Le copain du frère

frère
Quand Saïd Bouteflika était «fréquentable». New Press

Par M. Aït-Amara – Pourquoi les choses ne marchent-elles pas en Algérie ? Difficile de répondre à cette question ? Pas si sûr, lorsqu’on sait sur quelles bases on désigne les responsables aux postes de responsabilité les plus élevés. Le diplôme ? L’expérience ? Le mérite ? L’engagement ? L’honnêteté ? Non.

Pour présider aux destinées d’un secteur donné, il faut être le copain du frère, avoir fait l’université, joué aux cartes ou pris le café avec lui. Il faut crier du matin au soir que son frère est le meilleur, qu’il a raison dans tout ce qu’il entreprend et que tous ceux qui le critiquent sont des envieux, jaloux de lui et de son frère. Il faut jurer par tous les saints et du matin au soir que sans son frère, le pays ne serait pas aussi développé et prospère ; parce qu’en plus de louer le frère, il faut mentir tout le temps pour ne pas fâcher le frère et garder le poste. Il faut faire partie du premier collège de flagorneurs qui devront embrasser le frère les jours d’Aïd et lui souhaiter longue vie.

Il faut verser des larmes de crocodile et se lamenter à haute voix quand un malheur frappe à la porte du frère et porter des lunettes noires pour faire mine de cacher des yeux enflés et rougis par de longs sanglots nocturnes.

Il faut attribuer au frère toutes les œuvres accomplies avant et pendant le mandat mais jamais après, car le frère du successeur se sera empressé d’effacer les traces du frère qui sera devenu la cause de tous les maux du pays pour les copains du frère qui auront été remerciés et remplacés par les copains du frère du nouveau.

M. A.-A.

N. B. : paru le 13 août 2012, mais d’une si brûlante actualité.

Comment (5)

    Précision
    15 avril 2019 - 19 h 49 min

    Le frère vient de rappelé Bendaoud Abdelalhamid dit Ali pour le protéger avec la clique car Bendaoud a son tour est protégé par les Français poids lourd.
    Le cyclone populaire approche..

    5
    2
    Samgo
    15 avril 2019 - 19 h 19 min

    Il aime bien les milliardaires!!!!

    1
    1
    Réseau 16
    15 avril 2019 - 18 h 32 min

    C’est une culture Marocaine importée en Algérie par la famille Bouteflika et frères,est pour survivre tu dois lécher,se soumettre;corrompre et plaire à la famille royale,la majorité de nos hommes Nif wa El Barroud,pour certains sont coulés en faillite,d’autres quittés le territoire et le reste morts de chagrins;les Bouteflika ont rien demander,c’est les véreux Algériens qui sont allaient les rechercher pour régner sur le pays,la meme chose pour l’ex occupant Français est grace à nos ex collabos et Harkis sont rester cent trente deux ans en Algérie à qui le tour

    6
    1
    maori
    15 avril 2019 - 17 h 51 min

    En somme, les deux frères sont des irréductibles mégalomanes. leur maladie a été destructrice. Leur cour était remplie de chiatines et de laudateurs. Ils ont appliqué un principe vieux comme le monde et bien imagé par La Fontaine.

    Anonyme
    15 avril 2019 - 15 h 39 min

    Regardez la poignée de main

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.