Confusion autour du départ imprévisible du patron des services Bachir Tartag

Bouteflika Athmane
Le général Bachir Tartag en compagnie du colonel Mustapha Lahbiri. New Press

Par R. Mahmoudi – Incapable d’expliquer la réalité du départ inopiné du conseiller auprès du président de la République chargé de la coordination des services de sécurité, le général-major Athmane Tartag, dit Bachir, sur lequel tout le monde s’interrogeait, hier, l’agence officielle APS rapportait dans une courte dépêche que ce dernier «a été démis de ses fonctions», citant une «source proche du ministère de la Défense nationale (MDN)».

Deux anomalies visibles retiennent l’attention dans la formulation de cette dépêche. Il y a d’abord l’emploi de la voie affirmative dans cette annonce, alors que son auteur cite une source qu’il n’identifie que partiellement. Or, il n’est pas dans les habitudes de cette agence de se référer à des sources de façon aussi biaisée.

La seconde anomalie a trait à la confusion que laisse entretenir l’information en elle-même. En annonçant que le général Tartag a été «démis de ses fonctions», l’auteur de la dépêche ne prend pas la peine de préciser dans quelles conditions, ni surtout par quelle autorité il l’aurait été. Or, étant donné que le désormais ex-coordonnateur des services de sécurité et sa direction étaient rattachés à la présidence de la République, la décision ne pouvait logiquement émaner que du président de la République qui, lui, avait démissionné le 2 avril dernier. Par conséquent, l’hypothèse la plus plausible est que, comme l’avait relevé Algerieptriotique dans un article précédent, le général Athmane Tartag a été démis par le chef de l’Etat dans le cadre des mesures qu’il a dit avoir prises pour «assurer le fonctionnement normal des institutions» et la réussite de la transition. En aucune façon, donc, une telle décision n’aurait pu être prise par le chef d’état-major de l’ANP qui n’a pas cette prérogative.

Sur sa lancée, l’APS annonce que la structure, dirigée depuis 2015 par le général Tartag, «est dorénavant sous la tutelle du MDN», sans aucune autre précision. Là encore, la confusion est totale. Car, on ignore si la décision de rattacher la Direction des services de sécurité (DSS) – organe qui avait supplanté l’ex-Département du renseignement et de la sécurité (DRS) – relève de la prérogative du chef d’état-major de l’ANP, qui est aussi vice-ministre de la Défense nationale, alors que, conformément à la Constitution, le Président démissionnaire continuera à assurer le fonctionnement des institutions et des engagements internationaux de l’Etat jusqu’à la l’élection d’un nouveau chef d’Etat.

R. M.

Comment (23)

    Croyez-vous vraiment...
    6 avril 2019 - 22 h 11 min

    …Qu’on aura une transition avec « ahl el kachir » ? Y a pas pire sourd que celui qui refuse d’entendre le peuple qui gémit depuis 57 ans. La malédiction du peuple s’abattra sur les usurpateurs.

    Transparence
    6 avril 2019 - 17 h 59 min

    Ni confusion, ni walou.Ce Tartag a été limogé parce qu’il a tenté de renverser Gaïd Salah avec la complicité de Saïd. C’est clair qu’il défendait le clan et toutes ses décisions fantoches. Gaïd Salah a une mission importante à mener pendant cette période de transition, ensuite il remettra les clés aux représentants choisis par le peuple. Trop d’infos et d’intox sont nuisibles pour une transition apaisée. Chaque chose en son temps.

    18
    20
    Anonyme
    6 avril 2019 - 14 h 41 min

    Comme Gaid Salah a dégommer le félon Bouteflika, nous assistons aux chiens de serviteurs de Bouteflika ( 99% sont des tlemcano marocains dont beaucoup ont déjà fuient au Maroc à l’heure actuelle et vont se mettre sous la protection des services marocains en balançant tout ce qu’ils savent par vengeance) qui vont inonder kes réseaux sociaux pour discréditer Gaid Salah…
    Méfiez vous de ces marocains qui ne rêvent dorénavant plus que de la disparition de l’Algérie et ils vont tout mettre en oeuvre…

    Dieu merci les algériens savent très bien faire la part des choses.

    Il faut dénoncer toute cette sale race qui a servi Bouteflika…Quand vous rencontrez un comis de l’état algérien avec un accent marocain…dénoncez le! A 99% il a volé ou magouiller sur notre dos…

    Une fois la demarocanisation de l’état algérien et sa sécurisation nous pourrons passer à l’édification de notre 2e République….Impossible tant que des harkis marocains continuent leur travail de sabotage…Ils sont extrémistes comme leur roitelet Bouteflika… Pensez à arracher tout tableau de cet ordure dans les administrations….

    32
    31
    La Viriti
    6 avril 2019 - 14 h 16 min

    Alerte!!!

    Tayeb Louh a été attrapé à la frontière marocaine en train d’essayer de fuir le pays avec un ex député et un colonel!!
    Une forte somme d’argent avec lui.

    Ce sale race de marocain a voulu fuir au Maroc pays ennemi.

    RENDEZ VOUS COMPTE !!
    Quand 9n disait que Bouteflika est un marocain et entouré de marocains traîtres !!!
    L’ex ministre de la justice partait se donner à Momo6 et les services secrets israéliens basés au Maroc !!!! Il allait balancer beaucoup de secrets d’état contre une protection !!!

    Combien en avons nous des traîtres de la sorte depuis 1999???? Des dizaines de milliers !!!
    Notre sécurité est en jeu avec ces chiens de marocains qui étaient au pouvoir !!
    Ils vont se venger sans vergogne !!

    Gaid Salah doit surveiller et mettre hors d’état de nuire tous les hauts fonctionnaires tlemcano marocains arrivés depuis 1999!!

    Hamel et Khellil dont capables d’agir de la sorte de part leur origine marocaine avérée et leur connaissance de nombreux secrets d’état qui intéressent le Maroc Israël et la France. .

    Plus jamais de ministres ou de hauts fonctionnaires de l’extrême ouest.
    Ce sont la plupart des naturalisés et des marocains de souche sans aucun lien affectif ou historique avec l’Algérie !!!

    Les représentations diplomatiques à l’étranger sobt aussi remplies de traîtres naturalisés sous Bouteflika !!!

    Beaucoup de dairates de l’ouest algérien font du trafic de papiers algériens pour des agents marocains. ..Pendant longtemps ils ont été couverts par Hamel Et Louh entre autre.

    Général Gaid Salah pour la sécurité du pays il faut neutraliser l’entourage et les serviteurs de la famille Bouteflika et il faut absolument DEMAROCANISER nos institutions.

    Quel chien ce Louh quel traître!!! A l image de Bouteflika et de tous les tlemcano marocains qu’il a ramené !!
    C’est gravissime. Louh doit être pendu et sa famille expulsée au maroc!

    19
    29
      Anonyme
      6 avril 2019 - 16 h 24 min

      Faknyouz !!! Ne vous enflammez pas !

      6
      1
      Ali
      6 avril 2019 - 17 h 05 min

      Merci pour l’information compatriote exacte Louh est un traître de premier rang il a essayé de pousser le peuple à la révolte pour l’injustice et la corruption

      11
      3
      Anonyme
      6 avril 2019 - 17 h 55 min

      Ben non, c’est une énième fake news rapportée complaisamment par Observ’Algérie le roi des bobards anti algériens et bien entendue immédiatement exploitée par l’ennemi marocain bien connu du nom de D.S. Quand je tombe sur les  » scoops » à sensation de ce site soit disant algérien proposé par Google, je zappe automatiquement.
      Veuillez vous mettre à jour, l’intéressé s’est manifesté à Alger. Et ne vous laissez embobiner par personne, contrôlez plusieurs sons de cloche, nous ne sommes pas au bout de nos peines avec les semeurs de chaos en tous genres.

      10
      1
      Souleyman
      6 avril 2019 - 20 h 23 min

      @La Viriti

      Apparemment c’est un fake…Ceci dit avec cette racaille de marocains qui furent au pouvoir il faut être très vigilant !
      Ils sont capables du pire et ils l’ont démontré en 20 ans…La justice va nous en apprendre de terribles faits qui ne seront pas des Fake!!

      Louh l ex sinistre de la justice avec tout ce qu’il a fait est largement capable de fuire vers le Maroc!

    Mir
    6 avril 2019 - 13 h 44 min

    Ya aucune confusion, les choses sont claires : Said Bouteflika a laissé les clés + le cachet de la Présidence à Gaid Salah.

    33
    5
      Anonyme
      6 avril 2019 - 14 h 29 min

      Said Bouteflika n’a rien laisser à Gaid Salah.
      Par contre on sait que les Bouteflika sont une famille de traîtres marocains entourés de traîtres marocains venus pour piller déstabiliser et détruire l’Algérie.
      Tout le reste du blabla que tu sers pour noyer le poisson étouffe toi avec….
      Vive L ANP et ses enfants authentique
      Plus jamais de tlemcano marocains dans quelques administration que ce soit.

      17
      21
        Mir
        6 avril 2019 - 15 h 12 min

        Pardon d’avoir exprimé mon modeste avis. Promis je ne recommencerai plus. Tu te sens mieux là ? Bien.

        Med Hangal
        6 avril 2019 - 18 h 20 min

        Vous voulez dire ;la cinquième colonne.

    Anonyme
    6 avril 2019 - 13 h 21 min

    Si le DRS revient sous la coupe du MDN, qui pourra contrôler les généraux affairistes? C’est un retour à la case départ. Nous attendons toujours les conclusions des 700 kg de cocaïne.

    20
    5
      Med Hangal
      6 avril 2019 - 18 h 29 min

      Les généraux algériens ne forment pas une dynastie à part.Ils peuvent partir aussi pauvres qu’ils étaient venus.Le peuple veuille au grain à l’intérieur comme à l’extérieur.

      2
      4
      Dégage le Morocon
      6 avril 2019 - 20 h 16 min

      @ Anonyme
      6 avril 2019 – 13 h 21 min
      Yal Morocon vient essayer d’arrêter nos officiers.
      Va bouffé la poussière dans ton marouk planète Mars.
      Un Général marocon n’arrive pas à la cheville de l’un de nos simple soldats djoundi.
      Les chiens aboient et la caravane passe.

    Cheikh
    6 avril 2019 - 12 h 51 min

    Gaid Salah joue au domino et ferme le jeu avec un double six et double cinq entre les mains du peuple. Ce n’est que maintenant que Gaid parle sur la loi militaire qui interdit aux militaires retraités de superviser des postes de responsabilité.. Pourquoi il ne l’a pas quant Fakhamatouhou régnait sur le MDN ? Si Ahmed el Gaid est dépassé par les événements il rendrait un grand service à l’Algérie et au peuple s’il prend sa retraite. Il n’est pas accepté par le mouvement populaire

    25
    9
    Kenza
    6 avril 2019 - 10 h 58 min

    Quand un chef de clan tombe c’est tout les hommes qu’il a désignés et qui lui ont prêté allégeance qui doivent partir avec lui.
    Boutef, durant 20 ans a été, à la fois, un roi qui règne sur ses sujets et le parrain d’un clan mafieux, mais il n’a jamais été un président de la république au service d’un peuple…voilà pourquoi le peuple l’a dégagé et tient à dégager tous ses larbins et ses sbires.

    40
    3
      Anonyme
      6 avril 2019 - 18 h 14 min

      Quoi de plus normal que le départ au complet de l’équipe sortante, dans les démocraties occidentales qui connaissent l’alternance grâce aux élections c’est en effet ce qui se passe: les administrations changent entièrement de mains, tout les cadres des ministères sont priés de faire leurs paquets du jour en lendemain au profit des vainqueurs.
      Par conséquent le changement de  » système  » se fait automatiquement, pas besoin de manifester par millions pour ça, ce sont les urnes qui parlent. Et l’administration sortante reste en place jusqu’à la passation des pouvoir à la nouvelle équipe qui a remporté les élections. La seule chose qui importe par conséquent n’est pas que l’équipe actuelle reste ou non en place pour expédier les affaires courantes pendant trois mois, ce qui compte c’est d’installer une instance électorale indépendante qui mette à jour les listes électorales et surveille les élections de A à Z, sur le terrain comme sur les ordinateurs.

      4
      2
        Kenza
        6 avril 2019 - 21 h 47 min

        D’abord, notre pays n’a rien à voir avec une démocratie et encore moins avec une démocratie occidentale. Ensuite, nous ne somme pas dans le cas d’une simple alternance au pouvoir suite à des élections. Et pour finir, l’alternance au pouvoir ne veut aucunement dire changement du système. La preuve, dans le cas de notre pays, nous sommes passé d’un régime à parti unique, c’est à dire le monopartisme, au multipartisme mais le système, lui, est resté le même à ce jour. Un système dictatorial. Donc, vous voyez bien que le système ne change pas automatiquement et comme par enchantement, à la suite d’une élection. Or, aujourd’hui, ce que le peuple demande, et c’est pour ça qu’il manifeste, c’est le changement du système. Donc, pour le peuple, et c’est logique, c’est qu’il est inadmissible que des institutions comme le sénat, l’assemblée et le conseil constitutionnel ou le gouvernement continuent à fonctionner avec leur tête des personnes qui font partie intégrante de la mafia au pouvoir qui était entrain de mener le pays à la catastrophe…ce qui a poussé le peuple à se soulever pour dire: BARAKET ! ROUHOU GA3 ! TOUS LES TRAÎTRES DEHORS ! DEHORS ! DEHORS!

    ...Poux dans la tête d'un chauve !!!???
    6 avril 2019 - 10 h 15 min

    Monsieur R. Mahmoudi , auteur de l’article, avec tous mes respects , je crois qu’il ne faut pas chercher à tout prix des poux dans la tête d’un chauve, on n’en trouvera pas ! Tartag n’est plus chargé du DRS et l’information est là, c’est tout !

    26
    21
    Brahms
    6 avril 2019 - 9 h 17 min

    Tous les papys algériens doivent partir, chef ou pas chef. La musique, la partition est finie. Votre politique ne mène nulle part, elle fait juste les poches des citoyens pour entretenir une caste et leurs marmots. Le Colonel Kadhafi avait volé à son peuple 360 milliards de dollars donc chez nous c’est la même chose. Tous les harkis et enfants de harkis doivent quitter le navire pour partir chez leurs suppôts Total, Repsol, Eni, Engie. Enfin, n’oubliez pas que vos pratiques servent juste les intérêts de la France qui a besoin d’argent pour payer ses déficits publics colossaux (2400 milliards d’euros + 4000 à 6000 milliards d’euros de retraites à payer pour ses fonctionnaires donc 8400 milliards d’euros de dettes). Comprendre une stratégie c’est savoir afin d’être moins idiot.

    25
    11
    Abou Langi
    6 avril 2019 - 8 h 40 min

    Que la décision soit prise après ou avant la démission de Boutef cela ne change strictement rien à la situation. Cela ne signifie pas que tout ce monde agit et part de son plein gré.

    Nous faire croire que Boutef a voulu défaire ce qu’il a fait hier en rattachant le service de Tartag au MDN c’est nous prendre pour des naifs.

    Soit le grand lessivage se prépare et on veut le contrôler soit c’est le contraire on veut l’éviter en l’orientant autrement.

    La suite nous dira tout .

    20
    2
    SI OTHMAN
    6 avril 2019 - 7 h 50 min

    Les grands hommes sortent toujours par les grandes portes et avec les you-you;mais les rats et les taupes déplaçant sur leurs quatre pattes sortent par les Egouts,aucun dictateur,ni pharaon,ni un tricheur corrompus n’a régner jusqu’au bout

    42
    8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.