La  Cédéao œuvre pour le retour des biens culturels africains à leurs pays d’origine 

Cédéao
Œuvres africaines détenues par un musée français. D. R.

La Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) envisage de se doter d’un plan d’action régional pour le retour des biens culturels africains à leurs pays d’origine à l’horizon 2030, a annoncé, mardi à Cotonou, le professeur Léopoldo Amado, commissaire à l’éducation, la science et la culture de l’organisation sous-régionale, selon l’agence presse chinoise Xinhua.

«L’objectif global visé par la Cédéao à travers ce plan est de contribuer au retour dans leurs pays d’origine du patrimoine culturel des pays africains hors du continent, afin de reconstituer le patrimoine culturel régional», a souligné M. Amado à l’occasion de la réunion des directeurs généraux du patrimoine culturel des Etats membres de la Cédéao.

M. Amado a estimé que la vision de ce plan d’action régional pour le retour des biens culturels africains à leurs pays d’origine à l’horizon 2030, s’énonce comme «le patrimoine culturel des pays de l’Afrique de l’Ouest est reconstitué, vivant, dynamique, compétitif, et contribue de façon efficiente et durable au développement socio-économique des populations». Il a affirmé que ce plan d’action régional pour la restitution des biens culturels viendra renforcer les actions déjà entreprises individuellement par les Etats dans ce sens. Il a également souligné que les biens culturels des pays d’Afrique de l’Ouest, où qu’ils se trouvent, constituent le socle du patrimoine culturel régional, dont la conservation et la valorisation devraient, par devoir mémoriel, être mieux faites par l’Afrique de l’Ouest et en Afrique de l’Ouest. «Notre ultime priorité serait d’œuvrer à leur protection et à leur valorisation, une fois restitués, pour les générations futures de notre continent», a-t-il estimé.

R. C.

Pas de commentaires! Soyez le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.