Ali Ghediri à France 24 : «J’ai un plan contre la fraude à la présidentielle»

Présidentielle Ghediri
Ali Ghediri avec son directeur de campagne Mokrane Aït Larbi. D. R.

Par Hani Abdi – Le général major à la retraite Ali Ghediri, candidat à la candidature à la présidentielle du 18 avril prochain, ne craint nullement la fraude électorale. Dans un entretien accordé à France 24, ce haut gradé de l’armée à la retraite assure avoir échafaudé, avec ses équipes, un plan antifraude. «La fraude a entaché toutes les élections passées. On s’attend donc à notre niveau qu’il y ait fraude. Et nous nous sommes préparés en circonstance. Si nous n’arriverons pas à l’empêcher totalement, nous allons tout au moins la réduire», assure le candidat Ghediri, qui estime qu’il est tôt pour fournir plus de détails sur son plan antifraude.

Interrogé sur ses déclarations relatives au travail de l’opposition, Ali Ghediri affirme n’avoir jamais attaqué cette dernière, précisant lui avoir néanmoins adressé quelques reproches, notamment par rapport à son attitude «défensive». Ali Ghediri dit ainsi appliquer la règle selon laquelle la meilleure défense, c’est l’attaque.

Il estime ainsi que l’opposition n’a jamais été offensive et n’a jamais tenté de pousser le pouvoir dans ses derniers retranchements. Il assure s’être engagé dans cette élection pour jouer l’attaque.

Son attitude offensive, Ali Ghediri l’explique, par exemple, par le fait d’avoir décidé de se porter candidat à la présidentielle indépendamment de la décision du Président sortant de briguer un autre mandat. Il reproche dans ce sillage à l’opposition d’avoir toujours calqué son action sur celle du pouvoir et d’avoir toujours été défensive.

S’agissant des parrainages nécessaires à sa candidature, Ghediri rassure qu’il est sur la bonne voie. Malgré les pressions et les obstacles de l’administration, l’opération de collecte des signatures se poursuit et avance bien, précise Ghediri qui estime avoir dépassé son objectif et ses espérances.

Interrogé sur la proposition d’une candidature unique de l’opposition, Ali Ghediri considère qu’une telle option est la bienvenue si elle permettra aux Algériens de retrouver le chemin de l’espoir.

Ali Ghediri met en avant ses priorités du moment, avant le dépôt des candidatures, dont la collecte des signatures et la sensibilisation des citoyens sur l’impérieuse nécessité de changer le système politique.

Pour lui, il est impératif d’aller vers la rupture avec tout ce qui a fait que l’Algérie se retrouve dans cette situation critique. Il promet ainsi de combattre la corruption qui gangrène le pays, de mettre un terme à toute forme de favoritisme et de passe-droits. Sur le financement de sa campagne électorale, Ghediri assure qu’il est aidé par des Algériens qui activent dans le secteur privé, dénonçant dans ce sillage l’utilisation des moyens de l’Etat pour les besoins de la campagne du candidat Bouteflika.

Sur le financement par l’homme d’affaires Issad Rebrab, il assure que si c’était le cas, il l’aurait annoncé avec fierté parce que, selon lui, il s’agit d’un homme d’affaires qui investit et travaille dans la transparence. Ali Ghediri refuse de parler de défaite. Il s’agit d’un mot qui n’existe pas dans son lexique.

Ali Ghediri dit avoir eu cette assurance de gagner la présidentielle du peuple, assoiffé de changement. «Depuis que je me suis engagé dans cette élection, des millions d’Algériens me contactent et m’expriment leurs soutien et encouragements», dit-il.

H. A.

Comment (62)

    Soutien financier
    15 février 2019 - 13 h 46 min

    Je me demande pourquoi tous les journalistes, toutes les chaines de télévision, tous les journaux, toutes les radios posent toujours des questions à Ghediri sur le soutien financier de sa campagne (apparemment Rebrab est d’accord pour l’aider) , mais ils ne les posent jamais à ceux qui s’occupent de la campagne de Bouteflika comme Ouyahia, Sellal, Ghoul, Amara Benyounes, Bedoui, Gaid Salah, Sidi Said, Haddad etc… etc…???!!!

    L’alliance non seulement elle est soutenue financièrement par de grands entrepreneurs mais aussi à partir des moyens de l’Etat et du budget de l’Etat directement , en devise et en dinar !

    12
    2
    mohamed
    15 février 2019 - 11 h 59 min

    Pourquoi Fronce 24, chaine de propagande anti Afrika..!
    l’Algérien comme un sous esclave, aimes le colon fronnazi qui pille l Afrika, la fronce vend du blé contaminé, il y a des silos dans l est de la Fronce en champagne ardenne spécialement réservé a l’Algérie, ce blé invendable parce que malade contaminé est destiné au peuple Algérien…

    6
    8
    Anonyme
    15 février 2019 - 9 h 43 min

    Ancien wali d’Oran et d’Annaba, Bachir Frik qui avait, à un moment donné, défrayé la chronique par ses déclarations fracassantes est revenu, via TSA, sur sa propre expérience lors des élections législatives et locales de 1997. Il relate comment il a participé à la fraude électorale en tant que wali et pourquoi il n’a jamais refusé de suivre les instructions du pouvoir. Sans doute que n’ayant plus rien à cacher il s’est « mis à table » en révélant qu’ il y a eu effectivement une fraude massive dans les législatives et les locales de 1997. Il avoue : « Je témoigne parce que j’étais acteur. En tant que wali d’Oran, j’ai participé activement à cette mascarade » Concernant son propre rôle dans cette magouille de grande ampleur, l’ex wali d’Oran révèle qu’il avait personnellement assisté au ministère de l’Intérieur à des séances de travail à huis clos. Il y avait d’autres walis, qui sont aujourd’hui ministres. Ce conclave consista à discuter de l’opportunité de créer un nouveau parti afin de soutenir le pouvoir en place. Des instructions fermes furent alors données aux walis, par le ministre de l’Intérieur de l’époque, pour que les législatives soient remportées « haut la main » par le nouveau parti. Ahmed Ouyahia occupait le poste de chef du gouvernement. Tous les walis avaient travaillé en respectant les directives du ministère de l’Intérieur avec comme raison évoquée : l’intérêt suprême de la nation.

    Noboutef
    15 février 2019 - 3 h 46 min

    Le vrai obstacle et le vrai adversaire de Ghediri, c’est l’argent.Boutef dispose de la caisse de l’état ,avec l’argent on peut acheter les gens organiser des youyous,des meetings , facilités par les présidents d’APC qui ont chacun un grand réseau de vendus et de prostitues qui votent Boutef .Je pense que Ghrdiri est suffisamment bien informé.Que dieu lui facilite la tâche ,Unissons nous contre la fraude ,soyons nombreux contre ce système mafieux.Yen a marreeeeeeeeer!

    17
    2
    lhadi
    15 février 2019 - 2 h 27 min

    Je pousse l’audace d’affirmer que ce lapin, sorti du chapeau de la thaumaturgie pour damer le pion au renard de la politique, est un marin d’eau douce de la politique dénué, bien évidemment, d’une saine appréciation des réalités politiques, économiques, sociales et culturelles.

    Il est entrain de rugir comme un lion mais au final il va couiner comme une souris…

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    6
    26
    lamara usa
    15 février 2019 - 1 h 58 min

    j ai une question a 1 cent quelle est la difference entre un citoyen simple qui a participer a un metting FLN en contrpartie d un cascroute cachir plus 1000 DA et un generale major  » a la retraite » voulant participer a une mascarade electorale? je vous donne un indice qui va vous aider a trouver la bonne reponse ( les lievres adorent les carrotte)

    2
    13
    Kahia-DZ
    14 février 2019 - 22 h 38 min

    J’ai suivi l’entretient sur France 24 et j’ai été doublement déçue:
    a. Le choix de France 24
    b. Le niveau du candidat
    La prochaine fois on le verra à El-magharibia.

    On a pas encore trouvé un candidat pour l’Algérie…À suivre.

    6
    18
      Anonyme
      15 février 2019 - 8 h 20 min

      Kahia-DZ

      La ou le « scientifique » vos commentaires sont nauséabonds. Vous avez oubliez un « n » dans votre pseudo et pour critiquer les autres vous n’avez pas droit à l’erreur.

      12
      3
    Le changement s'impose
    14 février 2019 - 21 h 50 min

    la vie est faite ainsi nul n’est éternel à la vie et encore moins à un poste.
    Ghediri doit être courageux, le peuple le soutient.

    La belle Algérie est aux 40 millions d’algériens.

    20
    3
    Nasser
    14 février 2019 - 21 h 16 min

    Merci à Bouteflika pour ses louables et incessants sacrifices pour l’Algérie. Aidons-le à prendre du repos dans la dignité et honneur!

    11
    11
    Bouzorane
    14 février 2019 - 20 h 48 min

    Pour être crédible, M. Ghediri doit absolument se démarquer de 2 choses :
    1- de l’ex DRS. En effet, si pour virer bouteflika (et on veut vraiment le virer) on fait appel à ceux justement que bouteflika a viré, cela voudrait dire qu’on tourne en rond! On veut vraiment virer bouteflika, en même temps, nous lui sommes reconnaissants de nous avoir débarrassé de ceux qui ont instauré la médiocrité comme système de gouvernance, se croyant puissants et invincibles juste par ce qu’ils s’étaient entourés de plus médiocres qu’eux. Bouteflika leur a infligé une gifle qui les a ramené à leur triste et médiocre réalité. Il est donc hors de question qu’on revienne en arrière!
    2- la deuxième chose vis à vis de laquelle M. Ghediri doit se démarquer d’une manière nette et précise, c’est l’egypte. Il est malheureux de constater que notre armée est idéologiquement baathiste et pro-egyptienne. Il est malheureux de constater que la seule intervention de notre armée en dehors de nos frontières fut non pas pour défendre les intérêts Algériens, mais ceux de l’egypte. Ni Palestine, ni rien du tout, l’opération militaire de 1973 fut strictement et exclusivement un geste larbiniste vis à vis des egyptiens. M. Ghediri doit donc faire sa révolution culturelle et idéologique et opter pour un Nationalisme Algérianiste Pur et Dur où le larbinisme pro-étranger n’aura aucune place!.. Malheureusement, petit détail oh combien révélateur au forum de Liberté, le fait qu’il nous ait récité un poème du « cha3ir » egyptien Hafid Ibrahim ne présage rien de bon!… la révolution Nationaliste, ce sera pour une autre fois!

    14
    16
    Lahouaria
    14 février 2019 - 20 h 35 min

    C’est Bouteflika qui va gagner les présidentielles, jamais l’Algérie ne sera offerte gratuitement à France 24.
    même avec un gros Buzz, les algériens sont déçus par les inconnus, et ne feront jamais confiance à ceux qui prennent une petite envolée sur Air Algérie pour aller se confier à Fafa.
    Yaura pas de Fraude ni rien, arrêtez d’inciter à la révolte les algériens vont appuyer Bouteflika et point barre…c’est convenu comme ça au bled Moualef khir men talef..

    9
    75
      lhaouari
      14 février 2019 - 22 h 23 min

      Tu gagnes combien pour services rendus
      Apres le carnaval tu vas etre WAZIRA Mountadaba

      15
      5
      Noboutef
      14 février 2019 - 23 h 04 min

      C’est pour ça que nous sommes arrivés à un pays (bled l’Houaryates) c’est avec des gens comme vous.Nous allons réussir à exterminer ce pouvoir.

      14
      4
      Fahima
      15 février 2019 - 0 h 44 min

      Lahouaria.
      Je voudrais te dire que tu est la véritable ETLFA car Monsieur GHEDIRI est un pure enfant de l’Algérie et comme tu est encore une pauvre ignorante et bien pour te rafraichir la mémoire c’est FAFA qui a imposer un Marocain au pouvoir pour détuire l’école Algérienne et voler le fond de solidarité (Sandouk Tadamoun) les biens des Algériens en 1962 et qui BENBELA, c’est FAFA qui a imposer la MOMIE Boutef aux Algérien qui est lui aussi un Marocain donc madame si vous aimez la bassesse et l’humiliation et bien changer de pays car l’Algérie appartient à ses enfants et du moment que le pays est toujours occupé par des mercenaires étrangers le sel moyen c’est que les Algériens se révoltent de nouveau, seulement toi à mon avis vous faite parti de l’équipe qui grignote du gateau au sein du clan des Marocains mercenaires et les quelques vendus d’Algériens

      24
      4
    Tredouane
    14 février 2019 - 19 h 26 min

    Je ne suis pas expert ,mais ,je crois que l’attaque n’aboutira pas non seulement cas nous ne sommes pas dans un champ de bataille ,de plus même sur un champ de bataille nous avons observé des armés ce faire déffaire voir décimés malgré qu »elles avais pris l’ initiative de l’attaque,vous êtes Mr plus expert que moi mais c’est mon avis par conviction.
    Comment une personne dont le parcours est connue peut réussir en affaires et devenir l’homme le plus riche dans une économie dirigé ,je trouve mon questionnement légitime et en droit de comprendre car on ne peut adhéré à des dessins qu’on ne cerne pas.
    J’estime que l’individualisme ne construit pas qu’elle qu’en soi ça volonté ça détermination et son honnêteté car tout simplement les défis son d’ordre collectif.

    8
    18
    TARZAN
    14 février 2019 - 18 h 53 min

    ghediri est un projet bidon mort-né! l’algérie toute entière est derrière bouteflika et l’institution militaire tenue par gaid salah! on sait où est le « shih » et ouarah el « rih »

    11
    69
      Le balais
      14 février 2019 - 20 h 40 min

      Tu voulais dire ou est el wakef et ou est echiyate.

      28
      4
      anonyme
      14 février 2019 - 22 h 46 min

      TARZAN
      14 février 2019 – 18 h 53 min

      Tu te la coules douce je ne vois pas autre chose, finie cette jungle sans foi ni loi
      je te conseille le départ vers la jungle de Kinshaza peut être que l’ami Kabila te tendra des lianes
      Une Algérie nouvelle se profile à l’horizon où seuls le savoir et l’intégrité priment
      PS/ N’oublie pas Rita qui pourrait te tenir compagnie

      13
      1
    aissa
    14 février 2019 - 18 h 46 min

    assalamou alaikoum mr Ghediri,
    il y a beaucoup de gens qui sont fatalistes qui revent d un monde meilleurs mais qui refusent le combat . vous avez sans aucun doute decide de releve le defi et de challenger ce regime detestable qui ne doit sa longue vie qu avec la complicite des elites de la nation et des grandes democraties.
    ceux qui ont pu jouir des richesses du peuple Algerien sans se poser de questions sont aujourdh ui tres angoissesparceque la fin de la partie est presque la.
    vous me paraissez un patriote honete soucieux du bien etre de vos compatriotes et desireux de vous mettre a son service.la tache n est pas facile ,mais la vie est ainsi faite celui qui veut peut.
    vous etes bien placer pour connaitre comment fonctione ce systeme et c est la base de tout .sans diagnostique on ne peut pas soigner.
    evitez surtout de vous associer a des gens louches et malhonetes et rapprochez vous du peuple regardez les Algeriens dans les yeux et touchez les on ne communique pas uniquement par des paroles.
    soyez direct et ferme surtout pas d hesitation.
    une chose est sure le peuple veut le changement et soyez dans l histoire .
    aimez nous algeriens comme votre famille et on sera avec vous.
    vous etes un vrai Algerien et nous autres les vrais Algeriens on est avec vous .
    vive Ali Ghediri
    vive l ALGERIE ET SON PEUPLE COURAGEUX ET VAILLANT

    39
    4
    Lesurnes
    14 février 2019 - 17 h 09 min

    En effet,on peut contrer la fraude en comptabisant les suffrages a la sortie des urnes.selon un echantillonnage statistique.Les résultats peuvent etre connus avec une petite marge d’erreur.C’est un principe fiable qui est actuellement utilisé dans bon Nadia mbre de pays.Yes we can.

    32
    1
    Anonyme
    14 février 2019 - 16 h 28 min

    Ali Ghediri peut éviter la fraude au niveau des bureaux de vote par la présence et le contrôle des citoyens le jour du vote. Il peut donc diminuer le taux de fraude minimale, mais la fraude maximale (la plus significative, celle qui décidera de l’issue finale du vote) ne se situe surement pas à ce niveau.
    Ali Ghediri peut-il savoir si des électeurs possédant plusieurs résidences et inscrits dans chacune de ces résidences ne vont pas, en utilisant les procurations, voter plusieurs fois pour le même candidat ?
    Ali Ghediri peut-il savoir le nombre exact d’électeurs, et peut-il savoir s’il n’y a pas un bas de laine de plusieurs millions de voix réservé d’avance au candidat du système ?
    Ali Ghediri peut-il savoir si les morts ont été retirés du fichier électoral et si des personnes bien vivantes ne vont pas voter à leur place ?
    Ali Ghediri a-t-il connaissance du fichier électoral national que le pouvoir a toujours refusé de porter à la connaissance de l’opposition et même, sous prétexte de souveraineté nationale, aux instances de contrôle internationales ?
    Ali Ghediri peut-il contrôler les sièges de wilaya, le ministère de l’intérieur et le conseil constitutionnel ?
    Ali Ghediri jouit d’une grande estime au sein de la population. Souhaitons lui quand-même bonne chance, bon courage et la réussite triomphale pour le plus grand bonheur du peuple Algérien. Gloire et éternité à nos valeureux Chouhadas.

    38
    6
      les P.V
      14 février 2019 - 19 h 15 min

      C’est les PV qui déterminent tout ! ils sont confectionnés par les commissions communales, de daira et de wilaya.
      C’est là qu’il faut jeter un grand coup d’oeil !

      29
      1
        Anonyme
        15 février 2019 - 8 h 32 min

        Non ! Les PV recueillis aux centres de vote ne déterminent pas tout, pour ne pas dire rien du tout ! On a vu des urnes volées et remplacées par d’autres truquées avec de faux PV, évidemment, qui peuvent gruger n’importe quel observateur national ou international qui n’y verrait que du feu. Et ceci n’est que l’infime partie émergée de l’iceberg de la fraude massive qui peut suivre en aval dans les « laboratoires » prévus à cet effet.

    FONCE...
    14 février 2019 - 16 h 13 min

    M. Ali GUEDIRI ….toute la crème (les cerveaux) de l`Algérie sont déjà parti. Ceux qui n`ont pas pu le faire (les fils de bonnes familles) en majorité silencieuse rasent les murs. Dure sera votre tache avec ces énergumènes, (tous des voyous de la rue, la hachma, la karama) qui ne méritent même pas d`être Algériens (des vendus pour des casse croute cashir). Nous sommes tous derrière vous…. faite très attention à votre très proche entourage…… faites vous aider …des officiers honnêtes et intègres pour sauver le pays. Après ça, pas besoin d`aller à la Mecque car vous aurez accomplis le devoir suprême de sauver les millions d`être humains Algériens qui n`ont eu droit qu`au menaces et la répression. Publiez des adresses (postales, net etc ) pour que tous, nous vous envoyons notre soutient et se positionnons derrière vous.

    47
    6
    Bamar
    14 février 2019 - 16 h 06 min

    Je pense que c est une carte du pouvoir pour faire diversion Je souhaite un vrai changement un president issu du peuple qui nous parle d avenir le passer on le connait tres tres bien les moudjahids d aujourd’hui c’est la Jeunesse Algerienne vive l Algérie +++

    7
    26
    bozscags
    14 février 2019 - 16 h 03 min

    je vous souhaite bon courage parce que la fraude il va y en avoir comme en 2014 malheureusement vous avez a faire a de faux algeriens qui ont ni loi ni fois .

    41
    3
    Thebest
    14 février 2019 - 15 h 51 min

    Je trouve bizarre qu’il n’ y a que la presse franco marocaine qui disent du bien sûr ghediri et ne parle plus du « pouvoir des généraux » qui maltraitent les Algeriens et qui deviennent du coup des types biens aux yeux de ses deux pays ???

    15
    9
    Alatriste
    14 février 2019 - 15 h 08 min

    Ce bidasse à la retraite devrai réviser les fondamentaux de la stratégie militaire : les chances de gagner sont quasiment nulles lorsque l’adversaire manœuvre sur son propre terrain de jeu et que les règles de jeu sont écrites en sa faveur. C’est pas son baratin à deux balles qui va changer la donne, à moins qu’il y ait anguille sous roche.J’ai assez trollé pour aujourd’hui !

    10
    48
    THA
    14 février 2019 - 15 h 08 min

    Forza Ali Ghediri!!! L’Algérie est jeune et forte de sa jeunesse! Les jeunes algériens / algériennes sont ambitieux/ambitieuses et veulent évoluer LIBRES et désirent farouchement et pleinement valoriser les ressources et moyens qu’ils ont hérité de leurs ainés d’un certain 1 Novembre 1954! Forza Ali Ghediri!!! Vive l’Algérie!!!

    42
    3
    Lahouaria
    14 février 2019 - 14 h 54 min

    Et la France……………. qui a recyclé tous ses vieillards au Conseil d’État qui pompent l’argent du peuple français, ad vitam æternam, à la vie à la mort. c’est à dire mourir en exercice, comme l’ex Président Valéry Giscard d’Estaing qui a plus de 90 ans et continue d’occuper un poste chèrement payé de plus de 70 000€ en plus de sa retraite de Président français des années 70. tous ces Cancres de la République français sont recyclés et casés dans des postes de hautes fonctions de l’État français, et leurs enfants et arrière petits enfants ont acheté une Particule pour l’ajouter à leurs Noms patronymiques afin de s’identifier comme appartenant à la Haute Bourgeoisie séculaire alors que c’était des pauvres ouvriers à la Base…
    L’Algérie devrait inviter les gilets jaunes français éborgnés pour leur offrir un petit chèque pour se payer une mutuelle santé et les inviter sur les plateaux télés pour répondre aux questions de nos journalistes d’informations politiques comme le fait la chaine France 24
    Que la France balaie devant sa porte et regarde ses centenaires qui continuent de travailler dans des postes clés pendant que les jeunes français fuient au Canada, aux States ou en Pologne pour pour postuler aux métiers qu’occupent les vieillards séniles assoiffés d’argent…

    13
    25
    le Terroir
    14 février 2019 - 14 h 35 min

    Exact, la meilleure défense, c’est l’attaque. Il faut inverser le processus, pourquoi doit-on toujours subir l’attaque et le matraquage du pouvoir ? NON. Maintenant que le pouvoir est désarçonné c’est la panique au sérail, il menace, il a peur pour ses privilèges. Ils n’ont pas envie de devenir des harragas et fuir un jour par l’aéroport de Boufarik en catastrophe au cas où le pouvoir leur échapperait, la bonne khobza toute chaude disparaitrait. Qu’avons-nous à perdre en soutenant Monsieur Ali Ghediri ? Rien, bien au contraire, il a blessé ce système corrompu, soutenons le. Les grandes lignes sur ses intentions sont claires, la campagne va bientôt commencer. Restructurer le pays, restaurer toutes les catastrophes, redonner espoir dans un pays sinistré et pauvre qui se croit riche, un pays qui ne vit pas de son travail, un pays qui ne vit que de la rente, ça ne sera pas facile, donnons à Monsieur Ghediri du temps. Chacun doit donner du sien de son coté, ne fusse qu’un grain de sable ou une petite pierre pour l’édifice ou financier ou autre le jour où il fera appel au peuple. Tout mon soutien Monsieur Ghediri. Merci pour votre engagement pour le pays et le peuple algérien. Merci à AP pour la tribune

    39
    5
      Anonyme
      14 février 2019 - 21 h 29 min

      @ lahouaria Si le consulat de France , vous délivre un visa vous irez à 4 pattes rejoindre vos mentors-menteurs qui braient contre Fafa mais ont mendié une carte de séjour ;adressez vous à Ghoulamallah et à Amar Saidani. ils vont vous donner le tuyau ; comment critiquer Fafa le jour et lui lécher les couilles la nuit afin d’avoir le sésame.
      Si le futur président de l’ALGERIE Mr GHEDIRI communique à travers des chaines étrangères qui sont très regardées ici et parmi nos compatriotes établi à l’étranger ( plus d’un million de voix) , c’est parce que La loi électorale stipule:
      «nul ne peut, par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, faire campagne en dehors de la période prévue à l’article 188 de la présente loi ». Bien entendu , il y’a une exception et tous les algériens connaissent qui est cette exception. Attendez le coup d’envoi de la campagne électorale

      6
      1
    Cheikh
    14 février 2019 - 13 h 34 min

    ELLI DARHA BEYEDDIH YFEKHA BESSENIH, Pas de troubles sauf que les mauvais perdants peuvent déclencher des troubles pour pêcher dans les eaux usées. et nous retourner dans l’état de siège. Donc soyons vigilants et dénonçons les éléments de trouble.

    28
    4
    anonyme
    14 février 2019 - 13 h 18 min

    M. Ghediri, je vous conseille de cibler essentiellement la Kabylie, les Aurès et le Grand Sud. Si vous ne gagnez pas en avril, ce sera dans 5 ans. D’ici là, soyez didactique et apprenez au peuple à penser par lui-même avec bon sens, à regarder l’avenir, à ne plus croire ceux qui instrumentalisent la Guerre d’indépendance, les chouhadas, notre drapeau et notre hymne national … Car ceux qui nous tiennent dans leurs mains ont construit une histoire de l’Algérie spécifique à leurs intérêts. Libérons-nous de ces chaînes et nous pourrons enfin sortir de la terre où nous avons été enterrés vivants.

    45
    7
      Anonyme
      14 février 2019 - 13 h 50 min

      On veut un changement imminent, 2024 c’est loin.

      31
      2
      Vive L'algérie
      14 février 2019 - 21 h 42 min

      Votre régionalisme est pathétique et méprisable
      Vive L’Algérie unis et à jamais Indivisible
      Gloire à L’ANP et à Notre chère et éternel Algérie

    Anonyme
    14 février 2019 - 12 h 32 min

    il faut agir et vite pour sauver l’avenir de nos enfants et sortir d’un mode de gestion périmé. Donnons la chance à Monsieur Ali Ghediri.

    60
    6
    mohand oukaci
    14 février 2019 - 12 h 17 min

    le seul acte souveraineté qui nous reste , c cette élection , dans le sens ou on perdu tout nous droit , et le danger qui guette le pays , lui seras fatal et nous avec , par ce que ce régime et hors la loi . il n’y as pas une seul institution qui qui épargner , mème la constitution , et violé bafoue , il n’y as plus de règle ni de morale , le pouvoir qu’exerce ce régime et anticonstitutionnel , coupable de toute sorte de compromission , et en dépit de ça il y as encore des gens qui joue au vierge effaroucher , a je ne sais pas si je vais voter pour lui , peut être je vais vous donner ma voix , sont programme n’est pas détaille , ils communique mal , la seul alternative possible au vue des carte qui sont sur la table . le seul qui peut faire consensus , c Mr ghediri ceux qui ne l’ont pas compris soit ils sont complice ou consentant avec ce régime ,dans les deux qu »as c’est de la l’acheté . voir de la trahison des idéaux de novembre , la seul chose que je sais il est honnête et patriote , sinon il aurait fait comme la majorité des algérien , dans les condition qui était les sienne , se remplir les poche et assurer les arriérés de ça progéniture , il ne la pas fait , moi ça me parle . alors cessez vos enfantillage et faite votre devoir

    47
    7
      Anonyme
      14 février 2019 - 12 h 35 min

      Très bien analysé Monsieur Mohand Oukaci

      32
      6
    BOUMEDDANE Chabane
    14 février 2019 - 12 h 07 min

    Tous derrière le général majour Ali Guediri, vous êtes notre unique espoir qui nous reste
    Sachez que toute la jeunesse algérienne est avec vous.
    J’ai constaté une chose, c’est que toutes les personnes que je cotoie ne dise que du bien de votre candidature
    Lors de vos meeting, nous allons remplir le 5 juillet

    52
    6
      Anonyme
      14 février 2019 - 17 h 26 min

      Et c’est pour quand les meetings, il faut battre le fer pendant qu’il est chaud et là ça commence à se refroidir…Allez parler au chaab Monsieur Ghediri, il ne demande que ça, pas seulement aux journalistes, ils ne sont pas le corps électoral !

      Maintenant si monsieur est timide…alors là ça va pas le faire. Un combat pareil demande un lion, pas un agneau si pur soit il.

      10
      3
    ADMI
    14 février 2019 - 11 h 58 min

    Boudiaf en est l’exemple

    26
    4
    SaidZ
    14 février 2019 - 11 h 38 min

    La présence de Mokrane Ait-Larbi dans ton équipe te donne plus d’assurance et de crédibilité. Ait-Larbi a quitté le rcd le jour où said sadi a trahit ses militants et un des rares responsables a avoir démissionné de son poste (sena), un vrai patriote, posé et compétent.
    Le boycott n’apportera rien et les arrange encore plus car il ne faut pas oublier qu’ils y a des dizaines de partis qui ne pèsent même le poids de leurs agréments qui sont au service de la mafia du pouvoir, aux quels on fait appel pour faire du cinéma..
    Attaquer, attaquer et puis marquer. toutes et tous avec Ghediri.
    Comme disait mon père moujahid lah yerhemou : qui a cru que la france sortira un jour?

    59
    6
    Anonyme
    14 février 2019 - 11 h 22 min

    On a confiance en vous et on est pressé de voir votre programme qui doit en premier lieu affirmer l algerianite de notre peuple amazigh qui n a rien à voir avec les arabes et surtout la séparation de la religion et de l état…
    Sans ces deux bases fondamentales tout changement est voué à l échec…
    Voilà où doit se situer la rupture et tout le reste suivra…

    27
    12
      saxo
      15 février 2019 - 3 h 25 min

      Il nous faut un programme qui affirme l’identité de notre peuple algérien uni dans sa diversité kabyle, arabe, chaoui, mzab et tergui , traditionnellement musulman.

      3
      2
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT DU CHANGEMENT
    14 février 2019 - 10 h 39 min

    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT D’ALGÉRIE
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT
    ALI GHEDIRI PRÉSIDENT DU CHANGEMENT

    69
    12
    Anonyme
    14 février 2019 - 10 h 15 min

    C’est ce que disait le candidat Benflis et on connait les résultats !!!! Le pouvoir est un « artiste » dans l’art de frauder. Il fait ça depuis 1962.

    43
    15
    Karamazov
    14 février 2019 - 9 h 45 min

    «Depuis que je me suis engagé dans cette élection, des millions d’Algériens me contactent et m’expriment leurs soutien et encouragements»

    Ouai !

    Ben moua vous m’auriez donné plus d’espoir si vous aviez dit : j’ai un plan pour la fraude. Ceci dit je veux bien vous croire , vous avez plus besoin d’encouragements que de notre pessimisme. Le 18 avril j’irai peut-être mettre un bulletin pour vous, si vous êtes encore là ce jour.

    D’ici là, bien malin qui sait comment réagira le peuple ce jour. Tout ce qu’on voit c’est qu’il n’y a aucun engouement visible pour votre candidature qui semble aussi secrète que l’est votre plan anti-fraude. Avec tout le respect que je vous dois, vous me sembler que ce n’est pas par les moyens électoraux que vous compter aller à la présidence : vous avez un plan secret que vous ne pouvez pas nous révéler en ce moment.

    Mon Général je reste sceptique quant à vos capacités à renverser la donne pour plusieurs raisons.

    D’abord la configuration actuelle ne diffère en rien de celle des quatre mandats précédents.

    Il ya toujours l’éparpillement des voix parmi les candidats en lice.

    Vos adversaires ne sont pas qu’au sein du système mais aussi dans l’opposition.

    L’atmosphère électorale et plus propice à l’abstention qu’à la mobilisation de sorte que ni le boycott ni les candidats ne mobilisent autour de leurs idées.

    32
    9
    Anonyme
    14 février 2019 - 9 h 35 min

    A quel niveau se fait le contrôle et la consolidation des resultats des élections en Algerie? :
    1. au niveau de chaque bureau de vote sur tout le territoire national
    2. Au niveau de chaque centre de vote sur tout le territoire national
    3. au niveau des APC sur tout le territoire national
    4. au niveau des dairas sur tout le territoire national
    5. au niveau de toutes les wilayas
    6. au niveau du ministere de l’interieur
    7. au niveau du conseil conseil constitutionnel
    ce qui donne 7 lieux et possibilités de fraude a l’administration infeodée totalement au regime
    Quelles sont les voies de contestations et de recours légales en cas de fraude? :
    1 La HIISE de Derbal nommé et controlé par le regime
    2 le conseil constitutionnel de Belaiz nommé et controlé par le regime
    Last but not least : qui a elaboré les listes électorales et qui a defini le corps electoral mais surtout son nombre?
    C’est toujours l’administration infeodée au regime sans aucune possibilité de contrôle pour les concurents et l’opposition au candidat du regime
    Le plus grave c’est qu’il se dit que ce regime a gonflé le corps electoral et s’est reservé une  » cagnotte electorale » fictive de 3 a 5 millions de voix afin de pouvoir parrer a toute eventualité ou surprise sortie des urnes.
    Aussi Mr Ghediri meme si le peuple vote réellement pour vous, il va vous falloir en plus dejouer toutes ces possibilités de fraude que s’est reservé le regime et ca ne sera pas chose aisée pour ne pas dire impossible.
    Good luck malgré tout, Bon courage a vous, l’espoir fait vivre

    53
    6
      Anonyme
      14 février 2019 - 12 h 39 min

      Sorry j’ai oublie 2 lieux et plus que surs de fraude :
      8. Bureaux de vote, consulats et embassades a travers le monde pour la communaute nationale vivant a l’etranger
      9. Bureaux de vote dans les casernes et services de securite
      Ce qui donne desormais 9 lieux possibles de fraude aux mains du regime

      14
      4
        Anonyme
        14 février 2019 - 14 h 12 min

        اذا الشعب يوما اراد الحياة فلا بد ان يستجيب القدر
        Nous savons que de par le monde et depuis la nuit des temps et de l’histoire qu’ il suffit qu’un peuple décide de prendre son destin en main pour que cela se réalise…!!

        10
        2
        MELLO
        15 février 2019 - 15 h 14 min

        Effectivement, juste et réel que cette domonstration qui etale toute la série de transmission des résultats qui seront certainement revus à chaque étape. Mr Ghediri ignore t il ceci ? En termes tres simples, le dépouillement se fait au niveau du bureau de vote, le PV établi est transmis à la Daira qui « consolide » tous les PV communaux par son propre PV qui sera transmis à la Wilaya , laquelle établit son PV à transmettre au Ministère. Durant ces étapes tous les chiffres peuvent être manipulés. N’oublions pas les PV émanant des représentations diplomatiques où les chiffres seront établis en fonction des intérêts. Au Ministère de l’intérieur, un autre PV  » consolidé « est établi pour être transmis au conseil constitutionnel a l’effet d’annoncer la victoire du candidat du pouvoir.
        J’ose. espérer toute la transparence requise comme souhaitée par Ali Ghediri.

    Anonyme
    14 février 2019 - 9 h 34 min

    La loi électorale stipule:
    «nul ne peut, par quelque moyen et sous quelque forme que ce soit, faire campagne en dehors de la période prévue à l’article 188 de la présente loi »
    Ce pouvoir MAUDIT ne s’embarrasse pas , de loi, quand il placarde des portraits géants (de qui vous savez) sur les frontons d’immeubles (truffés de vices de constructions) attribués par anticipation à ses clientèles triées sur le volet avec actes à l’effigie (de qui vous savez) !
    Ce pouvoir MAUDIT ne s’embarrasse pas quand il balade TOUTE HONTE BUE (TBEHDIL !!) un portrait cadre avec dorures
    De deux choses l’une ou pour contrer cette HORDE de DJOUHELS fous furieux en utilisant des méthodes dignes d’un CANDIDAT au demeurant RESPECTE et RESPECTABLE…En mobilisant moyens humains qui maitrisent les TIC !! En allant vers les citoyen-ne-s !! En faisant du porte à porte… Sinon on accepte le fait accompli et on attend que le ciel nous tombe sur la tête…Mais l’alternative qui est et serait « LET’S GO TO THE VICTORY IN PEACE » est plus dynamique motivante , INSPIRE et RESPIRE 70% de jeunesse!!

    46
    6
      Borfayor Lewwel
      14 février 2019 - 12 h 48 min

      « La loi électorale stipule: «nul ne peut,… » »
      Depuis quand est-ce que c’est la loi qui dicte la conduite des affaires politiques en Algérie ou dans la plupart des pays sous-développés, surtout les pays musulmans ? Dans ces pays, la loi c’est la loi du plus fort ou la loi de celui qui est au pouvoir jusqu’à sa mort.

      14
      4
      Nasser Nasro
      14 février 2019 - 13 h 24 min

      point de démocratie si le peuple ne s’approprie pas le processus électorale. le mot en lui même veut dire pouvoir du peuple , donc sans la participation du peuple que peut faire un candidat seul et exiger de lui à aller rencontrer citoyen par citoyen. Comment ça, il va à la rencontre de 25 millions d’électeurs, allons soyons raisonnable Si nous voulons le changement et que nous sommes d’accord avec un candidat choisi, la campagne électorale n’est pas seulement affaire du candidat, c’est aussi l’affaire de tous les citoyen-ne-s qui, à leur tour deviennent l’ambassadeur du candidat. Le vrai travail devrait dores et déjà commencé au sein de chaque foyer avec toute la famille, les collègues du travail, les camarades, les voisins, nos familles à l’étranger, la diaspora et les réseaux sociaux, sinon à quoi sert cette technologie du numérique. Offrir également sa participation au bureau de vote et rappelle à ce sujet qu’il y a près de 56 000 bureaux et que chaque participant doit se prendre en charge en terme de nourriture et transport pour alléger la facture nécessaire à ce processus qui est devenu une vrai machine de guerre afin que si ce n’est d’endiguer la fraude, la réduire autant que possible. Attendant et espérant que la candidature du candidat de l’espoir soit accepté par le conseil constitutionnel régie et géré par l’un des candidats et qui ne donne pas le droit aux retraités de l’armée de se porter candidat et sera considéré hors la loi et celui qui est hors la loi, en raison de sa santé, chose qui le rend non éligible; il devient ou se rends candidat du changement, quelle fumisterie et quelle farce!. Voilà la première bataille du candidat qu’il faut soutenir dans cette première phase et montrer au pouvoir en place de ne pas aller à l’encontre de la volonté du peuple. Sachant aussi que ce pouvoir ne reculera devant rien pour éliminer tous candidat sérieux.

      7
      3
    Anonyme
    14 février 2019 - 9 h 11 min

    Pas de mentalitite defaitiste. La liberation viendra avec du sacrifice, elle n’est jamais donnee mais arracher. GHEDIRI EST NOTRE ESPOIR POUR OUVRIR LA VOIE DE LA LIBERTE.

    49
    8
    anonyyme
    14 février 2019 - 8 h 19 min

    Désolé vous ne pourrez empêcher la fraude et vous le savez très bien
    Toute l’administration leur est acquise et est sous leurs ordres
    Seul le boycott est de mise

    13
    48
      Anonyme
      14 février 2019 - 9 h 17 min

      Désolé mais le boycott n empêche pas les élections et c est des bulletins en moins pour l opposition et pour Ali ce qui va favoriser les votants, plus le bourrages des urnes ou prés remplient, alors ce n est une solution ou du moins c est comme ça que je vois la chose

      27
      3
    S.A.V
    14 février 2019 - 7 h 27 min

    Notre général soit il est naïf soit il est complice,dire qu’il arrive à contré le clan des voyous spécialiste de la fraude et la manipulation, ça je ne le crois pas où sinon il faut avoir toutes l’armée, plus la police et les gendarmes, est encore ce n’est pas suffisant, comme preuve comment puisse faire volatilisé mille milliards de Dollars sans aucune personne ne dit un mot, plus Magouilles de cocaïne, plus affaires Sonatrach, Autoroutes, grande Mosquée, plus les fonds des Agriculteurs du Sud et plus et plus,est le plus beau ils présentent un candidat Virtuel qu’il existe juste dans les têtes des voyous et les corrompus, alors Mr le Général vous êtes aussi sûr de contré toute cette armada de bandits,si c’est Oui des détails

    33
    22
    Citoyen
    14 février 2019 - 7 h 25 min

    Yes we can
    Allez allez allez
    Algerie la revolution au urnes tous unis
    Pour changer notre grand pays

    73
    11
      Nourdine
      14 février 2019 - 12 h 21 min

      Salut citoyen ! Enfin des paroles d’un battant. Le reste c’est juste du blabla qui sert un uniquement à décourager à l’instar de ceux qui disaient aux jeunes révolutionnaires qui voulaient passer à la lutte armée « vous êtes fous, voulez ne pouvez pas lutter contre la France ». La folie d’aujourd’hui est d’entreprendre une révolution par le biais du bulletin de vote. Obéissez uniquement à votre conscience, allez voter et vous imposerez votre choix. La voix des abstentionnistes est la source de la fraude. si aucun des candidats ne vous plait, votez blanc et vous vous serez exprimé. Celui qui ne va pas voter participe qu’il le veuille ou non au résultat final, je leur demanderai de nous faire grâce et de se taire car avec eux vient la désunion et l’anarchie.
      L’arme le bulletin de vote et l’abnégation du formidable peuple algérien aujourd’hui, demain et toujours pour une meilleure Algérie pour laquelle il ne faut jamais baisser les bras.

      18
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.