La DGSN réagit vite à un communiqué du FFS et dénonce une «manipulation»

Abdelkader DGSN
Abdelkader Kara Bouhadba, directeur général de la Sûreté nationale. D. R.

Par Houari A. – La DGSN a répondu au Front des forces socialistes (FFS) qui avait dénoncé l’arrestation de trois de ses militants, dont deux secrétaires nationaux, qui distribuaient des tracts contre le cinquième mandat à Alger.

«Les trois individus interpellés mercredi au niveau de la place de la Grande-Poste à Alger, puis conduits à la Sûreté urbaine compétente pour examen de situation et vérification, ont été relaxés», a indiqué la Direction générale de la Sûreté nationale qui ajoute, en réaction au communiqué du FFS, que «toute autre interprétation ne pourrait revêtir qu’un caractère spéculatif et malintentionné».

La DGSN note, dans un communiqué, que ses services «ont procédé ce jour, mercredi 20 février 2019 à 14 h 35, à l’interpellation de trois individus au niveau de la place de la Grande-Poste à Alger-Centre, qui ont tenté de prendre la fuite à bord d’un véhicule à la vue des éléments de police. Une fois interpellés, les intéressés ont refusé l’inspection de leurs sacs à dos, suite à quoi, ils ont été conduits à la Sûreté urbaine compétente pour examen de situation et vérification, puis relaxés», précise la même source qui explique que l’interpellation revêt un «caractère préventif visant des personnes à l’allure suspecte».

Le FFS avait dénoncé hier l’«arrestation» de ses militants et «exigé» leur libération immédiate. La réponse de la DGSN qui a décidé de communiquer sur cette affaire, en répliquant immédiatement au communiqué du parti de l’opposition, semble participer de la volonté des pouvoirs publics d’éviter toute confrontation et de ne pas exacerber la colère d’une partie de l’opinion opposée à la candidature du président Bouteflika à sa propre succession.

H. A.

Comment (21)

    Anonyme
    22 février 2019 - 9 h 35 min

    même le patron de la police est de Tlemcen,et vous voulez que le peuple vous croit?

    koursimoutaharikh
    22 février 2019 - 5 h 53 min

    hahaha yaou fakou

    Le Rouspétodonte
    21 février 2019 - 18 h 12 min

    Les Algériens ne sont plus dupes, « l’opposition » officielle est partie du système, FFS, RCD, MSP, PT, Nahda, PRA, Talaie el hourriyet de benflis et le parti(cule) de abdelaziz belaid, etc…toutes ces organisations appartiennent au système et participent d’un jeu de rôles ; faire croire au monde que le système est multipartiste, d’une part, et court-circuiter une véritable opposition si elle venait à se constituer. Remarquez qu’ils ne sont jamais sur le terrain, affectionnent, comme leurs amis du FLN-RND, les réunions de bureau ponctuées de zerdate et méchouis. A titre de comparaison, ces derniers jours, Rachid Nekkaz, brasso, seul et contre tout le système, est partout et il rassemble les algériens en nombre qui viennent le défendre et le soutenir spontanément ; c’est un vrai opposant, ça. Par contre, avez-vous vu ou entendu dire que les chefs du FFS, du RCD, du PT, du MSP, etc…sont allés au feu et au devant des algériens envers et contre tout le système ? Non, opposition de salon, parrainée par le pouvoir pour nous faire croire qu’il y a une opposition et que nous ne sommes plus dans le parti unique. Le multipartisme reste à construire en Algérie et l’opposition, une vraie, reste à créer. Ceci dit, bien que malmené des décennies durant, cette réaction saine et courageuse du peuple Algérien face à un pouvoir sans scrupules et doté de moyens gigantesques est une fierté ; elle rappelle, comme deux gouttes d’eau, cette réaction face au pouvoir colonbial dont les moyens étaient aussi gigantesques. Comme disait feu Moufdi Zakaria : « Si, un peuple, un jour, veut vivre, le destin ne peut que l’exaucer ». Nous sommes à l’aube d’une ère de gloire de ce peuple.

    17
    5
    Tredouane
    21 février 2019 - 18 h 11 min

    Un bon et même très bon geste de communication de la part de la D..G.S.N ,des points de crédibilités,le citoyens n’a besoin que d’être bien informé pour ne pas être piégé par la rumeur.
    Que ceux qui se cachent derrière leurs slogans et écrivent des communiqués dont ils ne mesurent pas la porté doivent se repentir,je ne suis pas contre la liberté d’expression mais en aucun cas tolérant envers les manipulations ,car en réalité c’est de cela qu’il s’agit un partis politique doit réfléchir avant de prendre ça plume et écrire n’importe quoi.
    Encor une chose je pense que le délit de fuite est passible de poursuites alors svp restons objectif ne parlons pas de répressions das ce cas.

    11
    4
    Anonyme
    21 février 2019 - 16 h 01 min

    Ils provoquent pour ensuite se servir « politiquement » de la réaction. Ce sont les pratiques du FFS, toujours dans le mensonge, la manipulation et le marchandage! C’est la raison pour laquelle se parti disparaîtra à terme par manque de militants!

    19
    12
    Kassaman
    21 février 2019 - 14 h 18 min

    Moi je ne les aurais pas relâché (et non relaxé 😉 ) aussi facilement ces distributeurs de tracts.
    Leur attitude semble montrer qu’ils avaient reçu des instructions afin de générer artificiellement une situation conflictuelle avec les forces de l’ordre. qu’ils aient commencé à courir devant les policiers passe encore (peur de l’uniforme ou de l’autorité etc.) , mais refuser obstinément le contrôle de leur sac et identité c’est trop gros!
    Au final on pourra titrer sur les réseaux sociaux et une certaine presse: « Des militants arrêtés par la police » et ce qui compte, le buzz.

    15
    25
      anonyme
      21 février 2019 - 14 h 35 min

      Kassaman
      21 février 2019 – 14 h 18 min

      En effet tout doit être fait dans la légalité et non en catimini comme le font ces FF Fistes manipulateurs et qui se cachent derriere les autres et s’il était de mon ressort ça serait direct le cachot
      Ceci dit je suis anti 5ieeme mandat et ne vote pour personne

      11
      15
      MELLO
      21 février 2019 - 16 h 31 min

      Pour une fois la DGSN a communiqué, mais l’à fait vraiment mal. Si vous ( kassaman) réagissez de cette manière , c’est une pure exagération et un non sens vis à vis de citoyens , avant d’être militants, qui furent arrêtés sur le coup. Aucune fuite n’à été livrée , ils refusèrent la fouille de leur sac. Est il normal que des agents de police vous accostent pour contrôler votre sac ou votre cartable ? . Est il normal de les présenter au commissariat sans mandat d’arrêt ? . Pourquoi vouloir fouiller des sacs de citoyens Patriotes ? En sera t il ainsi , si c’était des barbus ? Comprendre des islamistes !.

      8
      10
        ⵜⵉⴼⵔⴰⵏ
        22 février 2019 - 14 h 46 min

        Il est tout à fait normal que des agents de l’ordre fasse des contrôles pour des raisons de sécurité à plus forte raison quand les individus s’apprêtent à prendre la fuite. Je suis comme la majorité des algériens farouchement hostile au cinquième mandat mais cela ne doit pas nous conduire à commettre des actes répréhensibles qui se retourneront contre nous. Tout en condamnons ce système corrompu, nous devons rester vigilants pendant cette période électorale où les coups tordus des pro cinquième se multiplieront .

      Kassaman
      21 février 2019 - 20 h 00 min

      @MELLO,

      « Est il normal que des agents de police vous accostent pour contrôler votre sac ou votre cartable ? . Est il normal de les présenter au commissariat sans mandat d’arrêt ? »

      Oui c’est tout à fait normal dans à peu près n’importe quel pays du monde et encore plus dans le contexte sécuritaire qui prévaut en Algérie. Il en est de même lorsque l’on refuse de décliner son identité, on est emmené au poste pour vérification et cela passe ainsi dans je pense tous les pays.

      Sinon le prochain terro arguera de ce « droit » à ne pas être fouillé et à ne pas avoir son identité vérifié et continuera tranquillou avec son plan!!??

      10
      2
        MELLO
        22 février 2019 - 12 h 54 min

        Non, non, seuls les régimes militaires agissent ainsi envers des citoyens pacifiques . Si vous trouvez cette intervention légale , c’est que la normalité de l’illégalité vous à pris votre cerveau. Toujours est il que, pour une fois le FFS à poussé la DGSN à réagir. Cette réaction nous invite à lire entre les lignes ou à regarder derrière le rideau. Ce qu’il y a derrière ce rideau laisse supposer que les services de sécurité ont reçu des orientations allant dans le sens de l’apaisemen. Le peuple , pour la première fois, aura son destin entre les mains.

          Anonyme
          22 février 2019 - 15 h 18 min

          Si un policier te demande une vérification de ton identité tu dois être en mesure de le faire si tu ne peux pas, il peux t’emmener au poste pour un contrôle plus poussé, sans avoir abuser de ses prérogatives.

    Anonyme
    21 février 2019 - 12 h 45 min

    De toute les manieres, tout ceux qui disent non a fakhamatouhoum et qui ne vendent pas leurs ames au diable pour un sandwich kachir sont hautement suspects et cherchent a detruire « el istimrariya wa el istikrar » s’ils ne sont pas carrement ayadi kharidjiya fi el dakhel ;)…. yaw fakou changez de CD, on est en 2019

    24
    9
    Antisioniste
    21 février 2019 - 11 h 27 min

    Je ne connais pas Monsieur Abdelkader Kara Bouhadba, directeur général de la Sûreté nationale, mais je pense que ce monsieur et plus mesurer et plus raisonnable que ses prédécesseurs (tout en espérant ne pas me gourer). L’arrestation des trois militants du FFS qui ont été relâché me semble bien normale et justifier. Car distribuer des tracts et s’enfuir devant les forces de l’ordre est carrément louche dans le contexte actuel. Espérant que les jours prochains on ne verra pas des agissements autre que celui de respecter la loi écrite et non pas émise par téléphone ou radio ou autre.

    21
    22
    bibi funk
    21 février 2019 - 11 h 05 min

    faite attention a internet les étranger font de la propagande pour déstabiliser l’algerie les algériens faut se donner la main

    17
    39
      Anonyme
      22 février 2019 - 7 h 04 min

      Toujours le même discours  » la main de l’étranger « .
      Toujours là où on l’attend pas et nous suit depuis 1962.

    Anonyme
    21 février 2019 - 9 h 05 min

    L’unique manipulation est bien votre chimère pseudo-électorale où tous feignent qu’il y a un candidat qu’il y aurait grand enthousiasme et puis sortir le lapin du chapeau….

    37
    9
      La Vérité
      21 février 2019 - 10 h 33 min

      En Algérie tout marche à l’envers, dès qu’une personne essaie de prétendre à un tout petit droit pourtant protégé par la constitution et la convention des droits universelle les policiers vous sautent dessus, avec une qualification de manipulation, et avec ça on se demande comment des jeunes se jettent à la mère pour quitter le pays?

      30
      11
      La boulle est lancée
      21 février 2019 - 15 h 41 min

      Les étranger elyed elkhafiya arrêté avec ça un système qui boure les urnes et qui présent un mourant et qui va gagné les élections et tu parles dimplications des forces occultes tu prends tout le peuple pour des chèvres ? Le jour J arrive et bientôt la fin de ce système pour peu importe qui viendra après et s’il faut une autre décennie n’en tant pi le 1 er noembre n’a pas été f pour faire du peuple l’esclave d’une caste qui ce cache à clubs des pins.

      9
      2
    LA MOMIE DIENNA
    21 février 2019 - 8 h 12 min

    La répression à la Marocaine, tous qui est contre nous doit être arrêté et fiché pour atteinte à l’image de Pharaon d’Oujda, c’est la démocratie Marocaine elle existe dans la constitution mais l’a pratique jamais sauf où cas où Pharaon et en difficulté a l’étranger,un quart d’une population sacrifiés dans l’espoir de sortir du tunnel s’est produits le contraire,un colon cache un autre,mille milliards de dollars volatilisé et ce n’est pas assez, c’est de la follie où de l’inprudence, pourtant ils se revendiquent croyant pratiquants

    26
    18
    Anonyme
    21 février 2019 - 7 h 30 min

    Ce qui serait bien, pour éviter la confrontation, c’est que Bouteflika ou son clan retire cette candidature ridicule et présente un candidat crédible, il est encore temps pour éviter de mettre le pays à feu et à sang. Euh non, pas Sellal, faut pas pousser. Non seulement ce pitre n’a aucune classe mais c’est lui le responsable de l’invasion subsaharienne de l’Algérie et il va nous refaire le coup s’il devient président. Parce que finalement, si les apprentis sorciers des hautes sphères avaient choisi quelqu’un d’autre, personne n’aurait rien trouvé à redire, se résignant à la continuité-stabilité. Des gens valables, il y en avait sans doute, mais voilà, tout le monde veut être calife à la place du calife, et résultat ils se sont tous neutralisés. Lamamra aurait fait un bon candidat.

    Dire non au 5 ème mandat c’est admettre implicitement que l’on était prêt à accepter la reconduction automatique du système, mais avec un futur président plus présentable: les partis d’opposition boycottant comme d’hab, tout le monde aurait  » fait avec  » le nouveau candidat élu par bourrage des urnes comme d’hab. C’est le fait de proposer un toquard qui révolte, pas le fait d’envisager le règne éternel du FLN sur l’Algérie.
    Le résultat c’est que, à jouer avec le feu…et bien ce système tellement stupide risque fort d’être emporté totalement pour cause de trop de foutage de g…du monde.

    29
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.