Pour une deuxième République laïque en Algérie

étudiants Bouteflika
Lors de la manifestation des étudiants à Alger. PPAgency

Par Abdelaziz Boucherit – Il faut d’emblée reconnaître à Bouteflika une subtilité de l’esprit dans la manipulation des hommes et de la déchéance de l’intelligence au détriment d’une servitude bestiale. Bouteflika est issu et se revendique d’ailleurs, sans se démonter, comme le véritable concepteur avec Boumediene, d’un système tissé en fil d’or avec l’armée des frontières d’Oujda. Il avait fait partie de toutes les officines qui avaient jalonné les arcanes de la politique pernicieuse algérienne depuis l’indépendance. C’était un acteur clé de tout ce qui avait entravé l’avenir du pays. Il a piétiné les institutions d’un peuple qui cherche à s’organiser, autour des vertus véhiculées par ceux qui avaient offert le sacrifice de leur vie pour l’idéal d’une Algérie libre : nos martyrs.

Bouteflika avait généralisé, dans tout le pays, la politique du culot dont la corruption est devenue une valeur marchande qui caractérise aujourd’hui son système politique avec l’emblème du kachir et du tableau vide. Bouteflika avait toujours usé des méthodes empruntées à la sournoiserie et au cynisme sans limite. La preuve, il avait fait le vide autour de lui. Toute l’élite algérienne a été écrabouillée, écartée et chassée. Le critère de compétence est rabaissé au degré de mesquinerie et de servitude à l’image d’un Amar Ghoul.

Je ne veux pas m’éterniser sur le cas Bouteflika, il suffit de lire le livre de Mohamed Benchicou, Une imposture algérienne. Bien que l’œuvre relève d’un style pamphlétaire, il n’en demeure pas moins, beaucoup de choses révélées étaient, sans conteste, véridiques.

En somme, aujourd’hui, le peuple algérien a une opportunité unique dans son histoire, pour recouvrer le pouvoir qui lui revenait de droit depuis l’indépendance. Et dont il n’aurait jamais dû se dessaisir. A Paris et ailleurs en France, nous serons présents en masse pour protester contre les manœuvres d’une caste qui veut perpétuer un système mortifère pour le pays. Nous ne lâcherons rien jusqu’à l’avènement d’une deuxième République démocratique et laïque répondant aux vœux de liberté et de modernité d’un peuple longtemps méprisé.

Le 15 mars, occupons les pavés de l’espace publique en Algérie et le 17 mars en France. Notre force c’est notre unité avec nos méthodes de protestation pacifiques et non violentes.

A. B.

(Paris)

Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotique.

Comment (63)

    ANONYME 1
    14 mars 2019 - 21 h 41 min

    Certains de nos compatriotes aiment à prononcer le mot laïcité par suivisme sans en connaitre le sens exact.
    On trouve dans le dictionnaire anglais que le terme « laïcité » signifie
    – « ce qui est profane ou matériel »,
    – « ce qui n’est pas religieux ou spirituel »,
    – « ce qui n’est pas monastique ou monachique ».
    Et dans ce même dictionnaire, il est dit encore que le terme « laïcité » signifie : « La théorie qui stipule que la morale et l’enseignement ne doivent pas être basés sur la religion ».
    Et dans l’encyclopédie anglaise, on trouve que la laïcité est définie comme étant « un mouvement social visant à détourner les hommes du souci de l’au-delà pour se préoccuper de la vie terrestre ».
    De plus, quand cette même encyclopédie parle de laïcité, elle y évoque l’athéisme, qu’elle divise du reste en deux, l’athéisme théorique et l’athéisme pratique. Elle y fait figurer la laïcité dans cette dernière catégorie : celle de l’athéisme pratique.
    Et j’en rajoute que la laïcité a été mise en place par les francs-maçons pour détourner les chrétiens de leur religion.
    Regardez maintenant où en est le christianisme en Europe. Et qu’actuellement ils veulent faire appliquer aux musulmans de France les mêmes principes et lois qui ont appliquées contre les chrétiens pour les museler. Et derrière toute cette mascarade il y a les francs maçons qui travaillent dur pour le sionisme.
    N’oubliez pas que notre religion l’islam et Dieu dans plusieurs versets du Coran oblige et conseille au musulman d’œuvrer pour l’eau delà pour la vie future, alors que la laïcité a été conçue pour en détourner le citoyen du souci de l’eau –delà. Il y a donc contradiction flagrante entre laïcité et l’islam.
    Maintenant vous savez à quoi rime laïcité.

    3
    3
    BOUZEGUENE
    14 mars 2019 - 15 h 51 min

    Une « république » laïque !? Non, mais ça ne va pas la tête ou quoi !
    Pour une « république » laïque où sea développée à outrance la fameuse théorie « du genre » de l’empire satanique franc-maçon. Où vous apprendrez à mes chers petits enfants comment devenir de FATEH à FATIHA… et de SALIMA à SALIM… NON, MERCI !!!
    Gardez cela pour vous en France, et ne nous envoyez plus votre satanique NADJAT VALLAUD BELKACEM l’espionne attitrée du makhnez pour venir en Algérie rendre visite à son amie BENKEBRIT afin de lui remettre le dossier d’enseignement sur la « théorie du genre » à appliquer en Algérie pour nos enfants et nos petits enfants. Elle est bien bonne celle-là !
    « république laïque » et puis quoi encore…..!?

    16
    12
    Re-Med
    14 mars 2019 - 12 h 05 min

    La laïcité est un phénomène culturel historique qui a pris naissance pendant le Siècle des Lumières. La centralité de la religion fut alors remise en question par le discours philosophique et par la suite par la Révolution française de 1789. Le chemin est toutefois semé d’embûches, entre autre dans les périodes de la Réaction et de la Restauration (de l’ancien système ou régime). Ce n’est qu’à travers la Révolution industrielle et subséquemment la lutte des classes qu’un long processus de sécularisation ait pu se développer et porter en 1905, en France, à la séparation de l’Église et de l’État.
    L’Algérie a connu dans le début des années 70 un certain élan de sécularisation à travers l’industrialisation naissante. Ce processus échoua immédiatement sous la pression constante de la frange islamo-identitaire inhérente au parti unique FLN. L’Islam fut déclaré religion d’État dans la Charte de 1976.
    Je pense qu’il faudrait plutôt parler d’un processus de sécularisation à assoir en Algérie à travers une conversion de la rente pétrolière en un système productif national. Ce qui n’est pas le cas en ce moment avec nos oligarques compradores et parasitaires.

    11
    MOHAMMED IDIR
    14 mars 2019 - 10 h 38 min

    NE PERVERTISSEZ PAS LES CONCEPT. LA LAÏCITÉ C’EST LA SÉPARATION DE LA RELIGION DE LA POLITIQUE. NOS ANCÊTRES ÉTAIENT DE BONS MUSULMANS MAIS LAÏCS. L’IMAM GÉRAIT LA FOI ET LES SAGES DES DOUARS GÉRAIENT LES CHOSES D’ICI BAS. LE RELIGIEUX JOUAIT QUELQUE FOIS LE RÔLE D’ARBITRE DANS LES CONFLITS SOCIAUX ET ÉTAIT AU DESSUS DE LA MÊLÉE.
    Maintenant, dans un état moderne et le respect des libertés individuelles et collectives et au vue du niveau intellectuel et culturel de nos peuple, c’est encore plus vital. On l’a vu, même dans les partis islamistes, à chacun son islam et les différents peuvent aller jusqu’à l’affrontement car chacun se croit de droit divin. Les tenants de l’islamisme radical dont le niveau intellectuel est piteux sont même réfractaire à la modernité et se sentent menacés par cette dernière qu’ils n’arrivent pas à suivre, ils veulent revenir à la période pré-islamique où la vie se résumait à la kheima, la naqa et la longueur de la barbe.
    CECI ETANT, LA CHARTE DE LA SOUMMAM EST TRÈS CLAIRE DANS SON ORIENTATION POLITIQUE ET LE RESPECT DES PRINCIPES DE L’ISLAM EST INCONTOURNABLE et on n’a pas besoin d’être extrémiste pour les adopter. Pour la petite histoire, moi même, je suis pieux et je suis convaincu qu’un état islamique est un danger pour la nation, plus tard quand nos peuples seront plus instruits, cultivés et ouvert sur la modernité je plaiderai pour une plus grande place du religieux dans la vie politique. CAR AU RISQUE DE DÉCEVOIR LES LAICISTES, version occident, cette vie n’est qu’une salle d’examen et bienheureux ceux qui l’ont compris et appliquent les enseignements du Seigneur.

    17
    8
      AKLI N'TIZI-OUZOU
      14 mars 2019 - 15 h 59 min

      @Mohammed idir. C’est à vous de ne pas pervertir les principes sacro-saints de notre société Algérienne en essayant d’introduire dans notre pays le poison de la juiverie internationale franc-maçonne pour détruire les fondements de notre République.
      Relisez vos classiques pour voir et comprendre….. QUI SONT A LA BASE DE CETTE IDÉE SATANIQUE ? Honte à vous ! Vous n’avez goutte de sang d’un ALGÉRIEN AMAZIGH !!!

      12
      9
    Abou Stroff
    14 mars 2019 - 9 h 56 min

    je pense que la laïcité ne se décrète pas. elle est l’aboutissement d’un long processus qui prend racine dans la domination graduelle des valeurs bourgeoises (la bourgeoisie est comprise comme la classe dominante d’une formation sociale capitaliste) au sein des formations sociales avancées.
    en effet, le capitalisme, en mettant l’accent sur le travail et en individualisant l’être de l’homme qui se libère de la famille, de la tribu et de plus en plus de la nation, impose la destruction systématique de tous les discours totalitaires (le discours religieux, en particulier) qui tendent à réduire les individus humains à des êtres amorphes n’ayant aucune existence autonome, c’est à dire des clones interchangeables.
    dans ce cadre d’analyse, il s’agit moins de défendre l’idée de la laïcité face au discours religieux que d’agir en vue de détruire le système basé sur la distribution de la rente et sur la prédation dont l’idéologie idoine est, l’idéologie religieuse. la destruction du système rentier et l’émergence du système capitaliste comme système dominant sonnera le glas de la religion en tant que référent unique et incontournable.
    cette destruction imposera, alors, la laïcité comme superstructure idéologique du vivre ensemble dans une formation sociale atomisé par l’extension et la domination des rapports de production capitalistes.

    7
    6
    Clovis
    14 mars 2019 - 9 h 48 min

    Oui et mille fois oui a une deuxieme republique laique en algerie. certains debateurs sur le sujet disent de facon peremptoire « laicite , le peuple n’en veut pas » S’appuient ils sur des sondages ? J’ai questionne autour de moi et au contraire toutes les reponses ont ete pour la laicite. Encore faut il s’entendre sur ce qu’on entend par laicite : bien entendu il ne s’agit de suivre les derives occidentales decries par certain d’entre vous (theorie du genre, ecriture inclusive, …..). Quand a la pedophilie dans l’eglise elle n’a rien a voir avec la laicite (et helas des exemples de ce fleau ont eu lieu chez nous) . Ce qu’il faut entendre par laicite pour ce qui nous concerne c’est la non ingerence de la religion ou plutot des pseudo religieux dans l’etat, et ne pas autoriser des commandements retrogrades dictes par des illumines dont l’ambition est la destruction de nos vraies valeurs. Certes les algeriens sont musulmans mais la pratique religieuse chez nous n’a jamais ete ce que propose les salafiste, au contraire elle a toujours ete marquee par la tolerance. La laicite C’est aussi la liberte de pratiquer ou non sa religion, c’est une affaire entre l’individu et dieu (qui jugera les siens sans l’intervention terrestre de malades mentaux), c’est aussi la liberte pour les femmes de ne pas porter de voile (port du voile qui a d’ailleurs ete reconnu par les autorites religieuses d’arabie saoudite comme n’etant pas un precepte coranique). C’est donc la liberte pour tout un chacun d’apprehender sa religiosite comme il l’entend, sans jugement exterieur ou texte legislatif lui dictant sa conduite, ni intervention de policiers zeles et inculte. Et sans intervention du religieux sur la politique.

    10
    6
      Anonyme
      14 mars 2019 - 23 h 32 min

      Clovis c’était bien le roi des francs alors tout s explique .

      2
      1
    Karim
    14 mars 2019 - 8 h 08 min

    La laïcité tire à sa fin après environ 50 ans de mise en place et vous nous parlez de ce concept.
    J’y croyais aussi il y a 30 ans avant que l’histoire, le présent et un oeil bien plus critique ne me prouvent que ce n’est qu’une coquille bien vide.
    Nos ancêtres n’étaient pas laïcs et pourtant ils étaient honnêtes, travailleurs, pieux et surtout respectueux envers les autres.
    Soit nous nous pensons intelligents et dans ces cas là, il faut inventer un système adapté à nous soit il faut revenir au système qui a fait que nous existons culturellement et idéologiquement depuis de très nombreux siècles…
    Il n’y a qu’une bonne économie et une bonne gestion financière qui fera de nous un pays et des gens « bien »!

    11
    8
    Blakel
    14 mars 2019 - 5 h 26 min

    Beaucoup ici semblent faire l’amalgame entre l’athéisme et la laïcité (perçue comme une idéologie chargée de combattre la religion). Un internaute (Identité) dit que seuls Le Portugal et la France sont laïcs en Europe). Il oppose à ces deux pays le modèle allemand qui serait non laïc. Si l’on suit la logique de nombreux intervenants sur cet article, La religion devrait avoir nettement plus reculé en France et au Portugal, qu’en Allemagne. Or ce n’est pas du tout vrai. Aujourd’hui, les Allemands sont un des peuple les moins religieux d’Europe, plus que les Français, et nettement plus que les Portugais. Preuve qu’il n’y a pas de corrélation entre laïcité et religiosité individuelle. La religiosité individuelle a baissé dans la plupart des pays modernes européens, qu’ils soient laïcs ou non (de même en Asie du Sud-Est), avec l’augmentation de l’instruction, et le matérialisme de la société de consommation qui a accompagné le développement économique, indépendamment de la laïcité . La laïcité c’est juste un principe qui assure la neutralité de l’Etat en matière religieuse, qui assure à toutes les religions la possibilité d’être pratiquées. En contrepartie, les religions se doivent de ne pas interférer sur la vie politique. C’est le principe de séparation du politique et du religieux (loi originelle de séparation de l’Eglise et de l’Etat, dans le cas de la France). De plus, dans le cas de la France, il ne faut pas confondre, ce qu’implique le principe de laïcité (neutralité religieuse) d’après la loi, et certaines dérives et mauvaises interprétations actuelles qu’en fait parfois, une minorité politique, en période de crispation identitaire, vis à vis de l’islam. Cela n’est qu’une caricature de la laïcité.
    Enfin, puisque ce terme est mal interprété, parlons seulement de neutralité religieuse de l’Etat, et de séparation des affaires politiques et religieuses.
    PS : Nous n’avons pas attendu, que l’Islam soit déclaré religion d’Etat chez nous (après 1962), pour être de bons musulmans. On l’était depuis des siècles déjà, sans cet article dans la constitution.

    12
    3
    LUCID_DZ
    14 mars 2019 - 1 h 21 min

    Remettons les choses à leurs places.
    Les religions sont des croyances qui relèvent de la foi. Elle ne sont rien d’autre.
    Les religions véhiculent des dogmes qui sont dépassés aujourd’hui (par exemple plus personne ne soutiendra l’esclavage aujourd’hui? À moins de passer pour un taré) alors que les textes régissant l’esclavage dans la littérature religieuse sont toujours là et en force!
    Les religions instaurent toutes sortes de ségrégations entre humains (croyants/non croyants, hommes/femmes, entre types de croyants, …..) alors qu’aujourd’hui nous parlons d’égalité de droits pour tous sans aucune distinction hommes ou femmes
    Les religions instaurent des barrières mentales (ou paradigmes) qui empêchent l’innovation et le progrès en tant que sources de richesse collective.
    Toutes les religions sont attachées aux valeurs des époques qui leur ont donné naissances. Ces valeurs ont radicalement changé aujourd’hui….justice indépendante, société tolérante, éducation laïque, etc…
    Il est impératif de comprendre la portée de ces changements si nous voulons entrer en compétition avec les autres Nations développées sinon nous continuerons à tourner en rond…..pour longtemps encore.
    Enfin notre histoire nous enseigne aussi que jamais nos religieux ne se mêlent de la gestion de la Cité. Tout au plus, ils conseillent mais n’ont pas de pouvoir décisionnel.
    C’est ça notre laïcité: séparer la raison de la foi.

    13
    7
    lies
    13 mars 2019 - 22 h 12 min

    La laïcité , cette religion sans dieu que le monde occidental veut l’imposer au monde entier .
    Cette Laïcité qui tolère le mariage pour tous , mariage du meme sexe
    cette Laïcité qui tolère échangisme et les mères porteuses
    cette laïcité qui tolère les de filles en vitrines comme une vulgaire marchandise a Bruxelles et Amsterdam
    Cette laicite qui qui permet aux instituteurs de donner des lecons sexuels a des enfants de 5 et 6 ans 9 theorie du genre )
    Cette LAÏCITÉ L’ALGÉRIE PAYS 90 % MUSULMANS N,EN VEUT PAS . ET DIEU MERCI L’ISLAM EST UNE CITADELLE A CETTE RELIGION SANS DIEU …

    20
    20
      Anonyme
      14 mars 2019 - 17 h 05 min

      Vous ne savez pas ce qu’est la laïcité visiblement.

      7
      2
    Yeoman
    13 mars 2019 - 20 h 35 min

    Pourquoi s’accroche-t-on au mot LAÏCITÉ, honni par beaucoup d’algériens, alors qu’il existe un nombre incalculable de façons de parler de la séparation du religieux et du politique? Doit-on UTILISER la langue française ou la SUBIR?

    17
    6
    firmus
    13 mars 2019 - 19 h 26 min

    De quel laïcité parle t’ on ?? Si vous parlez de laïcité maçonne des communistes et de leur idéologie des  » sans dieu » introduit en Algérie et devenue  » bla rabi »qui consiste non pas à faire respecter les religion pour une bonne coexistence mais qui consiste plutôt à combattre les religions en l’ occurence l’ Islam, les Algériens n’ en veulent pas et puis si on est contre cela fait il de nous des islamistes ou des terroristes potentiel ?? Yakhi rnaka yakhi ! Vous n’ hésitez pas à mettre dans des castes tout ceux qui veulent combattre votre démonie à l’ idéologie luciférienne si ancrée en Algérie ! Nous sommes musulmans, l’ Algérie est musulmane et si l’ on parle objectivement de ce qu’ est réellement la laïcité à savoir le respect parfait des religions monothéistes, alors sachez que l’ islam et le coran est laïque et est la parfaite définition et démonstration de ce qu’ est la laïcité. En effet dans le coran il est question d’ avoir un fort respect scrupuleux envers les  » Ahl kiteb ». Cette définition est même reprise par les développeurs et les metteurs en scène de la laïcité en france à savoir charles maurras et maurice baresse dont la laïcité avait pour unique signification le respect total des religions afin d’ éviter des guerres de religions uniquement . Alors si nous Algérien, en pays musulman avons la plus belle définition de la laïcité écrite dans le coran ( Ahl Kiteb) à savoir la même signification que celle de maurras et barres en france avant que celle ci ne soit phagocytée par les francs maçon sataniste, pourquoi nous reparler de laïcité comme si on en avait pas déja une ??? Nous savons par ailleurs que les décideurs militaires franc maçon jusqu’ à la moelle ont une tel peur bleue du retour des islamistes et qu’ ils jouent sur ça pour avoir le soutien des pays occidentaux, ne négligent aucun effort pour éloigner et combattre tout ce qui touche à l’ Islam de près ou de loin ( benghebrit & co associé à elisabeth guigou) par peur d’ un retour des islamistes, que nous haïssons tous par ailleurs mais qui a contrario de certains décideurs militaire, nous, nous haïssons pas l’ Islam car l’ Islam n’appartient pas aux islamistes, l’ Islam appartient aux musulmans républicains démocrates dans son vrai sens du terme et non dans la signification impérialo- universaliste et il appartient nullement ni aux wahhabites, ni aux salafistes, ni aux idéologiquement arabisés, ni aux khalifistes, ni aux oummatistes sans frontières anti Nation. Ils ont tellement peur du retour des islamistes, comme nous d’ ailleurs, qu’ ils s’ attellent à combattre l’ Islam même dans ses principes et son fondement, par ses mœurs, par ses valeurs, son puritanisme en s’ alignant toujours aux modes de vies français comme si on avait pas notre mode de vie propre à nous Algéro Algérien. Voila la preuve que les traîtres ne sont pas toujours ceux qui nous sont désigné par les véritables traîtres et qu’ ils préfèrent projeter une trahison sur autrui pour masquer la leur. Nous aimons profondément notre pays et les institutions du corpus militaire et nous haïssons profondément ceux qui ont cherché à faire haïr l’ Islam aux Algériens par la peur du terrorisme allant même jusqu’ à eux même organiser des attentats tant bien même nous savons que les terroristes ne sont pas musulmans de par leurs actions. Etre un réel musulman s’ est être aussi dur envers les terroristes takfiriste anti islam que dur envers les anti Islam laïcistes sous définitions maçonnique.

    11
    20
    Anonyme
    13 mars 2019 - 18 h 54 min

    Une République laique, ça veut dire quoi au juste ? Nous sommes musulmans OK !

    20
    19
      Anonyme
      14 mars 2019 - 13 h 02 min

      Tu peux être musulman et ta foi tu la gérera comme tu veux mais l état n a pas besoin d être musulman..
      Il faut qu il soit neutre car il gère tous les algériens.

      9
      5
    Karim
    13 mars 2019 - 18 h 00 min

    La laïcité comme en France, c’est l’Etat qui a pris la place de Dieu et l’école la place de l’Eglise; pour détruire ce qui reste de la religion Chrétienne et des valeurs morales.

    22
    18
    Nationfirst
    13 mars 2019 - 16 h 40 min

    Oui à une deuxième Republique et NON àbla laïcité!
    La laïcité ne fait pas partie des principes de notre peuple. Je ne vois pas historiquement et culturellement où a existé ce principe.
    En Tunisie ce principe fait partie de leur identité mais nous c’est l’Islam, l’Amazighité et l’Arabité.
    Aux Etats-Unis la laïcité ne fait pas partie des fondements de l’Etat c’est le multiculturalisme qui est le fondement. Nous, nous ne sommes pas un pays qui doit singer la France ou la Tunisie.

    22
    16
    Lyes Oukane
    13 mars 2019 - 16 h 05 min

    @ Laicité Niet Basta Non. Ce que tu viens d’écrire dans ton commentaire c’est exactement la définition de la laicité. Le gouvernement gouverne et les religieux s’occupent de la religion . Chacun à sa place . Et celui qui ne s’intéresse ni à la politique ni à la religion ,il fait comme il veut tant qu’il n’emm…. pas les autres .

    31
    6
    Bouzorane
    13 mars 2019 - 15 h 23 min

    « Pour une deuxième République laïque en Algérie »
    Je n’ai pas lu l’article, mais le titre ma interpellé.
    Je dirais plutôt : « Pour une deuxième République ultra-Nationaliste Algérianiste »
    Nous devons choisir notre propre voie, en l’inventant s’il le faut.
    Ne jamais céder à la facilité et à la tentation de singer les autres.
    Lultra-Nationalisme doit l’emporter sur toutes les formes internationalisme toxiques pour la Nation Algérienne (ni arabo-islamisme, ni nord-africanisme, ni occidentalisme, ni ni…)
    Ne surtout pas succomber aux sirènes de l’occidentalisme et ses corollaires destructeurs (démocratisme, droit de l’hommisme, modernisme, laïcisme, égalitarisme, féminisme, islamisme, homosexualisme, minoritarisme,..)

    19
    14
    La laïcité fait peur à certains algériens !
    13 mars 2019 - 14 h 31 min

    Monsieur Abdelaziz Boucherit , auteur de l’article ! A mon avis, chez nous en Algérie il ne faut pas trop parler de laïcité car cette notion effraye certains algériens. Chez nous, il faut plutôt parle de séparation du religieux et du politique ! Beaucoup d’algériens (surtout les islamistes) assimilent la laïcité a une entourloupe politique pour combattre l’islam et la religiosité des algériens. Vous savez mieux que moi Monsieur Abdelaziz Boucherit que la Constitution de 2016 prévoit déjà dans deux de ses articles (*) la non utilisation de la religion, du régionalisme et des intérêts de pays étrangers à des fins politiques. Donc, il faut déjà que ces articles soient appliqués et imposés et après on parlera de laïcité si on veut. Les algériens doivent comprendre que cette notion de laïcité n’est pas du tout contre la religion bien au contraire car elle défend le respect de la liberté de culte, d’opinion et de conscience, tout en séparant le religieux du politique !

    (*) La Constitution de 2016 stipule :
    Art. 52. alinéa16 – Le droit de créer des partis politiques est reconnu et garanti. Ce droit ne peut toutefois être invoqué pour attenter aux libertés fondamentales, aux valeurs et aux composantes fondamentales de l’identité nationale, à l’unité nationale, à la sécurité et à l’intégrité du territoire national, à l’indépendance du pays et à la souveraineté du peuple ainsi qu’au caractère démocratique et républicain de l’Etat. Dans le respect des dispositions de la présente Constitution, les partis politiques ne peuvent être fondés sur une base religieuse, linguistique, raciale, de sexe, corporatiste ou régionale. Les partis politiques ne peuvent recourir à la propagande partisane portant sur les éléments mentionnés à l’alinéa précédent.

    – Toute obédience des partis politiques, sous quelque forme que ce soit, à des intérêts ou parties étrangers, est proscrite. Aucun parti politique ne peut recourir à la violence ou à la contrainte, quelles que soient la nature ou les formes de celles-ci.

    Art. 53. – Dans le respect des dispositions de l’article 52 ci-dessus, les partis politiques agréés bénéficient et notamment sans discrimination des droits suivants : – la liberté d’opinion, d’expression et de réunion ; – un temps d’antenne dans les médias publics, proportionnel à leur représentativité au niveau national ; – le cas échéant, un financement public en rapport avec leur représentation au Parlement, tel que fixé par la loi ; – l’exercice du pouvoir aux plans local et national à travers l’alternance démocratique et dans le cadre des dispositions de la présente Constitution.

    26
    6
    Identité
    13 mars 2019 - 14 h 23 min

    Le peuple parle de démocratie, vous nous parlez de laïcité.
    Pourquoi bon sang se référer toujours au modèle de Fafa? En Europe seuls la France et le Portugal où la laïcité est inscrite dans leurs constitutions.
    Juste à côté de vous, par exemple l’Allemagne, pays non laïque , pourtant démocratique, moderne et civilisé et respectant toutes les religions.
    L’Algérie a tous les outils nécessaires pour produire un modèle démocratique, moderne et authentique, compatible avec son identité.
    Les Algériens avec toutes leurs différentes composantes savent vivre apaisés entre-eux et sont d’une tolérance exemplaire, quand on les laisse s’exprimer.
    Les Mozabites et les Arabes, ensemble côte-à-côte dans ce mouvement, viennent justement de confirmer cela.

    33
    14
    Zaatar
    13 mars 2019 - 14 h 02 min

    La république assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes, sous quelques restrictions dans l’intérêt de l’ordre public. La laïcité est venue pour stopper les guerres de religions. Et la religion ne doit pas interférer dans les lois de la république, ni être mentionnée dans la constitution.

    25
    12
    Felfel Har
    13 mars 2019 - 14 h 00 min

    Je trouve que certains débatteurs s’attardent trop sur le caractère laïc de la république, argument qui n’a pas lieu d’être car, clamer que la séparation de la religion des affaires de l’État est une attaque contre la religion est simplement une ineptie. L’un et l’autre doivent se cantonner dans leur sphère exclusive. Je vois mal un État qui se dit démocratique s’impliquer dans les affaires de culte et vice versa.
    La 2ème République doit, selon moi, être démocratique (avec séparation nette des pouvoirs et sans interférence d’une branche sur les autres), populaire (avec représentation réelle du peuple au sein des différentes institutions) et sociale (sans distinction de classe, sans privilèges). Cette république dont les authentiques révolutionnaires rêvaient, doit devenir une réalité. Elle forcerait le respect de tous ses citoyens et de tous ses partenaires dans le monde.
    A titre d’information, tous les matins des millions d’écoliers américains, avant d’entamer leurs classes, se réunissent pour prononcer le « Pledge of Allegiance » (un serment solennel):
    « I pledge allegiance to the flag of the United States and the republic for which it stands, one nation, (…) indivisible, with liberty and justice for all. »
    N’est-il pas temps d’apprendre à nos enfants à prêter serment pour respecter leur pays, son drapeau et les différentes institutions de la république?

    20
    3
    Laïcité niet basta non
    13 mars 2019 - 13 h 35 min

    Une deuxième république d’accord.
    Mais surtout pas laïque.
    La politique gérera le pays.
    Les imams enseigneront l’islam aux algériens désireux préparer leurs vie éternelle la haut par le bon comportement ici bas avec leurs semblables.

    32
    21
    Atilla71
    13 mars 2019 - 13 h 33 min

    Pas de république laïc.nous sommes musulmans et la religion n’a jamais été un problème sauf pour les ignorants.

    31
    28
      Zaatar
      13 mars 2019 - 14 h 09 min

      Si la religion n’a jamais été un problème pourquoi alors l’associer à l’état? pourquoi énoncer une religion d’état dans la constitution? si ce n’est point un problème, l’article n’a pas raison d’être. Sauf s’il y a des buts non avoués.

      32
      13
    Karim
    13 mars 2019 - 13 h 19 min

    Nous voulons un pays juste, correct, avec nos valeurs et notre culture, l’islam religion d’état, sinon on aura aucune identité.
    Nous ne voulons pas être dépouillé de notre identité musulmane.

    32
    26
      LePeupleDeNOvembreQuiRenait
      13 mars 2019 - 14 h 05 min

      @Karim
      Vive L’algérie libre et laique.Laic veut dire tout simplement la séparation de la politique,du religieux,ni plus,ni moins.
      C’est notre islam ancestral (qui fut instrumentalisé et dévoyé par le clan bouteflika avec l’aide des oulemas,les zaouias,les islamistes pour abrutir cette belle jeunesses algérienne tellement dynamique et creative ) qui a inspiré et guidé nos valeureux combattants de Novembre et rempli de courage et de nationalisme les condamnés à la guillotine.Tous ces patriotes avaient notre Islam dans le coeur et non inscrit sur un quelconque document.L’Islam religion d’état est en soi une restriction de la liberté et une brèche pour les islamistes de tout bord opportunistes qui ont servi au regime comme arme de destruction massive de notre jeunesse.Celle-ci a démontré qu’il n’en est rien!!!!

      23
      17
    Dadi
    13 mars 2019 - 12 h 34 min

    Une république a l’Algérienne.selon la déclaration du 1 er novembre « un etat algérien populaire démocratique selon les.valeurs islamiques »

    27
    21
    Fatah
    13 mars 2019 - 11 h 58 min

    Une république laïque peut avoir lieu, oui
    … Dans vos rêves. l’Islam est dominateur et il le sera encore davantage. les serviteurs et autres esclaves de la pensée maçonnique occidentale peuvent remuer leur rage cela ne changera rien: Nous resterons des musulmans et aux préceptes de notre très cher Islam nous nous obeirons. Et de grâce ne nous faites pas une leçon sur la laïcité, allez y plutôt entendre le laïque …Vincent peillon l’ex ministre français de l’éducation, il s’en chargera de vous instruire à la vrai définition de la laïcité : La religion de la République inventer après la révolution française pour détruite les religions. Certes ils ont eu un grand succès avec le christianisme mais avec la vraie religion qui est l’Islam c’est une autre histoire.

    34
    29
    Rayes Al Bahriya
    13 mars 2019 - 11 h 46 min

    Arrêtez de tirer sur les malades ambulatoires.
    Arrêtez de marcher en France …
    Marchez en Algérie pour l’Algérie..
    Arrêtez de nous berner…
    Vous nous faites des articles de presse à partir de nos commentaires…
    Vous vous êtes tous tapis en France.
    Au point où vous supplier la France de vous héberger chez elle… Rentrez en Algérie..

    Vive l’Algérie. Soyons civilisés et calmes..

    15
    7
    Zaatar
    13 mars 2019 - 11 h 28 min

    La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes tout en maintenant haut l’intérêt de l’ordre public. Il faut effectivement séparer le religieux de l’état.

    17
    7
    FREIHEIT
    13 mars 2019 - 10 h 48 min

    Cher A. B,

    Parler à L’Algérien de laïcité aujourd’hui est synonyme d’insulte malheureusement. En 50 ans d’asservissement, il ne peut comprendre cette notion. Le système a encré en lui la religiosité car le système a toujours su que la religion est l’opium des peuples pauvres ; et je parle là de pauvreté intellectuelle et non matérielle bien que la première induit la seconde. Aujourd’hui, malheureusement, l’Algérien subit par la force du système, son statut de croyant plutôt que celui de citoyen et c’est pour cette raison d’ailleurs que les commentaires dédiés à votre contribution ou appel seront emprunt d’offuscation.
    Le système a tout fait pour contraindre l’Algérien à manquer de confiance en lui et c’est pourquoi vous lirez des craintes de  » sionisation » ou de  » christianisation » ainsi qu’un rejet de l’autre ou l’intolérance aux autre religions.
    L’esprit de contradiction d’ailleurs est ahurissant dès lors que souvent, les refuges choisis par ceux des algériens qui finissent par pâtir du système mais qui sont toujours affectés par les « valeurs  » qu’il leur a inculqué depuis plus d’un demi siècle ( religiosité, arabité ) sont des pays non musulmans, où le christianisme ou la laïcité sont dominants.
    L’Algerien ne peut se débarrasser en un claquement de doigts de tant d’années de bourrage de crâne quant bien même à ses yeux, le système devient de plus en plus honnie.
    Le système a appris à L’Algérien l’intolérance de l’autre tout en acceptant d’user de ses innovations et cela est une humiliation en soi car il l’a relégué au statut de consommateur : consommateur de la matière grise du non musulman et consommateur de religiosité.
    C’est 20 dernières années le système a fini son travail l’islamisation et de mediocrisation de la société algerienne tout en lui inculquant la notion de « fierté ». Fierté de la révolution, fierté de l’islam, fierté de l’arabité, fierté de la richesse sous terraine (très mal distribuée). En somme, il a été appris à L’Algérien non pas d’être fier de ce qu’il peut accomplir pour son pays ( dans des domaines divers des sciences, technologies et autres ) comme seraient par exemple fiers des citoyens américains d’être allés sur la Lune, mais fiers de choses subjectives qui ne seraient que de la poudre aux yeux pour des citoyens émancipée.
    C’est pourquoi, cher A.B, si je suis tout à fait d’accord avec une république démocratique et laïque, je n’y crois pas trop en Algérie car le chemin est encore long pour une evolution du statut de croyants au statut de citoyens.
    Tout les pays qui ont érigé l’islam en religion d’État sont des pays dans un état désastreux car la religion freine l’émancipation des peuples et lorsque les peuples ne sont pas émancipés, les États sont sous développés : c’est la théorie du serpent qui se mord la queue.
    Cordialement

    35
    21
      Vector
      13 mars 2019 - 11 h 26 min

      Le pire est que cette haine de la civilisation occidentales se conjugue avec une soumission totale a la consommation de produits occidentaux tels que les marques de luxe !
      Il refuse la modernisation de l’école algérienne pour ensuite rechercher l’excellence éducative chez les mécréants !

      28
      8
    Anonyme
    13 mars 2019 - 10 h 15 min

    Pour une 2èem république d’accord mais Laic je ne sais pas, vous dites une république? dans ce cas on respecte tout le monde! faites attention a ce que vous revendiquer parfois a l’air de la discrimination envers ceux qui ne vous ressemble pas…

    26
    22
      Vector
      13 mars 2019 - 10 h 31 min

      Vous pratiquez l’inversion accusatoire !
      Qui est plus ou moins persécuté en Algérie ?
      Les non-musulmans

      26
      11
      AB
      13 mars 2019 - 12 h 08 min

      je suis d’accord avec vous, les pays musulmans sont les moins developes car on leur fait croire que c’est l’etat qui defend leur religion, en plus, on etait encore plus musulmans pendant la colonisation malgres toutes les pressions que mintenant apres 50 ans d un etat muslman, on ne vient pas me dire que j’ai besoin de l’etat pour me le faire comprendre que je suis algerien et musulman meme si on un un etat de n’importe quel religion ou laic. alors laissons la religion a chaque citoyen et l’etat doit faire son devoir pour l’economie et la justice. meme celui qui n’est pas musulman a le droit d’avoir tous les droits comme tout algerien, la revolution algerienne a ete faite par des laics, chretiens, juifs, musulmans, non croyants pour l’algerie pas pour etre plus musulmans. les musulmans pratiquent mieux leur religion dans les pays laics

      20
      8
    Anonyme
    13 mars 2019 - 10 h 02 min

    On y viens nous y voila .Oui apportez les Français les noirs les homos sexuel du monde entier aussi ect ect en Algerie pdt que tu es et fais un gros mélange n oubli pas , c est mal connaitre notre identité nationale ; on n est pas des occidentaux ca se verrai , un chinois reste un chinois et connais bien son pays ,un africain pareil pkoi absolument vous voulez suivre le modèle européen et occidental comme si l algerien (ne) faisait semblant de ne pas connaitre son pays l Algerie ,vs avez honte d être dans le continent africain et d être algerien avec ses valeurs ses traditions ? ce qu on a demandé en Algerie c est le retrait du 5 eme mandat voir le retrait définitif de Bouteflika ; c était pas au menu la laïcité et c est pas dans nos mœurs nos habitudes tt simplement c est meme pas une question de religion . on est ouvert les algeriens ds l ensemble la démocratie oui il faut pas doubler les étapes et en profitez pour nous glisser la laïcité au passage tu risquerais de déclencher une guerre civile en Algérie .

    27
    26
      Vector
      13 mars 2019 - 11 h 00 min

      La base de la démocratie est un individu = 1 voix donc cela signifie que tout les individus sont égaux peu importe leur mœurs donc la démocratie exige les Droits de l’Homme ( liberté de conscience et de disposer de son corps )
      Votre discours est exactement le même que les islamophobes occidentaux qui veulent interdire le hidjab car ce n’est pas dans les traditions occidentale !

      27
      12
        khencheli
        13 mars 2019 - 11 h 31 min

        A quoi reconnaît ton un sophiste ou un hypocrite ? C’est celui qui met sur le même plan l’homosexualité au port du hijab !
        Chez nous on appelle cela « siasat lihoud » …

        9
        11
        Juan Carlos de La Tragenta
        13 mars 2019 - 12 h 01 min

        Non tu compares l incomparable pour commencer la France ou des pays européens qui la démocratie existe depuis tt temps presque et l Algerie un pays maghrébins situé en Afrique et qui ne connait meme pas l état de droit pour commencer ne dis pas ce que je n ai pas dit maintenant toi Tu fais dans la purée muslime ; la première qualité d un muslim c est d être humble ; sache que la religion n est pas un sprint mais une course de fond ; alors pense a ceux qui pratique depuis 20 ans ou 40 ans et en font pas tout un boucan… Enfin si tu compares par exemple une démocratie algerienne syrienne libyenne marocaine tunisienne comparé a l la dictature chinoise ou d Arabie Saoudite ou dans d autres pays du globe on en est loin tu en conviendra et meme mieux que nos voisins proches si on regarde bien mais dnous comparé a une démocratie européenne come la Norvège la GB ou la France, etc on en est loin encore.

        6
        4
    AAAA
    13 mars 2019 - 9 h 51 min

    une republique laique n’est ni anti islam ni anti algerienne. moi je pense que nous pratiquons mieux notre religion sans que l’etat doit nous dire comment on doit la pratiquer. le choix comment pratiquer sa religion est une affaire personnelle car le passé nous a enseigné que quand la religion est la religion de l’etat, elle est alors utlisé par les dictateurs pour controler et distraire le peuple. celui qui est musulman il l’est en arabie saoudite ou ameriquel ou n’importe ou dans le monde, on n’a pas besoin de la religion d’etat pour etre musulman

    22
    13
    Salim
    13 mars 2019 - 9 h 34 min

    Merci A.B

    Pour une Algerie ouvert au monde et democratique, dans laquel tout les Algeriens de coeur ont une place, et toute les religions, je suis pour un etat neutre sans orientation religieuse, il nous faut des scientifiques, des matheux, des technocrates aux commandes, pour une Algerie meilleurs.

    21
    10
    Khorrotov
    13 mars 2019 - 9 h 06 min

    I have a dream, celui d’être comme un de ces citoyens de ces pays nordiques, comme l’Islande, la norvège, la Suède ou la Finlande pour ne citer que ceux là, où le député rejoint son hémicycle à vélo, où il règle de sa propre poche les dépenses liées à l’exercice de son mandat pour se faire ensuite remboursé sur la présentation de pièces justificatives, où il suffit à un citoyen lamda d’un simple clic pour connaître le salaire d’un élu. Mais comme ces pays sont lointains, tempérons nos rêves pour les rendre accessibles. L’Algérie fait partie du bassin méditérannéen, nous sommes à un jet de pierre de grandes démocraies, nous devons ětre un peuple gai, heureux, rieur, accueillant. Comment en sommes-nous arrivés là? On ne cesse de marteler du matin au soir et du soir au matin de terrorisme, d’expertise en cette matière, de stabilité, de frontières, de distribution de ceci, de cela. Est-ce notre lot quotidien? Le peuple algérien a acquis une grande maturité, il ne se laissera plus berner. Le changement tant espéré, c’est maintenant ou jamais.

    21
    1
    Anonyme
    13 mars 2019 - 9 h 03 min

    Vous avez un abcès anti Bouteflika dans vos entrailles et vous cherchez à le percer pour contaminer le peuple. Allez oupss nous sommes un peuple musulman votre république laïque se trouve dans vos rêves. bientôt il vont nous faire taire les Muezzins et nous interdire de parler d’Allah de dire Allah Akbar en public et de parler du Maroc ou des Marocains. Quel culot!

    14
    23
      Vector
      13 mars 2019 - 11 h 07 min

      1) Aujourd’hui, les muezzins sont inutiles avec les téléphones mobiles
      2) Pourquoi voulez criez Allah Akbar en public ? Quel serez le but de cet acte ?
      3) Quel est le rapport entre la monarchie absolu marocaine et une république moderne ?

      24
      11
        Anonyme
        13 mars 2019 - 12 h 23 min

        On fait bien sonné les églises en France et Allah Akbar faut pas que ca t affoles a ce point toi qui a l’instant m insulter d islamophobe comme ceux qui empêche le hidjab en France relis toi mec tu changes rapidement discours dis moi comme un sioniste ??? Ca veut dire juste dieu est grand , rien de plus ? N ai pas peur… et puis ca devrait pas te choquer si tu vis en Algerie ???

        7
        12
    Dz
    13 mars 2019 - 8 h 46 min

    Tu parles de laïcité ou d’anti-islam exprime toi bien …..tu es sans identité et loin de nous les vrais algeriens toi tu as tt perdu en perdant ton identité tu es plys corrompu que le pouvoir …..les vrais patriotes n’ont pas quitté le champs les grosse g… parle de l’étranger et n’oublie pas que tu est une copie de lui …..ton inspiration …..

    25
    26
      Anonyme
      13 mars 2019 - 10 h 08 min

      Tu es habilité par qui pour définir ce qu’est un —vrai—patriote? Parce que, d’après toi dès qu’on quitte notre patrie on perd notre identité?
      Regarde autour de toi, écoute ce que les vieux, les jeunes les femmes crient et chantent! D’Alger à Paris et dans toutes les villes du pays.
      C’est fini ces discours qui consistent à dénier à l’autre ce qu’on n’est pas soi même. La caste et tous ces obligés dans votre genre vont devoir rendre le pouvoir au peuple jusqu’à l’avènement d’une deuxième République démocratique et laïque répondant aux vœux de liberté et de modernité comme le dit si bien le contributeur.
      Etre laïc n’a jamais signifié être anti-islam. Renseigne-toi. Tu peux très bien être musulman dans un pays laïc.

      19
      9
        Anonyme
        13 mars 2019 - 11 h 34 min

        Un vrai patriote déjà c est celui qui a une nation pas deux un présidents pas deux un hymnes nationaux pas deux pays et il ne peut qu aimer qu un pays le sien .Maintenant demandez lui au vrai Français de souche si il en a deux présidents et deux hymnes mais ca l empêche pas vivre ailleurs qu en France c est les Français de l étrangers les expatriés Français je crois mais toi tes pas algerien en France si tes double t es un citoyen Français elle est la différence hé oui et tu te rends en Algerie que pdt les vces ou cas de force majeur tu y vis pas au quotidien la misère des algeriens dans le pays , tu n es pas hospitalisé et soigner en Algerie dans des hôpitaux qui feront vomir un bouc n est ce pas ; la plus part des doubles n ont pas contribué à la croissance et la richesse du pays et veulent etre un pouvoir de décision en quel honneur vs votez en France et en Algerie c est déjà pas mal car aux USA qu on t en vote dans son pays d origine on lui enlève sa citoyenneté américaine hé oui c est pas la France ou l Algerie les USA . Mais ca t empêche pas d aimer ton pays et te revendiquer en tant qu algerien mais reconnait que les politiques internes sont faites tt d abord pour les algeriens qui y vivent non je me trompe la France fais une politique intérieur pour les algeriens d Algerie ou pour les Français et ceux qui y vivent sur leur sol . Un moment donné faudra choisir son camp son pays lequel l Algerie ou la France? parce que ca va pas faire plaisir a certains doubles nationaux et de surcroit Français parce qu il y en a le plus qu en Espagne ou Allemagne ou ailleurs en Europe il faudrait déjà être reconnu en tant que tel dans leurs propres pays avant de demander à l Algerie qui a une seule nationalité et qui vit en Algerie que vs êtes autant algerien que lui hé non meme à vous déplaire et c est normal quelque part aussi.
        enfin qd la diaspora algerienne a manifesté pour les algeriens harraguas qui meurent en mer ca se trouve les migrants africains vous ont plus émus , j ai entendu aucunes protestations de cette diaspora algerienne en France ou en Europe , qd est ce que vs vs êtes manifester pour les dealers meme dealers mais ca reste des algeriens, aucunes enquêtes ou manifestations de notre part pour ceux ci , combien de fois des maires en France ont fait arreter des municipaux pour empêcher les rassemblement et le drapeau algerien après les rencontres algériennes de football pour éviter les dégâts selon eux et nous déglingue sur leur plateaux tv,j ai entendu personnes encore une fois ; le patriotisme c est la solidarité entre compatriotes mais vs avez la plus part oublié l Algerie et épousez plutôt égalité liberté et fraternité mais avec le peuple Français pas les algerien(nes) c est facile de critiquer l’état algerien mais on a aussi tous une responsabilité quelque part d avoir laissé faire déjà , bien sur qu il y a des attaches de l amour de la famille au bled pas plus pour bcps.

        6
        11
          Lyes Oukane
          13 mars 2019 - 13 h 22 min

          @ Anonyme de 11h34 . tu écris  » Un vrai patriote c’est celui qui a une nation pas deux un président pas deux un hymnes nationaux pas deux pays et il ne peut qu’aimer qu’un pays le sien …  » C’est discutable mais je respecte ton point de vue .

          Que penses-tu de nos nababs qui ont plusieurs passeports en poche ?
          Que penses-tu des  » patriotes  » qui ont plusieurs épouses ou qui en changent quand ils le désirent ?

          Les nababs aiment-ils l’Algérie ? Un homme aime t-il sa première épouse ou la suivante qu’il répudiera avant la prochaine ?

          Sincèrement , je n’attends pas de réponse . Je voudrais juste que tu réfléchisses à mes questions .

          Bonne journée.

          9
          3
      Vector
      13 mars 2019 - 10 h 28 min

      L’auteur réclame tout simplement la neutralité religieuse de l’État !
      De plus l’arabité est une identité tout comme la berbèrité mais l’islam n’est pas une identité, c’est une croyance !

      26
      7
    Anonyme
    13 mars 2019 - 8 h 42 min

    Pour que les évangélistes sioniste vienne pour nous convertir non pas de République laïques

    24
    29
      Anonyme
      13 mars 2019 - 9 h 49 min

      Les évangélistes ne tuent pas, tes musulmans ont fait un carnage dès 62 et continuent de le faire

      21
      16
        Anonyme
        13 mars 2019 - 12 h 57 min

        On dépassera jamais les conquistadores espagnols et les blanc européens bien chrétiens qui ont fais deux guerres mondiales et la deuxième a fais environs 60 millions de morts celle d Hitler Adolphe c est pas la faute à Bachir encor merde ; mais ca vous voulez le passez à la trappe pour vos maitres blancs et vous faire passer pour des victimes avec vos maitres oppresseurs qui vous tellement bien dressé ;ils font comment pour bien les copier parce que ils ont fait du bon boulot avec vous qui viennent cracher leur venin contre l Islam pas les autres religions qui ont massacré au nom de dieu les gens mais vs voyez que l Islam seulement ; allez faire un tour prendre l air ca vous feras le plus grand bien les menteurs .

        10
        8
      Vector
      13 mars 2019 - 10 h 19 min

      Un évangéliste ne se fera jamais explosé dans une mosquée alors qu’un islamiste se fera exploser dans église mais aussi dans une mosquée qui n’est pas islamiste !
      Qui aide l’Otan et les sionistes en Libye et en Syrie ? Des islamistes et non des évangélistes sionistes !
      De plus, si vous craignez que quelques prédicateurs évangélistes convertissent le peuple algérien, vous n’avez pas grande confiance dans l’attrait de l’Islam…

      28
      15
        Anonyme
        13 mars 2019 - 19 h 08 min

        Dans vos églises y a d’autres explosions celle de la pédophilie où vous explosez le corps freles des petits enfants. C’est pire qu’un attentat quand attentez aux innocents

        3
        7
    nectar
    13 mars 2019 - 8 h 40 min

    Un homme qui vénère les zaouias ne peut qu’être fourbe et animé d’un esprit esclavagiste. Quand des hommes qui n’ont jamais tiré une balle durant les sept années de guerre, sont considérés dans un système clanique de maquisards, il y a de quoi se révolter…Avec le système FLNiste, dont Boutef est le symbole criarde, ne peut que créer autour de lui une meutes d’hyènes avec des crocs acérés, dans la liste est longue (Sidhoum Saïd, Benyounes, Sellal , Ouyahia, Hmar el ghoul, Saadani, Ouled Abbes et quelques généraux affairistes et…..

    17
    9
    Fellag
    13 mars 2019 - 7 h 37 min

    L’heure est arrivée pour un changement radical et il n’existe pas d’autres choix à part de reconstruire une deuxième répliques Laïque est démocratique sûre des bonnes bases avec une vraie constitution inviolable,l’Algerie appartient à toutes les religions non intégriste,et chaque être humain peut vivre dignement

    40
    27
    Avant d'etre laics ont est une identité
    13 mars 2019 - 7 h 34 min

    Avant d’etre laics on est une appartenance culturelle identitaire. D’une république arabe laique on en a que faire. On est berbères et c’est à partir de notre berbèrité qu’on y accède. Cessez de faire la fuite de soi. Si des régions ne s’identifient pas dans cette identité qu’ils aient le droit de s’en aller so

    28
    32
      Lyes Oukane
      13 mars 2019 - 13 h 09 min

      @ Avant d’être laics … Bonjour , étrange la fin de ton commentaire . Tu penses que les Algériens qui ne s’identifient pas à cette identité devraient avoir le droit de s’en aller .

      1) l’article aborde la laïcité ( séparation du religieux et de l’Etat ) et non pas de l’identité arabe ou berbère . Passons .
      2)Tout Algérien a le droit d’aller où il veut et quand ça lui chante . L’installation à l’étranger de nos oligarques ,nos immigrés et nos haragas en sont de malheureux exemples .
      3) personne ne peut interdire à un algérien de rester en Dz s’il est en désaccord avec son voisin . Si tu n’es pas en accord avec ta famille ,ca serait à toi de partir plutôt que de mettre tout le monde à la porte . Tu ne crois pas ?

      2
      5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.