Les islamistes boudent Bensalah et préfèrent traiter avec l’armée

Sputnik Mokri
Abderrazak Mokri. PPAgency

Par R. Mahmoudi Le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a été le premier parti politique à annoncer son refus de participer aux discussions auxquelles venait d’appeler le chef d’Etat, Abdelkader Bensalah, pour lundi prochain.  Un empressement qui trahit un soutien tacite de ce parti islamiste à la démarche du chef d’état-major de l’ANP qui, en s’engageant à respecter la volonté populaire, laisse une marge à d’autres perspectives politiques, dont celle d’une transition politique associant de facto les partis d’opposition.

Rappelons que Mokri a été le premier à afficher son soutien aux engagements du général Ahmed Gaïd-Salah dès son premier grand discours appelant l’ex-président de la République à quitter ses fonctions.

Dans une déclaration diffusée jeudi sur son site, et signée par son président, Abderrazak Mokri, le MSP indique que «cette rencontre est en soi une attaque contre la volonté populaire, susceptible d’aggraver davantage la situation» et déclare qu’il n’y assistera pas, tout en appelant toutes les forces politiques et civiles à la boycotter.

Le parti islamiste rappelle que «la politique du fait accompli est ce qui a amené le pays là où nous sommes» et que «l’obstination à tourner le dos aux revendications du peuple algérien, qui exige l’exclusion des symboles du régime dans la gestion de la transition et l’ouverture d’une véritable transition démocratique par le dialogue et le consensus national, risque d’avoir de graves conséquences pour l’Algérie et les Algériens que les vrais décideurs devraient assumer», prévient encore Abderrazak Mokri.

R. M.

Comment (17)

    Clovis
    20 avril 2019 - 18 h 33 min

    Le systeme a deja joue la carte islamiste esperant les manipuler, et on vu ce que ca a donne : la decennie noire. Ils veulent faire un 2eme essai ? Ce serait criminel envers le peuple. Quand aux islamistes, vous le dites tous, on n’en veut pas. Mokri Djaballah et les autres sont de dangereux personnages allies a des forces etrangeres qui veulent nous imposer une ideologie retrograde. NON a ces traitres qui n’ont rien de musulmans. On n’oublie pas les crimes que leurs semblables ont commis. et leurs partis devraient etre interdits.

    Blakel
    20 avril 2019 - 2 h 00 min

    Il n’y a rien à attendre de positif des serpents islamistes, quelque soit l’éventuel scénario :
    – leur récupération de la contestation ;
    – leur alliance avec la fraction du pouvoir qui voudrait se maintenir à tout prix.
    Pourvu qu’aucun de ces scénarios ne se réalise. De plus chez eux le mensonge n’est pas haram, c’est une ruse de guerre halal, à partir du moment où elle leur permet d’atteindre leur objectif. Ils sont pires que les militaires, avec eux ni démocratie, ni modernité.

    Anonyme
    19 avril 2019 - 21 h 16 min

    Il ya un flirt qui se rend de plus en plus visible entre les islamistes et le clan du 5e mandat.

    16
      Kenza
      20 avril 2019 - 8 h 35 min

      Je crois même que la relation entre les islamistes et le clan du 5ième mandat a dépassé le stade du flirt bien avant le mouvement populaire….n’est ce pas ya Naïma Salhi ?

      4
      1
    Khorrotov
    19 avril 2019 - 19 h 15 min

    D’un taureau, on prend garde des coups de cornes de l’avant, d’un mulet de ses coups de sabots de l’arrière, mais d’un taleb, on ne saura jamais de quel côté arrivera le coup.

    Kahina-DZ
    19 avril 2019 - 18 h 15 min

    Et dire que ces même islamistes font tout pour salir l’ANP. On ne doit jamais leur faire confiance, ils sont des caméléons imprévisibles. Ils aiment s’accaparer de la sueur des peuples.

    20
    1
    Anonyme
    19 avril 2019 - 17 h 49 min

    Vous savez on ne sait jamais rien.
    Et si c’était Gaid Salah qui aimerait jouer avec les islamistes ( rallier les islamistes de son côté). Tout est possible . Les jeux sont ouverts. Qui attire l’autre, that is the question.

    25
    3
    Anonyme
    19 avril 2019 - 16 h 32 min

    Mokri agit comme si son parti est composé des anges irréprochable et non concerné par les revendications du peuple.
    Les revendications du peuple touchent tous les partis fantoches qui n’ont jamais su comment servir la patrie.

    Les islamistes préparent l’après manifestation. Ils magouillent pour obtenir des places en haut.

    16
    Moquerie
    19 avril 2019 - 16 h 15 min

    mokri et les islamistes sont des laches de la pure espéce, ils traitent qu’avec les puissants tout on ne perdant pas de vue un jour de prendre le pouvoir.

    13
    Mir
    19 avril 2019 - 13 h 15 min

    Tu m’étonnes. Tous ces adorateurs de Gaid Salah on sait quel bulletin il vont mettre dans l’urne le jour du vote. L’islamisme et la dictature militaires sont les mêmes faces d’une même pièce. Ils sont allergiques à la Démocratie et à la Liberté. La Démocratie ils aiment bien l’utiliser pour arriver au Pouvoir, mais pas pour la pratiquer, c’est contraire à leurs valeurs.

    17
    4
    elbior
    19 avril 2019 - 11 h 47 min

    aw fakou.circulez laissez la voie libre.vous dansez sur 2 airs en meme temps.application de la fable de la cigale et la fourmi.

    11
    1
    LE DUC
    19 avril 2019 - 10 h 48 min

    Les islamistes recherchent à confisqué le pouvoir a n’importe quel prix;meme s’il faut s’associé avec le diable;cela montre qu’ils ont rien de religieux sauf le nom;combien d’ex donneurs de leçons de moral et de l’islam; Imams et autres réfugié en Europe qui collaborent avec les Ennemis de le pays d’origine et l’Islam,juste pour avoir un titre de séjour à leurs proches;l’exemple de la Belgique et certains en France

    21
    1
    Maboul
    19 avril 2019 - 10 h 31 min

    Bon débarras. Moins on les voit mieux on se porte
    Gaid salah :les tentatives cublant la stabilité de l Algérie ont échoué et vont encore échoué.
    M. Bensalah es qualité fait partie de la stabilité de l algerie. En faisant semblant de le bouder et en s adressant à l anp le msp porte atteinte à la stabilité de l algerie et viole la constitution à laquelle l anp à déjà dit au elle constituait sa feuille de route. Donc msp. Out.. B..

    7
    1
    Anonyme
    19 avril 2019 - 10 h 28 min

    Mr Fethi, qu’est-ce que c’est que ce raisonnement ? ???
    Vous vous attendez à ce que quelqu’un discute avec bensalah . Dans quelle planète vivez vous ???
    Allez vous adressez à ouyahia, ghoul, sidek said, etc. Cette feuille de route est rejetée par le peuple car autant rappeler boutef.
    Nous voulons construire en toute sécurité donc sans cette mafia et ses résidus.
    Quand à l’armée c’est elle le pouvoir réel il faut faire avec, seulement mokri ne doit pas negocier en coulisse mais participer éventuellement avec un groupe représentatif du peuple s’il est désigné comme tel.

    5
    2
    karamazov
    19 avril 2019 - 10 h 25 min

    Les islamistes sont conséquents ; en islam il n’y a pas de clergé . Alors ils préfèrent avoir directement affaire au Bon Dieu plutôt qu’à ses saints.

    En langage de mécréants: c’est de l’entrisme ?

    Tidswit les grands mots !

    13
    IL EST DU BON CÔTÉ DANS CES CHOIX.
    19 avril 2019 - 9 h 26 min

    J’apprécie énormément les choix de Monsieur Abderrazak Mokri.
    Même si je suis contre à 100% de ces fréquentations avec Recep Tayyip Erdoğan
    Président de la République de Turquie.
    Que je déteste pour ces crimes contre l’humanité.
    Son utilisation de l’islam à des fin politique et de pouvoir.
    La seule chose que nous devrions copier sur Erdogan.
    C’est la rapidité et l’organisation avec laquelle il a arrêter tout ces opposant politique et les a mis en prison.
    Les empêchant de le nuire là ou ils sont aujourd’hui.
    Je ne dis pas que ces opposant ont tort où raison.
    Mais c’est ce que l’armée doit faire en algérie.
    Arrêter tous les suspects et tout les malfrats sans les laisser le temps qu’ils s’organisent et se sauvent par différents moyens de la situation d’où ils se trouvent actuellement.
    Seul les imbéciles ne changent pas d’avis.

    7
    6
    Apache
    19 avril 2019 - 8 h 43 min

    Ya Mokri! Le peuple qui manifeste depuis le 2 Février exige l’exclusion des symboles du régime dont tous les partis, y compris le votre dans l’avènement de la 2ème République. Avez vous oublié avoir été hué par les manifestants lorsque vous avez voulu les rejoindre? Le mot « dégage » ne résonne t’il plus dans vos oreilles? Le peuple sait que tous les partis agréés jusqu’à maintenant l’on été dans ls bureaux de la Sécurité militaire du Général Médiène. Dans la deuxième République dont l’instauration ne se fera pas avec ces partis, il vous faudra tous redemander l’agrément d’exister auprès des dirigeants choisis par le peuple et par le peuple seul.

    20
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.