Quand les peuples écrasés crient à la dictature déguisée dans toute l’Europe

Europe peuples
Des jeunes en colère affrontent la police à Bruxelles, en Belgique. D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui – Dans toute l’Europe, dont les jours sont probablement comptés – le risque est pris très au sérieux –, les peuples, singulièrement en France, se rebiffent, réclamant davantage de démocratie participative quand, comme en Italie ou en Hongrie, ils ne donnent pas de la voix – et mandat – aux partis dits populistes et d’extrême droite, les partis traditionnels étant en voie d’extinction, usés par le temps et les pratiques.

L’irruption, à quelques encablures des élections européennes, du mouvement des Gilets jaunes dans la vie politique française a complètement chamboulé l’agenda du président français qui s’est voulu le dernier rempart et l’incarnation du farouche opposant à la «lèpre populiste». Elle a également changé la donne au niveau de l’Europe qui retient le souffle à moins de trois mois de la date-butoir du Brexit, dont aucun accord n’est trouvé pour l’heure, et à mesure que ladite échéance électorale se précise. La coupe est pleine à travers toute l’Europe dont l’avenir est plus que jamais suspendu à un fil.

Outre le fait que le mouvement des Gilets jaunes a réussi en un court laps de temps à mettre à nu le mal-être d’une population pendant longtemps bernée par les discours creux d’une élite habituée au jeu des chaises musicales et trompée par des promesses sans lendemains perpétuellement renouvelées, il a surtout ébranlé les establishments, pendant très longtemps, là encore, engoncés dans leurs certitudes érigées en dogme absolu sans autre solution possible tenant compte des intérêts des citoyens.

Désormais, Emmanuel Macron, un temps chantre du progressisme, à présent cible des tirs croisés venant de toutes parts, n’est plus l’ambitieux et l’audacieux leader. Il est plus devenu un handicap pour la construction de l’Union européenne qui court, cette fois, un réel risque d’être démantelée avec l’arrivée plus que probable des nationalistes au Parlement de Strasbourg. Plus encore, sa politique pourrait lui être opposée en contre-argument de campagne – en or jaune – par les eurosceptiques aux commandes dans bien de pays, la Pologne, l’Italie et la Hongrie en l’occurrence, et à deux doigts d’y accéder dans d’autres, en France, dans les pays scandinaves, en Autriche, aux Pays-Bas, en Belgique, en Slovaquie, etc., où la rhétorique nationaliste s’affirme et gagne du terrain.

De la même façon, l’on a assisté à ce «dégagisme» qui a marqué le monde contemporain. Il se pourrait fort bien que les caciques à la tête des institutions européennes portant une grande responsabilité dans le délitement de l’Europe subissent le même sort.

Et c’est le grand saut dans l’inconnu.

M. S.

Comment (16)

    EL Che
    20 janvier 2019 - 10 h 55 min

    l’Europe entière est dirige par une Oligarchie Financière a fondement dictatorial qui n’a d’allégeance que pour le profit de ces entreprises intercontinentales au detriment des peuples , Cette Oligarchie régnante a confisque toute liberté des peuples européens ainsi que la souverainte de leurs états devenu du coup des républiques bananières ……\
    Quand je pense que certains de nos compatriotes vénèrent ce model Européen jusqu’à risque leurs vies en haute mer ou place tout leurs patrimoine en Europe !!! qu’elle foutaise !

    Vroum Vroum 😤..
    17 janvier 2019 - 22 h 33 min

    On pourrait faire un parallèle entre la prétendue « Guerre civile  » Révolution aurait débuté en 2012 ..et la « Révolution  » Gilets jaunes en France non armée et pacifiste…la différence est que pour la Syrie cela à été préfabriqués de l’extérieur en y ajoutant des actes Terroristes par des États Étrangers…et pour la France si les mêmes États Étrangers utilisent le même scénario sur la Syrie appliqué à la France cela deviendrait exactement que ce que vit la Syrie depuis 2012.. »Une Guerre civile  » et Terrorisme alimenté et ensuite invasion des Militaires US , GB , Danemark , Daesh , Saouds sur le sol Français !!!.. et le Ministre GB dirait que le Président du Régime Français ne méritent pas de vivre , c’est un sanguinaire..qui massacre son Peuple… La Chance de la France c’est qu’il n’y a aucune intervention Étrangère ou Daesh ou ingérence Étrangère dans la « Révolution  » Gilets jaunes fort heureusement… Car des opposants existent dans tous les Pays … La France aurait malheureusement pu connaître le même sort que la Syrie ou Libye au plus fort des marches Gilets jaunes en France si des États Étrangers auraient intervenus et semé la violence par des manipulations comme sur la Syrie… Heureusement en France , le Pays est resté stable , en Paix et sécurisé .. J’ai simplement fait un parallèle en deux situations où en Syrie y’a eu ingérence diabolique Étrangère et qu’en France dans le même schéma le Pays a été préservé du chaos « chez les Autres « …Qu’auraient dit Mr Hollande Fabius Sarkozy si la France aurait été une Syrie Bis !!… Une Libye Bis…!! .. Une prise de conscience sage aurait permis à Sarkozy Hollande Fabius de respecter la Syrie et L’Etat Syrien .. si le Complot contre la Syrie , Libye aurait été appliqué à la France déstabilisation Gillets jaunes !!??… Que Sarkozy Hollande y pensent ainsi que Macron , Ils aiment leurs Pays ainsi que le Président Bachar al Assad et son Peuple aiment aussi leur Pays et vivre en Paix comme il fait bon vivre en France… Que Dieu nous preserve des Bush , Sarkozy Hollande Fabius , Erdogan , Cameron , et …de l’instrumentation du Terrorisme .

    Anonyme Utile
    17 janvier 2019 - 21 h 08 min

    Matériellement, le temps ne me permettait pas de donner mon point de vue en temps réel, lors de la publication de l’article concernant le vote illégal et contre nature de l’accord illégal UE-Maroc englobant illégalement les eaux territoriales du Sahara occidental, alors que la CJUE (Cour de justice Européenne) a reconnu que le Sahara occidental ne fait pas partie et n’a jamais fait partie du Maroc. Et c’est la France, sur ordre d’israël, qui la colonise, preuve à l’appui, qui est derrière cet accord illégal UE-Maroc.
    Et toute l’UE est aux ordres d’israël, preuve à l’appui.

    AUTRE PRECISION TRES IMPORTANTE CONCERNANT LA FRANCE ET LE MAROC.

    Le Maroc est d’une part une colonie de la France dans le cadre de l’interdépendance et d’autre part, son cheval de Troie en Afrique de l’ouest, en Afrique du nord et au moyen orient, conformément à l’agenda d’israël, leur maître à tous les deux, notamment.
    Et en même temps, le Maroc a pris le contrôle de toute la sphère politique en France, toute tendance confondue. Il détient sur eux des preuves comprometantes, qu’il menace de sortir à tout moment, s’ils n’accèdent pas à sa demande.
    Et c’est ainsi que le Maroc a pris le contrôle de la France.
    Et la France officielle s’est exécutée sous cette menace Marocaine, d’une part, en exerçant à son tour une pression terrible sur la majorité des députés Européens, c’est à dire l’UE ( l’union Européenne), qu’elle a obligé d’une part, à passer outre et à contourner les résolutions de l’ONU et d’autre part, à voter ILLEGALEMENT, la continuité de la dilapidation et la vente illégale des richesses des territoires occupés du Sahara Occidental sur le marché international, malgré le fait que la CJUE (Cour de justice de l’Union Européenne), a annulé l’accord de pêche UE – Maroc et malgré le fait que cette même décision de justice reconnaît que le Sahara Occidental, n’a jamais fait et ne fera jamais partie du Maroc.

    Tout cela prouve à suffir que les pays de l’Union Européenne SONT DES DICTATURES FEROCES, SAUVAGES, CRIMINELLES ET GENOCIDAIRES et ça ne date pas d’aujourd’hui.

    Un bémol, au sujet de leurs « révoltes » actuelles en France et en Europe. Quand la France déclarait avec leur silence assourdissant et leur indifférence animale, la guerre ILLEGALEMENT en Syrie, en Afghanistan, aux pays Africains : (Libye, Mali, Centre Afrique, Côte d’Ivoire qui a vu son propre président GBAGBO en exercice, enlevé illégalement , par la France officielle et traduit au CPI gratuitement, lequel TPI vient de déclarer que le dossier GBAGBO est vide en le libérant.
    Pourquoi le TPI ne s’est -il pas autosaisi au sujet de sarkozy auteur de crimes contre l’humanité ?

    Ces gens qui manifestent maintenant étaient consentants et complices. En se comportant ainsi ils encourageaient leur propre dictature à devenir ce qu’elle est devenue. Et cette dictature s’est sentie encouragée dans ses crimes contre l’humanité qu’elle a commise et qui se comptent par millions dans plusieurs pays qu’elle a entièrement détruit avec la complicité de l’otan, l’autre organisation criminelle et génocidaire.

    Nouioua
    17 janvier 2019 - 19 h 54 min

    Voilà ce qui arrive aux peuples qui tombent dans l’escarcelle du grand Satan Franc-Maçonnique… ou MAZEL ! ou MAZEL !

    mohamed
    17 janvier 2019 - 16 h 49 min

    La France a été construite par le pillage du peuple Afrika et le sang du peuple africain par la France nazi , ..! Les temps en changé et l’africain ne veut plus se faire voler, les sans dent de France pour y remedier vont destituer le gay Macron et créer la 6ème république…Homo 6 du marokistant a du souci a se faire.. son trone du diable va bruler..

    Anonyme
    17 janvier 2019 - 14 h 51 min

    Au moins la bas elle est deguisée!

    Anonyme
    17 janvier 2019 - 12 h 14 min

    ce n est pas mieux chez nous les autorités on empêcher la manif avant même qu elle démarre

    co5
    17 janvier 2019 - 11 h 13 min

    « ce «dégagisme» » qui pour une fois se crie dans les pays dits » démocratiques »,qui ont spolié leurs peuples grâce au pillage des richesses des anciennes colonies qui se rebiffent malgré les plans machiavéliques et l’assistance des dictateurs par les gouvernants français, belges et autres espagnols

    zyriab
    17 janvier 2019 - 10 h 58 min

    Fondamentalement les crises aujourd’hui ce n’est rien d’autre que les conséquences de la décolonisation Les colonies ne sont plus là pour subvenir aux besoins des peuples Maîtres D’où la faillite de ces économies les crises financières à répétition les banques qui refusent d’accepter ce revirement et veulent faire payer les classes travailleuses sans réduire leurs bénéfices et surtout les dividendes On constate que c’est la France rurale et les classes moyennes qui refusent cette austérité et demandent une redistribution moins léonine

    Sumer Ab Anu
    17 janvier 2019 - 10 h 54 min

    Je ne comprends pas ce réveil brutal, depuis 1973 ce processus est engagé pour la renaissance de ce  » IVe Reich », avec l’Allemagne comme chef, pourquoi avoir attendu si longtemps pour réagir? Est-ce parce que les gamelles étaient pleines?
    Selon le mot d’Attali: » Remplissez les gamelles, le ventre plein, ils crieront moins ».
    Certes, les européens sont des peuples versatiles mais surtout manipulables et à géométrie variable. Peut-être comprendront-ils ce qu’on vécus les pays victimes du « printemps arabes »

    john
    17 janvier 2019 - 10 h 39 min

    Quand le peuple algerien va ecraser la dictature qui le pousse a immigrer.En Europe quand meme on n’a le minimum pour vivre avec dignite.

    Kenza
    17 janvier 2019 - 9 h 08 min

    L’UE a été bâtie sur un système financier qui aujourd’hui vit une crise majeure car il craque de partout. La crise sociale et politique en Europe est directement liée à cette crise financière bien réelle et au crack boursier qui s’annonce. Comme Macron, n’importe qui d’autre aurait été élu pour appliquer les directives des maîtres de la finance sioniste c’est à dire les Rothschild, aurait trouvé les mêmes difficultés à encore tromper les peuples !
    En fait, c’est un juste retour des choses: On ne bâtit rien de solide sur du sable car, tôt ou tard, ça finit toujours par s’écrouler. Comme la nature qui reprend toujours ses droits, la vérité et la justice finissent toujours par éclater. Le mal n’arrivera jamais à l’emporter sur le bien…cette vérité, les sataniques Rothschild doivent aujourd’hui l’entendre !

      lucide
      17 janvier 2019 - 10 h 40 min

      Oui on ne bati rien sur du sable et sur du mensonge. Lfahem adheyefehem

    Djeha Dz.
    17 janvier 2019 - 8 h 39 min

    La raison, en est, que malgré les inégalités sociales, les Institutions sont le fondement de la nation dans les pays occidentaux, où l’instruction est obligatoire pour tous, mais surtout de qualité. L’école n’enseigne pas seulement à lire et écrire, mais développe l’intelligence et forme des esprits capables de penser et d’agir en toute autonomie.
    Il est difficile d’asservir un peuple dont les citoyens sont en mesure de comprendre et de juger d’eux même.

      Anonyme
      17 janvier 2019 - 21 h 45 min

      Ne croyez-vous pas justement que ces GJ sont instrumentalisés et à souhait. Plus mouton qu’un français tu meurs.

      EL Che
      24 janvier 2019 - 10 h 44 min

      @ Djeha Dz , ca c etait Hier , a present l’enseignement en Europe produit des Moutons dociles ou des elites escrocs!
      Quand ont voit la qualité des Énarques d’aujourd’hui (Macron Hollande & Co ) ca laisse plutôt a desire …..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.