Sénat : le FLN gagne trois sièges, le RND en perd un

sénatoriales sénatoriales RND
Le FLN, le grand vainqueur des dernières sénatoriales. New Press

Le Rassemblement national démocratique (RND) a perdu un siège aux résultats définitifs des élections sénatoriales de décembre dernier. Ainsi, selon les résultats validés et rendus publics par le Conseil constitutionnel, le RND a obtenu 10 sièges au Conseil de la nation au lieu des 11 annoncés lors des premiers résultats provisoires. C’est le siège de la wilaya de Tlemcen que le RND a perdu. Il a conservé ses sièges d’Alger, Boumerdès, Mostaganem, Relizane, Oum El-Bouaghi, Skikda, Chlef, Guelma, Aïn Témouchent et de Blida. Le FLN a, quant à lui, renforcé ses résultats en gagnant trois nouveaux sièges. Cette opération de renouvellement confirme le FLN dans sa place de «première force politique» suivi du RND.

Le FFS confirme ses deux sièges de Tizi Ouzou et de Béjaïa. Le Front El-Moustakbal, dont le président est candidat à la présidentielle de 2019, a également perdu un siège sur les deux qu’il a obtenus initialement. Le président du directoire du FLN, Mouad Bouchareb, récemment installé, a beaucoup misé sur ces élections pour asseoir son autorité. Le FLN en tant que parti avait besoin d’assurer une large victoire face à un RND d’Ahmed Ouyahia jugé trop ambitieux.

Le Conseil de la nation pourrait donc changer de tête cette semaine car l’actuel président doit présenter sa démission, conformément à la loi. Il pourrait être «reconduit» comme il est également possible qu’un autre président soit nommé. Probablement un sénateur d’obédience FLN.

Ces élections, faut-il le rappeler, ont été marquées par une bagarre qui a éclaté entre les élus du RND et ceux du FLN au niveau du siège de l’Assemblée populaire de wilaya (APW) d’Oran.

H. A.

Comment (3)

    Anonyme
    5 janvier 2019 - 19 h 12 min

    C’est encore l’argent sale et la fraude qui ont gagné.

    Partition musicale
    5 janvier 2019 - 15 h 39 min

    No problème ! Les sièges sont interchangeables donc sans problème et pour le FLN et le RND ! De toute façon, il est connu que cette affaire « de sièges » s’apparente au jeu « des chaises musicales » ! Chacun a le droit de jouer à tour de rôle ou en même temps la partition du chef d’orchestre qui ,lui, est le même et il est bien connu !

    5
    1
    Anonyme
    5 janvier 2019 - 9 h 19 min

    Le peuple feint d’avoir des institutions et la caste feint la légitimité.

    7
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.