Ahmed Benbitour : «Une période de transition de 8 à 12 mois est nécessaire»

transition
Ahmed Benbitour. New Press

L’ancien chef de gouvernement, Ahmed Benbitour, a estimé, dimanche à Alger, qu’une période de transition de 8 à 12 mois est nécessaire pour élaborer un programme de sortie de crise «assez détaillé et prêt à la mise en œuvre» et organiser des élections présidentielles, rapporte l’agence de presse officielle APS.

«Il est possible d’imaginer une période de transition de 8 à 12 mois (…). Il faut préparer le programme nécessaire pour qu’il y ait des élections présidentielles sur un programme de sortie de crise assez détaillé et prê tà la mise en œuvre», a-t-il souligné lors de son passage dans l’émission «L’invité de la rédaction» de la radio nationale.

M. Benbitour a expliqué que cette période est «absolument nécessaire parce qu’il y a tout un travail à faire», ajoutant que la population, qui sort manifester chaque vendredi, «doit comprendre qu’elle a nécessairement besoin de désigner un négociant, préciser son programme et la manière de le mettre en œuvre». Il a également commenté la dernière proposition du chef d’état-major del’ANP, Ahmed Gaïd-Salah relative à la mise en application des articles 7, 8 et 102 de la Constitution et qui constitue «l’unique garantie» pour préserver la stabilité du pays. Pour lui, la proposition de Gaïd-Salah est une forme de «pression» sur le Conseil constitutionnel pour répondre rapidement à l’application des articles 7 et 8 de la Constitution édictant que la souveraineté revient au peuple et que celui-ci possède les capacités constitutionnelles pour gérer les institutions.

Par ailleurs, M. Benbitour a regretté que le pouvoir ait toujours versé dans «l’autoritarisme et le paternalisme» qui ont contribué à créer des institutions «affaiblies». «Au lieu de faire des projets qui permettraient d’améliorer la situation et l’indépendance de l’économie, on a au contraire enfoncé l’économie dans la dépendance puisque la facture d’importation est passée de 12 milliards de dollars en 2002 à 68 milliards de dollars en 2014, auxquels il faut ajouter 8 milliards de dollars de bénéfices des sociétés étrangères, soit 76 milliards de dollars de dépenses à l’étranger», a expliqué M. Benbitour.

R. N.

 

Comment (16)

    Vroum vroum 😤..
    1 avril 2019 - 8 h 51 min

    Pourquoi 8 mois , 1 ans ,..?..Non une Présidentielle très proche (Juin..) , Un Nouveau Président , Nouveau Gouvernement et au nouveau Président d’engager un audit , cour des Comptes , et ensuite engager un projet Économique , industriels…Pas besoin de Transition de 8 mois pour noyer le poisson , écoutez le Peuple , il veut un nouveau Président de la République qu’il choisira , qui rassemblera tous les Algériens.. J’ai du Respect pour Mr Bouteflika , mais vous avez pousser le bouchon trop loin , baraquate !..on est plus dans les prolongations , ça devient urgent , le temps devient précieux …l’économie aussi appelle à un nouveau Président rapidement , le Peuple aussi….Au nouveau Président d’organiser un Audit qui définira la voie à suivre …Pourquoi compliquer ..Écoutez ce que demande le Peuple , vous êtes au service de l’Algérie et du Peuple…Voilà ce que vous avez fait vous qui vous cachiez derrière le maudit Cinquième Mandat bidon , le Pays vit au ralenti , vous êtes contents , satisfaits !!..et maintenant transition de 8 à 1ans..?? .. 😡…Écoutez le Peuple !! ..il veut un nouveau Président de la République qu’il choisira et très rapidement , et ce nouveau Président mènera un Audit qui déterminera la voie à suivre !!.. C’est mon avis .

    ALI El Meli
    1 avril 2019 - 7 h 15 min

    Tout les moyens sont bons pour manipuler le peuple et ses revendications, nous voulons des dirigeants jeunes et compétent avec un casier vierge, ça suffit d’être dirigé par des corrompus vieillards

    lhadi
    1 avril 2019 - 1 h 14 min

    Les petits manipulateurs professionnels de la politique savent qu’il n’y a rien de mieux pour manipuler un peuple que de lui proposer plusieurs options « apparemment » différentes, mais qui toutes conduisent la victime a épouser le choix de son bourreau.

    la sagesse commande non pas pour permettre à une oligarchie figée de s’installer au pouvoir, mais de participer à la vie politique de notre pays conformément la loi fondamentale de notre république.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    Sof
    31 mars 2019 - 21 h 09 min

    Il a raison c’est une bonne analyse

    1
    2
    Dz213
    31 mars 2019 - 18 h 53 min

    Ils disent que Mr Bouteflika est malade et trouve beaucoup de difficulté à parler,je dirai peut être qu’il est au courant de tout ce qui ce passe et il entrain de se dire wine kountou ya khouRfanes pendant 20ans,aujourdhui beaucoup de vieux pieces de rechanges font le buzz comme si ils sont entrain de nous dire donné nous un peu de temps minimium 1 année pour nous organisé et on sauvera le pays,de toute façon dans l’histoire de notre pays lès mêmes qui sont partis c’est eux qui sont revenu ,jai appris meme au hizb fln ils veulent tous revenir ,avec tout ce bruit et les articles,7,8,102 et je ne sais quoi, je commence à ne pas voir clair

    4
    3
      Tredouane
      31 mars 2019 - 19 h 16 min

      Mr Benbitour seul Homme d’État a avoir non seulement Démissionné mais aussi prédis l’impasse depuis longtemps win kountou ntouma ya nadj,je pense que ce Monsieur gêne des cercles occultes.

      8
      7
    algerian
    31 mars 2019 - 18 h 26 min

    Benflis et Benbitour ont perdu toute credibilite politique, l’un en apportant son soutien au general Gaid Salah dans son entreprise de destituer, en dehors du cadre constitutionnel, son chef hierarchique et president de la republique, et l’autre en acceptant de faire partie du plan de transition que voulait concocter le clan presidentiel contre la volonte du peuple!
    .

    12
    11
    Anonyme
    31 mars 2019 - 18 h 25 min

    Moi je conseille aux futurs responsables de lire le livre qui vient de sortir de l ancien gouverneur de la banque centrale tunisienne et du FMI Mostapha Kamel Nabli,marie a une Algerienne. » »J’y crois toujours – Au-delà de la débâcle . » Dans ce livre il explique toutes les erreurs commises apres la revolutions tunisiennes et donnent les solutions…..Monsieur Mostapha Kamel Nabli est une eminence grise en matiere economique…..Utile a lire pour ne pas faire les memes erreurs que les Tunisiens…

    bozscags
    31 mars 2019 - 17 h 55 min

    pourquoi pas 2 ans aussi.

    9
    2
    Anonyme
    31 mars 2019 - 17 h 52 min

    Monsieur Ben Bitour sait de quoi il parle,cette période de transition de 8 a 12 mois est «absolument nécessaire parce qu’il y a tout un travail à faire» dont voici les etapes importante a assurer pour ouvrir la voie de l instauration de la 2 eme republique sur de tres bonnes bases:
    1-demission de Bouteflika
    2-Interim a assurer par le president du conseil de la nation durant 90 jours pour organiser les elections presidentielles
    3-un gouvernement de transition forme de technocrates jusqu a l election du nouveau president
    4-designer une haute autorite independante des elections
    5-dissolution du parlement
    6-elections legislatives anticipees
    7-Revision de la constitution
    8-Revision du code electoral
    9-Haute instance independante de la lutte contre la corruption…….etc.
    -8 a 12 mois sont absolument necessaires.

    3
    19
      Anonyme
      31 mars 2019 - 19 h 06 min

      Pas que lui, du reste il faut qu’il se fasse élire pour faire partie de la transition et du future parlement et gouvernement. Que je sache benbitour faisait aussi partie du système…

      14
      2
    Mahnoul
    31 mars 2019 - 17 h 46 min

    Arretez votre baratin .svp du concret et di faisable immédiatement pour une revolution en douceur sous contrôle populaire serieux organuse et responsable » »’….m

    1
    6
    Yeoman
    31 mars 2019 - 17 h 03 min

    Benbitour, Benflis… donnez vos points de vue sur la situation délicate que traverse notre pays, mais, si vous êtes intelligents, gardez-vous de vous présenter comme une partie de la solution.

    14
    5
    Tredouane
    31 mars 2019 - 17 h 01 min

    Cet Homme est digne de la confiance de la Nation,il faux le soutenir ,au moment ou des pseudo politiques parlent de deuxième république, d’autres nous renvois à un etat national. au contraire, lui, avec subtilité,, nous invite à l’État Nationaliste.
    nous devons tous ensemble construire des institutions fortes, avec le concours de tout les Hommes et Femmes nationalistes doivent y contribuer. Je suis pour un État Nationaliste sans pour autant dénigré le droit à la citoyenneté du point de vue légalpour tous. vive l’ALGERIE COMME LA VOULAIENT NOS GLORIEUX MARTYRS.

    9
    13
    MELLO
    31 mars 2019 - 16 h 55 min

    Qui êtes vous Mr Benbitour pour demander où exiger de la rue de signer ses représentants ? Votre regard doit se tourner vers ceux qui ne veulent pas quitter le pouvoir. Demandez d’abord à ces vautours qui dépecé le pays de quitter leur poste, la suite c’est l’affaire de la rue.

    22
    10
    Anonyme
    31 mars 2019 - 16 h 47 min

    non monsieur. il faut que l’armee prenne les commandes pour une duree de 45 jours le temps d’organiser des elections presidentielles et parlementaires.

    5
    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.