Signature d’une convention d’extradition entre l’Algérie et la France

convention
Nicole Belloubet arrivera dimanche pour une visite de deux jours. D. R.

Houneïda A. – Une convention d’extradition entre l’Algérie et la France sera signée lors de la visite de la ministre de la Justice française, Nicole Belloubet, à Alger à l’invitation de son homologue algérien, Tayeb Louh, a annoncé l’ambassade de France à Alger dans un communiqué, précisant que Nicole Belloubet arrivera ce dimanche pour une visite de deux jours.

«La garde des Sceaux s’entretiendra à cette occasion avec son homologue sur les différents volets de la coopération judiciaire entre l’Algérie et la France, une coopération riche et fructueuse pour nos deux pays», indique l’ambassade de France qui ajoute que cette visite «sera l’occasion de procéder à la signature, avec le ministre de la Justice, M. Tayeb Louh, d’une nouvelle convention d’extradition entre la France et l’Algérie».

Ladite convention «constitue un outil moderne et ambitieux pour encadrer les futures relations de coopération judiciaire en matière pénale», note-t-on. «Elle permettra de fluidifier nos échanges et de faciliter la mise en œuvre de certaines demandes d’extradition, tout en garantissant le respect des valeurs fondamentales de nos deux pays», explique la même source.

Rappelant l’entrée en vigueur, en mai dernier, d’une nouvelle convention d’entraide judiciaire en matière pénale, l’ambassade de France revient sur les «acquis» en matière de coopération judiciaire «riche et efficace» entre les deux pays, en soulignant le «partenariat stratégique», qu’il s’agisse «de nos échanges en matière de lutte contre le terrorisme» ou «en matière civile», un domaine dans lequel «le développement de notre coopération est prometteur».

«La signature de cette convention d’extradition marque en outre une nouvelle avancée dans le renouvellement de notre cadre conventionnel», ajoute le communiqué qui fait savoir que Nicole Belloubet rencontrera les «acteurs du système judiciaire algérien afin de mieux cerner les enjeux et les attentes vis-à-vis de notre coopération et d’échanger sur la modernisation des juridictions dans le cadre des réformes engagées dans nos deux pays afin de rendre la justice plus proche des citoyens et de l’adapter aux nouveaux outils numériques».

H. A.

Comment (34)

    Achouri
    28 janvier 2019 - 5 h 51 min

    Saidani va t-Il être déporté pour détournement de plusieurs milliers d’euros et corruption?.

    On ce rêveil !
    28 janvier 2019 - 0 h 30 min

    Recolonisation en marche…

    RODEO
    27 janvier 2019 - 22 h 35 min

     » … faciliter la mise en œuvre de certaines demandes d’extradition… » certaines ? mais de quelles extraditions vous faites allusion ? Peut-étre tous les ministres qui se sont refugiés en France ? Ah ce serait le rève de tous les algériens !!!!!

    Nadira Aït Belkacem
    27 janvier 2019 - 21 h 16 min

    J’ESPÈRE QUE LA « france » NE VA PAS NOUS ENVOYER – SA – RACAILLE NÉE – EN france – ET QUI SONT DONC français PUISQUE NÉS – SUR LE TERRITOIRE français – PAS SUR LE TERRITOIRE ALGÉRIEN.
    A MOINS QUE fafa CONSIDÈRE QUE SES PROPRES ENFANTS NÉS – EN france – soient « ALGÉRIENS »…..
    J’ESPÈRE QUE N’TAWAÂNA NE VONT PAS SE DÉFROQUER DEVANT fafa….. SE SERAIT LA HONTE DU SIÈCLE POUR LE PEUPLE ALGÉRIEN QUI NE RELÈVERA PLUS JAMAIS LA TÊTE !!!
    MESSIEURS LES RESPONSABLES ALGÉRIENS NE COMMETTEZ PAS UNE TELLE IGNOMINIE. MAIS J’AI PEUR QUE CE LÂCHE MAROCAIN louh NE FINISSE PAR ACCEPTER LA « proposition » française….. J’AI BIEN PEUR.
    ILS SONT CAPABLES DE TOUT CES FAUX ALGÉRIENS – mais vrais marocains – COMME CE louh. ALLAH YAÂTIH MESMAR YI SEMROU FI LOUH…. IN CH’ALLAH !!! AMINE YA RABI EL AÂLAMINE !!!

    Sprinkler
    27 janvier 2019 - 19 h 57 min

    Nous exigeons l’extradition des crânes de ces  » rebelles  » détenus dans vos musées des  » Lumières « , dans des boites en carton…Nous les jugerons pour hauts faits d’arme, pour avoir fait sentir la poudre aux meutes coloniales de la France et leur donnerons une sépulture digne de leurs sacrifices !

    anti menteurs
    27 janvier 2019 - 14 h 50 min

    En échange de quelle autre trahison l’Élysée laissera passer le 5eme mandat ?

    Mir
    27 janvier 2019 - 13 h 58 min

    de La poudre de perlimpinpin comme dirait son patron qui l’a envoyée non pas pour signer de misérables accords bureaucratiques, c’est juste une couverture, mais pour bien négocier le 5eme mandat qui se profile.

    Qlq
    27 janvier 2019 - 7 h 42 min

    Les derniers sales coups de louh avant le depart ..

    Dias
    27 janvier 2019 - 6 h 44 min

    Je serais le gouvernement algérien, aucun accord avec le régime parisien ne doit être signé. Vous avez sur cette photo une de leur représentante qui n’a ni foi ni loi, ces gens ont un objectif bien précis!
    La France vie une période très difficile grâce aux incompétents comme cette femme millionnaire.
    Rentré chez vous et occupez vous de vos affaires et laissez l’Algérie tranquille.

      Précision
      27 janvier 2019 - 13 h 01 min

      Elle n’a rien demandée c’est Louh qui l’a invité pour faire plaisir aux Français dans l’espoir d’un cinquième mandat.
      Il sait ce qu’il fait.

        Anonyme
        28 janvier 2019 - 5 h 18 min

        Regarde se visage! Pas besoin de demander, ses gens là exigent, et question invitation c’est elle qui a demandé pour faire plaisir à ses maîtres.

    Anonyme
    27 janvier 2019 - 1 h 55 min

    Faut aussi signer ce genre de conventions avec la Suisse, le Qatar et les Émirats… à titre d’exemples !

    Deal
    27 janvier 2019 - 1 h 15 min

    Peut être un deal d’extradition de harragas pour l algerie contre récompense avec extradition de familles tlemceneen pour la france .

    Anonyme
    26 janvier 2019 - 23 h 11 min

    A l approche du 5 eme mandat , les pays europeen negocient ou plutot exercent leur chantage a coup de contrat commerciaux et d extradition d algériens , ils sont pret a vendre le pays pour ce maudit mandat .

      Anonyme
      27 janvier 2019 - 16 h 13 min

      Pour ce qui est du Pays, c’est déjà fait. Maintenant, il ne reste qu’à négocier sa… population !

    Anonyme
    26 janvier 2019 - 23 h 04 min

    Il faudrait rendre public cette convention car il s agit d algériens plus que de Français et j espère que notre ministre ne vend pas ses citoyens à la France ou autres pays occidentaux pour leur faire plaisir , un peu comme pour Merkel est viens voir Ouyahia convention secrète par compte celle ci et ensuite elle expulse 330 algériens , dites moi c est la meme convention? il y a plus d algériens en France et en Europe que de Français ou européens en Algerie donc ca ne peut profiter qu a eux ; j espère que notre ministre de la Justice et bcps d autres qui n ont cessé humilier l Algerie e son peuple directement ou indirectement ne feront plus partie en 2019 de nos institutions et du futur gouvernement algerien en 2019 ; Que dieu m entend inch Allah . Enfin comment des gens certains pas tous mais pas mal au pouvoir en Algerie militaire généraux ou politique au pouvoir et notre président le premier qui n ont cessé d avoir des paroles patriotiques et souvent anti françaises puissent terminés leurs jours en se faisant soigner en France et meme terminé leurs jours la bas l ancien ennemi qui ne sait toujours pas excusé de ses sévices et tortures à tout un pays et un peuple, comment peuvent ils faire ceci normalement sans gènes faudrait qu on m explique ; est elle leur mère patrie au fond cette France et nous ont berné depuis le début 1962 ? On a droit de interroger et de remettre tout à plat quand meme quand on voit tout ca. Changeons les choses en 2019 peuple algerien.

    Anonyme
    26 janvier 2019 - 22 h 55 min

    Elle vient tout simplement signer convention pour renvoi des algériens en situation irrégulière ,comme l’a fait Merkel.

    Le problème n'est pas la France
    26 janvier 2019 - 21 h 15 min

    C’est nos responsables qui travaillent pour ses intérêts et contre les intérêts de l’Algérie, c’est là sa force.
    Sans eux elle serait moins que rien.

    Anonyme
    26 janvier 2019 - 20 h 10 min

    homologue ?!? peut être par le titre pas la même valeur

    Anonyme
    26 janvier 2019 - 20 h 06 min

    l’Algérie fait elle parties des 14 pays africains qui fabriquent sa monnaie en France? Déclaration d’un ministre italien.

      Anonyme
      26 janvier 2019 - 22 h 44 min

      On voit que tu es ignorant dans ce domaine!

      Nasser
      26 janvier 2019 - 23 h 24 min

      Quand on ne sait pas on se tait au lieu de commentaires stupides! Il faut lire ou chercher avant de débiter des conneries
      1/ Les conventions d’extraditions ont des règles reconnues!
      2/ Les 14 pays qui dépendent de la France depuis 1961 dans cette histoire de « réserves financières » sont: le Bénin, le Burkina Faso, la Guinée Bissau, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo, le Cameroun, la République Centrafricaine, le Tchad, le Congo-Brazzaville, la Guinée Equatoriale et le Gabon

      Anonyme
      27 janvier 2019 - 1 h 52 min

      Non. Notre monnaie nationale est frappée et imprimée ici, à Alger. Il faut rendre à H. Boumediene ce qui appartient à H. Boumediene.
      Autres temps, autre époque, de la médiocrité, du bricolage, des détournements et de la dilapidation des richesses… d’autres «personnalités» se permettent aujourd’hui, au détriment des principes économiques les plus élémentaires,…. d’imprimer du Dinar au point d’en faire une monnaie de singes !

      Socrate
      27 janvier 2019 - 12 h 24 min

      La France a une excellente imprimerie de monnaie à Chamalières et fabrique la monnaie de nombreux pays et pas seulement de pays africains ou ceux de la zone CFA !

    Anonyme
    26 janvier 2019 - 19 h 34 min

    BIEN SUR UNE CONVENTION POUR EXTRADER L OPPOSITION ALGERIENNE INSTALLÉE EN FRANCE ; ET AINSI DÉFENDRE LEURS INTÉRÊTS EN FRANCE ET ET PROTÉGER L ARGENT TRANSFÉRÉS ILLÉGALEMENT DANS LES BANQUES FRANÇAISE ! CE POUVOIR EST PRÊT A LIQUIDER TOUTE L ALGÉRIE POUR DES INTÉRÊTS MESQUINS § VIVE GHEDIRI PRÉSIDENT §

      Anonyme
      26 janvier 2019 - 21 h 03 min

      Sauf que Guediri est une garantie pour les nababs, qui respecte une constitution illégitime….

    Brahms
    26 janvier 2019 - 19 h 13 min

    La drogue (47 000 tonnes par an) vient du Maroc donc je ne vois pas en quel honneur ou en vertu de quel principe cette Ministre Française voudrait signer une convention. 80 % des délinquants emprisonnés en France sont des maghrébins ou africains donc je suppose qu’elle voudrait s’en débarrasser en les de la nationalité française pour les renvoyer vers le pays d’origine des parents (Algérie). Un prisonnier en France coûte 85 €, par jour au contribuable donc elle voudrait vider les prisons françaises via des expulsions massives.

    Bled-Ghoul
    26 janvier 2019 - 19 h 05 min

    Encore notre indépendance bafouillee, depuis quand la France extrade ses ses citoyens jamais, et depuis avant la création de la République Française,c’est juste une nouvelle arnaque de nos dirigeants toutous pour extradés nos citoyens envers la France, bientôt le citoyen Algérien ne vaut pas un centime ou un clou

    Anonyme
    26 janvier 2019 - 19 h 00 min

    Les français sont connu pour leur blabla.
    En clair, qu’est ce que ce baratin veut dire ?
    Que gagne concrètement l’Algérie ?

    La tulipe
    26 janvier 2019 - 19 h 00 min

    Au lieu de signer des conventions bidons, ils auraient été judicieux d’investir dans l’économie Algérienne, et de développer des tissus économique à l’instar du maroc la Turquie l’Iran…… Le judiciaire ne pourra pas se substituer à l’économie. Mais bon !!! 5ème mandat oblige !!! 😎

      MELLO
      26 janvier 2019 - 19 h 42 min

      Le domaine économique est un espace privatisé en Algérie, seuls ceux qui détiennent ces fameuses licences d’importations , grâce aux bras longs, peuvent en disposer. L’extradition de citoyens rentre dans le domaine public donc un volet purement puant que les deux pouvoirs veulent se rejeter. Mais soyons sûrs que leurs rejetons ou les membres de la nomenclatura ne pourront faire objet d’extradition . C’est là, le sens de cette convention : protection de la nomenclatura.

    Amine
    26 janvier 2019 - 18 h 43 min

    Voilà, il faut que la france ramène son trou du cul pour dire qu’elle n’est pas en reste des U.S.A. de la RUSSIE et de la CHINE… qui mènent avec l’ALGÉRIE des disacussions de fond contrairement à fafa qui veut signer avec nous une simple petite convention – d’extradiction -… DE QUI ? DE QUOI ? ET POURQUOI ? J’espère que ce ne sera pas de petits voyous que fafa a fabriqués et qu’elle veut nous envoyer en les « extradant » vers l’ALGÉRIE… n’est-ce pas ?
    Il faut faire gaffe ya notre gouvernement !!! C’est un coup d’arnaque doublé du coup de Jarnac… de la part des frangaos.
    C’est fini, madame la france ! Y a plus rien à gratter avec l’Algérie qui n’est pas votre colonie ni encore moins un protectorat comme un certain voisin de l’Ouest..
    Berra la france !!!

      Précision
      26 janvier 2019 - 23 h 25 min

      Vous parlez avec qui ? Il y a une complicité entre les Français et leurs agents du premier mandat jusqu’au prochain pour faire ce qu’ils veulent en l’Algérie, autrement plus de mandats ni protection ni papiers pour leurs proches ni immunité contre les poursuites.
      Ces gens là sont immunisés en France.

    Question
    26 janvier 2019 - 18 h 34 min

    Que va devenir la convention signée entre les deux pays concernant l’immunité des responsables Algériens de toute poursuites en France? une immunité au profit des escrocs et naturalisés en cols blancs et passeports diplomatiques.
    La France protège bien ses serviteurs, jusqu »à nouvel ordre..
    Quant a l’objet de cette visite c’est pour les expulsions des les clandestins, criminels algériens intégristes algériens franco algériens, car les prisions françaises sont pleines des prisonniers de droit commun, des prisonniers dorment a même le sol sur des matelas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.