Sénatoriales : le FFS dénonce une «Administration au service de sa clientèle»

FFS
Mohamed Hadj Djilani, premier secrétaire du FFS (au centre). New Press

Par Hani Abdi Le Front des Forces Socialistes (FFS) dénonce vivement les pratiques de l’Administration au service de sa clientèle lors des élections sénatoriales qui se sont déroulées le samedi 29 décembre.

Mais en dépit de ces pratiques, le FFS juge les résultats qu’il a obtenus satisfaisants.

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le plus vieux parti de l’opposition «se félicite de son succès» à ces sénatoriales.

«Notre parti a participé dans 8 wilayas du pays, a présenté deux femmes candidates et remporté les sièges des wilayas de Béjaïa et de Tizi-Ouzou. Cette victoire est venue confirmer la force du FFS qui, malgré toutes les pratique de l’Administration au service de sa clientèle, s’est imposé comme la première force dans ces deux bastions des luttes démocratiques», assure le FFS, qui exprime dans ce sillage sa pleine satisfaction quant à la mobilisation de «toutes les militantes et militants, les cadres et les élus et de leur engagement durant ce scrutin».

Le FFS affirme qu’il continuera d’œuvrer «pour concrétiser ses engagements d’être aux côtés des Algériennes et des Algériens et de porter son projet de reconstruction du consensus national et populaire».

Il est à souligner que le FLN a raflé la majorité des sièges en compétition pour le renouvellement partiel du Conseil de la nation, avec 29 sièges sur 48. Le RND vient en deuxième position avec 11 sièges. Le Front Mostakbel obtient, quant à lui, 2 sièges, le TAJ 1 siège et les indépendants 3 sièges. Les islamistes ont été laminés.

H. A.

Comment (8)

    artisan vitrier
    2 janvier 2019 - 9 h 24 min

    j’avais un grand plaisir de visiter ce superbe blog!

    Metek
    31 décembre 2018 - 12 h 49 min

    Roh a mi roh l’FFS yemouth….
    Le disque est raye, use jusqu’a la moelle , vous participez a toutes les  » zerdas electorales » du pouvoir maffieux et sitot la zerda finie vous criez au loup…. faites la chaine pour la mangeoire, ils vous jetteront votre quota de restes et TAISEZ VOUS!!!

    3
    2
    Nasser
    31 décembre 2018 - 0 h 26 min

    Et le FFS « au service de qui? » …de la propagande du FIS?.. à Al Magharibia (avec le RCD), récemment, au coté du terroriste Anes le beau fils de Abdallah Azzem le commandant en chef d’Al Qaida….

    2
    5
    MELLO
    30 décembre 2018 - 22 h 43 min

    « Une administration au service de sa clientèle  » Quoi de plus claire , de plus véridique que cette déclaration qui nous renseigne sur un État corrompu et corrupteur. Les clients de l’administration, le FFS les connaît, comme on les connait: tous les chyatines.

    4
    3
    Kouder Belala
    30 décembre 2018 - 16 h 22 min

    Mrs les Sénateurs :Non Monsieur, vous ne me représentez pas, vous ne le faites que pour votre personne et ceux qui vous ont mis en orbite. Vous allez avoir un siège, un cartable, une carte, une immunité, une forte indemnité et puis après ? Vous reviendrez comme ceux qui vous ont précédés et redécouvrirez votre désert, votre misère malgré l’amas de fortune ou l’aisance financière supposée. Vous ne serez pas à l’abri de votre intime conscience, les rues de la ville ou les coins du douar vous rejetteront. A-t-on vu un ancien sénateur ou député re-fréquenter les cafés maures autant qu’il le faisait quand il n’était qu’un embryon politique ? A-t-on vu un projet d’utilité publique portant son empreinte ou son entremise implanté dans sa wilaya ? Par contre, nous avons vu des investissements, des affaires se faire en cours de mandat (For I’m self)!!!

    5
    4
      MELLO
      30 décembre 2018 - 20 h 05 min

      Une part , seulement une part de vérité émane de ce commentaire. Depuis l’existence de la République Algérienne Démocratique et Populaire , c’est à dire depuis plus de cinquante ans , les élus parlementaires étaient loin des préoccupations populaires. Depuis la présence des élus du FFS, des personnalités comme Mustapha Bouchachi, Salima Ghozzali , Mohammed Bettache et tant d’autres investissent le terrain et sont présents là où la personne humaine est dénie de ses droits. Quant à leurs primes , ces élus ne les ont pas volées ou détournées.

      3
      1
    Anonyme
    30 décembre 2018 - 15 h 46 min

    Les islamistes ont étés laminés ,ou le pouvoir les a laminés ,?

    6
    5
    Ytcha yerwa
    30 décembre 2018 - 14 h 24 min

    Résignez pas, la « République » des quotas vous a réservé une place grâce à la baraka du régime!

    7
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.