L’américain Anadarko souhaite reconduire ses contrats de production en Algérie

Anadarko
Anadarko a demandé l’extension de tous ses contrats d’exploitation d'hydrocarbures en Algérie. D. R.

Le groupe américain Anadarko, plus grand producteur de brut parmi les partenaires de Sonatrach, souhaite reconduire ses contrats de production en Algérie et y renforcer son activité, a confié à l’APS un haut responsable de Sonatrach.

Les deux groupes Sonatrach et Anadarko ont tenu une séance de discussions à Houston (Texas) à l’occasion de la 12e édition du forum algéro-américain sur l’énergie pour évoquer les perspectives de leur partenariat.

La réunion a été présidée par le dirigeant de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, et son homologue d’Anadarko, Al Walker. «Anadarko a demandé l’extension de tous ses contrats d’exploitation d’hydrocarbures en Algérie», a précisé le vice-président exploration-production de Sonatrach, Salah Mekmouche, à l’issue de cette réunion.

Le premier contrat portant sur le champ Hassi-Berkine (HBNS) où le groupe exploite les blocs 404 et 208 arrive à échéance en 2023. Le groupe exploite également en partenariat avec Sonatrach le gisement El-Merk à Illizi qui représente l’une des plus grandes découvertes de brut réalisées en Algérie ces dernières années avec des réserves estimées à 1,2 milliard de barils de pétrole et de condensat. Anadarko veut en effet apporter de nouvelles technologies en matière de maintenance prédictive et de digitalisation de l’exploitation des hydrocarbures, devenues aujourd’hui un véritable levier de performance en matière de production de pétrole, a fait savoir Mekmouche.

Le groupe américain qui produit près de 260 000 barils/jour est aussi intéressé par l’investissement dans les ressources non conventionnelles. Outre Anadarko, la délégation de Sonatrach a également rencontré le dirigeant de Technip FMC. Fruit d’une fusion entre le géant français de l’ingénierie pétrolière Technip et l’américain FMC Technologies, ce groupe international souhaite créer des ateliers de maintenance et introduire de nouvelles technologies comme le traitement des données (Data Process).

Sonatrach a eu aussi une séance de discussions avec les responsables de Honeywell international, un groupe industriel américain diversifié leader dans les systèmes de haute technologie.

R. E.

Comment (18)

    Bamar
    29 mars 2019 - 6 h 47 min

    Avec des traîtres au pouvoir voila le résultat Il bradent le sous-sol Algerien pour un dîner avec leurs maîtres

    Brahms
    27 mars 2019 - 7 h 57 min

    Cette multinationale rackette les citoyens algériens à travers des incompétents qui arrivent à donner 50 % du sous sol algérien. Ils signent n’importe quoi. Essayez de faire l’inverse, vous allez voir Mr Trump et vous lui dites que la Sonatrach ou l’Algérie prendra 50 % d’un gisement du Texas à partir du mois de juin 2019. Il faut être complètement fou pour donner 50 % de son propre sous sol. Les présidents de ces multinationales rigolent jusqu’aux oreilles quand ils signent ce genre d’idioties. Il faut vraiment avoir un quotient intellectuel qui oscille entre celui de la pintade et de l’oursin pour brader au plus offrant le gaz et le pétrole.

    Anonyme
    27 mars 2019 - 2 h 42 min

    L Algérie n’a plus que 24 ans de pétrole conventionnel et 81 ans de gaz conventionnel.
    Les schistes sont une arnaque.
    Les usa les subventionnent car ils récupèrent de la main droite ce qu ils paient de la main gauche.
    Il n’y aura de mirage de schiste tant que l irak l iran lle pôle nord la Russie le kazakstan l Arabie le Venezuela le Koweït et tous les malins qui ont gardé leurs réserves plutôt que de les offrir pour une bouchée de pain seront blindés alors inutile de se b
    Faire baiser pour le schiste comme des esclaves,
    Je suis persuadé que les marocains mentent et qu ils ont des réserves de gaz moyennes et Du pétrole wti en offshore dont ils connaissent parfaitement l existance mais ils attendent que l Algérie et la lybie n’ait plus rien pour utiliser les leurs pour leurs propres industries à moyen et long terme

    BECAUSE
    21 mars 2019 - 19 h 26 min

    260 000 barils/jour , à 60 dollars le baril , cela fait 15 600 000 dollars par jour , soit 5, 7 milliards de dollars par an de bénéfices nets vendu pour son propre compte par Anadarko sur les marchés internationaux . Dans cette affaire hyper juteuse et ultra rentable pour cette entreprise , que gagne l ‘ Algérie à part brader son pétrole de manière criminelle aux multinationales .

    Rayes Al Bahriya
    20 mars 2019 - 23 h 37 min

    En septembre 1962 , Ben Bella avait trahi le président John F.Kennedy…en voulant pour Cuba…
    Aujourd’hui en 2019 , même coup de j’arnaque ,
    Exécuté bêtement par Bourlteflika, contre les AMÉRICAINS, en volant vers MOSCOU.
    LES USA n’oublierons jamais ce coup traître…

    Anonyme
    14 mars 2019 - 22 h 03 min

    Tant que nous le bradon pas comme le gaz !!

    Bamar
    13 mars 2019 - 7 h 03 min

    Avec Oueld-Elchitane rien de bon pour le Peuple Algerien

    Anonyme
    10 mars 2019 - 16 h 48 min

    Aucun contrat ne sera signe ou proroge de gres a gres…..il faut attendre la fin du processus actuel avec les prochaines elections legislatives anticipees desquels emanera le prochain parlement Algerien,qui nommera une commission du suivit des marches avec les societes etrangeres et qui informera le parlement ..plus jamais de contrat de gres a gres….toutes les offres de contrat seront debattues dans l hemycicle du parlement avec la grande transparence en donnant la priorite aux interets de l Algerie….L arrivee des Chinois sur le marche Algerien avec un contrat strategique de cooperation est plus que souhaitee…C est la fin des signatures de contrat de gres a gres ..avec les dessous de table et les ristournes et les surfacturations….L Algerie a toutes les possibilites et tous les moyens de devenir une veritable puissance economique regionale et internationale..aujourd hui le peuple Algerien tient bec et ongle a un changement radical pour y parvenir…le systeme politique actuel nous a fait perdre 3 generations….nous avons enormement de temps a rattraper et nous en sommes capables parce que nous croyons en nos possibilites,a notre force de travail et nos competence tres haut de gamme….les exemples ne manquent pas….l Etat de droit avec la 2 eme republique nous donnera des ailes pour reussir et travailler pour l Algerie de demain,pour nos enfants et nos prochaines generations….Qassaman…..Tahya Al Jazaier

    chana khadra
    9 mars 2019 - 10 h 32 min

    appelez Chakib KHALIL il maitrise bien le sujet et defendra nos interets au mieux .Perso je prefere une societe americaine que Total

    2
    7
    soufiane
    8 mars 2019 - 20 h 57 min

    la seule solution la grève tous sonatrach

    7
    4
    -DZ
    8 mars 2019 - 18 h 49 min

    Aucun contrat tant que le peuple est dans la rue. En plus le président est absent, malade en Suisse.
    Qui a signé ???

    17
    9
    Anonyme
    8 mars 2019 - 16 h 40 min

    Il ne faut rien engager actuellement jusqu a l election d un nouveau parlement qui doit former une commission parlementaire pour controler tout accord futur de la sonatrach avec les entreprises etrangeres.Tout accord doit avoir l agrement du parlement.Il n y a plus lieu de signer des contrats de gres a gres…Nous connaissons les subterfuges des surfacturations et des commissions et des ristournes qui etaient monnaies courantes depuis 50 ans.Le peuple Algerien fera de la guerre contre la corruption l une de ses priorites…Aucun contrat existant ou arrivant a terme ,ne sera ni proroger,ni renouvele de gres a gres avec les responsables de la SONATRACH…une commission parlementaire doit en assurer la regularite et le parlement se basant sur le rapport de cette commission entendra le rapport de cette commission qui sera soumis au vote des deputes avec la transparence totale….Tolerance ZERO de la corruption…et Basta basta..c est la methode de travail de la future 2 eme republique…

    21
    9
      soleil
      9 mars 2019 - 7 h 25 min

      on comprend le silence complice des yankee,sur les manif anti gouvernement,il ne faut plus faire des partages nous avons de très bon cadre,et nous maîtrisons la chaîne de productions de Aa Z,la technologie cela s achète,il faut garder tous les ressource pétrolier pour nous,pour les générations suivantes,les chinois font mieux qu eux et moins chère et sans partages,il faut mettre le plan stratégique avec les chinois en marche et arrêter les blabla,construire en urgence des raffinerie,faire un plan Marshall dans l agriculture,construire des centrale solaire géant,pour économiser,nos matière premier,nos gouvernement a tout fait pour retarder le développement de notre pay,il est tant de prendre en main notre destiner et celui de nos enfants,surtout pas les yankee,i ont massacrer la moité de la planète,et il continu de nous faire qu il sont des zoro,

      8
      1
    benchikh
    8 mars 2019 - 16 h 10 min

    « La servitude est la fille de l’ignorance. » Phytagore comment peut on signé un contrat et notre pays subi d’un poste de président vacant ?????!! M. Ouled kaddour vous vivez pas en Algérie!!!

    14
    8
      Felfel Har
      8 mars 2019 - 17 h 58 min

      @Benchikh
      A l’opposé de votre argument, va-t-on paralyser l’activité économique du pays parce que la présidence du pays est vacante, aux abonnés absents?
      Si le deal est fair, que les intérêts du pays sont bien défendus et garantis, pourquoi pas?
      Salutations!

      19
      11
        benchikh
        9 mars 2019 - 10 h 19 min

        cher Felfel Har,
        les Américains choisissent bien leur cible ,ils signent des contrats importants dans une situation délicate pourquoi ???tout le monde est occupé à propos de l’avenir du pays il n’y aura pas un contrôle sévère de la part de l’administration Algérienne et les médias aussi pour transmettre ces contrats(doutés) vers nous l’opinion publique ,et pourquoi sortir dans les rues??? Felfel Har les Américains leur dieu c’est le dollar et cette façon c’est une façon des voleurs .Arrêtons de signer des contrats des faibles pour la digestion.

        5
        2
          Felfel Har
          9 mars 2019 - 13 h 56 min

          @Benchikh
          Si je comprends bien votre argumentaire, tant que l’incertitude actuelle règne, on ne fait rien, on ne signe aucun contrat, on paralyse le pays. Les Américains et tous les autres partenaires économiques de l’Algérie (Chine, Russie, France, ….) cherchent et défendent leurs intérêts; il nous appartient de bien défendre les nôtres. C’est là la mission sacrée que chaque gestionnaire digne de ce nom s’assigne.
          Selon moi, l’impression qu’il faut au contraire donner aux étrangers, est que l’État algérien et ses institutions continuent de fonctionner et que, même en l’absence prolongée du président, c’est business as usual. Ce n’est pas la fin du monde!
          Salutations l’ami!

          benchikh
          9 mars 2019 - 16 h 14 min

          j’espère cher Felfel Har que ce M.A moummen ne signera pas des contrats de un à deux siècle ,pour quelques dollars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.