La rue et après ?

ManifEtudiant
Les dernières manifestations en Algérie ont fait le tour du monde. New Press

Par Nasser Chali – C’est bien que le mouvement des foules dessine les rues. Cependant, on risque de s’habituer et de ne rien faire.

L’ambiance festive et les absences au travail feront de nous des estivants en mal de vacances que la météo a gratifiés d’un soleil ardent. Je constate qu’il ne faut pas se dépenser à aller expliquer les raisons de la colère mais de mettre à la potée du peuple des solutions intelligentes, rapides et, surtout, efficaces. Il y a bien des chancelleries en Algérie, il faut les utiliser et épargner l’argent du contribuable. Les gens penseraient, à juste titre, que nous sommes allés quémander des solutions à l’étranger alors que depuis la nuit des temps nous n’avions cessé de parler de notre indépendance. Je ne pense que Macron ou Poutine dépêcherait des émissaires chez nous s’ils avaient les mêmes difficultés.

Il faut tout de suite mettre en route une conférence nationale avec un président choisi de la société civile, connu pour sa probité et son honnêteté et qui n’a rien à voir avec les partis ou les associations. Un ancien moudjahid serait le bienvenu.

Les membres de la commission se diviseraient en trois groupes : l’alliance présidentielle actuelle, les partis de l’opposition, les membres de la contestation populaire. Donc, chaque composante pèsera 33% du total des participants. On pourra inviter des observateurs nationaux ou internationaux qui se contenteront d’observer les travaux de la conférence.

Cette conférence dégagera une commission qui se chargera de la présidentielle. A chaque parti ou groupe de présenter son candidat. Quand le président est élu démocratiquement, place sera faite aux élections législatives. Le parti vainqueur dirigera le gouvernement et lancera les travaux de la nouvelle Constitution.

Cette période de transition sera de six mois et ne doit en aucun cas être une période de calculs politiciens qui nous ont amenés à la situation où nous sommes. Ce n’est pas une partie de plaisir car l’ancien système n’a plus cours et le nouveau n’est pas encore en fonction. C’est une période de convalescence après une longue thérapie de choc. De notre capacité à gérer dans la paix et la fraternité cette rude épreuve dépendra notre avenir. C’est une manière de construire en quelques semaines un destin pour la République à venir. Ce n’est pas une sinécure.

Ceux qui pensent que tout ira bien dans le meilleur des mondes dans quelques mois se trompent. Nous avons eu dans notre histoire des périodes plus délicates mais nous les avons toujours transcendées.

La leçon de pacifisme que nous avons donnée au reste du monde dans nos manifestations est un indicateur de réussite. Continuons dans la paix. Nous verrons bientôt le bout du tunnel.

Gloire a mos martyrs !

N. C.

Ecrivain (Toronto)

Ndlr : Les opinions exprimées dans cette tribune ouverte aux lecteurs visent à susciter un débat. Elles n’engagent que l’auteur et ne correspondent pas nécessairement à la ligne éditoriale d’Algeriepatriotiqu

Comment (15)

    Anonyme
    24 mars 2019 - 22 h 58 min

    Je suggère que les Mamies et Papis sortent pour protester contre Bouteflika qui lui sortira un jour après pour protester contre lui-même.
    Oui ils ne restent que ces derniers puisque la mafia des APC est sortie aujourd’hui.
    Il se passe une vraie tchekchouka avec ces hystériques que nous voyons sur les plateaux de télé.

    Nour
    22 mars 2019 - 23 h 08 min

    Il faut rendre hommage au défunt BOUDIAF (Allah yarahmou) qui prévoyait de mettre out le parti FLN. Le nom FLN devait revenir au musée des moudjahidines.
    Alors, il faut dissoudre ce parti et récupérer tous ses biens surtout immobiliers et les mettre à la disposition de l’état .
    Les membres actuels pourront créer un autre parti avec un nouveau sigle et mettre la main à la poche pour le doter de moyens, Dieu sait que leurs poches sont trop pleines.

    3
    1
    algerien_patriote
    22 mars 2019 - 16 h 42 min

    il faut peut être s’ils acceptent Si Ahmed Taleb Ibrahimi ou Si Teboune Abdelmadjid ou Si Zeroual ou les trois ensemble pour un triumvirat mettront en place les structures réglementaires pour gérer la transition et arriver à l’élection d’un président, qui dès qu’il entrera en fonction organisera dans des délais acceptables et les plus rapprochés de toutes les élections et en particulier une assemblée nationale constituante de la 2eme république.

    1
    6
    La nation séparée de la Oumma
    22 mars 2019 - 13 h 08 min

    La procedure naturelle vers une constituante, celle suivie par le mouvement citoyen de Kabylie. Chaque village ou quartier discute et définit ses positions quant aux thèmes de la constituante: droits devoirs institutions. Une fois le document ficelé on délègue un porte-parole qui fait remonter au niveau communal et régional puis national. Les femmes doivent etre intégrées dans le processus à tous les niveaux et le religieux doit rentrer définitivement dans la sphère individuelle et libre religion dans un libre-Etat, qui a à coeur la religion pourra le faire à ses frais car après tout dans la tombe chacun rentrera seul et le paradis individuel ne peut etre aus frais de la collectivité, séparation nette de natio de la « Oumma ». Puis la convention sur le model d’Etat.
    1- Liberté individuelles
    2-Droits et devoirs
    3-Institutions

    Une constitution avant d’etre un texte juridique il faut qu’il soit l’expression culturelle d’un peuple. Il est donc urgent de séparer la nation de cette vision féodale qui confond Oumma à nation et son lot de couts .

    2
    2
    dalGri
    22 mars 2019 - 2 h 49 min

    après la rue le combat pour la prospérité ,,,,si les algériens sont arriver jusque la c est parce qu ils ont atteint un niveau de sagesse et de maîtrise très élever et ne peuvent que faire mieux j ai pleinement confiance dans l avenir et tout façon on ne peut que remonter vu qu on ne peut pas descendre plus bas,,,,, vive nous

    5
    1
    Yes
    21 mars 2019 - 22 h 24 min

    Une solution simple c appliquer la constitution,après le 28 bensalah prend la présidence 90 jours pour organiser les élections.
    Mais auparavant bouteflika a encore 1 mois pour prendre quelques décidions très importantes pour des garanties et créer de vrais contrepouvoir :1. Mettre le sigle FLN au musée,et libre aux éventuels militants de ce parti de prendre un autre nom.
    2:. Donner la liberté aux juges de cours et tribunaux en coupant le cordon ombilical qui les met sous tutelle et menaces de représailles .
    3:. Libérer de la même manière les juges de la cour des comptes et du conseil constitutionnel ,changer le mode de leur désignation pour qu’ils soient indépendants du pouvoir. Dissoudre le conseil constitutionnel actuel.
    4:. Libérer durablement la presse et toutes les libertés d’expressions ,ouverture de débats ,libérer la création d’association de créations de chaînes télés … Supprimer l’anep qui est l’outil de répression de la presse. Dissoudre sénat et APN qui ne servent et n’ont jamais servi à rien.
    Avec tous c garde-fou et contre pouvoir bensalah ne pourra pas ruser ni dévier le mouvement du changement.
    Déjà on a un énorme acquis c l’ouverture des médias ,jamais on a vu autant de débats sur des chaînes comme chourouk dzairtv .. etc..etc… Les commentateurs et politiciens ne soulignent pas suffisement cet acquis de taille. Il faut se poser la question pourquoi c médias étaient fermés auparavant ,fermés aux partis de l’opposition pour que les citoyens comprennent pourquoi c partis n’ont pas d’audience,pourquoi la jeunesse est dépolitisée. On a interdit même aux étudiants aux universités de s’intéresser et de participer aà la vie politique.

    2
    3
    Elephant Man
    21 mars 2019 - 22 h 10 min

    Aucune ingérence donc pas d’observateurs internationaux…
    Ensuite à l’heure actuelle aucun candidat crédible et je réitère il ne faut pas des novices mais des poids lourds des expérimentés, je ne crois pas même si c’est la volonté du peuple qu’il faille jeter en pâture tous les politiques car des patriotes existent et ils travaillent pour le pays et le peuple Algérien et c’est loin d’être une sinécure.

    2
    1
    Quelqu'un
    21 mars 2019 - 18 h 49 min

    Il faut voir l’organisme qui est encore neutre jusqu’à aujourd’hui. Et il propose:
    1- un vote pour maintient ou non du 18 avril. Si oui, il propose les condidats choisit du peuple.
    2- il assure avec tout les pouvoir, le déroulement de la création de la constitution ( la modifiée), le parlement, le sénat, et un conseil de suivis du condidat élu.
    3- le parlement, le sénat peuvent être constituées par tout les parties choisit par le peuple.
    Mais, pour laisser cette situation continuer comme ça sans rien proposer, c’est un vrai danger pour notre pays. Ceci laissera les puissances étrangères incapable de se tenir a l’ecart, car leurs intérêts sont en jeux.
    Allah yahfad l’Algérie.

    3
    2
    GHEDIA Aziz
    21 mars 2019 - 14 h 09 min

    Mr vous vivez à. .. Toranto. Vous avez perdu le sens des réalités en Algérie. Vos propositions n’ont zucune chance d’être acceptées par la « rue » algérienne parce qu’ elles ne sont pas réalistes. Un ancien Moudjzhid comme président intérimaire, vous dites ? Genre Bouhadja ? C’est une pure folie. Ces gens-là n’ont plus de principe. Et je doute qu’ il en existe encore, des Moudjahid. Ceci d’une part. D’autres part, vous semblez faire confiance encore aux partis de la coalition au pouvoir ou alors vous voulez les remettre en selle après que le peuple algérien leur a signifié qu’ ils doivent dégager au plus vite. Non Mr Toranto, nous n’avons pas besoin dé ces gens-la pour construire la 2e République.

    11
    2
    Anonyme
    21 mars 2019 - 13 h 38 min

    Par respect au peuple qui descend dans la rue manifester, évitons d’appeler ça  » la rue « . Merci

    9
    4
    Anonyme
    21 mars 2019 - 13 h 08 min

    apres la rue??? LES ELECTIONS !!! sans le f l n et tout les oppositions avec de nouveaux candidats sur 40 millions d algériens il y aurait bien une dizaine de capables avec l aide des jeunes et leurs connaissance en matière de politico-social n et plus mise en doute ,,,(il suffit de les écouter et voir s exprimer dans les médias) rien a voir les adeptes du culte de personnalité)

    6
    3
    firmus
    21 mars 2019 - 12 h 36 min

    Mazalakom avec votre transition de je ne sais quoi ?? Vous êtes pire que le fln en réalité ou quoi ???? Vous faites encore et encore du forcing ?? Le peuple ne veut pas de prolongement ni de transition ok il s’ est exprimé sur ce sujet par millions ????!! Vous critiquez le fln mais vous êtes les mêmes, vous forcez encore et encore tel sarkozy contre les français et leur non vouloir à l’ union européenne. Le peuple veut la tenue des élections conformément à la constitution le 18 avril prochain et à cela aucune négociations, aucune !! On est pas dans une république bananière ok vous essayez de trouvez des solutions là où il y en a déja une , la tenue des éléctions le 18 avril 2019 ! Après le scandale de cette momie bouteflikienne vous voulez nous humilier avec cette transition anti constitutionnel woula kiffa ??? Nous sommes un pays méditerranéen de grande civilisation ! Nous sommes les Fier Numides ayant participé et ayant était au coeur des fameuses guerres punique enseignées encore dans toutes les écoles du monde et seulement 3 pays ont ce prestige, l’ Algérie, l’ Italie et la tunisie ! Absolument rien àvoir avec la subsaharie ! Nous en avons marre de se taper la honte par votre faute !! Le peuple est éminemment plus grand que ces politique incompétent ! Certes il y a un énorme décalage ! Arrêtez de gratter encore encore. Le mouvement populaire s’ arrêtera une fois que les élections seront maintenue pour le 18 avril 2019. PS : Concernant les guerres puniques, comment se fait il que ce foutu fln à la mord moi le noeud ne s’ est jamais indigné du mépris concernant la contribution et le rôle immense joué par les Numides ( Algériens) lors des guerres puniques dans l’ enseignement scolaire international et que l’on parle uniquement de Carthage ( tunisie) et de Rome ( Italie) ????? Rani mranak !!!! Vous n’ avez servi à rien rien rien absolument rien durant ces 30ans !!!!

    6
    7
    Ya kho, le débat grouille en Algérie
    21 mars 2019 - 11 h 56 min

    Monsieur Nasser Chali , auteur de l’article, je vous apprends qu’en Algérie il y a plein d’associations, de personnalités politiques, d’intellectuelles, de partis politiques qui sont en train de réfléchir, de débattre entre eux pour trouver une feuille de route politique à imposer au pouvoir ! çà grouille ! Vous aurez dû nous donner, vous à partir de Toronto, des idées ou des propositions pour avancer encore plus ! Ici même sur Algérie patriotique, vous remarquerez qu’il y a plein de simples (baasite) internautes citoyens qui détaillent d’une manière remarquable leur proposition, leurs avis !

    Bon courage et mes respects !

    6
    2
    Ya kho, çà grouille chez nous
    21 mars 2019 - 10 h 56 min

    Monsieur Nasser Chali , auteur de l’article, je vous apprends qu’en Algérie il y a plein d’associations, de personnalités politiques, d’intellectuelles, de partis politiques qui sont en train de réfléchir, de débattre entre eux pour trouver une feuille de route politique à imposer au pouvoir ! çà grouille ! Vous aurez dû nous donner, vous à partir de Toronto, des idées ou des propositions pour avancer encore plus ! Ici même sur Algérie patriotique, vous remarquerez qu’il y a plein de simples (baasite) internautes citoyens qui détaillent d’une manière remarquable leur proposition, leurs avis !

    Bon courage et mes respects !

    7
    4
    Nationfirst
    21 mars 2019 - 10 h 52 min

    Article intéressant puisqu’il cherche à proposer des solutions. Le temps des revendications a été passé avec un grand succès par le peuple.
    Il faut maintenant confirmer cet espoir par une plus grande épreuve qui, elle, montrera notre degré de maturité. Si on chasse tout le monde nous serons perdus et nous attiserons les haines de ceux qui voudront se venger.
    Si nous poursuivons les corrompus en justice (dissolution du FCE, des 2 assemblées et de la FAF, structure corrompue très importante pour notre jeunesse) et travaillons avec les autres qui n’ont rien à se reprocher alors nous pourrons construire une Algerie forte.
    L’idée des 3 composantes à 33% est très intéressante reste à savoir qui les composera.
    Il faut aussi que nos journalistes soient responsables et joue un rôle de transmission de l’info objectivement. TSA le pyromane doit cesser de faire le jeu du Makhzen en accablant Lamamra à chaque minute. C’est insupportable ce parti pris.
    Lamamra. Zoubida Assoul, Louisa Hanoune, Benflis, Brahimi, Lachichi, Ait Mokrane peuvent s’asseoir et proposer.
    C’est l’Algérie qui est en jeu, les manifs selfies ça va 2 minutes ensuite les ennemis en profitent

    7
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.