Le recteur de l’université de Tizi Ouzou dément avoir autorisé la visioconférence de Ferhat Mehenni

Tessa recteur 2
Ahmed Tessa, recteur de l'université de Tizi Ouzou. D. R.

Par Saïd N. – Dans une déclaration rendue publique ce lundi, le recteur de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, Ahmed Tessa, dément avoir accordé une autorisation à la visioconférence du chef du MAK, Ferhat Mehenni, projetée hier, dimanche, et qui continue à faire polémique.

Justifiant l’absence d’intervention de son administration pour interdire cette intrusion sans précédent du dirigeant d’un mouvement séparatiste dans l’enceinte universitaire, que d’aucuns jugent dangereuse, d’autant que, comble de provocation, il évoquait dans le titre une «Algérie coloniale», le recteur affirme que «les auteurs de la polémique ont souhaité l’empêchement de la conférence par la force physique et l’affrontement entre les étudiants et les agents de la sécurité pour faire replonger la Kabylie, en particulier, et l’Algérie, en général, dans le feu et le sang».

Face à cette situation, le recteur de l’université de Tizi Ouzou souligne que la communauté universitaire, dont il fait partie, «est consciente et responsable». «Nous sommes tous à l’avant-garde des principes républicains et de l’unité nationale. Nous luttons tous pour une Algérie meilleure, longtemps rêvée par nos martyrs», conclut Ahmed Tessa.

S. N.

Comment (32)

    Algerien
    30 avril 2019 - 20 h 23 min

    L’Université de Tizi Ouzou et ses étudiants n’ont de leçon à recevoir de personne. Elle a toujours été le bastion des luttes démocratiques et le fief des débats d’idées. Elle n’a surtout pas de leçon à recevoir de ceux qui ont découvert la lutte Boulitique depuis le 22 février ou de ceux qui qualifient Abbassi Madani de Moudjahid. Depuis quand vous avez appris à ouvrir vos bouches ? Fier de nos étudiants et soutien total à l’administration qui ne s’est pas ingérée dans les affaires des organisateurs de ces débats qui ont, malgré tout, invité Bouchachi qui considère le FIS comme mouvement révolutionnaire ou Tabou qui a comme seule référence, ce qu’il a bien justifié dans cette même université de Tizi Ouzou, l’appel du premier novembre, qui consacre, selon lui, l’État démocratique sous les principes islamiques. N’écoutez pas ces cachiristes du 22 février. Notre combat et nos traditions démocratiques ont une belle et ancienne histoire. Elle ne date pas du 22 février. Qu’ils se sacrifient et se battent d’abord comme l’a fait la kabylie et votre université pour qu’ils aient le droit de se mesurer à vous. Ils n’ont pas les capacités intellectuels ni le vécu pour vous comprendre. Ils veulent nous mettre dans le même moule. Mais le leur, qui ne reconnaît ni la démocratie à laquelle nous croyons, ni la diversité, ni la culture et identité Berbère, ni la laïcité ni nos combats ou notre histoire. Ils laminent tout, sous le slogan vide de sens, qui est celui de Khawa Khawa, auquel ils ne croient aucunement. Ehchi bekri. Continuez votre combat pour la démocratie. C’est le plus noble des combats. Et restez vous même .

    12
    9
    Démocratie
    30 avril 2019 - 18 h 51 min

    On toute démocratie il a le droit de le faire C vous voulez la démocratie. Je ne suis pas un fan de MAK mais un fan de la démocratie.

    12
    8
      Anonyme
      30 avril 2019 - 19 h 43 min

      Certes, dans un régime démocratique tout le monde à le droit de s’exprimer y compris les extrémistes de tous bords, mais ce n’est pas le moment pour le pays de voir un type comme lui mettre de l’huile sur le feu.
      Pour lui et ses maitres de Tel Aviv, bien évidement c’est l’occasion ou jamais. Mais je pense que cette visioconférence a été l’occasion unique de voir en grandeur réelle l’impact des idées de cet énergumène sur les Kabyles du coin, c’est à dire pas grand chose.

      4
      3
    Quand on a pas la meme éthique on est pas le meme peuple
    30 avril 2019 - 17 h 55 min

    L’Algérie arabe lave plus propre. boumediene et benbella avaient mis à sang et à feu la Kabylie, mais ne seront jamais jugés, au contraire, ils sont élevés au rangs d’hommes d’Etat ( arabe s’entend). Que dire d’autre quand meme Abane fut traité de traitre et ait Ahmed a ètè isolé comme un mal propre…?

    11
    12
      karimdz
      30 avril 2019 - 19 h 26 min

      Boumédienne, paix à son âme, a été un grand président et il était chaoui pour ta culture confiture.

      On peut meme remonter plus loin dans l histoire, durant la guerre de libération, le colonel amirouche, paix à son âme, n a pas été tendre avec la kabylie, dont il est originaire.

      Cherche donc, d autres fables, plus crédibles…

      6
      6
      Aldjazairi
      30 avril 2019 - 21 h 18 min

      Assurément qu on est pas le même Peuple : d un côté il y a les ALGÉRIENS ( kabyles , chaoui, mzabi, arbi, touareg , musulman , chretien , juif , athée , agnostique etc….) , de l autre les RIENS ,( qui veulent à tout prix prouver leur origine viking ou je ne sais quelle spécificité génétique qui prouverait peut être leur «  PURETÉ RACIALE » comme le déclarent leur Maîtres du moment les Sionistonazis . Juste pour vous ridiculiser un peu plus , même les sketchs de « scènes de ménages » sur M6 se paient vos tronches en s amusant de vos complexes a vouloir vous revendiquer des vikings ) . Moi je suis Algérien AMAZIGH et je porte mon histoire Millénaire avec ses succès et ses échecs , ses viscissitudes et ses fiertés, ouvert sur le Monde , sauf aux Sionistonazis , ces RACISTES CRETINS dont vous vous inspirez avec délectation et qui vous considèrent pourtant comme des ……….zzzzzzarrrabes . Pitoyable comme destin , ne trouvez vous pas ?

      5
      5
      Précision
      30 avril 2019 - 22 h 50 min

      Ne te fais d’illusions car en France un Kabyle est considéré comme un Arabe.
      Sois Algérien comme je te considère l’Algérien.

      3
      4
    MusulmanAlgérienKabyle
    30 avril 2019 - 12 h 58 min

    La kabyle ne donne pas trop d’importance à Ferhat Mehenni, ni au Mak, laisser les faires, pour le moment ils sont une minorité, et la majorité d’eux suive bcp plus par frustration, déception, et colère contre ce système vomis par la population, ce mouvement Algérien a fait perdre le nord un plus d’un, y compris les dirigent du MAK, tétanisé par cette solidarité nationale des ALGERIENS d’ici et d’ailleurs, tout leur projet risque de s’évaporer.
    Faite confiance aux nationalistes Algériens de la Kabylie

    20
    14
      Selecto
      30 avril 2019 - 22 h 59 min

      Cher compatriote, les Algériens dans leurs ensemble vous considèrent comme membres de la famille algérienne et comptent sur des hommes et des femmes de votre trempe pour veiller sur notre belle région bastion des héros de notre Armée de Libération Nationale.

    Zerrrro
    30 avril 2019 - 12 h 28 min

    La levée d’un drapeau amazigh n’est pas un problème pour l’unité du pays le problème c’est la sécurité de l’économie qui est plus importante c tu peut commenter sur ça au lieu des bassesses.

    13
    11
    karimdz
    30 avril 2019 - 9 h 35 min

    C est extremement grave, comment un néo harki serviteur d un sioniste haineux contre l Algérie, la benne hl, un individu qui est parti en isra hell, imploré netanyahou, puisse s exprimer via une visio conférence dans une université algérienne !

    L Etat algérien doit sérieusement mettre fin à l activité des makistes et dissoudre cette organisation sioniste qui a pignon sur rue.

    Cette organisation porte atteinte à la sécurité de l Etat, et doit être combattu de la meme manière que le terrorisme.

    30
    21
    Mohamed Dahmani
    30 avril 2019 - 9 h 28 min

    Les conférence de Mustapha Bouchachi qui n’ont rien de répréhensible ou de subversif ont été ‎empêchées à l’université de Blida et à Oran. La réunion (dans un amphithéâtre !)des étudiants de la ‎fac de droit d’Alger aussi a été empêchée sans qu’il y est un motif valable pour l’interdire. Mais ‎curieusement on laisse faire la visioconférence de Ferhat Mhenni qui est un vrai appel à la sédition. ‎Ce recteur de Tizi-Ouzou prétend qu’empêcher cette visioconférence risque de mettre le pays à ‎feu et à sang !! Sans blague. Et les autres recteurs pourquoi n’ont –ils pas eu le même ‎raisonnement ? Pour conclure, il est inutile de dire que c’est les recteurs qui sont derrière ces ‎interdictions /autorisations.‎

    17
    10
    Maori
    30 avril 2019 - 8 h 39 min

    Au-delà l’autorisation ou non de cette pseudo-conférence, et entre parenthèses on se demande comment le premier responsable d’une université ne fut pas au courant de cela est bien dubitatif, néanmoins on ne peut comprendre que des pseudos universitaires participent à ce souk pour écouter le fiel débité par ce harki traître à la kabylie d’ Amirouche , à son père, s’ils ne partageaient pas sa haine au pays.J’avais espéré et étais heureux au début du hirak de l’unicité retrouvée du peuple, mais cette bête immonde et les ennemis irréductibles de l’Algérie, dont israhell attendait leur moment tapis dans l’ombre. Souvent, je me pose la question comment cet …., ennemi de l’Algérie, n’a pas été mis hors d’état de nuire dans l’avion d’air france occupé par les terros à Alger. Mais Dieu AUquel il ne croit pas attend le bon moment.

    17
    10
      Anonyme
      30 avril 2019 - 21 h 22 min

      « ….n’a pas été mis hors d’état de nuire dans l’avion d’air france occupé par les terros à Alger. »
      Très très bonne question ….

      2
      3
    ZORO
    30 avril 2019 - 8 h 30 min

    A l aube de l independance ,le drapeau algerien remplaça celui de la France dans toutes les institutions du pays . L engouement des algeriens pour cet embleme fut en sorte que chaque maison eu son drapeau qui flottait au dessus de sa porte , Des ecussons de cet embleme brodés a la machine ou a la main par nos meres et nos soeurs furent portés fierement sur nos poitines et nos bras nous enfants libres du pays. ..Tous les Algeriens s identifiaient a ce seul et unique drapeau sans aucune difference,ni autre signe ostentatoire d appartenance a une race ou une etnie ou a une religion .Aujourd hui ce n est plus le cas ,dans la foule je vois d autres drapeaux apparaitrent, l un exhibe sa race l autre i isole son coin ou sa region, tous s entendent a semer la confusion ,ALLAH YESTOR.
    SIGNE.ZORO. …Z….

    21
    21
    Anonyme
    30 avril 2019 - 6 h 02 min

    OH LA LA ! Cette affaire est très grave. Aux armes citoyens, il faut mobiiser l’armée et tout le peuple, parce qu’une petite visioconférence à eu lieu, avec un homme politique indésirable.
    Par contre le fait qu’on ait rapatrié le corps d’Abassi Madani (qui à la responsabilité morale de centaines de milliers de morts durant la décennie noire), pour lui assurer des funérailles dignes d’un chef d’Etat, ça c’est pas grave. C’est normal. C’est rien. Le monde à l’envers.

    25
    26
    Kenza
    30 avril 2019 - 0 h 13 min

    Tout ce qui reste à la mafia au pouvoir pour tirer son épingle du jeu, c’est de jouer sur les divisions. Un coup ils jouent la carte de la main de l’étranger, un coup ils jouent la carte islamiste…là, pour diviser le mouvement populaire, ils jouent à fond la carte MAK: Un premier temps ils envoient leur larbin Soltani se faire houspiller par des manifestants à Paris. Un deuxième temps, après avoir pris soin de médiatiser le soi-disant lynchage, on fait sortir du trou l’autre larbin Mokri pour lui indiquer de mettre en cause le MAK. Dernière étape, pour enfoncer le clou, on nous concocte cette visioconférence. Le hic, c’est que le peuple ne marche plus…où plutôt si, il marche mais plus sous leur direction. Il marche vers sa liberté, mais de toute évidence, les traîtres au pouvoir ne l’ont pas encore compris.

    25
    8
    SaidZ
    29 avril 2019 - 23 h 23 min

    Moi je vois les choses d’un autre angle. Comment est ce que les algériens sont arrivés à ce stade? qu’à t-on fait pour rester uni, frères et fiers?
    Malheureusement, nous n’avons jamais tiré des leçons et nous sommes encore une fois sur le point de rater de tourner une nouvelle page où l’algérien puisse marcher tête haute!

    16
    Arezki HAMOUDI
    29 avril 2019 - 22 h 41 min

    Ce qui est grave dans la situation actuelle, c’est que si réellement c’est le sionisme (Israël) qui est derrière Ferhat , c’est que ce dernier finirait par atteindre son objectif…
    Car comme chacun le sait Israël réussis toujours ce qu’il entreprend…
    Et puis il faudrait se poser la question :
    Qu’es ce qui a fait que l’Algérie du Sublime Ben M’HIDI est devenue à présent la proie des islamistes et des Makistes ? …
    Avec avec un minimum d’honnêteté, nous devons reconnaitre que ceux qui ont œuvrer à ce que le pays arrive à cette situation critique, ne sont pas moins condamnables que ceux qui font peser (courir) cette menace ! …

    19
    Mokrane
    29 avril 2019 - 21 h 48 min

    Pour moi l’explication est simple. Ferhat Mehenni est en train de diviser le Hirak pour venir en aide a ses amis marocains du Clan d’Oujda d’El Mouradia comme le lui as éxigé ses financier (la France) et son indéfectible soutien (le Régime MakhNazi).

    Le drame est qu’il est en train de réussir grace a ses soutiens de l’interieur et on doit se lever comme un seul homme pour defendre notre ALGERIE.

    28
    24
    elbior
    29 avril 2019 - 20 h 41 min

    Comment se fait-il qu’un recteur, le 1er responsable de l’université ne soit pas au courant qu’une conférence de ce Mr.je ne sais qui…un certain ferhat passera en visioconférence et que ce recteur n’est pas au courant.C’est un mensonge avéré sa responsabilité est totalement engagée et il doit donner des explications et rendre compte sur cette mascarade a l’université de tizi ouzouL’universite algérienne enseigne le savoir,l’union et l’unité du peuple et non la désunion profitable aux séparatistes venus certainement de nulle part et qui n’ont aucune représentativité populaire.TOUT LES CADRE UNIVERSITAIRE QUI ONT PARTICIPE A CETTE MASCARADE DOIVENT ÊTRE SANCTIONNE.qui est tu ferhat mehenni pour parler au nom d’une communauté indivisible par l’histoire depuis la nuit des temps.Tout le peuple algérien du NORD AU SUD ET DE L’EST A L’OUEST CONNAIT PARFAITEMENT SON HISTOIRE,SES ORIGINES ,SON AMAZIGHITE,SON IDENTITÉ ET CE N’EST PAS UN VENDU A ISRAËL ET AU SIONISME MONDIAL QUI VA DONNER DES LEÇONS DE PATRIOTISME A CE GRAND PEUPLE UNI PAR L’HISTOIRE.ya si ferhat va au diable et oublie l’existence de notre « CHERE ALGÉRIE » CAR TU N’EN FAIT PAS PARTI SINON TU NE L’AURAIT PAS RENIE;

    24
    22
    Anonyme
    29 avril 2019 - 20 h 26 min

    En cette période d’instabilité, cet hypocrite profite du vide institutionnel. Il n’a pas autorisé cette « conférence » mais il a laissé faire.

    22
    24
    ZORO
    29 avril 2019 - 20 h 06 min

    Je ne comprend pas pourquoi les gens s offusquent d une video conference dans une univerisite en acceptant la levée de differents drapeaux en Algerie .Puisqu on tolere sur cette terre i existence de drapeaux autre que celui qui a uni les algeriens durant la guerre et pour lequel sont tombes 1 million et demi de chouhaddas, il faut laisser les partisans de ces drapeaux s exprimer librement en attendant la levée d autre drapeaux ,ce qui fera de l ALGERIE le fief des nations unies a New york avec mille et un drapeaux dans les airs et toutes les guerres qui les opposent.
    SIGNEZORO. …Z…..

    12
    20
    Anonyme
    29 avril 2019 - 19 h 56 min

    T es le seul aubergiste dans ton auberge et c est toi la chef donc répond de tes actes maintenant meme si tu n es pas directement impliqués mais tu dois en assumer les responsabilités car tu dois savoir ce qui s y déroule sous ton toit et ne pas faire l innocent ou je savais pas , j étais pas au courant ; c est trop simple à mon gout comme reponse vs trouvez pas entre nous bref ca vaut bien une démission ou une mutation dans le désert algerien si il existe des universités avec baisse de salaire ou un simple poste d enseignant pour ce malencontreux incident .

    11
    9
    Algero-berbere
    29 avril 2019 - 18 h 53 min

    Il faudrait que ce recteur d université doit rendre des comptes et être sanctionné…Et il faudrait surtout qu un jour la justice Algérienne se met sérieusement au travaille et délivre un mandat d arrêt international contre ce chanteur mehenni traître et collaborateur avec les sionistes notamment avec bhl dans le but de diviser l Algerie et de mettre notre kabyle à feu et à sang….Vive la kabylie et vive thamurtna l Algerie Une et indivisible….

    45
    31
    Anonyme
    29 avril 2019 - 18 h 19 min

    incroyable letat algerien finance ces gens pour inviter un traite a la nation un q…du makhzen et de sa mere la France pour cracher sur lalgerie…ou vas-t-on ? pauvre algerie….boutef et sa mafia a laisser faire voila le resultat….ce recteur quil assume au moins et quil arrete son baratin

    32
    29
    Anonyme
    29 avril 2019 - 17 h 39 min

    Les « explications » de ce monsieur sont pour le moins bizarre . En tout état de cause , faire le dos rond face à l Intrusion , d un SIONISTE _ RACISTE biberonné au Fascisme , dans l enceinte de l Université Algérienne , sous quelque prétexte que ce soit , autant inviter carrément un FinkielCrotte ou un Zemmer ……. . ou encore un Netanyahu. pourquoi pas .

    37
    33
    Mensonge
    29 avril 2019 - 17 h 14 min

    Non, cette conférence n’aurait pas eue lieu s’il n’ y avait pas eue d’autorisation.

    38
    25
      Anonyme
      30 avril 2019 - 2 h 47 min

      Il manquait plus que celui là, charognard qui profite de la situation puisque l’occasion fait le larron.
      En tous cas je note que son misérable étendard n’a jamais été brandi par les manifestants même en Kabylie, contrairement au drapeau amazigh que l’on peut voir partout.
      Ce vautour sioniste n’a aucune crédibilité en Kabylie, c’est la seule chose qui compte. Il aurait été trop content de provoquer des bagarres suite à une interdiction, ça lui aurait donné une auréole de martyr de la liberté, ça lui aurait donné de l’importance, ça aurait foutu la m…, c’était le but recherché.
      Au lieu de ça sa  » conférence  » est passée parmi d’autres dans cette université de Tizi Ouzou et autant en emporte le vent, le voilà banalisé, exorcisé et puis c’est tout, au suivant.

      13
      12
    Abdellatif
    29 avril 2019 - 16 h 06 min

    Ce monsieur doit être relevé de ses fonctions !

    33
    31
    Antisioniste
    29 avril 2019 - 15 h 57 min

    Encore une autre diversion…..

    26
    18
    AmiAhmed
    29 avril 2019 - 15 h 29 min

    Sic c’est vrai, c’est grave, Tessa. Doit rendre le tablier et donner des comptes

    38
    25

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.