Un Algérien démontre la manipulation des jeunes par Zitout et compagnie

Comment (24)

    Anonyme
    6 avril 2019 - 13 h 34 min

    Arrêter de dire n’importe quoi. Zitout est sage.

    SERSOUB
    3 avril 2019 - 23 h 06 min

    L’Algérie ne sera libre qu’après la chute du systeme du DRS. A la bonne entendeur . . . Sersoub Mohand

    Khier
    25 mars 2019 - 21 h 15 min

    Merci pour mon commentaire!

      Afriman
      26 mars 2019 - 9 h 53 min

      Ce triste sir a le culot de demander aux kabyles de s’effacer et ne pas brandir les drapeaux kabyles et amazigh, ni de banderoles en kabyle ou en français !
      Ainsi pour ce sinistre individu,les kabyles doivent « disparaître » pour exister. Drôle de conception de la démocratie zitoutienne.Sans une Kabylie libre aucune démocratie algérienne n’est viable ni acceptable pour le peuple kabyle.

      6
      6
    Khier
    25 mars 2019 - 20 h 12 min

    Salem alikoum.
    Il faut absolument neutraliser se métastases à l’intérieur et à l’extérieur du pays.
    Le sionisme est comme un pyranna qui va naviguer sur votre colère légitime.
    Si vous les laissez vous endoctriner vous serez tous perdant et ce pyranna vous dévorera tout cru.
    Tous ces pays détruits et vous n’avez toujours pas compris?
    Vous connaissez l’histoire de l’oiseau qui n’arrêtez pas de piallez alors qu’il était dans la merde ?
    Méditez mes compatriotes…

    7
    5
      Khier
      26 mars 2019 - 11 h 24 min

      Arrêtez vos conneries.
      Il n’y a ni Kabyles, ni Arabes, il n’y a que des êtres humains.
      Réfléchissez un peu!

        Azwaw B.
        26 mars 2019 - 15 h 22 min

        Salut Khier.J’ai bien réfléchi et j’ai constaté qu’il n y a pas une seul peuple en Algérie.S’il y a plusieurs langues automatiquement il y a plusieurs peuples.Ceux qui disent le contraire,sont dans le déni de la réalité.La diversité n’est pas une tare mais une richesse qu’il faut reconnaître et résoudre démocratiquement.Les kabyles sont un peuple à part entière qui méritent d’avoir le droit à s’auto-gouverner.Nier la question kabyle c’est allez droit vers l’instabilité et l’inconnu.

        4
        16
          Nanar
          15 avril 2019 - 0 h 22 min

          Monsieur, vous vous contredisez en un seul commentaire, il faudrait savoir ce que vous voulez à la fin!

    Anonyme
    25 mars 2019 - 6 h 57 min

    Zitot a affirmé tout récemment que ali belhadj est un adorable démocrate et il l’a salué sur la vidéo.

    9
    5
    Badre
    24 mars 2019 - 22 h 23 min

    je suis déconcerté de voir sur ce sujet que les vrais questions n’ont pas été abordées .
    Bien que je ne sois pas du même bord que ZITOUT ou une autre personne , je me pose la question que je me permets de l’exposer aux internautes, afin que je sois éclairé et mieux orienter élever mon niveau d’analyse
    Donc la question est la suivante.
    Le régime qui est à l’origine de la déliquescence , la prévarication , en somme à l’origine de tous les fléaux qui lacèrent notre pays est-il dirigé conduit par ce ZITOUT ou des Islamistes ou quelque partis que ce soit.
    A mon humble constat nous gouvernés, en surplomb par une caste aux obédiences obscures que les
    puissances nous ont imposés.
    Donc je vous prie chères sœurs et chers frères de nous poser les vrais questions qui nous aiderons à édifier quelque chose à nous enfants …
    Ce n’est pas un problème de personnes ou de partis mais une question de système

    8
    4
    Clovis
    22 mars 2019 - 20 h 45 min

    Mr Bounouh votre plan est digne d’un politicien et economiste d’operette. Comme le dit un autre contributeur «pourquoi mettre en greve les societes et paralyser le pays ? » pour organiser le chaos et permettre permettre aux forces occultes malefiques (dont les salafistes) de s’infilter ?. Non la revolution en cours doit continuer pacifiquement si possible et toujours exiger le depart du president et de son equipe au terme du mandat, soit le 18 avril, et pourquoi pas plus tot si un eclair de lucidite pouvait frapper le systeme. Quand a vous Mr Algerois-dz ce n’est pas le moment d’opposer entre eux les algeriens. Kabyles, arabes, chaouis etc sont tous algeriens d’abord. Et en verite la grande majorite des algeriens sont des berberes d’origine, dont une partie se fisent arabes et ne savent pas qu’ils sont des berberes arabises. Les arabes venus en afrique du nord il y quelques siecles n’etaient que quelques milliers qui pour aller conquerir l’Espagne ont eu besoin d’utiliser des armees faites majoritairement de berberes Alors pas de discriminations entre nous. Quelque soit le nom qu’on se donne nous sommes en effet tous amazighs.

    13
    3
    Algérois-dz
    22 mars 2019 - 15 h 06 min

    Voila ce qu’il a dit Ait-Ahmed en 1989 au journal LE FIGARO: Il y a eu envers les pieds noirs des fautes inadmissibles, des crimes de guerre envers des civils innocents et dont l’Algérie devra répondre au meme titre que la Turquie envers les Arméniens.
    (…) les vrais hommes qui se sont battu pour leur pays sont Mostefa Benboulaid, Larbi Ben M’hidi, Chaabani, Colonel Lotfi, Si-El-Houes… voila les vrais Moudjahidine et les vrais Zaim.
    Le parti FFS a toujours était dirigé par les frères, neveux et proches d’Ait-Ahmed, donc arreter de nous parler de ces opportunistes qui se cachent derrière le mot Zaim, Moudjahid et surtout va jeter un coup d’oeil sur la vidéo du grand Moudjahid Belaid Abdessalem qu’est ce qu’il dit sur Ait-Ahmed (…) et tous ceux qui pensent comme lui oublient que la région des Aurès d’ou la révolution à éclater, les mozabites, les Touaregs, les Béni-Houa dont le langage est un langage pur chaoui, chenoua toutes ces régions sont Amazighs et leur nombre dépasse 5 fois les Kabyles.

    13
    18
    naaja
    21 mars 2019 - 23 h 29 min

    je conseille mes compatriotes de regarder ses autres videos surtout celle de « l’ong otpor ‘ » de rafaa

    17
    2
    Bounouh Djamel
    21 mars 2019 - 23 h 10 min

    Mise en demeure avant coup d’état.
    Mr Le Président,
    Votre légitimité s’arrêt le 18 avril 2019, c’est à dire votre dernier jour de travail en votre qualité de Président de la République prendra fin le 17 avril 2019 à 23h59.
    A compter de cette date, nous « Peuple Algérien » vous demandons de bien vouloir quitté le palais en toute bonne foie et de remettre les clés au Président du Conseil Constitutionnel.
    En effet, vous avez saboté l’élection présidentielle à venir et devons faire en sorte de remettre de l’ordre dans nos institutions afin de rétablir la vrais démocratie.
    Avec votre départ, le système lui même doit être automatiquement s’auto-dissoudre.
    Sans quoi, la Nation en appelle à l’armée qui est composé pour 87% de réservistes et du simple soldat jusqu’au capitaine d’être très attentif sur la situation, de resté prêt à intervenir pour la mise en état d’arrestation l’ensemble de ceux ce disant en toute illégitimité être dirigeant de la Nation au delà du 17 avril 2019 à 23h59.
    Il est également donner ordre à l’ensemble des dirigeants de sociétés et entreprises National d’engager une paralysie total des infrastructures économique à compter du 18 avril 2019.
    Les grandes entreprises National telles et notamment les entreprises principales de la Nation sont appelés à engager une gréve illimité à compter du 18 avril 2019:
    Sont appelés les entreprises suivantes à suivre par une grève générale le peuple à compter de cette date jusqu’à la chute du système :
    Sonatrac
    Naftal
    Cevital
    Sonelgaz
    Djezzy
    Cosider
    Ooredoo
    Algérie Télécom
    Mobilis
    Air Algérie
    Groupe CFAO Algérie
    Société nationale des tabacs et allumettes
    SDC
    ENTP
    Condor Electronics
    Fertial
    ETRHB Haddad
    Algérie Poste
    Biopharm
    Enafor
    Société nationale d’assurances
    Groupe industriel des productions laitières
    Arcelor Mittal Annaba
    Elsecom
    Groupe Benamor
    Groupe Metidji
    ENGTP
    Kia Motors Algérie
    Compagnie centrale de réassurance
    A compter du 18 avril 2019, sans un départ du système pacifiquement, il ne restera qu’une seule solution, à savoir celui de prêté serment comme l’a fait Juan GUAIDO au Venezuela et à cet effet, je prêterai serment et me proclamerai Président de la République par intérim de la République d’Algérie.
    Très prochainement, et en cour de constitution, je communiquerai les noms et prénoms du nouveau gouvernement.

    Djamel Eddine BOUNOUH.

    3
    42
      Anonyme
      22 mars 2019 - 8 h 15 min

      Avez-vous des choses à cacher sur vous. Pourquoi ces sociétés devraient se mettre en grève? si on doit vous écouter c’est la décadence.
      Vous n’êtes pas assez mûr pour décider à la place du peuple.

      24
    Zombretto
    21 mars 2019 - 19 h 43 min

    Il faudrait plutôt parler de « piètre tentative » de manipulation.

    8
    3
    leb
    21 mars 2019 - 18 h 44 min

    1991 : abbassi madani est venu d’angleterre = guerre civile

    2019 :
    – Mourad dhina ex FIS ex GIA
    – Mohamed Larbi zitout ex FIS
    – Chaîne TV El magharibia propriété de
    Abbassi madani fils
    Sont tous en Angleterre ?

    Nous prepare t -ils une nouvelle guerre civile ?

    51
    15
      Mounir
      27 mars 2019 - 9 h 16 min

      Et fakhamatouhou? Tu le mets dans quelle catégorie?

      5
      3
    Dz213
    21 mars 2019 - 17 h 37 min

    Insultes dès religions,dès races et lès brûlures du drapeau dès peuples est un langage dès hommes faibles.

    22
    6
    Anonyme
    21 mars 2019 - 15 h 59 min

    Zitout le Traître il n est pas interdit de rever

    40
    17
    Cheriet
    21 mars 2019 - 15 h 58 min

    Les criminels sionistes comme dhina zitout aboud tabou et maintenant le pseudo journaliste semar doivent tous être considérés comme ennemis de la Nation Algérienne!!!! Et dèchus de la nationalitè Algèrienne.

    41
    23
      naboo
      23 mars 2019 - 16 h 59 min

      arrêtez cette paranoïa, c’est vous le traître, vous êtes malde

      9
      8
    Abdallah GHEDIR
    21 mars 2019 - 15 h 53 min


    Après le départ du gouvernement actuel.
    Désigner par le peuple deux ou trois représentants par wilaya, qui seront chargés de la gestion de l’état pour préparer des élections dans les plus brefs délais.
    Algérie an 1
    Deux axes principaux :
    Premier axe :
    Élire et mettre aux postes principaux des personnalités intègres contrôlées (dans un premier temps) par des commissions de régulation.
    Second axe :
    Organisons du travail :
    Faire que le travail soit en concordance avec la culture algérienne et non une copie conforme de l’organisation du travail dans le monde occidental.
    Le climat méditerranéen aidant, le citoyen algérien a garder dans ses pratiques sociales le respect de la famille dans le sens large du terme.
    Ainsi il est à l’écoute de ses proches et se rend disponible pour tous événements le sollicitant. Il s’occupe de ses parents quand cela est nécessaire (déplacements rendez vous…), il s’occupe des personnes qu’il connaît quand cela fait partie de la pratique sociale algérienne (mariage, enterrements…).
    L’amener à travailler 8 heures par jour de manière assidue et soutenue, semble illusoire à faire respecter, sans créer des manquements à la vie sociale à laquelle il est très attaché.
    Par contre il est possible de répondre aux besoins respectables de la société algérienne en modifiant la durée légale de travail hebdomadaire en ne faisant travailler un salarié que 6 heures par jour. Cela le rendra disponible pour la vie sociale et le rendra plus mobilisable (rentable) durant les 6 heures de labeur qui lui sera demandé. Les deux heures de salaire qu’il recevra en plus seront pris en charge par l’état, afin de ne pas miner les entreprises privées ou public.
    Cette diminution du temps de travail va bien sur créer un vide, un service public ne peut pas être ouvert que 6 heures/jour. Soit, il sera donc ouvert 8 heures par jour. Cela permettra la création de nouveaux postes. Il faudra bien sûr que la notion de travail soit bien comprise afin qu’elle soit signe de « production et rentabilité ».
    Cette exigence de rentabilité sera d’autant plus compréhensible et acceptée qu’elle n’impacte pas la vie sociale de tout citoyen algérien.

    Avec un nombre d’heures moins conséquent, la productivité sera plus évidente et le salarié fera en 6 heures, beaucoup plus que ce qu’il était censé faire en 8 heures. La compensation des deux heures de production perdues, sera largement obtenue par une plus grande production, en se référant à ce qui s’est passée les années précédentes où la production n’était jamais à des points culminants.
    La position de la France :
    La France, devrait être le premier partenaire économique de l’Algérie, de par la langue, et la forte communauté algérienne en France, pourtant elle subit les conséquences préjudiciables de son histoire fusionnelle.
    La France a une position délicate un peu entre le marteau et l’enclume.
    Le marteau c’est le pouvoir algérien qui au moindre accro politique avec la France, peut réagir avec virulence vis à vis des intérêts français.
    Cela s’est déjà fait lors de différentes positions politiques françaises accueillant des réfugiés politiques algériens sur son territoire.
    Exemple de Monsieur Hocine Ait Ahmed (Allah yarahmou) à qui les autorités françaises avaient demandé (sous la pression algérienne) de ne pas critiquer l’Algérie (c’est la raison pour laquelle il était parti s’installer en Suisse).
    D’autre part, la France est engagée au Sahel et l’Algérie représente un rempart militaire important, sur laquelle l’armée française peut s’appuyer, en ayant un côté de la frontière (algérienne) sous très haute sécurité. Elle ne peut pas le négliger. Quand on parle politique il faut savoir utiliser ses forces et les forces alliées les plus sures. La France via sa forte communauté algérienne où d’origine algérienne ne peut pas se permettre le luxe de ne pas en prendre conscience. Abdallah GHEDIR

    11
    30
    Anonyme
    21 mars 2019 - 13 h 05 min

    Zitout se voit déjà le futur président de l’Algérie.

    54
    29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.