Bedoui remplace Ouyahia, Lakhdar Brahimi conduit le chantier des réformes

Bedoui Haftar
Noureddine Bedoui. PPAgency

Dans un message à la nation, le président de la République a annoncé une série de décisions dont, essentiellement, celle de reporter l’élection présidentielle et ne pas briguer un cinquième mandat.

Dans le même sillage, le chef de l’Etat a annoncé l’organisation d’une conférence nationale «inclusive» qui sera confiée à l’ex-chef de la diplomatie Lakhdar Brahimi, et un changement «profond» du gouvernement.

Au même moment, le ministre de l’Intérieur, Noureddine Bedoui, est nommé Premier ministre en remplacement d’Ahmed Ouyahia, qui venait d’annoncer sa démission au chef de l’Etat, et l’ex-ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra est, lui, nommé vice-Premier ministre.

Autres décisions annoncé par le président de la République : la dissolution de la Haute commission de surveillances des élections présidée par Abdelwahab Derbal et la constitution d’une nouvelle commission indépendante.

R. M.

Comment (64)

    Cheikh
    12 mars 2019 - 15 h 27 min

    C’est Ouyahia sous un autre masque

    Ali 2
    12 mars 2019 - 14 h 50 min

    Comment osé remplacé un homme d’expérience qui a toujours servit avec loyauté la famille Bouteflikas contre une forte récompense,par un homme débutant et sans expérience sauf il obéie a la lettre les ordres de la famille meme des plus jeunes,en réalité nous vivons dans dynastie appartienne a la de Bouteflika et personne ne le sait à part les proches et ministres et dirigeants;l’heure est arrivée de leur dire c’est fini;nous voulons revenir a la république

    Anonyme
    12 mars 2019 - 14 h 34 min

    il faut faire attention avant de tout casser . il faut reparer a petits pas tout ce qui ne va pas . le plus urgent est l economie pour inciter les entreprises a s installer et a creer des emplois !!les corrompus du fln vont mourir de vieillesse et il ne faut pas que cela continue avec les descendants.

      La Viriti
      12 mars 2019 - 16 h 02 min

      Les responsables ne sont pas les corrompus du FLN, les responsables ce sont les Bouteflika et leur clan tribal qui ont faits de l’Algerie leur propriété privée, méprisant tout un peuple depuis 20 ans.
      Vous parlez juste des larbins du problème, pas des responsables…

    jean claude imbert
    12 mars 2019 - 14 h 32 min

    il faut faire attention avant de tout casser . il faut reparer a petits pas tout ce qui ne va pas . le plus urgent est l economie pour inciter les entreprises a s installer et a creer des emplois !!les corrompus du fln vont mourir de vieillesse et il ne faut pas que cela continue avec les descendants.

    Anonyme
    12 mars 2019 - 14 h 25 min

    C’est une arnaque politique ! Les décisions de Bouteflika sont illégales et anticonstitutionnelles , parce qu’il a pris la décision individuellement d’annuler les élections , sans consulter ni le peuple , ni les candidats et ni les partis de l’opposition ! En décidant de rester au pouvoir après la fin du problématique 4eme mandat , il viole encore une fois la constitution et se met dans la clandestinité , car la constitution ne le lui permet pas !
    Lorsque le peuple disait « non au 5eme mandat » , il voulait dire qu’il ne veut plus voir Bouteflika et ses ministres ou d’autres figures du système aux responsabilités ! Bouteflika fait mine de ne pas comprendre le message , et c’est une grave erreur qui accentue le manque de confiance entre le peuple et le pouvoir !!!

    Anonyme
    12 mars 2019 - 14 h 05 min

    POUR UNE TRÈS COURTE PÉRIODE ??DISONS JUSQU AU 18 AVRIL

    DZA
    12 mars 2019 - 11 h 53 min

    Bouteflika et son système font la sourde oreille et poursuivent leur éternelle politique.
    Le système exclut le peuple de toutes les décisions, et le marginalise comme toujours.
    Le peuple sait que le changement ne viendra pas de ceux qui ont porté le pays à la faillite et ont poussé le peuple à manifester pacifiquement son refus du régime et ses hommes politiques.
    L’entêtement de Bouteflika et ses hommes, ne sont pas la solution aux problèmes que nous vivons, et ne fera qu’accroître l’instabilité économique et sociale.
    Il en assumera toutes les conséquences, et le peuple ses responsabilités.

    Anonyme
    12 mars 2019 - 11 h 09 min

    La belle Algérie entre les dents de la famille Bouteflika, l’Algérie appartient au peuple algérien et non à cette famille.

    MELLO
    12 mars 2019 - 10 h 54 min

    Une fois de plus, ce pouvoir tente une énième violation des lois Algériennes. Une fois de plus la Constitution est foulée du pieds avant d’être foulée des bottes. De quel droit à t ‘il annulé et reporté les élections ? De quel droit doit il resté au delà de la date du 26 Avril ,date de fin du 4e mandat ? De violation en violation , demain le peuple sera encore floué. Ne pouvait il pas retirer sa candidature et laisser les autres candidats dans la compétition ? Les autres valent ce qu’ils valent mais au moins ils sont en bonne santé.
    Attention à l’avenir proche , continuer les manifestations pacifiquement, éviter la casse et la violence , car le Chef d’État Major n’attend que cette situation pour décréter l’irréparable. La leçon de 1991 doit être retenue par tous les citoyens.

    Anonyme
    12 mars 2019 - 10 h 15 min

    Bédoui sa place n’est pas dans un gouvernement il na pas l’envergure

    Kahina-DZ
    12 mars 2019 - 7 h 53 min

    La désignation de Bedoui et Brahimi est une décision irresponsable. À part si on pousse dans la provocation. Avant de prendre des décisions vitales pour le pays, il faut étudier les consequences.

    Zaatar
    12 mars 2019 - 7 h 46 min

    Ainsi on en arrive à :
    – Bouteflika est encore là et sera encore président pendant au moins deux ans (car l’organisation de la conférence nationale, la nouvelle constitution et son vote, la prochaine élection présidentielle, tout cela prendra au minimum deux ans).
    – Bedoui remplace ouyahia. On remplace hadj moussa par moussa el hadj.
    -On appelle un vieux renard du système compatible avec les islamistes pour mener sois disant les réformes (El Ibrahimi a de tout temps été un allié des islamistes).
    – On maintient Gaid Salah au sommet de l’état major, car celui est un allié indéfectible de bouteflika.
    – On active l’UGTA et le FCE pour mener une campagne par des slogans de sois disant ouverture vers une démocratisation du pays.
    -….etc.

    Et une fois ce temps passé, une nouvelle constitution taillée sur mesure du prochain candidat du système, on fera sortir du chapeau magique un bonhomme qui représentera le système et qui sera élu président de la république.

      MELLO
      12 mars 2019 - 11 h 03 min

      Au final , on a comme l’impression que les millions d’Algériens qui ont manifesté, ont été floués. Le pire est à venir , car d’ici le 18 Avril , beaucoup d’eau aurai coulé sous les ponts. Bouteflika disparaît, Bensalah prend les commandes et rebelotte , adieu la conférence nationale , adieu le gouvernement de transition , adieu … la démocratie.
      Sinon que toutes les mesures prises sont anticonstitutionnelles et anti-démocratiques, pourquoi prolonger son mandat présidentiel ? .

    Anonyme
    12 mars 2019 - 7 h 33 min

    Bedoui il faut que tu quittes
    Il s’agit de l’avenir de l’Algérie

    Tu as bien étalé le tapis rouge à Chakib Khelil.

    Blakel
    12 mars 2019 - 6 h 59 min

    C’est toujours le jeu des chaises musicales, la même farce qui continue. OK pour être raisonnable, coopératif, accorder le bénéfice du doute, mais de leurs côtés, ils pourraient faire plus d’efforts, et faire preuve de plus d’imagination quand même. Nous ressortir toujours les mêmes larbins compromis avec le pouvoir, pour assurer une période de transition, ce n’est pas très sérieux.

    Anonyme
    12 mars 2019 - 4 h 35 min

    Lakhdar Brahimi, DÉGAAAAAAAAAAAAAGE, Tu es au service des Émiratis.
    Toi et Said vous avez vendu l’Algérie
    GAID SALAH DÉGAGE, Tu as trahi L’ANP.

    Anonyme
    12 mars 2019 - 2 h 56 min

    BRAHIMI DÉGAGE
    BEDOUI DÉGAGE
    LES FRERES BOUTEFLIKA DÉGAGEZ

    Mohamedz
    12 mars 2019 - 1 h 14 min

    Une très bonne victoire contre Boutef et son Clan d’Oujda.
    Maintenant il faut raccompagner ce Clan aux frontières de l’Ouest avec les 450.000 clandestins marocains qui se trouvent en Algérie.

    elbior
    12 mars 2019 - 1 h 00 min

    Le pouvoir a ainsi gagné.il n’y a aucun changement.le pouvoir est toujours en place.le systeme est tjrs en place.hadj moussa moussa elhadj.desabiller pierre pour habiller paul.tout devrait basculer.se retirer des elections,annuler les elections et restet au pouvoir avec l’alliance qui dirige,sidhoum said qui se targue encor fierement d’etre le digne reprrsrntant de toute la masse travailleuse,ali haddad qui se la coule douce.Enfin rien nr change.ou nous allons.ou va l’ALGERIE????????

    Dz213
    12 mars 2019 - 0 h 56 min

    Retour à la case de départ ,alilou,sidhoum,hmimed,ghoulou,benyou,saadadou de paris, tlibibi,boucha,les chiyatines,shab el cachir,echakakiRs,vont tous rentrer dans dans le congélateur ,en attendant que le nuage passera ils sortiront et vont célébrer leurs victoire au club du peuple.

    Juan Carlos de La Tragenta
    12 mars 2019 - 0 h 39 min

    On vous a rien demander à part une chose pas de cinquième mandat donc votre retrait , ok vous acceptez bien joué Hafssa ; c était leur dernière parade pour garder le pouvoir ; pas de 5 eme mandat mais il reste et il repousse les élections hé oui y a pas quelque choses qui cloche entre nous? ca veut dire vous avez gagné la rue l image dans le monde mais au final c est moi qui décide on peut le voir comme ca aussi , ben oui et ils sont trs d accord entre eux ; tous ceux qui ont défilé du faux démissionnaire PM Ouyahia au faux nouveau PM Bédoui et en fait ils ont mis le plus compètent et le plus chevronné en vice PM ce poste est nveau il n existait pas hier mais c est pour le mettre définitivement président car Lamamra derrière Bédoui à d autres svp c est une erreur de votre part on peut pas penser à tout n est ce pas et moi j ai le droit de penser ainsi peut être que je me trompe surement mais moi Lamamra j ai bcps de respect pour lui du a sa compétence mais une chose est sure les comédiens du pouvoir les artistes de la tromperie et du faux c est que maintenant Bouteflika a halam toute sa descendance car nous le peuple nous l oublierons jamais ce nom et de ce point de vue nous avons gagné le peuple algerien hé oui quoi qu il arrive plus jamais un president qui porte ce nom hé oui montez et redescendez maintenant ben oui la dynastie n a jamais existé dans notre constitution et elle n existera jamais avec le peuple algérien ; les humiliation de vos parts c est bel et bien fini.

    le niveau
    12 mars 2019 - 0 h 34 min

    mahabitouch tehachmou …vous prenez le peuple pour des c… ou des moutons
    ont demade la destitution de boufelika et son gouvernement
    vous nous ramener un bedoui …
    le peuple ne vous ecoute pas de de cet oreille.

    Anonyme
    12 mars 2019 - 0 h 01 min

    Ils ont demandé à tout le staff actuelle faire profil bas, silence total pour ne pas susciter la colère de la rue. On n’entend plus personne, ni ghoul, ni Benyounes, ni louh. Ces 🐺 loups vont réapparaître une fois la tempête calmée. Ils ne lâcheront pas le gâteau Algerie, jamais ils ne trouveront ailleurs un aussi bon.

    Anonyme
    11 mars 2019 - 23 h 54 min

    Ils prennent vraiment les algériens pour des debiles,hadj moussa contre moussa hadj et Bouteflika qui prolonge son mandat sans aucun scrupule!!!
    Bouteflika et la classe dirigeante n aiment pas l Algérie,ils veulent qu on s entredéchire encore pendant qu eux et leurs alliés étrangers se sucrent sur notre dos..
    Auncune proposition sincère et honnête….tout pour nous humilier…
    alors le Drian l hypocrite ,il aurait pu garder son avis pour lui…

    A3ZRINE
    11 mars 2019 - 23 h 53 min

    Avant d’annoncer tout ça il faudrait qu’il se montre et nous parle d’abord.apparemment il n’a pas bien saisi le message du peuple qui réclame des têtes nouvelles et le départ de tous les loisirs qui n’ont pas pu relever le défi depuis une vingtaine d’années.

    Anonyme
    11 mars 2019 - 23 h 34 min

    BEDOUI LE FRAUDEUR SOUS OUYAHIA VOILA CE QUI EST SORTI DU CHAPEAU MAGIQUE DE BOUTEFLIKA § IL A DIT QU IL MOURRAIT AU POUVOIR ET BEIN IL A DÉCIDER DE BRULER L ALGÉRIE / IL A LA CARTE DE L ÉTAT D EXCEPTION ET GAID SALAH ATTEND L AUBENNE POUR PASSER A L ACTE UN REMAKE DE BOURGUIBA ,SI LE PEUPLE SORTIRA DANS LA RUE ! ALORS PEUPLE ALGERIEN LE SYSTEME NOUS A ENTRAIN7 VERS LE CHAOS DE LA SYRIE ALORS QU ON POUVAIT L ÉVITER ET C EST TROP TARD ! je vais préparer mes affaires pour quitter ce pays maudit du FLN !

      El pueblo
      12 mars 2019 - 8 h 35 min

      @Anonyme
      11 mars 2019 – 23 h 34 min

      dégage larbin
      l’Algérie ne brulera pas

    maori
    11 mars 2019 - 22 h 57 min

    c’est un véritable coup d’état anticonstitutionnel que vient de réaliser bouteflika dont le mandat s’achève le 18 avril et pas plus tard. Il vient de prolonger son mandat sans aucun droit constitutionnel. C’est ce que voulaient réaliser sa fratrie et système mafieux qui rongent le pays depuis des décennies et ils ont peut-être réussi sauf réaction du peuple. Il n’appartient pas à bouteflika et sa mafia de préparer la nouvelle constitution. ils vont la triturer comme ils ont trituré les précédentes pour se perpétuer. le peuple algérien n’est pas sous leur tutelle. Seul le conseille constitutionnel peut invalider les dossiers des candidats aux présidentielles dont celle de bouteflika et préparer, faute de candidats, avec le conseil de la nation d’autres élections dans les 40 jours. parce report bouteflika vient de retirer sa candidature mais aussi d’invalider les dossiers des autres candidats. par quel droit régalien ou divin s’arroge t’il ce droit?……Que Dieu nous protège…..

    Anonyme
    11 mars 2019 - 22 h 48 min

    Phoenix arabe et l’éternel détour!

    Mohamed
    11 mars 2019 - 22 h 28 min

    Salam aleikoum,

    Ils nous ont eu, nous avons demandé « non au 5e mandat », ils nous ont pris aux mots, maintenant ils prolongent le 4e mandat, ils sont rusés

    ALI
    11 mars 2019 - 22 h 23 min

    LA NOMINATION DE Mr LAMAMRA EST UN MESSAGE TRES FORT EN DIRECTION DU REGIME MAKHNNAZI QUI A TOUT FAIT CES DERNIERES SEMAINES POUR FAIRE PLONGER L’ALGERIE DANS UNE 2eme DECENNIE NOIRE OUBLIANT QUE LE PEUPLE ALGERIEN EST UN PEUPLE PATRIOTE ET CIVILISE QUI AIME SON PAYS MAIS REFUSE D’ETRE PRIS POUR UN TROUPEAU DE MOUTONS COMME C’EST LE CAS CHEZ NOS VOISINS DE L’OUEST.

      MELLO
      12 mars 2019 - 11 h 19 min

      On s’en fout du régime du Makhzen, c’est cette énième violation de la Constitution qui nous dérange. Lamamra ou quiconque du pouvoir , ils sont tous les mêmes. Pourquoi Bouteflika ne se retire pas tout seul et laisser le peuple voter sur les autres ?

    Pig pong
    11 mars 2019 - 22 h 13 min

    Bédouins ou Ouyahia ,on veut plus de ce système. M.Bouteflika on vous a compris, encore un effort.

      le magistrat 17
      11 mars 2019 - 23 h 08 min

      Le président vient à vrai dire ,avec ses dernières décisions, de s’octroyer un sursis que la constitution ne lui confère pas.Lui et ses pairs se sont payé nos têtes,et par la même une sortie de secours toute indiquée et nécessaire à la survie de ce système ;en effet cette prolongation leur permettrait de:
      *de reprendre souffle
      *de trouver une issue (des destinations) pour les fortunes colossales qu’ils se sont accaparés ;par des transferts vers l’étranger et précisément vers Dubai au vu de la dernière réunion qui a regroupé avant hier le vice-ministre de la défense,le frère du président ainsi que l’émissaire de Mohamed bin Zayed au sein de l’ambassade des émirats arabes à Genève.
      *reprendre le fil des affaires pendantes ou gelées suite aux mouvement populaire.
      *trouver une formule qui leur permettraient de maintenir et de préserver leurs privilèges,et ce à travers des personnes qu’ils placeraient eux-même au sein de l’échiquier politique national à venir.
      Alors chers amis rien n’a réellement changé à vrai dire ! Que continue le mouvement pacifique !!!

    Vroum Vroum 😤..
    11 mars 2019 - 22 h 07 min

    Les Manifestations calmes et pacifiques ne seraient pas du goût des Usa , Israël , Maroc , …je sais qu’entre Algériens on est tous ensemble unis..une affaire de Famille…Attention que des Agents étrangers ne fassent pas le coup de l’Ukraine , Venezuela..ces chiens tirent de loin sur la Foule et sur les Forces de l’ordre pour semer la Fitna… Unité et vigilance car des Forces Étrangères aimeraient voir l’Algérie sombrer dans le Chaos…on le voit aussi sur les forums avec des posts douteux , haineux contre les Dirigeants Algériens…méfiance , c’est légitime de vouloir le changement mais pas à n’importe quel prix , à nous de trier les bon posts et les posts d’agents manipulateurs sur les forums .les « Anonymes  » , nouveau venu , nouveau pseudo… .Je Pense qu’on est à un stade où la vigilance est de mise .

      Tredouane
      11 mars 2019 - 22 h 31 min

      Hi Vroum vroum,je crois que nos jeunes ont besoins de la sagesse de plus ainés qu’eux,et qui vivent parmi eux,les slogans c’est bien,mais attention au sentiments se sont les vagues qui nous font dérivé ,beaucoup de lucidité,je pense qu’il faux ouvre les dossiers de corruptions combattre ce fléau éradiqué…………..cordialement

        Vroum Vroum 🙂..
        12 mars 2019 - 12 h 52 min

        @Tredouane..je partage ton avis , la corruption doit être éradiqué , car elle dénature l’essentiel .

    La Viriti
    11 mars 2019 - 22 h 02 min

    Bédoui et Lamara les cautions algériennes de la façade.
    Du recyclé au sein du clan.
    Le vrai pouvoir toujours entre les mains de la tribu des frères Bouteflika + Belaiz Louh Zerhouni et les bataillons de naturalisés à leur service.
    Quel mépris du peuple…ça dépasse tout entendement…Bouteflika veut mourir sur le trône quitte à mettre le pays à feu et à sang…

    El pueblo
    11 mars 2019 - 21 h 40 min

    Il n’a pas l’étoffe d’un premier ministre tout comme ces prédécesseurs d’ailleurs
    Nous attendons avec impatience le départ de cette smala

    BJ
    11 mars 2019 - 21 h 34 min

    Ceux qui demandent un départ pur et simple du personnel politique et une démission du Président ne se rendent pas compte de ce que la vacance du pouvoir signifie dans un pays. L’intérêt supérieur de l’Algérie est de vivre une transition politique intelligente et éclairée, un véritable débat national avec l’émergence de plusieurs présidentiables y compris des hommes politiques notoires et honnêtes qui existent dans notre pays. Il faut bien regarder l’exemple tunisien. Après plusieurs années de gouvernance catastrophique post-revolutionnaire la Tunisie a dû de nouveau faire appel à des cadres de l’ancien parti de Ben Ali, notamment en matière sécuritaire. Donc gardons-nous des révolutions oranges totalement déconnectées de la réalité.
    On parle de feuille de route du Peuple mais vous verrez qu’il n’y en a pas. La politique ne s’improvise pas, c’est un véritable métier qui demande outre d’immenses capacités intellectuelles, celle de trancher, de décider.
    Si les algériens acceptent la proposition de Bouteflika pour vivre la transition, l’Algérie va connaître un développement économique et démocratique sans précédent dans son histoire.

    Certains pousseront le Peuple à manifester encore et encore jusqu’à la chute du personnel politique en entier et là je vous garantie une instabilité politique et économique pour au moins 10 ans avec une explosion du chômage, de l’insécurité et du taux de pauvreté.

    Voilà pourquoi un débat national doit être organisé rapidement avec participation des citoyens mais aussi du personnel politique honnête et intelligent.

      Nationfirst
      12 mars 2019 - 3 h 39 min

      @BJ Tu as parfaitement raison. Une fois la contestation exprimée et entendue il ne faut pas tomber dans le piège de la vacance du pouvoir.
      Il n’y a rien de pire que l’anarchie.
      Bouteflika ne dirigeait rien et il commence son message par « il n’a jamais été question pour moi de me présenter ». Donc on l’a forcé. La transition se met en place et c’est maintenant que le plus dur commence. Contester, critiquer c’est plus facile que de proposer des solutions. Lakhdar Brahimi et Lamamra me semblent être des compétences parfaitement reconnues en tout cas on s’élève à des années lumières par rapport à Ouyahia. Laissons voir sur quoi la conférence nationale va déboucher. Même si les Algériens ont différentes sensibilités, il faut continuer à être matures et ne pas faire comme les Tunisiens qui manifestent tous les 3 jours pour rien. Je suis vraiment fier de l’exemple qu’on a montré et l’Algérie doit être notre seul but à tous.

        Boualem
        12 mars 2019 - 16 h 34 min

        Merci et bravo pour ces deux commentaires (BJ et Nationfirst ). Enfin deux vrais patriotes et non ceux qui veulent la politique du pire.

    Kenza
    11 mars 2019 - 21 h 29 min

    Une énième entourloupe pour que rien ne change et pour faire perdurer le système !

    Alia
    11 mars 2019 - 21 h 27 min

    Nous continuons a solliciter des vieux renards comme Brahimi ;totalement déconnecté de la réalité Algérienne, et dont la fille a épousé le fils du roi Hussein de Jordanie , donc totalement acquis à la monarchie …….

      Anonyme
      11 mars 2019 - 23 h 51 min

      C vrai alors ils l ont batardisé l Algerie , on ma dit aussi un ancien PM qui a un gendre libanais ; je comprends mieux pkoi la police scandaient Tahia El Dzazair . Vive dem oued meme si ca vous plait pas les autres. l Algérie aux algerien(nes) point barre c est pas quand ca vs arrange les autres d être algerien…ben oui. j ai droit aussi de le dire.

    Anonyme
    11 mars 2019 - 21 h 17 min

    bedoui doit partir aussi.

    TARZAN
    11 mars 2019 - 21 h 07 min

    bedoui premier ministre???????????????????????????????????????

    BabElOuedAchouhadas
    11 mars 2019 - 21 h 04 min

    C’est Mimi6 qui ne va pas etre contente du retour du Patriote Lamamra.

    Apache
    11 mars 2019 - 21 h 00 min

    Ce lakhdar Brahimi, très proche de bouteflika, a échoué dans toutes les missions que lui avait confiées l’ONU. Ce n’est pas l’homme qu’il faut. D’autre part, Bouteflika en nommant Bedoui au poste de Premier Ministre a été oubligé de nommer Lamamra pour le seconder, car Monsieur Bedoui n’a aucune expérience diplomatique, à part faisant partie du clan de Oujda.

      Patriotdz
      12 mars 2019 - 6 h 47 min

      @Apache Lalhdar Brahimi tu ne lui arrives pas à la cheville! C’est facile de déverser sa haine sur tout derrière son écran. Tu veux quoi?L’anarchie?Pas de 1er ministre, pas de transition, pas de chef d’Etat major. Tout le monde dégage et on met Zine Ameur 1er ministre?Numidia on la met cheffe d’Etat major??
      A un moment kounou mature, il faut construire le pays avec tous ses enfants et tu n’es pas mieux que Brahimi. Cette façon de cracher sur tout le monde peut amener vers une décennie noire pire que celle d’avant. Pas de chasse aux sorcières hambabakom. Ceux qui ont volé doivent être jugés les Haddad, FCE et Ouyahia et compagnie mais tout le monde n’est pas pourri

        choucom
        12 mars 2019 - 8 h 11 min

        Patriotdz. Rappelez vous OCTOBRE 88, le peuple s’est soulevé. C’était à peu prés les même promesses et on avait cru le pouvoir de l’époque. 30 ans plus tard et voilà le résultat; plus de corruption, plus de hogra, plus d’injustice. Voulez-vous que l’histoire se repète ? Pourquoi ne pas avoir choisi s’ils étaient sincères un PM en dehors des gens du pouvoir ? Pourquoi toujours les mêmes ? Ces gens là ne respecte même pas leur propre constitution qui interdit le prolongement d’un mandat sauf cas exceptionnel comment voulez vous qu’ils tiennent parole ? C’est une ruse pour gagner du temps. On n’a pas encore 30 années à perdre si c’est ce que vous voulez.

    Zaatar
    11 mars 2019 - 20 h 51 min

    Constitutionnellement le président de la république n’a pas le droit d’annuler ou de reporter une élection présidentielle sauf dans certains cas qui ne semblent pas être celui qui se passe. Il faudra donc comprendre que les manifestations de la rue ont simplement fait obliger le pouvoir maléfique à opter pour une autre tactique pour se maintenir.

    ATE
    11 mars 2019 - 20 h 42 min

    Espérons ce que ce nouveau 1er ministre a retenu les leçons de la rue , du peuple , c’est une période TRANSITOIRE qu’il aura a gérer pas plus , la mobilisation reste de mise .

    Mahboul
    11 mars 2019 - 20 h 41 min

    Lakhdar brahimi n a aucun permis de conduire les reformes…..le moniteur n est pas qualifié constitutionnellement pour lui confier cette tache…..o

    Hmitouche
    11 mars 2019 - 20 h 21 min

    Ils sont trop forts. Donc au lieu de partir, il va rester au moins une année encore, et toute la clique avec lui.
    Ça leur permettra de se réorganiser, et de préparer un bon candidat de remplacement pour les dix prochaines années!

    nectar
    11 mars 2019 - 20 h 17 min

    Pfff, c’est de la provocation, on prend les mêmes et on recommence..C’est un mépris, encore de plus, de Boutef..envers le peuple..On ne peut pas réformer avec les mêmes pions qui sont mouillés jusqu’au trognon..

    Mohamed
    11 mars 2019 - 20 h 08 min

    Salam aleikoum,

    Non et non, la seule personne apte à conduire ces reformes et la consultation : c’est Maitre Mustapha Bouchachi, une personne intègre, honnête, correcte, qui ne retourne pas sa veste, en phase avec ses convictions, en plus cheb3ane.

    KIF KIF
    11 mars 2019 - 20 h 08 min

    c’est du KIF KIF, impossible qu’il est plus intelligent que les autres,sauf est un commis moins gourmand pour le moment

    Anonyme
    11 mars 2019 - 19 h 56 min

    RIEN N’A CHANGÉ
    Le peuple doit continuer les manifestations.

    Bedoui sera le protecteur du clan.

    Youcef
    11 mars 2019 - 19 h 50 min

    Encore une fois, le peuple est insulté.
    Le système perdure avec le nouveau 1ier ministre et son valet se vice-ministre.

    Djemel
    11 mars 2019 - 19 h 43 min

    Qu’est ce qu’on fait pour les réalisations (autoroute, stade…) qui ont couté le même prix que celles effectuées en Allemagne? Bouteflika ne sait gérer que par la corruption… Vas-t’il écouter et anticiper? Malheureusement, quand il s’agit du peuple algérien, il a démontré qu’il ne dispose d’aucune perception politique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.