Bouguerra Soltani pris de panique après son appel du pied aux résidus du FIS

FIS propos
Aboudjarra Soltani. D. R.

Par R. Mahmoudi – Pris de panique après la publication de comptes-rendus dans la presse, dont Algeriepatriotique, mettant en exergue des propos extraits de sa déclaration à Constantine, où il avait assuré que son forum ouvrait ses portes à toutes les sensibilités politiques et idéologiques, y compris celle représentée par les anciens du FIS dissous, Bouguerra Soltani s’est hâté de rendre public un long communiqué dans lequel il affirme que l’organisation qu’il préside, le Forum mondial de la médiation, «s’engage à travailler dans un cadre public, conformément à la Constitution et aux lois de la République, et dans le respect strict de ses statuts, et n’y dérogera en aucune façon».

Il est clair qu’à travers ce message l’ex-chef du MSP cherche, en premier lieu, à rassurer les autorités qu’il sait intraitables sur tout ce qui a trait à l’activisme des résidus du FIS dissous, reconnus dans la Charte pour la paix et la réconciliation nationale comme «responsables de la tragédie nationale».

Pour lever toute équivoque sur cette question, Bouguerra Soltani insiste que son forum «n’acceptera pas dans ses structures l’adhésion d’entités organiques antérieures ou ultérieures, et exige que chaque adhérent reconnaisse les constantes de la nation et ses principes énoncés dans la Constitution, respecte les lois de la République, accepte le dialogue et la coopération entre tous les Algériens et contribue à la promotion de l’unité nationale et de la sécurité sociale et du bien-être économique».

Autre point controversé dans la déclaration de Soltani et qui l’a fait sortir de ses gonds, c’est celui relatif à des propos attribués à des membres du secrétariat national de son forum. Ces derniers auraient indiqué qu’ils pourront apporter leur soutien à un candidat qui «porterait bien le costume» de leur organisation. Là encore, Soltani, craignant de s’attirer des ennuis dans un climat aussi électrique, rappelle que le forum «refuse tout alignement partisan ou idéologique et tient à garder la même distance avec tout le monde».

Dans sa mise au point, l’ex-président du MSP accuse, sans les citer, des organes de presse d’avoir déformé ses propos «en les sortant de leur contexte par des titres accrocheurs et sciemment provocateurs».

R. M.

Comment (10)

    Liberté
    8 janvier 2019 - 8 h 19 min

    Comme par hasard tout nos religieux politicards se sont une copie conforme de nos dirigeants corrumpus, pilleurs, pauvre Algérie attirée que par des vautours …

    Chibl
    7 janvier 2019 - 21 h 44 min

    Ces visages ,visages n’augurent rien de bon, ils n’apparaissent que pendant les catastrophes, YA LATIF!!!

    صالح/ الجزائر
    7 janvier 2019 - 20 h 29 min

    Pourquoi une autre institution soit disant islamique ?
    Il y a déjà HMS , TAJ , Front pour la justice et le développement , En Nahda , El Islah, Équité et la Proclamation … .
    Il y a le Ministère des Affaires Religieuses et Waqfs .
    Il y a le conseil scientifique pour l’émission de fatwas .
    Il y a le Haut Conseil Islamique Algérien .
    Il y a l’Association des oulémas musulmans algériens .
    Il y a l’Union internationale des savants musulmans .
    Il y a les Syndicats des imams .
    Il y a les Associations des Zaouïas .

    Vous aspirez peut être à bénéficier des subventions de l’état et vous avez raison , car pourquoi les autres et pas vous ? .
    Il ne manque que le Forum mondial de la Roqya , le domaine dans lequel vous excellez .

    15
    Dzair1
    7 janvier 2019 - 17 h 29 min

    Ils sortent sauf quand il ya un événement,les élections ou une grande hafla payé par la présidence,ihergmou,issefkou et ils rentrent dans la ville la plus sécurisé dans le monde.

    DYHIA-DZ
    7 janvier 2019 - 14 h 31 min

    Je ne comprends pas pourquoi veut-on toujours différencier entre Ennahdha et le FIS.
    Ceux qui ont vécu la décennie noire savent bien que ces deux fractions ont le mème objectif.
    Exactement: FIS = Ennahdha = même BUT.

    23
    1
    K. DZ
    7 janvier 2019 - 10 h 01 min

    Le communiqué pondu est destiné à jouer le rôle de la vaseline. Rien d’autre. Ces barbus savent s’insinuer partout appliquant l’adage qui leur est cher *Al Harbou khida3*

    16
    2
    nectar
    7 janvier 2019 - 9 h 13 min

    Les dobermans enragés sont sans laisse. Faîtes vous vacciner avant que cela soit trop tard. Pour moi, les personnes qui s’appuient sur la religion pour s’approprier le pouvoir, sont plus dangereuses que la peste et le choléra réunis.

    28
    2
    HOMBRE
    7 janvier 2019 - 8 h 15 min

    les saoudiens peuvent divorcer avec un simple SMS ,il faudrait que les vraies patriotes envoient tous
    un SMS a la permanence de cet individu pour lui dire que le divorce entre son mouvement et l ALGERIE
    est consomme ,qu il garde ses enfants malefiques « FIS » et que l ont ne reviendra jamais a la maison de l horreur « la permanence de son parti »

    26
    3
    Anonyme
    7 janvier 2019 - 8 h 01 min

    Ennahda + FIS = 1
    Par ce geste envers ses frères dans la barbe intégriste, Bouguera a voulu réactiver les Sanguinaires des années 90.
    Ces barbus ne changeront jamais, car leurs sponsors tirent toujours les ficèles. Ces barbus sont toujours en mission d’instaurer un État wahhabo-salafiste en Algérie.
    Faire confiance à ces prédateurs, c’est jouer avec l’Avenir du pays.

    47
    3
    Yeoman
    7 janvier 2019 - 6 h 55 min

    Il a voulu sonder, il a sondé, il a compris, il a reculé. On doit lui reconnaître une chose au moins: il n’est pas bête au point d’être suicidaire.

    23
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.