Discours du chef d’état-major de l’ANP appelant à l’application de l’article 102 de la Constitution

«La situation de notre pays est marquée, en ces jours, par des marches populaires pacifiques, organisées à travers l’ensemble du territoire national, revendiquant des changements politiques. En dépit du caractère pacifique et du civisme qui caractérisent ces marches jusqu’à présent, qui démontre la grandeur du peuple algérien, sa conscience et sa maturité, et qui a tenu à préserver l’image de marque dont jouit l’Algérie parmi les nations, il est de notre devoir de souligner que ces marches pourraient être exploitées par des parties hostiles et malintentionnées, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur, qui usent de manœuvres douteuses visant à attenter à la stabilité du pays. Des desseins abjects que ce peuple conscient et éveillé saura mettre en échec.

De ce fait, et afin de prévenir notre pays de toute situation incertaine, il est du devoir de tout un chacun d’œuvrer avec patriotisme et abnégation et de privilégier les intérêts suprêmes du pays, afin de trouver, dans l’immédiat, une solution de sortie de crise. Une solution qui s’inscrit exclusivement dans le cadre constitutionnel, qui constitue l’unique garantie pour la préservation d’une situation politique stable.

Dans ce même cadre, j’ai prêté serment, à maintes reprises, devant Allah Le Tout-Puissant, devant la patrie et devant le peuple, et je ne manquerai jamais de rappeler et d’insister que l’Armée nationale populaire, en tant qu’armée moderne et développée, est capable de s’acquitter de ses missions avec professionnalisme, en tant que garant et gardien de l’indépendance nationale et responsable de la défense de sa souveraineté nationale et de son unité territoriale, et de la protection de son peuple contre tout péril ou danger pouvant survenir ; je dis, l’Armée nationale populaire demeure loyale envers son serment et ses engagements et ne permettra jamais, à qui que ce soit, de détruire ce que le peuple algérien a pu construire.

Dans ce contexte, il devient nécessaire, voire impératif d’adopter une solution pour sortir de la crise, qui répond aux revendications légitimes du peuple algérien et qui garantit le respect des dispositions de la Constitution et le maintien de la souveraineté de l’Etat. Une solution à même d’aboutir à un consensus de l’ensemble des visions et faire l’unanimité de toutes les parties, à savoir la solution stipulée par la Constitution dans son article 102».

R. N.

Comment (44)

    Anonyme
    27 mars 2019 - 0 h 31 min

    Ben oui Gros malin t avais pas le choix mais je reconnait la que vous avez été intelligent mon général parce que soit c était l’ escalade et ensuite l embrasement du pays et on le sait tous bcps de facteurs de risques incontrôlables aussi bien qu internes qu externes donc ca ne pouvait duré on est bien d accord , hé oui qui pouvait savoir ou ca aller nous emmener , mais j avais dit dans un article d AP que l ANP sur ce sujet par la voix de son chef d état major n attendra pas une situation catastrophique et ensuite trop tard pour rétablir la stabilité et l ordre et en meme temps c’était une façon de tiré son épingle du jeu et que si il était malin et intelligent il se rangerai du coté de son peuple car l ANP et le peuple font un et c est ce qu il a fait donc y a rien a dire a ce sujet donc mes respects mon général , bien sur qu en jouant l homme de la situation pour quelques mois seulement ben oui mon général , pas à nous , il accepte d une manière le suffrage universelle et le pouvoir au peuple la démocratie mais dans 5 mois en tte transparence donc il faut pas qu il soit contrôlé par l armée mais sécurisée par celle ci ben oui Sihouna Général sinon vs préparez un nouveau poulain avec cravate et costard y en a des soldats c est pas e qui manque et qu on peut déguisé et enlever la moustache un bon civil novice joviale mais que vs allez préparé et le blindé de tt finances conseillers ect ect pour qui entre en politique se poser candidat fantômes ( prête nom) plus ou moins à la Nekkaz avec son cousin le mEcano de la casse et qui vole le pièces et qui les remplace pas et ensuite vs bourré les urnes et rebelotte c est parti de plus belles ben oui car vs avez bcps a perdre les militaires je dis ca parce que vs aviez le pouvoir seul avt Bouteflika et son air mais lui a tt centré sur lui avec ses frères et srtt Said et que vs n avez pas réussie a sortir bien avant ou plutôt complaisant maintenant que le peuple est sorti c est plus facile pour vous ; de plus une vielle personnes malades et grabataires et la preuve des que vs avez parlez mon General de l ANP le conseil constitutionnel se réunis alors que le peuple aurait pu rester une année dehors et aurai jamais eu de réunion de leur part donc faut commencer a changer tt ce conseil qui n a cessé de tricher pdt ttes ses années donc depuis son indépendance et c est à lui qui faut encor faire confiance hé non faut les viré sur le champ . Allez toi aussi je t ai concocté une p’tite chanson pour toi mon Guuénéral car j adore accompagné avec un air temps en temps mes coms alors pour toi j ai choisi celle ci :Mais faut pas décorner. Joue pas au gros bonnet. Tu t’feras détrôner faudrait mieux raisonner ;Non faut pas décorner ,M’la fait pas tu me connais. N ai pas l air étonné , on sait que tu m ‘reconnais. lalalala T as du leur chanter la meme chanson au clan lioum et moi je te la chante aussi à mon tour et elle est pour vous tous en fait le clan et son roi auquel tu n as cessé d appartenir hihihih mais tu as écouté le Peuple c est bien qd meme , toi t es pas Ouyahia plus gros morceau hé oui , t a les armes hé au moins tu sais a qui ta faire tu les connais bien et meme le far West c est ton Dada , hé oui c est comme ca que je vous aime lol oh la vache ca c était juste pour piquer quelques compatriotes algeriens ! Le nouveau president choisi devra remplacer l ancien chef d’Etat major et que celui ci ne peut plus faire parti du gouvernement et être un vice ministre de la défense hé oui , ensuite l armée aura tjrs le rôle de contrôle puisqu’ elle est garante de la sécurité nationale du territoire de sa souveraineté et sa stabilité mais qui lui aura un ministre de la défense ou pas ; La seule chose qui me réjouis c est qu on va pouvoir plus tard faire pleins de mandats d arrêts internationaux entre pays et Interpol , tous ils vont devoir répondre et devrons nous les rendre à notre justice comme Londres pour Khalifa Airways . Mais faut pas en oublier un seul et ou qu il soit dans le monde et gardez ceux qui sont encor en Algerie qui n ont pas eu le temps de se barré svp l ANP en vs en remerciant d avance , bien sur mon General ayant servi l Algerie et vos poches surtt et ayant modernisé notre ANP pour la rendre ce qu elle est aujour dhui , nous vs acquitterons pour service rendu à la Nation et ns vs serons reconnaissons à jamais de quitter les lieux des l arrivée du nveau president choisi , sinon j appel Colonel TROC Man qui troque tout et RAMBU Natiunal pour déloger et vous remplacer hihihi !

    Vroum Vroum 😤..
    26 mars 2019 - 23 h 58 min

    En Réponse à Europe 1qui titre que « L’armée siffle la fin de la Récré « … Cher Boufon du Pouvoir Europe 1 , les Algériens sont matures et civilisés , on manifeste pacifiquement et responsables et en plus On aime notre ANP et Notre Police qui respecte les Manifestants , on se comporte de manière exemplaire au yeux du Monde . . .Par contre cher Europe 1 France , chez toi les Manifestants sont réprimés , Oeil crevés par dizaines , Mains Arrachés , Arrestations arbitraires , morts , ..Même l’ONU accuse le Pouvoir Français à la Botte de la Commission européenne de piétiner les Droits de l’homme sur les Manifestants qui réclament Droits et Justice , fin de la destruction des aquis sociaux et lois Travail dictés par la Commission européenne qui dirige la France . . Cher Europe 1 changez votre Ministre de l’intérieur, amateur qui devrait démissionner et être jugé pour crimes contre l’humanité pour avoir sous sa responsabilité la Police réprime des Manifestations , Oeils crevé par dizaines , Mains Arrachés , Arrestations arbitraires..Voilà la vraie Recréation qu’il faudrait siffler la fin , ..Le résultat d’un Président jeune inexpérimentés et d’un Ministre de l’intérieur Amateur qui en arrivent à appeler à L’armé pour des Français qui Manifeste pour leurs droits..!!?. Prenez exemple sur le Peuple Algérien Cher Europe 1 , on aime Notre Police et ANP on Manifeste dans la joie et la Paix .. Ce n’est pas l’école Primaire France Police Répression Oeils Crevé Mains Arrachés ..Gazage..Matraquage..Hein cher Europe 1 , tu à avalé ton sifflet , la Recréation continue en France … .Respect pour le Peuple Français parmis lequel je vis . .

    Nasser
    26 mars 2019 - 22 h 57 min

    « L’opposition » et certains « opposants » ne cessaient de crier à l’application de l’article 102 ! Les voilà contre l’application de ce même article au moment où il semble qu’il va être appliqué ! Il propose une chose, puis son contraire pour revenir sur la chose et son contraire ! Aucune crédibilité !
    On vous disait qu’ils n’ont rien ! Que de l’incompétence et de la fanfaronnade. Incapable de proposer quoi que ce soit de sérieux, de logique et de raisonnable…..

      Sam
      27 mars 2019 - 12 h 30 min

      Rire ben oui ils sont contre parceque ils voulait que ça soit leurs idée et ils se relancent, bref gaid salah n est que le représentant de l ANP il n est pas L ANP, elle est une institution constitutionnelle, cette demande est celle de cette institution, de la et au vu de l étape qui s annonce c est le vrais teste pour notre nation et notre peuple, quelles que soit les manœuvres qui vont avoir lieu, à lui de démontre sa maturité sa citoyente son patriotisme avec la même démarche historique responsable avec ce but d une Algérie qui va de l avant, je me permet un point il faut remettre le derniermassacre des 110 personnes au Mali et la situation chez nous rien n est fait par hasard

    Sardina
    26 mars 2019 - 22 h 49 min

    Une decision sage et une sortie de crise .
    A tous ceux qui aboient et qui sont minipulès fermer vos geules et preservez l’Algerie
    Vous croyez que c’est simple de construire une republique du jour au lendemain !!
    L’autre danger qui nous guettent c’est l’effondrement de l’econmie , nous pouvons pas attaquer deux gros problrme en meme temps.
    Vive l’algerie et rabi yostor

    un président marocain?
    26 mars 2019 - 22 h 09 min

    Savez vous que dans le cas ou Bouteflika serait empêché , l’article 102 prévoit que c’est Abdelkader Bensaleh qui prendrait temporairement les rennes e l’Algérie? et savez vous aussi que ce monsieur à la nationalité marocaine (naturalisé algérien en 64 je crois). Ce serait drôle quand même que l’Algérie se paie un président marocain, vous ne trouvez pas?

      Anonyme
      27 mars 2019 - 0 h 28 min

      Je pense qu’il va démissionner lui aussi, il a tenté de démissionner de son poste de président du Sénat, mais sa démission a été refusée par le clan Bouteflika. Je pense aussi que Belaïz aussi sera obligé de démissionner, Gaïd Salah va continuer dans ce sens, il va écarter tous les proches de Bouteflika, pour la transition, du moins je l’espère.
      Le scénario acceptable pour le peuple algérien serait aussi la dissolution de l’APN, et le gouvernement Bédoui rejeté en masse par le peuple, pour être remplacé par un gouvernement de transition avec de nouvelles têtes, jusqu’au élections présidentielles.

    benchikh
    26 mars 2019 - 21 h 56 min

    voilà ce que j’appel une démarche sage de la part de notre chef d’ état major de la défense ,appliquant les lois de notre constitution .

    La Viriti
    26 mars 2019 - 21 h 47 min

    Je suis effaré de savoir qu’on risque d’avoir Bensalah de souche marocaine avérée comme président par intérim…En plus d’être aux ordres des bouteflika il est d’une incompétence rare et d’une médiocrité abyssale….

    Un cauchemar de plus dans cette sale période du bouteflkisme.

    Bouteflika nous aura ramené tout ce qu’il y a de plus dégoûtant dans tous les domaines….quelle calamité !

    Bouzorane
    26 mars 2019 - 21 h 38 min

    Quelque chose m’échappe quand même : l’armée parle de patriotisme, et en même temps baptise un sous-marin Algérien « akram pacha »!!!…n’y a-t-il pas là une grande contradiction? (je dirai même une grande trahison).. Je pense sincèrement que notre armée n’a ni les compétences ni l’idéologie pour intervenir en politique.
    Nos dirigeants ne sont pas patriotes, encore moins Nationalistes.
    L’idéologie indépendantiste est toujours de rigueur et continue de faire des ravages. Une idéologie héritée de la guerre de libération.
    Le pouvoir se croit nationaliste mais n’a jamais dépassé le stade de l‘indépendantisme.
    Nous sommes indépendants depuis 60 ans mais nos dirigeants raisonnent toujours comme des colonisés qui lutent pour l’indépendance!!
    Ils ont gardé les réflexes des guérilleros : clandestinité, improvisation, méfiance, paranoïa, tromperie, complexe d’infériorité…
    L’indépendantisme est propre aux hommes colonisés. Le Nationalisme, lui, est propre aux hommes libres. Nos dirigeants ont raté le virage du Nationalisme en 1962.
    Une guérilla indépendantiste est caractérisée par sa clandestinité et sa dissymétrie (affrontement entre un faible et un fort). Le culte de la clandestinité peut aller jusqu’à simuler un « chef de vitrine ». Le vrai leader, lui, restera dans l’anonymat le plus complet.

    Anonyme
    26 mars 2019 - 21 h 13 min

    OUFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF l’ANP tranche !
    On passe à autre chose avec un nouveau président ….Le pauvre Bouteflika , ses frères, son clan et ses amis lui ont fait passer un calvaire et l’ont fait sortir de l’Histoire algérienne par la petite porte . il n’a pas écouté les algériens qui lui disaient de passer la main à un successeur comme un Hamrouche ou autre premier ministre algérien dans une alternance consentie il y a cela des années depuis sa maladie et ses mandats absurdes … Au lieu de çà , par voracité , cupidité et corruption , on a trop voulu se moquer des algériens , de la constitution et du Bon sens qui ont fini par les rattraper . Les hommes passent , les régimes passent, les conquérants passent …. l’Algérie est éternelle . TAHIA EL DJAZAIR

    LE NUMIDE
    26 mars 2019 - 21 h 03 min

    OUFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF l’ANP tranche !
    On passe à autre chose avec un nouveau président ….Le pauvre Bouteflika , ses frères, son clan et ses amis lui ont fait passer un calvaire et l’ont fait sortir de l’Histoire algérienne par la petite porte . il n’a pas écouté les algériens qui lui disaient de passer la main à un successeur comme un Hamrouche ou autre premier ministre algérien dans une alternance consentie il y a cela des années depuis sa maladie et ses mandats absurdes … Au lieu de çà , par voracité , cupidité et corruption , on a trop voulu se moquer des algériens , de la constitution et du Bon sens qui ont fini par les rattraper . Les hommes passent , les régimes passent, les conquérants passent …. l’Algérie est éternelle . TAHIA EL DJAZAIR

    Vangelis
    26 mars 2019 - 20 h 55 min

    L’armée de tout pays a la charge de la surveillance des frontières et la défense du pays en cas de conflit. Elle doit être loin des affaires politico-économiques.

    Les clans qui amené l’ANP a intervenir en se référent à la loi fondamentale portent une lourde responsabilité au sens qu’ils ont été incapables de reconnaître leurs échecs pourtant patents et sur la durée.

    Les partis politiques de  » l’Alliance  » ont tenté de tromper les citoyens en leur faisant prendre des vessies pour des lanternes. Ils ont cru qu’en mentant sur l’état de santé de leur fakhamatouhoum, les algériens allaient les croire et  » voter  » comme un seul homme.

    Les hommes politiques Lamamra et Brahimi appelés en renfort pour vendre une camelote n’ont pas eu le courage de refuser cette mission impossible et ils ont eu la bassesse de s’adresser à l’étranger alors que l’Algérie, dans toutes ses politiques appellent à la non ingérence.

    De fait, ces partis et ces hommes, tous appartenant au régime qui a mis à terre le pays doivent être poursuivis pour divers chefs d’inculpations qui sont nombreux et déférés devant la justice pour en rendre compte.

    L’Armée doit rester dans ses casernes et laisser les algériens s’organiser pour nommer les personnes qu’il faut à la place qu’il faut sans intervention de quiconque donneur de leçons.

    On sait que ces personnes sont sournoises et habituées à la manipulation. Donc méfiance sinon le pays retombera dans les travers connus et attendre encore une bonne génération pour dire rebelote.

    Anonyme
    26 mars 2019 - 20 h 31 min

    J aurai souhaiter que les hauts magistrat de la justice pour leurs contribution dans la manif guident et aident la population en matières constitution a titre bénévole au lieu et éviter la tutelle des officier de l armé armé

    Anonyme
    26 mars 2019 - 20 h 19 min

    On est pas sorti de l’auberge si la transition se fait par les proches de Bouteflika Bensalah et cie. De plus à voir la réaction de Saïdani, le RND et sans aucun doute de FLN, qui ont tout de suite appuyé la décision de Gaid, cela ma refroidi, je me dis qu’il n’aura pas de changement de système, et l’impunité va se poursuivre contre les pillards qui ont mis le pays à genoux et approuve la décision de Gaïd il y a anguille sous roche. Ce n’est pas ce qu’a demandé le peuple. Gaïd Salah aurait pu ajouter que le pouvoir sera remis aussi tôt au peuple après la destitution de Bouteflika. Si on laisse passer les décisions de Gaïd Salah sans aucune garantie de transition démocratique véridique, on retourne à la case départ. Le clan Bouteflika va continuer à gouverner le pays sans Bouteflika qui de toute les façons est déjà mort pour le peuple et ce depuis longtemps.

    MELLO
    26 mars 2019 - 20 h 16 min

    L’article 102 restera une mutation de ce système , point final.

    MELLO
    26 mars 2019 - 20 h 14 min

    Décidément, la Constitution Algérienne , version 2016, reste élastique et contorsionner par chacun au gré de son bien vouloir.
    Le président , en premier, à violé cette constitution en annulant les élections , dans des conditions opaques.
    Le vice ministre de la défense propose l’application de l’article 102 , un grand piège pour ce mouvement populaire dont le message est très clair : système dégage.
    Le peuple demande et exige l’application de l’article 7 , puisqu’on veut parler de constitution.
    Le peuple est souverain dans le choix de ses gouvernants.
    L’article 102 reste un piège pour ce peuple qui refuse tout autre article que l’art. 7.
    Système dégage , votre constitution est dépassée.

    Clovis
    26 mars 2019 - 20 h 11 min

    Enfin l’armee a tranche et demande l’application de l’article 102, ce qui est sans doute une bonne chose car de ce fait la periode de transition avant l’election presidentielle ne pourra exceder 90 jours. C’est une grande victoire du peuple et une grande sagesse de la part de notre armee qui confirme qu’elle est au cote de peuple. Devinez qui n’est pas content ? Les islamistes ! Makri et Djaballah ont fait savoir qu’ils etaient contre l’application de l’article 102. Evidamment ils n’auront pas le temps de faire leurs preparatifs pour esperer compter dans la nouvelle donne. Tant mieux, les algeriens n’en veulent pas. Ni ces derniers qui etaient de meche avec le systeme, ni des salafistes et apparentes ex sanguinaires qui ont deja montre ce qu’ils valaient. Prions pour une nouvelle algerie democratique, sociale, sans corruption, avec une justice independante, une algerie musulmane mais selon les rites de nos ayeux et tolerante, une algerie avec une ecole moderne laique sans que nos enfants ne soient manipules par ces pseudo enseignants qui confondent enseignement et endoctrinement pseudo religieux. (J’exclue bien entendu les vrais enseignants qui font un travail difficile avec abnegation et qui j’espere sont les plus nombreux). En conclusion, comme beaucoup d’entre vous je salue la decision de l’armee, je salue le peuple sans lequel rien n’aurait change, et n’oublions pas de rester vigilants.

    REVOLUTION ACTE 2
    26 mars 2019 - 19 h 30 min

    L’armée, garant de l’intégrité du PEUPLE vient de confirmé la transition que vit l’algérie. Cette annonce du vice ministre de la défense, apporte deux choses qui change la done radicalement en faveur d’un changement majeur dans ce mouvement populaire. D’une l’armée est à coté du peuple, ce qui balaie toute répréssion et permet de voir avec confiance le retablissement de l’état de droit du peuple algérien et d’autre part de rassurer tout les pays inquiet d’une destabilisation de l’algérie.

    elhadj
    26 mars 2019 - 19 h 29 min

    une mesure décidée en fin de mandat tendant a reconduire les mêmes personnages du système que le peuple a rejetés avec les mêmes pratiques mafieuses qui ont conduit le peuple a la révolte et le pays a la faillite et a la corruption .on ne peut penser que durant cet intermède le pays soit conduit par le président du sénat ou du conseil constitutionnel ,hommes du sérail désavoué,au lieu d une personnalité de consensus,neutre, honnête et propre pour calmer les esprits qui désignera un gouvernement et conduira l installation des structures réclamées par les citoyens. appliquer l article 102 de la constitution est une ruse pour le maintien du système pour se réapproprier les rênes et en attendant affaiblir la volonté du peuple

    Abou Langi
    26 mars 2019 - 19 h 27 min

    Moua c’est la forme que prend cette cuisine moléculaire de couleuvres qui me donne déjà une indigestion. Tout ce beau monde qui nous jurait que Boutef est frais comme un gardon a tourné casaque en un rien de temps. Ils vont finir par nous faire croire que c’est eux qui ont eu l’idée et qu’ils ont mis du temps à convaincre un peuple récalcitrant de les suivre .

    Donc Boutef s’en va , il sera remplacé par encore plus marocain que lui et qui n’a même pas le droit d’être président . Ce qu’ils allaient faire inconstitutionnellement il vont pouvoir le faire en toute légalité.

    Sauf imprévu, bien entendu. Ou plutôt sauf si l’imprévu ne se produit pas. Si ce n’est pas lui qui gère tout ça!

    Anonyme
    26 mars 2019 - 19 h 11 min

    A-t-on oublie’ : « Je les nome et je les degomme » ,en parlant des Officiers l’ANP, sans un souffle de protestation de la grande muette?
    Il etait temps que des hommes comme Benhaddid, parlent enfin haut et fort.
    Yahia Jaichouna!

    Bouzorane
    26 mars 2019 - 19 h 09 min

    Des têtes doivent tomber!
    Ouyahia et Sellal doivent etre arrêtés et jugés.
    Le 1er pour avoir rédigé une fausse lettre de candidature de bouteflika. Il doit être poursuivi pour falsification, usurpation d’identité, manipulation de personne vulnérable, trahison.
    Sellal, lui, doit est jugé pour avoir envoyé ses sbires dans les manifestations pour provoquer la violence et le chaos. Un comportement de gangster mafieux indigne d’un représentant de l’état Algérien. Il faut le juger et le punir sévèrement entre autre pour atteinte à la sûreté de l’état, constitution de bonde organisée en vu de commettre des actes terroristes,..

    Anonimaoui
    26 mars 2019 - 19 h 08 min

    L’article 102 dépassé par les évènements. Il faut passer à une autre étape de transition démocratique pour désigner un Président de la République élu librement par son peuple. À lui de décider et de proposer au peuple souverain le projet de société qu’il compte mettre en œuvre à travers une constitution adaptée au pays et aux hommes.

    DYHIA-DZ
    26 mars 2019 - 19 h 05 min

    L’ANP a toujours su sauver l’Algérie quand il le faut.
    Félicitations au peuple Algérien !!
    OUUUUF !!! GRAND MERCI À L’ANP !!

    Kahina-DZ
    26 mars 2019 - 18 h 59 min

    BRAVO POUR LE PEUPLE !! ET MERCI L’ANP !! Il faut barrer la route à ceux qui veulent voir l’Algérie dans le feu.

    Bouzorane
    26 mars 2019 - 18 h 47 min

    AP, c’est la 2ème fois que vous écrivez « Allah » au lieu de « Dieu »
    Corriger s’il vous plait! il n’y a que les intégristes islamistes qui utilisent « Allah » en français.
    Aussi bien les Algériens lambda que les autorités officielles ont toujours utilisés le mot « Dieu » en français.
    Ressaisissez-vous s’il vous plait, vous êtes les seuls en dehors des islamistes à pratiquer cette ignominie!!

      Anonyme
      26 mars 2019 - 19 h 31 min

      ALLAH = DIEU
      Il ya un seul dieu dans l’univers, autrement la guerre des planètes et des comètes nous aurait brûlés avec ses étincelles nucléaires.

    Dz213
    26 mars 2019 - 18 h 39 min

    Ce n’est pas le temps de la revanche,si on commence à juger les Algeriens, il y’en aura dès millions qui passeront devant la justice, par lès simples citoyens qui ont bénéficié dès programmes sociaux logements, terrains, matériels ansej et autres avantages puis qui lès ont vendus, jusqu’au derniers responsable qui est le maire. le pays est gangrené de corruptions, de vols et de sabotage, je crois qu’il faut aller lentement nous avons beaucoup de challenges, laissons le temps faire.

    Elephant Man
    26 mars 2019 - 18 h 28 min

    Lamamra Président.

    Ahmed Ouyahia doit être traduit en justice
    26 mars 2019 - 17 h 44 min

    Ahmed Ouyahia est le responsable N° de l’état de délabrement et du pillage de l’Algérie

      Anonyme
      26 mars 2019 - 17 h 55 min

      Et le clan marocain incarné par Bouteflika, qu’il a servi pour détruire le pays aussi. Ouyahia n’était qu’un exécutant infame sans dignité au service des Bouteflika qui ont gouverné l’Algérie par la corruption, le pillage, le clientélisme, le mépris de peuple, le gaspillage, il doit répondre devant la justice. Le pire ce sont les frères Bouteflika qui ont gouverné le pays d’où l’expression les forces extraconstitutionnelles qui dirigent le pays.

      La Viriti
      26 mars 2019 - 18 h 15 min

      Le responsable numéro 1 c’est BOUTEFLIKA.
      Les autres ne sont que des larbins qu’on classe en 2 catégories :
      -La premiere categorie ce sont les larbins de la tribu, ceux là ne font jamais le sale boulot en public, mais controle tous les leviers et les caisses de l’état : Louh, Bensalah, Belaiz, Khellil, etc…etc…

      -la 2e catégorie ce sont les larbins jetables et corvéables à merci pour des raisons de cupidités et d’avidité de richesses et de pseudo pouvoir, boutelfika a su très bien les utiliser : Sellal ( lui est à vomir), Zaalane, Ouyahyia, le riducle et inculte Bedoui, etc…etc…

      Enfin il y a les rapaces opportunistes et traitres : Haddad, Kouninef, Tahkout,etc…etc…

      Un seul responsable : le petit bouteflika et sa smala.

        Anonyme
        26 mars 2019 - 18 h 58 min

        Je suis d’accord, c’est Bouteflika, sa suite et sa façon perverse de faire de la politique par des ruses interminables qui a défiguré l’Algérie. Il a profité de la fin de la décennie noire pour venir venger sa blessure de ne pas avoir remplacé Boumedienne illico presto. Il n’a cherché que le pouvoir. C’est par lui que sont arrivés cette « classe » mafieuse d’oligarques, qui veulent nous rendre esclaves dans notre propre pays.

        A tous les Algériens, bravo que d’émotions de voir notre peuple toujours vivant et alerte, nous sommes les porteurs de l’Algérie.
        Vive l’Algérie.
        Le peuple algérien est : MAGNIFIQUE de Patriotisme, SUPERBE.
        Dieu protège l’Algérie et son peuple, Amin.
        Nous n’avons que trop souffert.

      Anonyme
      26 mars 2019 - 19 h 15 min

      Ouyahia n’est rien en face de la fratrie Boutef et leurs amis les Kounkouf.

    Lghoul
    26 mars 2019 - 17 h 26 min

    Suivez l’exemple du peuple et soyez la PREMIERE armée issue de pays du tiers monde a jouer le role d’arbitre pour aider a une transition pacifique, puis rentrez dans vos casernes. Le peuple et le monde ne vous oublieront certainement pas. Vous serez cités comme l’exemple unique dans l’histoire des transitions pacifiques. On nous a comparé a la syrie, on n’est pas la Syrie; on nous a comparé a l’egypte, on n’est pas l’egypte. Alors pourquoi ne pas taper sur la table et dire au monde: Nous sommes tout simplement la nouvelle Algérie dans une processus de finalisation de sa 2ieme république.

    bozscags
    26 mars 2019 - 16 h 41 min

    tres bonne nouvelle maintenant il faut degager tous ce clan de pacotille et surtout les juger et reconstruire notre pays en urgence.

    La Viriti
    26 mars 2019 - 16 h 26 min

    C’est pas si clair que cela….Cela ressemble à une porte de sortie honorable pour la famille d eprédateurs au pouvoir depuis 1999. Plutot que la honte de se faire jeter à la poubelle par le peuple, on applique cet article.

    Or pourquoi l’appliquer puis le mandat du pharaon de pacotille se termine le 28 Avril ?
    En outre celui qui va prendre sa place avec l’applicaiton de l’article sera….un proche des Bouteflika. Bensalah, éminent membre de la tribu des Bouteflika et grand soutien depuis 1999.
    Belaiz à la baguette, et le tour est joué…Bensalah va faire en sorte de faire semblant d’être le président par interim, tout en continuant, comme depuis 20 ans, à obéir aux injonctions des Boutelfika…

    Méfiance et ne pas crier trop vite hourra….Surtout que depuis plusieurs jours les fuites de capitaux s’accélèrent avec le pillage des réserves de change par tous les proches des Bouteflika….Said est en train de vider le navire en continuant à se faire obéir par la Banque D’Algerie et d’autres institutions…

      Anonyme
      26 mars 2019 - 16 h 52 min

      L’Application de l’article 102 devait s’appliquer depuis 2013, mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Ceci dit l’application de cet article avec fondement avéré est un congédiement de Bouteflika de manière la plus constitutionnelle qu’il soit l’article 102 s’applique au cas Bouteflika qui refuse lui et son clan de lâcher le pouvoir afin de pousser la situation politique en Algérie au pourrissement et aux danger potentiels qui guettent l’Algérie qui est dans une impasse et crise politique énorme. Bouteflika au lieu de démissionner a préféré défier le peuple algérien qui est sorti pacifiquement pour lui demander de partir, sa réponse du 18 mars dernier est : je suis j’y reste, non seulement c’est un viol de la constitution manifeste, mais aussi un immense mépris envers le peuple algérien qu’il a méprisé durant tout son règne. Bouteflika a raté l’occasion de sortir honorablement de la présidence, l’article 102 lui signifie son expulsion pur et simple du pouvoir qu’il a acquis par la fraude massive électorale, le peuple n’a jamais voté pour Bouteflika il a été imposé au peuple.

        La Viriti
        26 mars 2019 - 17 h 04 min

        Ton raisonnement se tient.
        Simnplement tu ne peux pas sortir dignement quand tu es entré par effraction et que tu as passé 20 ans à mépriser un peuple, un pays et ses institutions.
        Son passage est pire qu’un passage de criquet qui dévaste tout sur son passage.
        Combien de temps nous faudra t il pour nous en relever….

      Anonyme
      26 mars 2019 - 17 h 08 min

      Il faut attendre la suite des choses et ne pas crier trop victoire, mais la nouvelle d’aujourd’hui est une étape très importante que le peuple attendait. Virer le clan présidentielle était une urgence absolu, et j’espère que l’article 102 aura une application immédiate c’est à dire aujourd’hui après la procédure.

    Anonyme
    26 mars 2019 - 16 h 24 min

    Mabrouk ! 1000 milliards de mabrouk pour le peuple Algérien. Journée historique !

    Felfel Har
    26 mars 2019 - 16 h 18 min

    Alleluiah! C’est que le peuple attendait depuis des lustres. Bouteflika n’aurais jamais entamer son 4ème mandat en raison de sa santé défaillante, mais il s’est accroché comme un forcené. Il voulait entrer dans l’Histoire par la grande porte, il en sortira par une porte dérobée, celle qu’empruntent ceux qui n’ont rien fait de significatif au bénéfice de leur peuple, de leur pays, de l’humanité.
    Enfin la raison, la logique, le bon sens, la rationnalité triomphent!
    Reconstruisons vite notre pays!

      Elephant Man
      26 mars 2019 - 18 h 25 min

      @Felfar Har
      Du RESPECT au Président Bouteflika dont le parcours ne date pas d’hier au risque de me répéter.
      Nombreux sont les tunisiens qui pleurent Ben Ali.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.