Lamamra rassure depuis Rome les partenaires internationaux de l’Algérie

gouvernement Lamamra
Ramtane Lamamra. New Press

Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, a eu un entretien, lundi à Rome, avec le président du Conseil des ministres italiens, Giuseppe Conte, durant lequel il a tenu à rassurer les partenaires internationaux de l’Algérie.

«J’ai été reçu longuement par le président du Conseil des ministres italien, auquel j’ai remis un message écrit du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, entrant dans le cadre des consultations régulières entre nos deux pays fondées sur le traité d’amitié, de bon voisinage et de coopération», a déclaré Lamamra à l’issue de l’entretien.

Il a indiqué avoir échangé avec Conte sur «l’actualité de l’Italie par rapport à la construction européenne et sur l’actualité de l’Algérie qui intéresse nos amis italiens». «Ceux qui observent de loin notre réalité ont le sentiment qu’il se développe une situation potentiellement porteuse de risques», a-t-il dit, ajoutant que l’Algérie «connue pour être exportatrice de paix, de sécurité et de stabilité, rassure ses partenaires internationaux sur le fait que ce moment privilégié de notre histoire est un moment qui se passe en famille».

«Il n’y a pas de préoccupation particulière pour nos partenaires internationaux et en tant qu’Etat et peuple, nous sommes profondément attachés aux principes de non-ingérence dans les affaires internes de notre pays», a-t-il mentionné.

«Nous rassurons nos partenaires et nous les invitons à continuer à développer notre partenariat mutuellement avantageux et à faire le travail diplomatique normal d’informations mutuelles, mais prenons garde à ce que des forces occultes, des ONG et des individus développent des intentions d’ingérence et d’intervention dans nos affaires internes», a-t-il souligné, assurant que dans ces conditions, «c’est toute la nation algérienne qui, comme une seule personne, s’opposerait à ce genre de velléités».

Lamamra a noté, en outre, que l’Italie est un pays partenaire «important» pour l’Algérie, ajoutant avoir saisi cette opportunité pour «faire le point des relations bilatérales, d’autant plus qu’il a été relevé que depuis 8 mois, l’Algérie n’est pas représentée à Rome par un ambassadeur et que cette situation sera rapidement corrigée», a-t-il affirmé.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères a indiqué, par ailleurs, que «l’Etat algérien accompagne tout naturellement ce moment important de l’histoire de notre pays à travers les initiatives que chacun connaît, à travers une grande écoute à l’égard de la jeunesse algérienne, qui exprime dans son style à elle et avec beaucoup de détermination et conviction, des aspirations, des exigences démocratiques, économiques et sociales».

«L’Etat algérien indique la voie du rassemblement de nos forces et la voie de la concertation afin de bâtir, ensemble, la deuxième République que nous souhaitons tous réaliser comme cadre constitutionnel d’un nouveau système où la dignité de l’Algérienne et de l’Algérien sera pleinement respectée en toute circonstance», a-t-il soutenu.

Pour Lamamra, cette dignité implique que «les aspirations soient satisfaites, que la jeunesse puisse voir ses exigences faire l’objet d’une mobilisation accrue de l’Etat algérien en termes de responsabilisation de cette jeunesse, de participation à la prise de décision, les jeunes devant être des artisans et des bénéficiaires essentiels de notre effort de développement comme de la vie politique de la nation».

R. N.

Comment (15)

    Djamel Eddine BOUNOUH
    19 mars 2019 - 22 h 30 min

    Mise en demeure avant coup d’état.
    Mr Le Président,
    Votre légitimité s’arrêt le 18 avril 2019, c’est à dire votre dernier jour de travail en votre qualité de Président de la République prendra fin le 17 avril 2019 à 23h59.
    A compter de cette date, nous « Peuple Algérien » vous demandons de bien vouloir quitté le palais en toute bonne foie et de remettre les clés au Président du Conseil Constitutionnel.
    En effet, vous avez saboté l’élection présidentielle à venir et devons faire en sorte de remettre de l’ordre dans nos institutions afin de rétablir la vrais démocratie.
    Avec votre départ, le système lui même doit être automatiquement s’auto-dissoudre.
    Sans quoi, la Nation en appelle à l’armée qui est composé pour 87% de réservistes et du simple soldat jusqu’au capitaine d’être très attentif sur la situation, de resté prêt à intervenir pour la mise en état d’arrestation l’ensemble de ceux ce disant en toute illégitimité être dirigeant de la Nation au delà du 17 avril 2019 à 23h59.
    Il est également donner ordre à l’ensemble des dirigeants de sociétés et entreprises National d’engager une paralysie total des infrastructures économique à compter du 18 avril 2019.
    Les grandes entreprises National telles et notamment les entreprises principales de la Nation sont appelés à engager une gréve illimité à compter du 18 avril 2019:
    Sont appelés les entreprises suivantes à suivre par une grève générale le peuple à compter de cette date jusqu’à la chute du système :
    Sonatrac
    Naftal
    Cevital
    Sonelgaz
    Djezzy
    Cosider
    Ooredoo
    Algérie Télécom
    Mobilis
    Air Algérie
    Groupe CFAO Algérie
    Société nationale des tabacs et allumettes
    SDC
    ENTP
    Condor Electronics
    Fertial
    ETRHB Haddad
    Algérie Poste
    Biopharm
    Enafor
    Société nationale d’assurances
    Groupe industriel des productions laitières
    Arcelor Mittal Annaba
    Elsecom
    Groupe Benamor
    Groupe Metidji
    ENGTP
    Kia Motors Algérie
    Compagnie centrale de réassurance
    A compter du 18 avril 2019, sans un départ du système pacifiquement, il ne restera qu’une seule solution, à savoir celui de prêté serment comme l’a fait Juan GUAIDO au Vénézuela et à cet effet, je préterai serment et me proclamerai Président de la République par intérim de la République d’Algérie.
    Djamel Eddine

    Zaatar
    19 mars 2019 - 20 h 20 min

    Au nom de qui parlent ils encore à l’étranger? Représentent ils quelque chose du pays après ce gigantesque déferlement des Algériens dans la rue qui les rejetent tous comme ils sont. Les étrangers doivent savoir qu’à compter du mois d’avril, ce pouvoir actuel ne représentera plus notre pays.

    Felfel Har
    19 mars 2019 - 16 h 18 min

    Demander à la communauté internationale de cautionner la démarche d’un fou du pouvoir à la recherche d’un prestige qu’il n’a jamais vraiment eu (mais lui en est convaincu) ne revient-il pas à inviter des pays connus pour leur tendance à fourrer leur nez dans les affaires des autres, à intervenir dans les nôtres? N’appelle-t-on pas cela l’INGÉRENCE? Seriez-vous un autre Guaido?
    Autant leur demander d’envahir le pays!
    Mr. Lamamra, votre diplomatie ressemble plus à de la pyromanie. Que les allumeurs de feux périssent dans le brasier qu’ils auront intentionnellement provoqués!

    6
    11
    Kenza
    19 mars 2019 - 14 h 20 min

    Mr Lamamra, vous venez de nous apprendre que depuis 8 mois, l’Algérie n’est pas représentée à Rome par un ambassadeur. Puisque vous y êtes, pourriez-vous vous enquérir auprès des autorités italiennes du sort de nos harragas et des sans-papiers qui ont fuient le pays à cause du clan mafieux au pouvoir qui a fait appel à vous pour venir à son secours ? ça serait vraiment un geste sympa de RASSURER les mères et les pères qui sont inquiets car sans nouvelles de leurs enfants.
    Mr Lamamra, merci pour eux.

    7
    2
    Anonyme
    19 mars 2019 - 13 h 56 min

    Au risque de m’attirer la foudre, le sommet de la pyramide ne représente que la base, la déliquescence de l’Algérie a commencé en 1962, ils ont chassé les compétents pour le règne des moribonds, et aujourd’hui voilà le résultat, cinquante sept ans après l’indépendance le pays importe tout ou presque et ne produit quasiment rien, réveillez-vous, s’il n’est pas déjà trop tard et retroussez vos manches, la palabre ne dure qu’un temps, el sane ma fih e3ame, eli derha bidihs iheulha besnanous.

    Lettre écrite par Boutef ?!!!
    19 mars 2019 - 12 h 40 min

    Comment ce risible Lamamra peut être crédible quand il déclare : …. « j’ai remis un message « écrit » du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, au Président du Conseil des ministres italiens ». Le culot est sans limite ! Lui qu’on prend pour un « moukh » aurait pu dire simplement « un message de la part de Bouteflika » , même pas çà !

    Non ya Lamamra, là je peux aller jusqu’à te dire : « va te pendre, comme les autres, ya kho  » !

    19
    33
    Lyes Oukane
    19 mars 2019 - 12 h 27 min

    Bonjour à toutes et à tous . Sincèrement c’est bien la première fois que je vais commenté un article en ayant lu que le titre .

    On dit ,à juste raison ,qu’il n’y a pas de fumée sans feu . Surement que notre nouveau VICE ministre attend que la fumée papale lui indique la porte de sortie ? A moins que Salvini qui aime tant les étrangers lui tende la facture salée pour le soutenir par la cravate ? est-ce un autre San Egidio ?
    Ramtane t’es foutu ,rentre à la maison ,fais ton baluchon oul harga tsalek ! Les autres ont déjà fait leur bagages pendant que toi tu tournes encore telle une mouche dans un bocal …

    13
    33
    Bokhzer
    19 mars 2019 - 11 h 37 min

    ABSOLUMENT SURRÉALISTE:
    1-15 millions de citoyens qui s’adressent directement à sieur lamamra et ses comparses pour leurs signifier que l’HEURE du GET OUT a sonné!!
    2-l’AUTOCRATE qui s’accroche vaille que vaille et qui DÉNIE aux 42 millions d’âmes leur LIBRE ARBITRE
    3-PARACHUTAGE et mise en scène d’un gérontocrate qui pense apporter sa touche pour répondre aux revendications du peuple Algérien
    4- L’INTOX et la DÉSINFORMATION comme mode de NOYER le POISSON mais l’OPINION PUBLIQUE NATIONALE ne se laisse plus mener en bateau!!
    5- L’HEURE DE L’INTEGRITE,LE DÉVOUEMENT, LA COMPETENCE, LE SAVOIR-FAIRE…LE COURAGE POLITIQUE à sonné !!!

    17
    21
    anonyme
    19 mars 2019 - 11 h 32 min

    Il s’adresse à ses maitres satanistes au lieu du peuple qu’il considère « khodhra fouk taam »

    20
    31
    djomballo
    19 mars 2019 - 11 h 15 min

    Barre toi, le peuple est dans la rue , l’Algérie est l’affaire de ses enfants! aucune ingérence ne sera tolérée.

    17
    26
    Nora
    19 mars 2019 - 11 h 12 min

    Ils n’ont pas besoin d’être rassurė par un vice-ministre-dernière minute, ils sont rassurės par le peuple valeureux, les manif. hautement bien organisėes, discipline qui le dispute à la convivialitė et la gėnėrositė. Tu arrives en retard et au moment inopportun!
    Ils ont du rigolė un bon coup sous cape en voyant ta tronche de zėlė! Ca nous coùte juste un bras tous ces dėplacements de la dernière phase! Rentre chez-toi et surtout fais-toi oublier!!

    16
    26
    Rayes Al Bahriya
    19 mars 2019 - 10 h 03 min

    Il est vice premier ministre d’un gouvernement voué à un échec total …
    Le désaveu du peuple est sans égal…
    Et que trouves Lamamra ? Rassurer l’occident, de la justesse de son gouvernement…
    Drôle quand même…
    Lamamra a grillé des cartes …
    C’est vache de tomber aussi bas de votre part..
    Le peuple vous chassera comme il avait chassé la france en 1962..
    Vive la lutte démocratique..
    Vive le peuple .
    Vive la 2e république.
    Allah yarham echouhada

    23
    33
    Lghoul
    19 mars 2019 - 9 h 44 min

    Tu n’as pas besoin de rassurer ni de nous attirer les foudres. Le peuple est adulte et intelligent. N’essayez surtout pas de jouer avec le feu et jouer a la décéption.
    Vous allez tous disparaitre pour laisser l’image la plus horrible de votre histoire.
    Dis nous simplement: POURQUOI VOUS IGNOREZ PE PEUPLE ? Comment ce peuple va vous respecter ?
    20 millions de manifestants ne comptent pas ? Ce n’est pas suffisant ? Ayez HONTE !!!

    22
    34
    Anonyme
    19 mars 2019 - 9 h 37 min

    Illégitimité expliquée en diverses langue.

    19
    27
    Kenza
    19 mars 2019 - 9 h 10 min

    «faire le point des relations bilatérales, d’autant plus qu’il a été relevé que depuis 8 mois, l’Algérie n’est pas représentée à Rome par un ambassadeur et que cette situation sera rapidement corrigée

    ça c’est un véritable scoop. 8 mois sans représentation dans un pays aussi proche et aussi important dans les relations bilatérales que l’Italie. C’est très grave. Là, on voit bien le souci qu’avait ce clan au pouvoir pour défendre les intérêts stratégiques de notre pays.
    Heureusement que le peuple s’est réveillé. Il était grand temps !

    24
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.