete a ordonne cela et cela et tres limite’. Mbs voit l’Algerie puissante a cause de ses resources hydraliques mes surtout a l’omnipresence de la verdure a travers l »algerie.

    1
    2
    UMERI
    21 décembre 2018 - 21 h 56 min

    Abderzak Mokri, au moins, lui, s’agite pour faire des propositions, même si elles sont douteuses. Alors, que Saàd Djelab , allias,Abdellah Djaballah, qui a changé son nom, pour faire mieux islamiste, lequel, au lieu de faire des propositions de sortie de crise est toujours en embuscade, pour tirer sur tout ce qui bouge. Cet ancien imam de Skikda est un homme borné, il ne veut rien entendre »maàza oua la tarât » en fait, la situation actuelle, l’arrange, pour poursuivre son travail de sape des institutions de la République et souhaite d’avantage le pourrissement. Il n’a cure des difficultés rencontrées par le algériens.

    Les Corruptible qui sont ils ! !!!
    21 décembre 2018 - 19 h 51 min

    Je suis d’accord avec Abdallah Djaballah sur les appréhensions qu’il a contre Abderrazak Mokri.
    Cela mérite d’être mis à jour aux yeux de tous les algériens.
    Et prendre les sanctions qui s’imposent si cela est confirmée par des preuves tangibles.

    6
    2
    صالح/ الجزائر
    21 décembre 2018 - 19 h 03 min

    La chauve-souris , avec les oiseaux , est un oiseau , mais avec les souris est une souris .
    Qui a fait exploser la conférence de la première Coordination pour les libertés et la transition démocratique ( Mzafran I ) ? .

    6
    1
    mouatène
    21 décembre 2018 - 15 h 33 min

    mes amis attention !!! ne faite jamais confiance à ces barbus, quelle que soit leur tendance, ils ont beaucoup de « poils » dans leurs sacs. ouél fahéme yafhéme.

    14
    1
    Mir
    21 décembre 2018 - 14 h 29 min

    Règlement de comptes entre 2 bandes islamistes trabendistes rivales. Ah si vous pouviez passer aux actes et vous flinguer les uns les autres. Chiche !

    10
    1
    -DZ
    21 décembre 2018 - 12 h 43 min

    MOKRI et la conspiration, aucune surprise !!
    MOKRI est prêt à vendre l’Algérie pour devenir un représentant officiel d’ERDOGAN en Algérie.
    MOKRI appelle à la prolongation du vide et du Chaos. Qui sait , peut-être qu’on lui promis un poste en Haut.

    18
    2
    Anonyme
    21 décembre 2018 - 9 h 28 min

    c est de l indulgence que de l accuser de conspiration.moi je dirais trahison pour entretenir des relations particulières avec une puissance étrangère qui pourrait éventuellement nuire a la sécurité de notre territoire
    a moins qu il s est découvert une descendance de souche turc, il n a rien a faire en Algérie qu il retourne dans sa famille ,,quant on est algérien on est aussi pro-algérien

    18
    1
    anonyme
    21 décembre 2018 - 9 h 26 min

    Chers journalistes d’Algérie patriotique,

    Nous venons régulièrement vous lire parce que vous parlez d' »Algérie » et de « Patriotisme ». Nous voyons en vous un instrument d’union (de tous les Algériens) et de solutions ( capables d’améliorer le quotidien de nos concitoyens). De grâce, cessez de colporter des informations sur des hommes politiques ou des partis qui n’apportent rien à notre projet commun. Concentrez votre énergie et votre temps à débroussailler le paysage économico-politique qui pourrait faire vibrer l’Algérie à nouveau. Le libéralisme et l’islamisme ne nous feront jamais avancer. Regardez du côté de ces hommes et femmes de l’ombre qui chercheraient la communion au lieu de la division et du partage au lieu de l’accaparement personnel. Allez parler aux communistes et aux socialistes. Mettez-les en lumière et qu’ils nous parlent de leurs idées, de leurs projets. Car c’est d’eux que viendra le renouveau de l’Algérie. Tous les autres débats sont stériles …

    17
    3
    Ali Bey
    21 décembre 2018 - 8 h 07 min

    Deux opportunistes, deux khobbsistes, deux chasseurs de primes et pour l’argent ils sont capables de vendre leur propre famille,il suffit d’enquêter …

    25
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.