Scandales, émeutes : la France de Macron se dirige vers l’inconnu

Gilets Macron
Les Gilets jaunes décidés à mener jusqu'au bout leur combar. Où va la France ? D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui – Dès l’entame de son mandat, Emmanuel Macron «avait entrepris de dessiner, jour après jour, les contours non pas d’une sixième mais d’une nouvelle République façonnée à (son) image, à travers une gouvernance centrée et réglée sur le mode pensée unique, la sienne, et concentrée autour d’un cercle de décision très restreint, un noyau fidèle et dur d’une élite de technocrates au service du Président sachant tout, totalement déconnecté, en revanche, de la dureté des réalités de la vie des petites gens, neutralisant, de facto, tout contre-pouvoir», ont accusé des observateurs de la vie politique française, au lendemain de la traditionnelle allocution du 31 décembre, «un discours à la limite de l’insulte», s’est-on indigné du côté des Gilets jaunes, «des agitateurs et des porte-voix d’une foule haineuse», selon Macron, une affirmation perçue comme une nouvelle provocation qui n’est pas tombée dans le creux d’oreilles sourdes et qui ne manquera pas d’attiser la colère à l’état latent.

Tout au début, déployant une énergie hors du commun, Macron, donnant le tournis, est en Allemagne pour les obsèques de Helmut Kohl, puis s’envole au Mali pour superviser l’opération Barkhane, avant de haranguer le Congrès à Versailles, le tout en moins de 48 heures. Il avait réussi à imposer le tempo, s’attirer les faveurs de la galaxie médiatique et jouir d’une popularité sans cesse croissante, souligne-t-on encore.

Seulement voilà, le macronisme n’a pas tardé à manifester ses limites. Tout a commencé avec l’affaire Benalla et se poursuit avec le mouvement des Gilets jaunes. Sous l’ère Macron, la République tolère, voire protège les dérapages d’un vigile proche du Président qui a nargué, et même insulté, des sénateurs, tout en se pavanant à travers le monde avec deux passeports diplomatiques.

L’ère Macron diabolise un mouvement réclamant simplement l’équité et la juste répartition des richesses, détenues, il faut le savoir, par 10% des familles les plus riches. Fait inédit, la République réprime : 4 600 interpellations et 220 condamnations opérées à la suite des sept week-ends de mobilisation des Gilets jaunes.

La police des polices suit l’affaire des 43 cas de violences policières. Le Parlement crée des commissions d’enquête sans pour autant enquêter. Au moment où le Président fait ses vœux à la nation, un décret durcissant les règles d’indemnisation du chômage est publié, faisant des chômeurs, les derniers de cordée, des fraudeurs invétérés.

La République, selon Macron, se gouverne, désormais, par un grand débat dont personne ne sait qui dira et qui décidera de quoi.

Le huitième acte est prévu ce samedi. La République, res communis, se dirige vers l’inconnu.

M. S.

Comment (13)

    EL Che
    6 janvier 2019 - 9 h 41 min

    Les Français semblent vouloir prendre en main leur propre destin et il y avait urgence. Le monde politico-médiatique ne pouvait plus rien pour lui que de lui lancer sa haine.

    Ia France s’appauvrit à très grande vitesse selon une inexorable spirale déflationniste

    La désindustrialisation de la France est massive, nombre de savoir-faire disparaissent avec les industries qui les supportaient et ce autant dans les industries mécaniques jadis fleuron de l’industrie française que dans les industries de l’électronique.

    Une dette inique et inutile, obligatoirement appliquée à la France pour le rapport des intérêts qu’elle doit payer aux marchés financiers alourdit l’ensemble de la fiscalité française

    Il n’y a pas si longtemps la richesse française —et donc sa capacité de pouvoir supporter la dette— était soutenue par une florissante industrie. Celle-ci s’étant effondrée au profit de la Chine, ce ne sont plus que les classes moyennes qui doivent faire face à la pression financière. Dans le même temps la consommation s’écroule, les services de santé qui étaient parmi les meilleurs du monde sont également en passe de s’écrouler tout comme l’ensemble des services publics et du système éducatif.

    Afin de parfaire la casse du système social français, un flot migratoire est organisé afin que des gens venant de toutes parts puissent sagement offrir leur force de travail à bas prix à la place des Français.oops !

    Les tenants du pouvoir, représentant en France le grand capital mondialiste et spéculateur, entretiennent une classe de « petit marquis » qui monopolise l’information et les médias en général. Celle-ci ne peut que déverser sa haine du peuple et ne proposer que la censure pour tenter d’endiguer les mécontentement.(Republique Bannaniere)

    Cela faisait très longtemps qu’un divorce aussi profond ne s’était pas creusé entre les élites intellectuelles et médiatiques et le peuple de France qui a ainsi perdu confiance dans tout ce qui paraît être une institution, voyant même en elle une ennemie.

    Le mouvement des « Gilets jaunes » se voulant apolitique au sens politicien du terme, alors qu’il est très politique au sens citoyen du terme, a rejeté l’appui de syndicats et de parti politiques déconsidérés. Il tape pourtant juste et fort contre la fiscalité inique, fiscalité dont la source est justement la dette, non pas la dette en soi qui est virtuelle, mais les intérêts qui doivent en être payés. Ce mouvement est inédit car utilisant un nouveau modèle d’organisation sociétale, le réseau et ses supports que sont les réseaux sociaux.

    Que peut faire le pouvoir d’autre que de la répression et de la censure ? Il ne peut baisser les taxes sans faillir devant les marchés financiers, un modèle de faillite comme celui de la Grèce se met en place. Mais les Français accepteront-ils de subir le même sort que les Grecs. Cela n’est pas si sûr. Ce qui nous est proposé, c’est une normalisation dans une tiers-mondisation. Après avoir connu la prospérité à l’issue des « 30 glorieuses », les Français accepteront-ils de subir une paupérisation dont les limites sont insondables ?

    Le peuple de France doit arracher le pouvoir à l’oligarchie mondialiste et à ses représentants « français » ce qui est loin d etre une tache facile ! Il est évident que tout ceci ne fait que commencer et la juste colère populaire ne peut s’éteindre.

    Lahouaria
    6 janvier 2019 - 0 h 05 min

    La nuit tous les véhicules sont incendiés et des mobiliers urbains saccagés; les anarchistes, les zadistes, les fascistes et les pyromanes névrotiques et les sociopathes font partie des Gilets Jaunes, certains sont des enfants de riches et de cadres fonctionnaires, n’ont rien à voir avec les ouvriers pauvres cas sociaux, ils viennent juste pour amplifier les saccages car ils sont en crise de démence contre l’État mais bon, binathoum,
    j’espère qu’il yaura une contagion et les Le Pen s’en fuiront vers les celtes leurs ancêtres la bas chez les nazillons.
    Bonne nuit.

    MOHAMED
    5 janvier 2019 - 22 h 59 min

    Quand on lis quelques commentaires, on voit la tête de serpent ouvrir sa gueule pour tout rapporter à l’Algérie..!

    1
    2
    Nasser Nasro
    5 janvier 2019 - 19 h 41 min

    Comme en Algérie , à chaque événement douloureux, c’est toujours la main étrangère qui est derrière (rire). Pour le cas des gilets jaunes , la classe politique Française évoque la main étrangère dans cette affaire et pointe du doigt les russes.. Est ce une digression ou réalité? Mais la classe politique française, ne spécule pas, si elle le pense et le dit , c’est qu’elle est convaincu. Mais est ce vraiment les russes, un autre pays ou mouvement spontannée ou les trois à la fois?
    Pour cela je partage avec vous une information de Insolentiae.com publié au moins de juin 2018.
    L’amérique de Donald trump livre à l’union européenne une guerre sans mort, une guerre à mort et Macron et merkel tomberont comme des quilles.
    J’aurai aimé vous communiquer le lien , mais ce dernier ne passe pas et est automatiquement supprimé, d’où je reprend cet article « presslib » , c’est à dire libre de reproduction.
    Steve Bannon , homme de confiance de Trump a reçu la mission d’abattre l’Union européenne, de liquider Merkel et de réduire Macron en miettes. C’est bien parti.
    « Bannon crée une organisation pour paralyser l’Union européenne »
    C’est le titre de cet article assez court du magazine Challenges.
    « L’ancien conseiller de Donald Trump a créé avec un associé une organisation politique basée à Bruxelles dans le but avoué de saper les fondements de l’Union européenne et d’en paralyser le fonctionnement. »
    « Dans une interview et une série d’échanges de courriers électroniques, Steve Bannon, qui a prédit un « grand avenir » à Marion Maréchal Le Pen, et Raheem Kassam, ex-conseiller de Nigel Farage, l’un des artisans du Brexit, ont annoncé que cette organisation baptisée Le Mouvement était déjà opérationnelle. »
    « Le Mouvement sera notre bureau central pour un mouvement populiste et nationaliste en Europe. Nous allons concentrer notre attention sur les individus et les groupes de soutien intéressés par les questions de souveraineté, de contrôle des frontières et d’emploi entre autres choses », explique Kassam. « Nous avons décidé de nous installer à Bruxelles parce que c’est le cœur de l’Union européenne, la force la plus pernicieuse contre la démocratie de l’État-nation en Occident aujourd’hui », ajoute-t-il. « L’organisation est déjà une fondation structurée avec un budget annuel significatif et nous avons commencé le recrutement ». » « La classe dirigeante politique a travaillé avec l’aide d’innombrables ONG pendant des décennies, main dans la main. Nous pensons qu’il est temps qu’il y ait une organisation qui soit du côté des gens ordinaires à la place des lobbies défendant les intérêts des grandes entreprises en Europe. »
    La première grande bataille que va livrer le « Mouvement » sera celle des élections européennes de 2019. C’est un front essentiel pour les forces souverainistes américaines, car l’Europe est le « refuge » pour le moment des mondialistes, représentés par Merkel et Macron. Justement, voici la deuxième information majeure que je vous invite à garder dans un coin de tête et qui indique que ce qu’il se passe est évidemment loin d’être fini.
    Cette fois, il faut se tourner du côté de nos voisins allemands qui eux aussi s’intéressent à ce fameux Steve Bannon, qui n’a pas mâché ses mots… C’est le moins que l’on puisse dire !
    « Macron et Merkel tomberont comme des quilles »
    Voilà ce que « prédisait » le même Steve Bannon dans le Welt, un grand magazine allemand au début du mois de juin dernier.
    Première question du Welt à Banon : « Que se passera-t-il avec le nouveau gouvernement de Giuseppe Conte en Europe ? »
    Steve Bannon : Il y aura un vrai tremblement de terre, vous verrez : ils ont peur de l’Italie. Personne ne peut encore imaginer ce que le mouvement Cinq étoiles et la Lega peuvent accomplir ensemble. Le Financial Times parle de barbares, les Allemands les appellent des « chiffons », Oettinger a expliqué que les marchés leur apprendront à voter.
    Mais celui qui sème le vent récoltera la tempête.
    L’Italie et la Hongrie ont fait une déclaration claire lors des dernières élections, y compris contre les migrants.
    La dictature de Bruxelles et le fascisme des spreads sont terminés (« spread » fait référence à la prime d’intérêt sur une obligation d’État, qui, sur les marchés, est le résultat d’une notation de crédit plus faible d’un pays ; NDLR).
    Bientôt, il y aura une confédération d’États libres et non cette Union européenne et « Macron et Merkel tomberont comme des quilles »…
    Et pour cause, évidemment que le couple Macron et Merkel va chuter, parce que Steve, Angela et Manu sont dans un bateau. Angela et Manu tombent à l’eau. Qui les a poussés ?
    Steve évidemment. C’est une guerre, et comme disait Mitterrand, « une guerre sans morts, mais une guerre à mort ».
    Après la grande bretagne, voilà d’autres mécontents de l’union européenne, italie et la hongrie, d’autres pays de l’union européenne sont sur la même voie et ne tarderont pas à faire des déclarations. Quel est donc l’avenir de l’union européenne? A chacun sa vision.

    4
    1
    Amar
    5 janvier 2019 - 16 h 35 min

    « Scandales, émeutes : la France de Macron se dirige vers l’inconnu »
    C’est peut une vérité, mais une autre vérité à ne pas ignorer, c’est que l’Algérie est déjà dans l’inconnu.  » Amar Ghoul appelle Bouteflika à se présenter à la présidentielle  »
    « Deux réseaux de passeurs de harraga démantelés à Mostaganem »
    « Le corps d’une femme rejeté par la mer découvert sur la plage de Trouville (Oran)e »
    « Le RCD renvoie le pouvoir politique et l’armée à leurs pratiques »
    Autant de signes qui ne trompent pas.

    7
    7
    Tredouane
    5 janvier 2019 - 14 h 43 min

    Je pense que les francais son le champ d’une expérience,les populations revendiquent une reforme profonde alors que le pouvoir à tracer une feuille de route ,cela s’applique quasiment a toutes les populations occidentales, les peuples ont compris qu’en fin de compte la démocratie n’existe pas,elle a cédé ca place au manipulation médiatiques aux sondages dirigés ext………
    Les lobbies d’intérêts qui se cachent derrière les politiques son mises a nues.

    12
    1
    Felfel Har
    5 janvier 2019 - 14 h 34 min

    La cuirasse de Macron se fissure, elle révèle des traits de caractère qui peuvent lui être préjudiciables à moyen terme, ce dont vont profiter ses adversaire pour lui porter l’estocade. Par vanité et par entêtement, il s’est mis la classe moyenne (la véritable colonne vertébrale de tout pays) sur le dos et elle finira par mettre un terme à ses ambitions.
    La sentence prononcée par J.J. Rousseau (Les Pensées d’un Esprit Droit) confirme son échec imminent: « Les personnes inconstantes se piquent parfois d’une opiniâtreté à toute épreuve; mais leur légèreté et leur entêtement prouvent également leur faiblesse. » Les GJ et les affaires Benalla se chargent d’accélérer sa chute. L’apprenti-despote se retira prématurément. Game over soon!

    4
    1
    TOLGA
    5 janvier 2019 - 14 h 15 min

    Tout le programme de Macron concocté par ses maîtres satanistes est de constituer la « République Vipère » soumise totalement à la haute finance mondiale afin d’asservir totalement la France, ou ce qu’il en reste, pour la livrer pieds et poings liés aux Rotchild… That’s all.
    D’autres pays qui résistent encore finiront par céder et suivre. Le mouvement des « Gilets Jaunes » est très louable en soi mais sans le soutient TOTALE du peuple français et celui RÉEL de TOUTE la classe politique française, le mouvement s’essoufflera et finira par abandonner. Le mouvement satanique investit sur LE LONG TERME…

    16
    2
      Kenza
      5 janvier 2019 - 18 h 06 min

      D’autant plus que la France est un pays important, notamment au niveau européen. Si le pouvoir des Rothschild tombe en France, il tombera dans toute l’Europe. Et c’est cette UE, nécessaire à leur domination sur le monde et qu’ils ont mis des années à construire, qui partira en éclat !
      Le peuple français à l’avenir de l’EU entre les mains. C’est pour ça que les maîtres de Macron, feront tout pour faire taire ce mouvement des GJ…quitte à provoquer une guerre civile !

      10
        TOLGA
        5 janvier 2019 - 21 h 46 min

        Concernant la France, pas forcément. Ce pays n’est plus important. Il l’était du temps de DE GAULLE personnalité historique charismatique qui avait donné redonné une certaine épaisseur à la France mais depuis Mai 68 oeuvre de démolition de ce grand personnage par les Juifs de France par Danny le Rouge (Daniel Cohen Bendit) interposé, la France a perdu de son aura et elle ne pèse plus rien face à l’Allemagne (première puissance économique européenne), la Grande Bretagne et les États-Unis voire la Russie et la Chine… la France est devenue de la petite broutille sur le plan international qui n’exerce sa « puissance » que face aux petits pays tel le Mali, le Niger, le Maroc, la Tunisie, l’Algérie etc….. enfin tous les pays du Tiers-Monde. C’est tout. On a tous vu, comment Macron se tenait et se faisait tout petit devant Donald TRUMP. Il n’y a pas de commune mesure. Énorme !
        Quand au mouvement des G.J. personnellement, je pense qu’il faille voir plutôt la piste du côté des Israéliens (crif, betar etc…) sans plus. Il n’y a pas lieu de se faire martel en tête. L’Empire de la Haute Finances va TOUT DÉTRUIRE si on n’y prête pas d’avantage d’attention. Même chez nous, en Algérie, l’empire satanique a pignon sur rue dans TOUS LES DOMAINES ET DANS TOUS LES SECTEURS DE LA SOCIÉTÉ ALGÉRIENNE….. de l’aveu de Ben Yamine NETTANYAHOU lui-même.
        Amitiés et meilleurs voeux.

          Kenza
          6 janvier 2019 - 8 h 55 min

          Concernant la première partie de votre intervention, je suis tout fait d’accord avec vous. Mais concernant le poids de la France au niveau de l’UE et le mouvement des GJ, je ne suis pas d’accord. Au niveau de l’Europe et de la construction de l’UE, avec l’Allemagne, la France est un pays clé. Donc, si le but est de faire partir en éclats cette UE qui est une véritable dictature au service de la haute finance, qui opprime les peuples et détruit les nations, faire partir ce Macron au service des Rothschild est primordial. Contrairement au peuple grec qui n’a rien pu faire contre le pouvoir des banques et qui, aujourd’hui, subit la dictature de Bruxelles, le peuple français peut être cet électrochoc qui fera soulever, au niveau de l’UE, tous les gueux et les laissés-pour-compte de cette mondialisation et cette dictature des Rothschild !
          Bonne année à vous aussi !

    Asma D
    5 janvier 2019 - 13 h 52 min

    République, res communis, se dirige vers l’inconnu, et Macron ne veut pas se rendre à l’évidence que le peuple le déteste. Il va finir par mener la France à la guerre civile.

    5
    1
    Anonyme
    5 janvier 2019 - 8 h 21 min

    Les gilets jaunes sont decides a maintenir le rythme jusqu a la demission de Macron,Cela va de l avenir des prochaines generations.Tous les francais sont conscients que Macron n est qu une Marionette aux mains des Lobbys les plus dangeureux pour les citoyens qui souffrent l enfer de la cherete de la vie et du pouvoir d achat et des petites retraites….les consignes circulent sur les reseaux sociaux et ce Samedi sera l exercice du slogan je bouge donc j existe……

    18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.