La CGEA organise un forum international pour dynamiser l’entrepreneur africain

l'académie, CGEA
L'organisation patronale annonce son engagement pour défendre l'employabilité. D. R.

En collaboration avec l’Organisation internationale des employeurs (OIE) et Business Africa, avec le soutien de l’Union européenne, la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA) organisera, les 18 et 19 février, un forum sous le thème «Inspirer, soutenir et dynamiser les entrepreneurs».

Cet événement, qui aura lieu au Centre international des conférences d’Alger (CIC) regroupera quarante-cinq fédérations, représentant des employeurs africains, des représentants de l’OIE, de l’OIT, de la Banque mondiale et des experts internationaux, note-t-on dans le communiqué de l’organisation patronale dont nous avons reçu une copie.

L’objectif de ce forum, selon le même communiqué, est «la promotion de l’entreprenariat féminin et l’entreprenariat des jeunes en Afrique ainsi que le recrutement des start-up par les Organisations de soutien aux entreprises (OSE) pour un accompagnement efficace», indiquant que, lors de cet événement, des présentations de «success stories»,de femmes et de jeunes seront exposées ainsi que l’aide qui peut leur être apportée par le secteur privé, illustrée par les initiatives prises par les grandes fondations, telles que Coca-Cola et MasterCard.

Il s’agira, également, «d’une présentation du rapport Doing Business en Afrique, sur l’avenir du travail en Afrique/Algérie, l’accompagnement des entreprises par les OSE et des dispositifs de soutien et d’aide aux femmes et jeunes entrepreneurs».

«Le forum offre aux opérateurs économiques nationaux l’opportunité d’une appréciation plus fine du grand marché vierge africain, par un contrat direct avec les responsables des organisations patronales et chefs d’entreprises africains», indique le communiqué de la CGEA qui annonce la présence de membres du gouvernement en charge du secteur économique et social ainsi que les responsables d’organisations patronales algériennes, de grands groupes et banques publiques et privées. Sans oublier la présence d’ambassadeurs africains ainsi que du représentant de la délégation de l’UE.

H. A.

Comment (3)

    bozscags
    26 février 2019 - 22 h 48 min

    rien de serieux c’est du bidon comme tout le reste arretez de depenser l’argent du tresor public avec vos repas vos receptions bidons vos nuits d’hotel et j’en passe …

    Vroum Vroum 😤..
    18 février 2019 - 23 h 27 min

    L’épine dans le pied de l’Afrique sont les 14 Pays au Franc CFA , un véritable boulet au décollage de l’Afrique..Décolonisation de ces Pays Franc CFA et le décollage se fera mais dans l’etat actuel sans detenir les cordons de leurs bourse ces 14 Etat Africain manqueront a l’appel car encore colonisés Économiquement par la France dont le Franc CFA est fabriqué dans le Département de L’ex Président Giscard d’Estaing le neveu de Mr Picot du fameux accord Skye /Picot pour le partage du Moyen-Orient entre la GB et la France coloniale de l’époque..Donc le lien entre le Franc CFA , Giscard d’Estaing le neveu de Mr Picot , er la France coloniale…la continuité dans le changement…pour ces 14 « État franc CFA  » Africains .

    anonyme
    17 février 2019 - 19 h 42 min

    Ah que c’est beau l’esprit d’entreprise, le libéralisme (capitalisme). Ils font des merveilles. Au point que tous leurs adeptes sont endettés ! Un jour ou l’autre, un esprit intelligent doit s’arrêter de faire le perroquet et d’utiliser ses méninges pour faire sa propre analyse. Un jour ou l’autre, il comprendra que le libéralisme conduit à la pauvreté, la guerre et le colonialisme. Etapes finales d’un système que tout le monde adore … parce que le monde est cupide et barbare !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.