Le Washington Post : «L’Algérie est au cœur d’un deuxième printemps arabe»

Présidentielle Afrique du Nord
Un citoyen brabdissant son refus du cinquième mandat. PPAgency

Par R. Mahmoudi Le quotidien américain de référence estime que la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord est actuellement en butte à une «deuxième vague du printemps arabe», en relation avec ce qui se passe notamment au Soudan et en Algérie.

Dans un dossier consacré aux événements qui secouent ces deux pays, le Washington Post écrit, à propos de la situation en Algérie : «En 2011, lorsque les troubles avaient ébranlé le monde arabe, le gouvernement de Bouteflika est resté en place, tandis que d’autres dictatures en Egypte et ses deux voisins, la Tunisie et la Libye, s’effondraient, en offrant de généreuses subventions au peuple algérien pour apaiser les tensions économiques. Mais la chute des prix mondiaux du pétrole a obligé le gouvernement à réduire ses dépenses sociales. Or, les souvenirs s’effacent et l’aide gouvernementale perd de sa valeur avec le temps. Ainsi, après huit ans de printemps arabe, certains Algériens pourraient être tentés par une autre révolution», écrit Bobby Ghosh.

Un autre analyste juge que «les défis politiques, économiques et sociaux auxquels sont actuellement confrontés presque tous les régimes du Moyen-Orient sont bien plus importants qu’en 2011, et les facteurs structurels qui permettent la contagion de la protestation restent importants», écrit Marc Lynch, qui affirme que les événements en Algérie et au Soudan faisaient partie d’une «série plus large de manifestations populaires qui avaient éclaté dans plus d’un tiers de la région ces deux dernières années», citant les manifestations anticorruption et antigouvernementales en Jordanie, en Irak, en Tunisie et en Iran.

Dans un autre article signé par Muhammed Osmane et Max Bearak, le journal estime que ce qui favorise cette tendance au Soudan et en Algérie, c’est que les gouvernements de ces deux pays ont, selon les auteurs, ceci de commun est «qu’ils ont une longue tradition de répression». «Pendant des décennies, soutiennent-ils, le gouvernement algérien s’est présenté comme un rempart contre les groupes islamistes radicaux en Afrique du Nord. De nombreux pays occidentaux ont fermé les yeux sur les restrictions contre la démocratie et le musellement de l’opposition, parce qu’il (le gouvernement algérien, ndlr) leur apparaissait comme un garant de la stabilité régionale, en raison de sa coopération dans les opérations antiterroristes menées avec les gouvernements européens», conclut le Washington Post.

R. M.

Comment (47)

    ALMAN
    9 mars 2019 - 0 h 29 min

    Un prédicateur égyptien bien connu a avancé une nouvelle thèse sur le nombre de martyrs algériens qui sont tombés durant la colonisation française et la révolution qui s’en est suivie.
    «La France n’a pas tué un million de musulmans durant son occupation de l’Algérie qui a dépassé les 130 ans », a écrit sur son Twitter cheikh Mohammad al-Saghir qui a été dans le passé le conseiller du ministre égyptien du waqf (legs musulman). L’Algérie a été sous colonisation française entre 1830 et 1962.

    « Le bilan des martyrs durant cette époque a atteint les 7 millions, dont deux millions durant la phase de la révolution de libération », a-t-il affirmé.
    Et de poursuivre : « elle (la France, ndlr) a tué à Sétif et ses environs, en un jour seulement, 40.000 personnes, dont la plupart étaient des gens simples».

    Sétif qui est la deuxième ville algérienne se trouve dans l’est du pays. Durant la colonisation de ce pays qui s’est étalée entre 1830 et 1962, elle a été le théatre d’un massacre français perpétré à partir du 8 mai 1945 , une page noire de la colonisation. . Ce jour-là, les français voulaient y fêter la libération des nazis. Lorsque les manifestants ont commencé à scander des slogans pour une Algérie libre, les automitrailleuses se sont abattues sur eux. Les vrais chiffres de ce massacre demeurent un vrai secret de polichinelle pour les autorités françaises qui ont du mal pour reconnaitre les horreurs qu’ils commises contre la population algérienne autochtone.

    Le religieux égyptien ne précise pas d’où il a sorti ce nouveau chiffre des martyrs de la révolution algérienne qui a éclaté en 1956. N’empêche que son tweet a fait le bug sur les réseaux sociaux, surtout de la part du public algérien.
    Ce dernier est occupé par le nouveau défi que traverse son pays: la candidature très controversée du président sortant Abdel Aziz Bouteflika.
    La source : …….

    Anonyme
    7 mars 2019 - 17 h 51 min

    Printemps arabe soufflant des Monarchies des Pays du Golfe avec le soutien efficace, et secret
    De l’état policier-militaire-renseignements français, et son complexe banque-militaro-industriel
    Est synonyme, malheureusement, d’Anarchie, de Chaos, de subversion, de violences, de destructions
    De sabotages, de morts, et de sang coulé inutilement
    Le peuple algérien a pris conscience, des événements sanglants, et tragiques dans le Monde arabe ,
    Et leurs commanditaires les barbouzes des services secrets français, israéliens, marocains, et autres
    Et a montré, un sens de responsabilité, de retenue, de civisme, de solidarité, et d’unité
    Les déclarations rassurantes récentes des officiels français contredisent leurs actes , et leurs implications
    Dans l’anarchie, et le Chaos, en Libye, au Sahel, et en Afrique
    (coups d’états, renversements nombreux, guerres civiles au Rwanda, en Cote d’Ivoire,
    Et en République Centre Africaine,…..) dans le passé
    L’état français allié, et soutien indéfectible du régime dictatorial, et sanglant du « Maréchal… » Essissi
    Pour des raisons mercantiles de ventes d’armes français pour des milliards de Dollar à l’armée égyptienne

    7
    1
    Anonyme
    7 mars 2019 - 17 h 08 min

    Occupez vous de vos oignons, c’est une affaire de famille. Mais Giap l’a dit, vous êtes de mauvais élèves, et la mémoire courte. Mr Hollande, on ne vous a pas vu a Alger, car avec votre Vespa vous ne seriez pas passé inaperçu.

    Steve-Mcqueen
    7 mars 2019 - 15 h 46 min

    Au-delà de deux mandats présidentielles bonjour les dégâts, et puis il fallait pas déranger certains affairistes, 3, 4 voit 5 mandats ou plus si nécessaire avec un brave président devenant souffrant au fur et à mesure ce fût un bon ‘airbag’ de confort à ne pas lâcher pour permettre de laisser pérenniser en douce une bonne dictature manufacturée en Algérie. La réponse est simple à comprendre:
     » Le gouvernement et le pouvoir par le peuple et pour le peuple ».

    Kassaman
    7 mars 2019 - 15 h 39 min

    « Le quotidien américain de référence estime que la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord est actuellement en butte à une «deuxième vague du printemps arabe», en relation avec ce qui se passe notamment au Soudan et en Algérie. »

    Nous ne sommes pas arabes nous sommes ALGÉRIENS!!! et nous n’avons rien à voir avec le peuple soudanais.

    13
    2
    ferial
    7 mars 2019 - 12 h 34 min

    Non ce n’est pas un printemps arabe made in CIA !
    C’est la révolte pacifique d’un peuple qui n’en peut plus de ces élites compradores et prédatrices.

    9
    1
    elbior
    7 mars 2019 - 9 h 01 min

    l’algerie et les algeriens sont murs et reflechis pour regler inchallah ce contentieux regional entre eux seul.inchallah nous n’aurons besoin ni des conseils d’autrui ni de la presse entrangere.Nous avons des cadres jeunes et moins jeunes qui rivalisent avec les grandes juridictions et institutions politico économiques internationales et nous regleront nos problemes entre nous pacifiquement et sans aucune violence.c’est vrai que.notre pays va mal et nos valeureux enfants sauront inchallah etre a la hauteur de tout les evenements.notre glorieuse ARMEE NATIONALE POPULAIRE COMPOSE COMPLETEMENT PAR LES ENFANTS DE CE GRAND PEUPLE SAURA ETRE LA GRANDE GARANTE ET LA PROTECTRICE SANS LIMITE DES ASPIRATIONS DE CE PEUPLE DONT ELLE EST PARTIE INTEGRANTE.VIVE L’ANP VIVE L’ALGERIE VIVE LA JEUNESSTE ET LE PEUPLE ALGERIE.GLOIRE ET REPOS ETETNEL A NOS VALEUREUX MARTYRS.

    9
    3
    Anonyme
    7 mars 2019 - 8 h 48 min

    FAUT QUE LES MARCHANDS DE TORCHONS ARRÊTENT DE PROVOQUER LA ZIZANIE Y A PAS DE PRINTEMPS CHEZ NOUS MAIS UNE MANIF PACIFIQUE ET CONTRÔLER CONTRE LE 5ême MANDAT ET LE SYSTÈME DU FLN ON A SU TIRER DES LEÇONS DE NOS ERREURS ET CELLES DES AUTRES ET ON N Y ARRIVE AVEC L AIDE DU TOUT PUISSANT ET DES HOMMES DE BONNES VOLONTÉS,, VIVE NOUS

    13
    Anonyme
    7 mars 2019 - 2 h 48 min

    @ saidZ
    Nous sommes un peuple de surdoué et ce n’est pas le fait de nettoyer les rues après les manifestations …
    Regarder avec si peu de chose ce qu’on a fais de notre pays …un véritable eldorado /hub africains
    1,2,3 viva l’Algérie peuple de surdoués

    7
    3
    Anonyme
    6 mars 2019 - 22 h 45 min

    Vivant aux USA ,je peux vous dire qu’il n’y a pas un journal qui connait vraiment l’Algérie , vous demandez aux Americans , rare sont ceux qui peuvent vous montrer l’Algérie sur une carte , de toute façons cela ne concerne que les algériens.

    19
    1
    Yacine
    6 mars 2019 - 19 h 43 min

    Non , ce n’est pas un printemps arabe ! C’est un printemps algérien , typiquement algérien !
    Et bientôt nous cueillerons les fleurs des graines de l’espoir que les Algériens , toutes générations confondues(hommes , femmes , enfants ) sont en train de semer partout en Algérie , d’Est en Ouest , du sud au Nord !
    Soyons dignes et fières et surtout solidaires de nos concitoyens , et allons de l’avant !!

    34
    1
    Anonyme
    6 mars 2019 - 19 h 42 min

    L’union européenne s’exprime, le Washington post aussi ( ?).
    Les ingérences commencent, le chantage commencera aussi.
    Les décideurs Algériens doivent se doter de la sagesse en mettant l’intérêt de la nation en premier.
    Annulez ces elections de tous les dangers et mettez vous du côté du peuple, pour sauver l’Algérie.

    Jusqu’à present le peuple demande l’annulation du 5eme mandat, plus le temps avance la radication des deux côté prendra de l’ampleur. Évitez la radicalisation ou le point du non retour.

    Les déclaration de l’UE et du Washington Post rappellent les débuts des bourbiers arabes.

    24
    1
    T213
    6 mars 2019 - 19 h 12 min

    Les Yankees ne connaissent rien à l’Algérie: « le 2e printemps arabe » ! Quelle blague. Ils ne savent pas que notre pays avaient connu son « tsunami » en octobre 1988. Nous voyons les résultats des tsunamis arabes de 2011…
    Aujourd’hui, nous sommes devant le Printemps algérien » qui se réalisera, incha Allah, sans aucune effusion de sang, car la maturité du peuple algérien (pouvoir et opposition) ne se trouve dans aucun pays arabe.

    18
    1
    Rayés Al Bahriya
    6 mars 2019 - 18 h 01 min

    Halte aux manipulateurs médiatique…
    L’Algérie avait vécu son printemps amazigh en avril 1980 pour faire ramener le pays Algérie vers son destin historique spolié par le clan de tlemcen contre le gpra…
    Aujourd’hui cette Algérie qui avait vécu la révolte d’octobre 1988 , veut en découdre avec ce régime issu du coup de force contre le gouvernement démocratique du peuple algérien.
    Aujourd’hui l’Algérie n’est pas à l’orée d’un printemps que vous nous faire dire arabe , mais plutôt un sursaut républicain, démocratique, avec les forces vives et saines de la nation et de institutioms du peuple , pour faire avancer le projet démocratique et social inscrit dans la déclaration du 1er novembre 1954 , qui avait lancé et crée les fondations imprescriptibles de la nation algérienne souveraine et moderne.
    Halte à vous, Washing Town ….
    Peuple Algérien restons vigilants…
    Vive la democratie
    Vive l’Algérie libre .
    Gloire éternelle à nos chouhada.
    Tahya AL DJAZAIR
    ON LÂCHE RIEN…

    22
    3
    Anonyme
    6 mars 2019 - 17 h 44 min

    Le Waschington post veut prendre ses reves comme realites…L Algerie fera exception a leur regle…la strategie de « DIVISER POUR REIGNER »ne marchera pas en Algerie ni avec nos voisins du Maghreb…Nous avons tous des revendications bien claires et transparentes: realiser la democratie,imposer la souverainete du peuple et le respect des valeurs republicaines…et nous menerons notre combat pacifique jusqu a la realisation de nos revendications legitimes….par fidelite a tous nos chouhadas….Qassaman.

    20
    SaidZ
    6 mars 2019 - 17 h 24 min

    Il n y aura pas de printemps arabe en Algérie.Vous ne connaissez rien de l’Algérie mis à part son pétrole!
    Le peuple Algérien est soudé, intelligent et amoureux de son pays. Le peuple s’est levé comme un seul homme au bon moment et au bon endroit, de tlemcen à tebessa et de tipaza à tamanrasset, contre le pouvoir mafieux. Wachintgon Post , avez-vous déjà vu un peuple nettoyer ses ruelles après une manifestation?

    38
    salim a
    6 mars 2019 - 17 h 18 min

    On commence maintenant l’acte II de la pièce de théâtre. Étant donné que les foules ont bien répondu au signal, il est temps maintenant pour les concepteurs de cette pièce de commencer à mettre en place les éléments menant à l’acte III. La fin de semaine s’annonce difficile et si l’on se base sur les précédentes expériences, il va y avoir des pertes humaines assez sérieuses.

    Sur cette base, la semaine prochaine verra l’apparition de nouvelles personnes (tirées du chapeau) qui commenceront leur mission (acte III). En même temps, on aura très probablement l’annonce du départ de l’ancienne équipe (de gré ou de force).

    Pour l’acte IV et aussi l’acte final à venir dans quelques semaines ou mois, l’Afrique verra l’émergence de nouveaux pays.

    J’espère me tromper mais l’histoire est impitoyable envers ceux qui oublient.

    3
    4
    Anonyme
    6 mars 2019 - 16 h 27 min

    Le Washington Post est à la ramasse, ils ne comprennent rien aux algériens.
    Il n’y a pas de printemps arabe.
    Il y a un refus d’une monarchie qui ne dit pas son nom, il y a le refus d’une ploutocratie, il y a le refus d’un homme malade qui n’a pas à gouverner un pays comme l’Algérie.
    Inutile de comparer l’Algérie à d’autres pays, nous suivons notre chemin. On ne suit personne.
    Et si le Washington Post essaie simplement de faire peur à sa façon, pour que leur pays garde sa main mise sur notre pétrole.
    Ne jamais les croire, comme ne jamais croire les français.
    Bouteflika est un homme handicapé qui ne tient plus sur ses jambes, qui ne parle plus. C’est cela que les algériens refusent, ils ont été patients, ils veulent maintenant que le cirque arrête.
    C’est juste honteux d’avoir un fantôme pour président : la honte.

    20
    2
      Saad
      6 mars 2019 - 19 h 22 min

      Pourquoi les Occidentaux oublient le Printemps Français des gilets jaunes ?

      13
      3
    MELLO
    6 mars 2019 - 16 h 25 min

    Les Washington -post, et ils sont nombreux, peuvent se garder leurs analyses ,car comprendre les Algériens -pouvoir et peuple- c’est tenter de tirer le diable par la queue. D’abord , parler de  » printemps arabe » est un non sens eu égard à des approches complètement différentes des pays arabes tels ceux qui ont subi les affres des interventions étrangères. L’Algérie a su traverser des étapes cruciales sans ingérence d’une quelconque partie, pour se relever et tenir debout. Ce n’est pas un hasard, c’est toute cette conscience d’hommes libres et fiers: les Amazighs. Le premier printemps fut érigé et vécu en 1963 par la Kabyle en perdant 500 militants , le second fut celui d’Avril 1980 , toujours en Kabylie où 24 militants furent jugés par la cour suprême. Aujourd’hui, le printemps national est un printemps Amazigh-constitutionnellement acquis.
    Washington-post doit se mettre à jour.

    18
    7
      ahmedine
      6 mars 2019 - 18 h 58 min

      essaies de departir de tes réflexes ancestraux de arouchs et ça ira peut être pour tout le monde!!!!

      6
      3
    ahmedine
    6 mars 2019 - 14 h 59 min

    france. mai 1968. ce fut l’insurrection contre le systeme. ce fut très beau! de Gaule qui se sauva en helico pour gagner une base militaire en allemagne devant les manifestants estudiantes et de la rue, les forces du pouvoir etaient dépassées. la classe politique se réorganisa et on retrouva le bon sens, une sortie de crise quoi : le general revint organisa des elections et regagna tranquilement sa demeure. on le regretta plus tard !
    algerie. mars 2018. un emportement, dans un petit village auraséin et ce fut l’étincelle : une semaine plus tard les grandes villes sont submergés de manifestants jeunes et moins jeunes. le président est ailleurs. on veut faire tomber le systeme: l’algerien se decouvre entouré, fort et civilisé puis , la météo aidant,toutes les agglomerations font pareil ! pas de forces de repression ! tout est beau ! on se sent tous solidaires pourvu que cela continue sans casse ni dégats.
    ce ne fut pas sidi bouzid de tunisie ni Timisoara de roumanie, ni benghazi de libye ,ni alep de syrie mais l’Etat ne peut permettre que la fete dure dans le temps.
    en ce moment tous centre d interets focalisent sur le pays et dieu seul sait combien il est fragile si toutes ces forces du mal se combinent . le devenir d’un pays moderne en afrique et dans le monde arabe sera anéanti : bonjour les sultanats, les arouches , les douars et les ghettos!!!

    9
    2
      salim a
      6 mars 2019 - 18 h 21 min

      Merci pour le commentaire. Au moins une personne qui comprend la réalité de ce qui se passe. J’espère que les autres commencent à saisir les enjeux de ce qui se passe. Personne ne voudrait bruler sa maison!

      Le changement va arriver mais pas n’importe comment.

    Felfel har
    6 mars 2019 - 14 h 39 min

    Nous faisons la Une des journaux américains (ces mêmes quotidiens qui préparent leur opinion publique à d’importants évènements) et cela n’augure rien de bon. Les nuages s’accumulent, des vents violents se lèvent et se dirigent vers notre pays: ce sont les signes annonçant qu’un ouragan de catégorie 5 va s’abattre sur nous. Ya rabbi astarna ouastar lebled!
    Voilà où nous mène l’entêtement d’une caste avide de pouvoir et d’argent ,car, disons-le clairement, ce n’est pas l’avenir du pays qui les intéresse tant, c’est l’assurance que le pillage continuera encore jusqu’à tarissement des sources des richesses normalement dévolues au peuple entier.

    13
    3
    DYHIA-DZ
    6 mars 2019 - 14 h 18 min

    L’Algérien de nature n’aime pas copier ce que font les autres. À cet effet, on ne peut s’identifier au printemps qui a détruit les arabes.
    Les Algériens contestent le 5eme mandat qui veut faire de l’Algérie une monarchie. Le Washington Post exprime ses rêves de voir un printemps noir en Algérie.
    Le rêve exprime juste le désire du rêveur !

    30
    3
    Algerian
    6 mars 2019 - 13 h 55 min

    Si Franklin Roosevelt aurait été le président Algérien,il nommerait le zouave comme premier ministre.

    3
    2
    NORD DEAN
    6 mars 2019 - 12 h 59 min

    Pour remettre les choses à leurs propres contexte, j’estime à tord ou à raison que dans le cas qui nous préoccupe actuellement, on ne doit pas s’identifier à un printemps X ou printemps Y, mais à une révolution.

    Les seules grandes révolutions, véridiques, parfaites, naturelles et honnêtes dans le monde des temps modernes ont été : l’Algérie, le Vietnam et la Palestine. Le reste en grande partie, n’est que manipulations et luttes d’influences (Ex : révolution Française, bolchevique, communiste …) au profit d’anciens maîtres immuables et métamorphosables de « Washington Post ».

    La « Révolution de 54 » n’a-t-elle pas servie d’Ecole dans le monde ? Avec toute proportion gardée le « Révolution Tranquille » n’est elle pas digne de celle de 54 ?
    Où le génie de la Nation Algérienne a su intelligemment et calmement maîtriser son sort par un soulèvement pacifique, donné en leçon au reste du monde et en particulier à ses détracteurs.

    23
    Anonyme
    6 mars 2019 - 12 h 26 min

    Ce n est pas un printemps arabe ( de plus on n est pas arabe).
    L Algérie a été la première à vivre un printemps en 1988 malheureusement récupéré et exploité à fonds par le pouvoir en se faisant passer pour le sauveur du peuple face aux sanguinaires islamistes formés en Afghanistan…
    C est le printemps de la vraie histoire falsifiée et usurpée par les tenants du pouvoir ,de la vraie démocratie,de la liberté d expression et de la liberté tout court…

    16
    1
      Ain Boucif
      6 mars 2019 - 15 h 19 min

      @Anonyme 6 mars 2019 – 12 h 26 min
      Permettez-moi de mon Titteri de rendre à César ce qui appartient à César et rendre à l’Histoire d’Algérie ce qui appartient à l’Histoire d’Algérie (à enrichir, réajuster ou démentir).

      Le seul printemps existant en Algérie est le « Printemps Berbère » de 1980. (Je profite pour envoyer un bonjour à mes frères de Kabylie).

      Les plus grands événements en rapport, depuis l’indépendance (sans entrer dans les détails) :
      – Guerres civiles : 1963 entre les wilayas historiques III et IV (Intérieur) et le clan d’Oujda (Extérieur). La décennie noire des années 90 (la plus meurtrière) et à moindre gravité les événements du M’Zab en 2013/2015.
      – Soulèvements populaires : 1982 à Oran, 1983 à Constantine, 1988 en Algérie mais les plus grandes pertes à Alger, 2001 en Kabylie et 2013 à In Salah pour l’exploitation du gaz de schiste.
      – Et l’actuellement la « Révolution Tranquille »

      9
      1
        Anonyme
        6 mars 2019 - 16 h 38 min

        Je suis d accord avec vous pour le printemps berbère mais le printemps «  arabe «  comme ils l entendent eux c est à dire un soulèvement de la population dans tout un pays c était en 1988,les algériens sont sortis contre l hegemonie du FLN et je pense qu il y a eu aussi beaucoup de morts et de blessés ainsi que des gens emprisonnés….
        Beaucoup de nos concitoyens payent à chaque fois le prix pour la reconnaissance de leur identité et de leur droit à la justice et à la liberté.

    Lghoul
    6 mars 2019 - 11 h 31 min

    « L’Algérie est au cœur d’un deuxième printemps arabe » – L’Algérie n’est pas un pays arabe pour commencer car le peuple est doté d’une culture riche et diverse et principalement composé d’arabophones et de berberophones qui ont une identité particulièrement algérienne et combien differente de la moyen orientale, purement arabe. L’arabie saoudite par exemple peut être considérée homogène et arabe. Ce qui se passe en Algérie est unique et different de ce qui s’est passé dans les pays dits arabes. Donc AUCUNE EXTRAPOLATION ne ppourra se faire car pour la deuxième fois de son histoire le peuple algérien dans son ensemble, se retrouve enfin avec lui-même, uni comme un bloc solide et sur la même longeur d’onde ou chaque citoyen est en train de fixer le même objectif: La lumière a la fin du tunnel. La première retrouvaille étant durant le déclanchement de la révolution en 1954. En 62, le système, mi-figue mi-raisin, basé sur l’islamo-baathisme, instruments de division venus d’ailleurs furent fidélement adoptés pour diviser le peuple et les régions. Donc depuis 62, le système n’a fait que diviser en créant des privilégiés qui on suivi leur devise de « diviser le peuple pour régner ». Alors quel pays arabe a eu un parcours pareil ou similaire ? Aucun. Donc il y a absolument aucune comparaison a faire. Ensuite, ce qui se passe en Algérie est une démonstration magistrale du peuple a tous les peuples opprimés sur comment arracher son indépendance sans effusion de sang. Seul Mahatma Ghandi a utilisé la non-violence pour désarmer psychologiquement le colonilaisme anglais en Inde. Alors notre grand peuple est en train de donner une nouvelle leçon qui servira d’exemple et de procédure, mode d’emploi, a utiliser contre tous les dictateurs du monde. L’histoire nous rappelera que beaucoup de peuples dominés vont remercier le peuple algérien d’avoir ouvert la VRAIE ROUTE de la liberté et de la démocratie. Et je recommande le peuple algérien dans son ensemble pour reçevoir le prix Nobel de la paix, un prix unique et spécial qui sera attribué pour la première fois pour tout un peuple car ce peuple a donné une leçon de courage et de bravour pour avoir arraché sa liberté sans effusion d’aucune goutte de sang ni destruction d’aucune infrastructure. Ce prix nobel est un prix spécial comme, Bob Dylan, un musicien, a aussi pour la première fois, reçu le prix Nobel de musique, qui est aussi spécial. Alors pourquoi pas un prix Nobel de paix et de pacifisme pour tout un peuple ? Je recommande notre peuple pour le reçevoir car jamais notre peuple n’est si uni et jamais TOUTES les régions d’Algérie se sont si bien COMPRISES entre elles. Et dorénavant, AUCUN DICTATEUR ou corrompu ne pourra nous séparer. Dorénavant, nous vivrons pacifiquement ensemble, développerons notre pays ensemble et défendrons et portègerons notre pays ensemble car ceux qui gouverneront ce pays seront aimés par le peuple car ils ne travaillerons que pour l’Algérie et son peuple. Amen.

    19
    2
      Anonyme
      6 mars 2019 - 15 h 41 min

      @Lghoul. Amen, que dieu t’entende, d’accord avec ton excellent commentaire sauf sur un point, qu’ils se gardent leur prix nobel, notre peuple mérite un peu mieux qu’un prix qui a récompensé Obama, Menachem Begin, Anwar Sadat et d’autres du même acabit. Notre récompense sera notre victoire !

      12
    icialG
    6 mars 2019 - 11 h 05 min

    nous prenons le monde entier en témoin que s il y a manif et que si cela risque de dégénérer c est uniquement sous la responsabilité du pouvoir qui refuse de se plier a la volonté de peuple que de renoncer au 5ême mandat en poussant la colère des manifestants jusqu’a la révolte de façon pouvoir instaurer l état d urgence, sachant que si le sang coulera ce ne sera pas le leur!!!
    Mais les algériens ne lâcherons pas! TAB JNANOU C EST FINI

    7
    1
    Hamed
    6 mars 2019 - 10 h 46 min

    Malgré la violente répression du peuple Rifain par le Maroc ! le royaume Marocain échappe au critique de l’oncle sam….VIGILANCE aux citoyens Algériens….

    10
    4
    Tin-Hinane
    6 mars 2019 - 9 h 59 min

    Ils ne disent dans leurs médias que ce qu’ils veulent entendre et croire, au bout du compte cela les desservira car mépriser ceux que l’on considère comme ennemis est une mauvaise stratégie et nous leur avons prouvé à de multiples reprises mais comme l’a si bien dit un grand homme « l’impérialisme est un mauvais élève », ils n’ont rien appris de leurs erreurs, rien. Ils se tiennent à leurs analyses tronqués, incomplètes et fausses sur l’Algérie parce que ça les arrange, il faut à tout prix rabaisser et amoindrir l’Algérie. N’oublions pas que seuls deux pays au monde ont vaincu l’occident militairement: le Vietnam et l’Algérie, ne l’oublions pas car eux ne l’ont pas oublié.

    35
    2
      Elephant Man
      6 mars 2019 - 11 h 42 min

      @Tin-Hinane
      Excellente conclusion à ne surtout pas oublier.

      6
      1
      Elephant Man
      6 mars 2019 - 11 h 45 min

      @Tin-Hinane
      Excellente conclusion à ne surtout pas oublier.
      VIVE L’ANP QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP

      20
      3
    naagja
    6 mars 2019 - 9 h 43 min

    ils disent quoi des gilets jaunes qui appellent « Macron demission « 

    Chibl
    6 mars 2019 - 9 h 31 min

    Il n’y a ni printemps arabe en Algérie ni rien, il y a la naissance de la deuxième république Algérienne, le printemps algerien c’est en 1988,cet article démontre que les médias US et occidentaux ne font que de la propagande, ni plus ni moins.

    11
    Sindra
    6 mars 2019 - 7 h 39 min

    Bien sur, ce sont toutes des analyses bidon. Les occidentaux aiment tellement généraliser et mettre tout le monde dans le même sac surtout quand cela concerne ce qu’ils appellent la région MENA (Arabes/Musulmans seulement!). Ils ne le font et ne le feront jamais si les même scénarios de soulèvement se produisaient en Europe. La vérité, comme tout le monde le sait et dit, est que l’ Algérie n’est similaire à aucun de ces pays. Pour un, l’ Algérie est complètement souveraine et indépendante, ce qui d’ailleurs n’est vrai pour AUCUN pays de cette région, et cela inclus tous les pays Européens eux-même (vassaux des USA ou de la Russie). Pour deux, les Algériens ne feront jamais appel ni laisser d’autres venir les « sauver ».

    35
    3
    Fellag
    6 mars 2019 - 7 h 17 min

    L’Algerie à eux déjà son printemps et son automne,et elle souffre depuis 1830, après avoir chassé les monstres Européens, quelques temps après elle s’est hanté par les Fantômes Marocains

    20
    5
    Blakel
    6 mars 2019 - 7 h 14 min

    On apprends rarement grand chose d’intéressant sur l’Algérie, avec les journaux étrangers. Ils sont souvent adeptes d’analyses basiques qu’on connaît déjà, et aiment bien simplifier et généraliser les choses. Il faut reconnaître, à leur décharge, que notre système politique, n’est pas très transparent.

    22
    1
    Elephant Man
    6 mars 2019 - 7 h 03 min

    Et bien voilà ça a le mérite d’être clair printemps arabe zerma qui fait le bonheur des instigateurs l’entité sioniste et ses comparses de tout bord, vive les réseaux sociaux pour décérébrés.
    Youcef Benzatat a écrit dans une contribution « puissent les Algériens être aussi clairvoyants que les Syriens ».
    Ne pas oublier que le pays a été le 1er à combattre vaillamment machallah la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire.
    Nous avons tous vu le résultat CALAMITEUX de ces printemps arabes « Assad mérite la mort/ ne mérite pas d’être sur terre » dixit Fabius, réponse cultissime du Président Bachar Al Assad à le Drian « je n’ai pas de leçon de paix à recevoir de ceux qui financent le terrorisme ».
    La fameuse révolution de jasmin zerma en Tunisie…sans oublier la Libye et son bourbier à l’irakienne…..ce ne sont malheureusement pas les exemples qui manquent.
    Je réitère le non au 5ème mandat est un slogan publicitaire aucune opposition crédible qui a fait initialement campagne électorale chez ses maîtres à l’étranger Paris Tel-Aviv Sur Seine Londres…..aucun programme politique réel concret.
    Et enfin je reprends le titre de la presse iranienne UNE SYRISATION DE L’ALGÉRIE EST PLANIFIÉE DEPUIS LONGTEMPS PAR L’AXE WASHINGTON TEL-AVIV.
    À bon entendeur !

    32
    17
      Anti Traitres
      6 mars 2019 - 10 h 06 min

      @ Elephant man
      Je me demande si t’es pas tliba, le pseudo et les idées te vont à merveille.
      Il faut être aveugle et sourd pour ne pas voir que le peuple est pacifique et qu’il est plus mature et civilisé que la mafia que tu défends. Tu défends un ramassis de tocards et de voyous qui ont ruiné et clochardisé le pays, car nous vivons de la planche à billets dont les effets vont être bientôt dévastateurs, et qui nous ont rendu la risée de l’humanité. Ce vaillant peuple, héritier des novembristes, vous a donné 20 ans et 1200 milliards de dollars et a attendu vos fausses promesses de 99, 2011, 2013 et 2014 et vous avait mis le pays en grave danger. Heureusement que le peuple s’est élevé comme un seul homme pour faire rempart et vous dire Basta, déguerpissez, honte à vous !
      Il a un an des africains sortaient dans la rue pour s’opposer à leur despote en disant  » Nous ne sommes pas des algériens » nous avons eu honte, mais aujourd’hui, Dieu merci, nous ne sommes fiers d’être algériens et avons donné une leçon de maturité et de civisme au monde entier et c’est pas des rentiers et des traitres à la nation de votre espèce qui vont nous donner des leçons de patriotisme.

      8
      2
      Anonyme
      6 mars 2019 - 15 h 47 min

      @Elephantman. Je crois qu’il ne s’agit pas de clairvoyance. Malheureusement la clairvoyance n’a pas suffit pour empêcher 8 ans de guerre horrible à la Syrie.

      1
      1
        Elephant Man
        6 mars 2019 - 17 h 28 min

        @Anonyme
        Si car les Syriens comme les Algériens lors de la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire ont combattu et combattent vaillamment pour leur souveraineté et ont mis en échec le plan de l’entité sioniste tout comme les Yéménites d’ailleurs.

        2
        3
    Rimka
    6 mars 2019 - 7 h 02 min

    Vive l algerie eternel. J ai lu quelque part qu il y avair plus de mort tue par balle aux USA que dans le reste du monde. 40 000 morts sans comptés les blesses chaque année et ce pays je dirai plutôt cette colonie qui a masacre 54 millions d ameridiens on l appel le rêve americain. Et bien pour moi c est plutôt un cauchemard le diable y regne en maître

    27
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.