Les Etats-Unis projettent un nouveau coup d’Etat en Amérique latine

Maduro Venezuela
Nicolas Maduro, le président vénézuélien. D. R.

Par Gabriella Lima – Washington mène une opération de grande ampleur visant à renverser le gouvernement légitime du Venezuela. Afin de promouvoir leurs intérêts dans la région, les pouvoirs américains envisagent d’aller jusqu’à l’assassinat du président Maduro.

Lors de son intervention à CNN le 24 février, le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, a ouvertement annoncé l’intention de Washington de «passer aux actes» pour soutenir l’opposant Juan Guaido. Il n’a pas manqué d’ajouter que «les jours de Nicolas Maduro étaient comptés».

Ainsi, Washington a démontré une nouvelle fois que le règlement pacifique de la question vénézuélienne n’est point sa priorité. Le scénario américain ne prévoit pas une issue à la crise. Au fait, il repose sur les intérêts financiers et politiques étasuniens que les services spéciaux et les agents de la Maison-Blanche sont prêts à défendre. Par tous les moyens et à toutes les échelles. C’est notamment cela, et non pas la crise au Venezuela, qui a provoqué l’émergence de l’opposant loyal, un pantin de Washington, Juan Guaido, dont la légitimation du pouvoir garantirait aux Etats-Unis l’accès aux ressources du pays et renforcerait l’influence américaine dans la région. Voilà pourquoi le département d’Etat s’est précipité à apporter son soutien à l’opposition vénézuélienne.

Soutien militaire

Les Etats-Unis ont recours à leurs forces et services spéciaux pour renverser le gouvernement au Venezuela. De surcroît, ils planifient de transférer des armes aux opposants via les pays voisins.

Les déclarations menaçantes de Pompeo ont succédé à une journée de violences aux frontières colombiennes. C’est là où Guaido et ses partisans s’étaient dirigés sous prétexte de faire passer une aide humanitaire américaine. Une telle coordination des actions suscite des questions. Il est bien probable que Washington considère la Colombie comme une base de départ pour lancer une intervention militaire au Venezuela. Or, c’est là où les États-Unis transfèrent des forces spéciales en dépit du mécontentement de la population.

Une telle coopération s’explique par le fait que le gouvernement colombien est depuis longtemps contrôlé par Washington. C’est sous l’administration de Bush que Bogota a commencé d’obtenir des financements solides en provenance des Etats-Unis. Pourtant, ces investissements n’ont pas bien amélioré le paysage économique en Colombie. Les experts estiment plutôt le contraire. En effet, d’après un économiste colombien Alvaro Pardo, la Colombie est aujourd’hui dans une situation économique pire qu’en 2003. Ainsi que Venezuela, elle subit une crise économique grave. Mais Washington ne se dépêche pas de sauver la population colombienne et renverser le gouvernement. Car les Etats-Unis financent seulement les projets profitables.

Soutien financier

Alors qu’elle dépense d’énormes sources pour couvrir les opérations de ses forces, la Maison-Blanche a trouvé un moyen d’économie concernant le soutien aux partisans de Guaido.

En effet, les Etats-Unis ont gelé des avoirs vénézuéliens. Il est évident qu’ils projettent d’investir cet argent de Caracas dans l’opération visant à garantir la légitimité du Président autoproclamé.

Cela confirme de plus l’intention de la Maison-Blanche d’éliminer le chef d’Etat actuel et la négligence des autorités américaines envers les Vénézuéliens.

Soutien informationnel

Outre le soutien militaire et financier, Washington fait circuler des messages sur la violence du gouvernement vénézuélien visant à saboter le Président et semer le chaos pour promouvoir les intérêts de sa créature. Heureusement, beaucoup d’Européens, ayant un esprit critique, analysent ces informations et n’hésitent pas à exprimer leurs préoccupations.

Certes, Washington recourt à tous les moyens pour renverser le gouvernement non grata, se justifiant toujours par de belles notions, «liberté» et «démocratie». L’issue d’une telle ingérence est prédicable. Car les Etats-Unis ont réalisé un pareil scénario à plusieurs reprises.

G. L.

Comment (9)

    le niveau
    10 mars 2019 - 14 h 36 min

    faut qu la russie envoye des avions en algerie pour que le peuple algeriens s’envole pour liberer maduro et le peuple venezuelien
    seul solution

    Rayah
    9 mars 2019 - 11 h 38 min

    Le Colonialisme par proxy. Il n’est plus necessaire pour les gouvernements imperialistes des USA et leurs valets europeens d’occuper un pays qu’il convoite pour ses richesses, il suffit simplement de lui imposer des dirigeants ramasses dans leurs capitales respectives. Le genre de traitres a la Guaido ou Bachagha comme on les appelle dans notre pays permettent le transfert de butin vole avec minimum de cout sans meme faire presence ce qui elimine les depenses de la prise encharge du peuple colonise. Ces dirigeants de pays voyous sont quand meme puissants , tres riches , et pourtant ils persistent sans la moindre hesitation a tenter de ruiner des peuples sans defense. Ces voleurs se sont inconsciemment condamnes au cours des siecles a vouloir avoir plus qu’il n’en faut , beaucoup plus, et ne sont pas prets a changer de methode, c’est une maladie chronique et hereditaire. Il faut a tout prix opposer ces brigands. La lutte menee par le gouvernement legitime du Venezuela et son President Maduro est une cause juste, elle defend les droits de tous les peuples opprimes du Monde. Cette minorite dans le Monde qui s’est accaparee la plus grande richesse par des moyens criminels n’hesitera pas a mettre notre planete a feu et a sang pour maintenir ses privileges. Vive le Venezuela libre et independant ! Vive le peuple du Venezuela ! Vive le President Maduro. Justice pour tous les peuples.

    Darklobo666
    8 mars 2019 - 21 h 43 min

    Pauvre Amérique Latine, si loin de Dieu et si près de l’empire USA… .

    2
    2
    Elephant Man
    8 mars 2019 - 14 h 51 min

    @Anonyme
    EMBARGO sanctions ça vous parle..

    9
    3
    Anonyme
    8 mars 2019 - 14 h 44 min

    Trump et Jared Kushner veulent des marionnettes dans tous les pays de l amerique du sud…
    1-pour la reconnaissance de Jerusalem comme capitale d Israel
    2-pour mettre la main sur toutes les richesses de l Amerique du sud
    Maduro a expulse l ambassadeur Allemand car la politique etrangere de l Allemagne est dictee par le couple Netanyahou/Kushner….l Allemagne est prisonniere de son passe nazi et doit obeir a toutes les demandes d Israel aussi bien en politique etrangere qu interieure en Allemagne meme…L Allemagne est une grande democratie economique,son seul defaut c est que les Allemands ne sont pas veritablement independant dans la prise des decisions importantes….

    4
    2
    Felfel Har
    8 mars 2019 - 14 h 42 min

    La tentative de coup d’État au Vénézuéla n’est que la suite logique des autres changements de régime réussis récemment par les USA en Amérique Latine: Argentine, Brésil, Colombie, etc. Le sous-continent latino-américain a toujours été considéré comme le prolongement, l’annexe, l’arrière-cour ou la chasse gardée des USA. Les ressources naturelles de ces pays doivent servir en priorité et de manière exclusive les sociétés américaines. Aucune autre puissance (Chine, Russie, UE) n’y a droit.
    Les courtes tentatives de certains pays de se réapproprier leur « indépendance » ont vite tourné court grâce à des agents dormants à la solde d’Oncle Sam (Guaido, Bolsonaro, Macri et Duque Marquez), tous coachés et formatés par les ambassades US dans leur pays respectif.
    Madura subira-t-il le sort de Salvatore Allende du Chili? Il faut craindre que oui! Depuis que la puissance américaine bat de l’aile, Washington met les bouchées doubles pour occuper les pays où les ressources naturelles abondent pour se refaire une santé et aussi pour empêcher la Chine d’y avoir accès.
    Who’s next?

    13
    2
    Elephant Man
    8 mars 2019 - 14 h 33 min

    Effectivement rien de nouveau sous le soleil.
    Après échec au MO, Nicolas Maduro persona non grata.
    Le Venezuela vient de développer un partenariat avec la Palestine dans le cadre des entreprises diamants.
    SABOTAGE coupure d’électricité à Caracas jeudi soir > 6h.
    Bref, Maduro persona non grata antisioniste propalestinien richesses du Venezuela or noir gaz eau potable diamants etc..sa position géopolitique géostratégique ses relations indéniables avec la Havane par extension sont visés la Russie l’Iran la Chine.

    12
    3
    Anonyme
    8 mars 2019 - 12 h 24 min

    Si l’ingérence des américains est condamnable, Maduro n’est jamais que le Bouteflika du Venezuela, il engraisse les généraux qui s’approprient les richesses du pays et pratique le népotisme.
    Des millions d’habitants de ce pays migrent vers les pays étrangers non seulement pour avoir du travail mais aussi pour trouver de quoi se remplir l’estomac.
    Pendant ce temps là, La Chine est en train de vider la moindre goûte de pétrole et les États-Unis aimeraient aussi participer à la razzia.

    7
    7
      Elephant Man
      8 mars 2019 - 14 h 49 min

      @Anonyme
      EMBARGO sanctions ça vous parle..

      13
      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.