Un membre influent du lobby sioniste fait des révélations sur Benalla

Macron Alexandre
Alexandre Benalla aux côtés d'Emmanuel Macron. D. R.

Par Kamel M. – Emmanuel Macron ne s’en est pas encore remis du scandale Alexandre Benalla qu’un récent voyage de ce dernier dans un certain nombre de pays africains et en Israël a ravivé la flamme que le locataire de l’Elysée croyait éteinte.

Les révélations d’Algeriepatriotique sur les «affaires louches» de ce jeune Franco-Marocain propulsé au-devant de la scène politique française au grand étonnement de nombreux observateurs qui ne saisissent pas, à ce jour, le rôle du barbouze dont les prérogatives illimitées agaçaient les plus hauts responsables de l’establishment français, se confirment de jour en jour.

Un nouveau personnage, sorti de l’ombre lui aussi, apporte des faits nouveaux qui enfoncent le président français.

L’homme s’appelle Philippe Hababou Solomon. Jusque-là éloigné des feux de la rampe, ce membre influent du lobby sioniste a été appelé à la rescousse pour justifier le récent déplacement d’Alexandre Benalla en Afrique et en Israël. C’est dans L’Express que s’est exprimé le nouveau «Jacques Foccard», décrit par le magazine français comme un «vieux routier des sentiers africains, des réseaux de la Françafrique, des affaires et des négociations discrètes».

Philippe Hababou Solomon se perd dans des justifications à tire-larigot mais, en réalité, sa proximité avec Alexandre Benalla révèle au grand jour le rôle que ce dernier assume dans les antichambres de la politique secrète de la France. L’Express explique que la rencontre entre les deux hommes est un «pur hasard» – encore un, si on y ajoute la rencontre de Benalla avec Alexandre Djouhri à Londres dont Solomon dit qu’il les a rejoints au café, «c’est tout».

«Alors qu’il (Solomon, ndlr) est de passage à Paris, un ami commun lui présente Alexandre Benalla», écrit L’Express qui ajoute que les deux nouvelles connaissances «vont ensemble se rendre dans plusieurs capitales étrangères à la rencontre de potentats locaux». Entre la première poignée de mains «imprévue» des deux individus qui partagent la particularité d’être dans les secrets de Dieu et les discussions officieuses dans les salons capitonnés de N’djamena et Tel-Aviv, il n’y a pas de transition. Fait étrange.

Jugeant que l’affaire de l’utilisation abusive du passeport diplomatique par Alexandre Benalla «est un faux débat», Philippe Hababou Solomon fait néanmoins cette révélation : «A chaque fois qu’un passeport de ce type passe une frontière, les autorités sont informées. L’information remonte directement au Quai d’Orsay.»

Voilà qui est clair. Emmanuel Macron a beau s’en laver les mains, Alexandre Benalla est bel et bien en service commandé. Au profit de la France, mais pas que.

K. M.

Comment (21)

    Anonyme
    1 janvier 2019 - 1 h 13 min

    Voilà, maintenant tout est clair, ce sioniste ne fait que confirmer ce que l’on sait déjà. Les commentateurs de Ap sont presque unanimes; cette bande de barbouzes travaille pour la France + le Marrouk + ladite israël =1 comme je l’ai déjà dit!
    Mais ce qui est inquiétant, c’est de savoir avec qui ce Djouhri prend son café en Algérie et dans quel café?

    11
    1
      omar.getlato
      1 janvier 2019 - 14 h 41 min

      Depuis 62 on traine dans tous les domaines et l’argent du pétrole coule à flot …………..dans la poche de certains .
      Le pays est dans un piteux état vous ne croyez pas qu’il faudrait commencer par là au lieu de se préoccuper de Benalla ? Vous croyez qu’il n’en existe pas des Benalla chez nous qui pillent et profitent de leur position

      8
      1
        Anonyme
        1 janvier 2019 - 21 h 54 min

        Pourquoi croyez qu’on traîne dans tous les domaines alors que l’argent coule à flot? Justement à cause des Benalla dont il faut se préoccuper..!

    Le Berbère
    31 décembre 2018 - 20 h 54 min

    Et tout ce petit monde que vous avez cité dans votre commentaire et en ajoutant le petit Macron et son pote Momo 6 travaillent tous pour la branche sioniste en France qu’on appel le Crif. Personnellement ça ne me gène pas de tout de faite que certains personnes propose leurs services à l’état voyou d’Israël en allant jusqu’à francisé leurs noms de familles ou leurs prénoms, ce que me gène c’est ce que ces gens là sont utilisé comme des agents perturbateurs chez nous et ailleurs .

    9
    2
    prague matik
    31 décembre 2018 - 19 h 59 min

    la question qui se pose c’est que ce HABABOU SOLOMON étais le conseiller spécial du l’ex président sud africain JACOB ZUMA , et sous l’ère de ce dernier, l’Algérie a acheté des armes sud africains .

    10
    3
    Bibi
    31 décembre 2018 - 19 h 37 min

    Ahmed Djourhi s’appelle Alexandre Djourhi car il a francisé son prénom pour passer incognito. Ensuite, vous avez Alexandre Benalla, le copier – coller de Alexandre Djourhi. Il fait le même job, il sert d’intermédiaire, d’indic, d’espion comme Huguy les bons tuyaux dans les films policiers de Starsky et Hutch. Ce sont des services payants mais il y a des limites à ne pas dépasser. Quand on aime le fric, on fait ce genre de boulot, on pense qu’ils sont utiles mais en réalité ce sont des outils pour un système.

    8
    1
    LE DIRECT .
    31 décembre 2018 - 19 h 04 min

    Quand ont sait que le nain nommé Sarkosatan est en vacances aujourd’hui pour la fin d’année à Marrakech aux frais du Pauvres contribuables Marocains pour magouiller sur le dos de Macron pour le faire tomber par l’intermédiaire de ce Larbin nommé Marouane ( Alexandre ) Benalla et que cet Agent du Sionisme nommé Sarkosatan tentera une nouvelle fois sa chance pour La Présidentielle par l’aide des Sionistes qui sont en France , là est le jeu et la manipulation de Larbin nommé Benalla qui roule pour Le Faible Roitelet M6 comme tous Les Franco-marocains qui sont au pouvoir en France comme beaucoup , là est la question que doit se poser Macron ? ? ? ..

    13
    1
    Ch'ha
    31 décembre 2018 - 17 h 59 min

    Philippe Hababou Solomon est le boss israélien de Benalla, un véreux qui a fait plusieurs séjours en PRISON France/ US.
    Il a été proche de Tapie, Le Floch-Prigent Elf, de François Bozizé ex-président Centrafrique, de Jacob Zouma ancien président Afrique du Sud ….

    12
    3
      Selecto
      1 janvier 2019 - 19 h 37 min

      Pour information, les malheurs et les longues années d’incarcération de Le Floch-Prigent d’ Elf était sa femme d’origine algérienne une certaine Fatima B., c’est elle qui était a l’origine de sa chute pour s’accaparer du magot et aller vivre a Londres.

    Bibi
    31 décembre 2018 - 17 h 10 min

    Un petit marocain de 26ans qui veut jouer à James Bond 007. Il doit connaître quelques secrets et voudrait encore rester. Enfin, c’est un copier – coller de Alexandre Djourhi, l’indice (franco – algérien) de Nicolas Sarkozy.

    11
    5
    Tinhinane-DZ
    31 décembre 2018 - 16 h 23 min

    Macron est coincé entre son attachement à Benalla et son devoir envers son pays.
    Apparemment , la balance penche vers Benalla.

    16
    2
    mouatène
    31 décembre 2018 - 16 h 23 min

    ce matin sur BFM, le célèbre chroniqueur Christophe BARBIER a quand meme laissé entendre un quelque chose qui en dit long sur l’affaire « benalla ». encore une fois je crois que les politiques en savent long mais ils s’abstiennent à commenter car ils redoutent tous le retour de manivelle qui pourrait leur nuire. qu’en est il ? et bien il y a toujours le crif dans les « affaires d’état » français. pour etre bref, je dirais que Sarkozi n’est pas étranger à cette marmelade. souvenez vous. il a liquidé, sans état d’ame, son meilleur ami Stross Khan. sans aucune pitié son « meilleur ami » Kaddafi et la libye. miné Hollande et pourquoi pas Macron. et ça !!! juste pour le pouvoir !!!

    18
    2
    sourire kabyle
    31 décembre 2018 - 12 h 35 min

    Ça me fait penser au scandale « Watergate », cette affaire « Benallagate » qui finit pas de rebondir va couté la tête du président….je lisais quelque part : que Benalla a affirmé avoir continué à échanger régulièrement avec Macron…, la présidence avait assuré ne plus entretenir aucun contact avec lui depuis son licenciement, l’autre réplique : Ça va être très dur de le démentir parce que tous ces échanges sont sur mon téléphone portable, « Nous échangeons sur des thématiques diverses. C’est souvent sur le mode ‘comment tu vois les choses?’. Cela peut aussi bien concerner les gilets jaunes, des considérations sur untel ou sur untel ou sur des questions de sécurité »

    13
    3
    karimdz
    31 décembre 2018 - 12 h 20 min

    Les sionistes sont vraie ment partout, ce n est plus un a priori, c’est une réalité, et ils sont à la souce des maux de notre monde, pire encore de sa destruction.

    25
    3
    Felfel Har
    31 décembre 2018 - 11 h 00 min

    Le voile se lève petit à petit sur cette relation atypique. Benalla n’est pas seulement qu’un porteur de bagages, qu’un garde-corps, qu’un assistant ordinaire qui se charge de basses besognes, de missions secrètes. Macron croit qu’il roule pour lui, mais il se pourrait que son protégé soit en mission commandée par une tierce partie, un clan qui excelle dans la diplomatie parallèle dans un continent qui s’accommode bien des « barbouzeries » hexagonales.
    Attendons donc la suite de ce feuilleton à rebondissements! Benalla risque fort bien de couler le mandat de Macron.

    20
    1
    Anonyme
    31 décembre 2018 - 9 h 25 min

    La gauche,la droite ou le centre s’acommodent toutes d’une barbouze surtout si celle là receuille l’aval du lobby du crif ,benala lui est mis sous les feux de la rampe ,en quoi dérange t’il ? Et surtout qui ? A moins que tout ça est mis en scene pour fragiliser les positions de Macron.

    22
    2
    marri
    31 décembre 2018 - 9 h 12 min

    on ne s’explique pas cette liaison dangereuse de macron avec ce mec débile à qui il faut mettre la camisole de force pour qu’il ne puisse bouger ou encore frapper quelqu’un. Jupiter montre son prosélytisme politique. Attention aux foudres des gillets jaunes!

    21
    3
    Anonyme
    31 décembre 2018 - 8 h 21 min

    Apparemment Macron ne peut s’en passer de son ex colocataire à l’Élysée.
    Les Français ont raison de parler d’une relation intime qui dépasse la diplomatie.

    45
    4
    Hibeche
    31 décembre 2018 - 8 h 15 min

    Au moment de l’éclatement de l’affaire Benalla, j’avais lu dans un canard français qui citait une source policière, que Benalla et Macron entretenaient une relation très « intime  » donc ceci explique cela.

    33
    5
    ferial
    31 décembre 2018 - 7 h 59 min

    C’est un barbouze au service de l’Élysée , sous la direction du mafieux sioniste Hababou Solomon ,point barre !
    Un peu comme le SAC sous la direction de Pasqua. Vous trouverez toutes les infos sur ce triste sire sur le site de Panamza.

    33
    2
      omar geglato
      1 janvier 2019 - 14 h 43 min

      Panamza / Hichem Hamaza est un pseudo journaliste complotiste ayant beaucoup d’amis dans l’extrème droite française vous auriez pus choir mieux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.