Les Etats-Unis ridiculisent la délégation de l’UE à Washington

ambassador_osullivan
Chef de la mission de la Délégation européenne à Washington, David O'Sullivan. D. R.

La radio internationale allemande Deutsche Welle révèle que l’Administration américaine a abaissé le statut diplomatique de la représentation de l’UE aux Etats-Unis.

«Nous ne savons pas exactement quand ils l’ont fait parce que les Américains ont oublié de nous le signaler», a annoncé une source diplomatique, citée par la radio. «La démarche a été mal accueillie à Bruxelles, qui n’a pas encore élaboré la réponse officielle à donner à ce geste américain», a précisé la source citée par de nombreux médias européens.

Les diplomates européens estiment que le statut de la délégation a été abaissé jusqu’au rang d’organisation internationale fin octobre début novembre 2018. Depuis lors, indique DW, le chef de la mission David O’Sullivan n’a pas reçu d’invitation à plusieurs événements importants qui se sont tenus à Washington. Or, ce n’est qu’après avoir contacté les organisateurs des funérailles de l’ex-Président George H.W. Bush en décembre dernier que la mission a appris le changement de son statut.

Les analystes cités par Deutsche Welle expliquent cette démarche de Washington par l’actuelle dégradation des rapports commerciaux entre les Etats-Unis et l’UE et l’augmentation réciproque des droits de douanes sur les produits de fabrication européenne comme américaine. Dans tous les cas, il s’agit pour les Européens d’une véritable humiliation.

S. S.

Comment (10)

    K. DZ
    11 janvier 2019 - 19 h 00 min

    Cette mesure est, à mon sens, prise en relation avec les négociations sur le brexit, ou l’Europe est en train d’humilier le Royaume Uni principal allié des USA et montre ainsi à l’UE qui est le maître. Ainsi ils sont remis à leur place, vu des état Unis bien sûr. En ce qui nous concerne on ferait mieux d’en connaître les conséquences, si des fois il viendrait l’idée à l’UE de se défouler sur plus faible histoire de garder quelques poils sur les jambes.

    Ben Simon
    10 janvier 2019 - 18 h 27 min

    Devant les ETATS-UNIS quel est le poids de l’Europe ! N’oublions jamais que ce sont les AMÉRICAINS QUI ONT LIBÉRÉ L’EUROPE DES GRIFFES DU NAZISME HITLÉRIEN……

    Il ne faut pas avoir la mémoire courte et renier sa propre Histoire.

    9
    5
      Anonyme
      11 janvier 2019 - 10 h 18 min

      Et les Russes jouaient au poker et buvaient du whisky en chantant God save USA pendant ce temps-là.
      Heureusement qu’on a les américains sans quoi on n’aurait pas eu ce grand dirigeant qu’est monsieur Trump qui va nous apporter le bonheur sur terre, surtout à nous.

      2
      4
    Felfel Har
    10 janvier 2019 - 17 h 36 min

    Pourquoi voulez-vous que l’UE en tant qu’institution soit traitée comme « un pays » alors que tous ses membres sont reconnus comme tels? Les tentatives des pays européens de s’affranchir de la tutelle américaine tout en s’abritant sous le parapluie de l’OTAN, ont fini par irriter Uncle Trump qui ne mâche plus ses mots pour les ridiculiser.
    Les banquiers, non élus mais promus défenseurs du grand Capital, ont fini par dévoyer le projet européen et certains pays l’ont compris et ils ne veulent plus de cette Union Européenne devenue l’Europe des Élites et non plus celle des peuples. Les élections de 2019 nous renseigneront sur l’avenir de ce « machin », terme utilisé par De Gaulle pour désigner l’ONU, l’autre organisation qui s’est éloignée des idéaux de ses promoteurs.

    15
    4
    Apache
    10 janvier 2019 - 14 h 03 min

    Les Etats Unis ont simplement placé les Européens à la petite place qu’ils méritent dans l’échiquier de la politique extérieure de Donald Trump. Ce dernier veut simplement faire exposer cette UE qui n’a d’union que le nom. Ces Européens se croient puissants maisils neferont jamais lepoids devant les USA. Le premier pays à le savoir sera la France dans l’affaire du Sahara Occidental. La France abdiquera devant les Américains dès que Trump exigera l’application, sans tarder, le référendum pour l’autodétermination du peuple sahraoui. Macron n’aura jamais le courage d’apposer son véto au Conseil de Sécurité.

    32
    11
      Balek
      10 janvier 2019 - 14 h 49 min

      La France aimez là ou quittez là, arrêtez l’hypocrisie et de vivre au crochet des Français et de la France ou lui souhaitant tous les malheurs du monde.
      Un gras reste éternellement ingrat , ces génétique

      25
      41
        Apache
        10 janvier 2019 - 18 h 22 min

        @Balek. Mais je ne vis pas en France. Je vis CHEZ MOI EN ALGÉRIE ! Et donc, je ne vis pas au crochet de la france…. Dieu me garde et m’en préserve !

        14
        2
          Apache
          11 janvier 2019 - 10 h 10 min

          @Apache 10 janvier 2019 – 18h22 mn
          Merci d’avoir répondu à ma place à Balek avec mon pseudo. J’aurai écrite exactement ce que vous avez écrit sans changer ne serait ce qu’une virgule.

          4
          2
      mouatène
      10 janvier 2019 - 17 h 23 min

      les américains savent très bien ce qu’ils font. ce sont les européens qui essayent de cacher le soleil à l’aide d’un tamis. sans les américains, toute l’europe parlerait allemand maintenant. c’est la réalité, n’en déplaise à des balek et autres. il faut savoir rougir de temps à autre.

      19
      8
    Anonyme
    10 janvier 2019 - 14 h 01 min

    L Europe a ete infiltre par les agents de Mme Merkel qui a impose et impose toujours sa loi.Ses marionnettes sont le president de la commission Jean Claude Juncker et Donald Tusk president du conseil Europeen qui lui obeissent et appliquent sa politique agressive…A Rappeler qu elle a barre la route de l election a la presidence de la commission a son compatriote Martine Schulz dont la conception politique de l Europe est totalement a l oppose de celle imposee par Merkel.Elle l a aussi sabote aux dernieres elections parlementaires en Allemagne,car il a refuse une coalition avec elle pour gouverner,le parti liberal FDP ayant aussi refuse,il ne restait plus a Merkel que la demission,mais les collegues du parti SPD de Martine Schulz,le president actuel Steinmeier et l ex ministre des affaires etrangeres Gabriel ont exerce des pressions sur lui pour se retirer…et nommer Mme Nahles au secretariat general du SPD pour accepter la grande coalition avec Merkel…ainsi Merkel a ete sauvee par  » ses adversaires  » pour rester chanceliere…Pour Merkel.la raison d Etat en politique etrangere n accepte pas les changement de direction……..Les Allemands n’auraient pas leur mot à dire quant à ce que font les Etats-Unis dans leur propre pays? C’est en tout cas une idée largement partagée par des hommes politiques, des journalistes indépendants et d’autres experts allemands.

    7
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.