La démission de Belaïz serait suivie par celle de Bedoui

Commentaires

    maori
    16 avril 2019 - 20 h 26 min

    De toutes les façons ils n’ont plus le choix lui et bensalah, comme le piteux benchareb. L’armée est avec le peuple. La police n’a qu’à jouer la carte de la légalité et se mettre du côté du peuple. Gaid Sallah et subséquemment le commandement général, l’a avertie. Les juges et les procureurs aussi, ils doivent s’affranchir de leur mise en botte par le système mafieux en pleine décrépitude. Vive l’Algérie démocratique….!

    15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.