Hamel entendu par le juge d’instruction dans l’affaire de la cocaïne

Hamel
Abdelghani Hamel. PPAgency

Par Mounir Serraï – L’ex-directeur général de la Sûreté nationale Abdelghani Hamel a été entendu aujourd’hui par le juge d’instruction en charge de l’affaire des 701 kg de cocaïne saisis en haute mer par la Marine algérienne en mai 2018.

Le général major à la retraite a été entendu en tant que témoin dans cette affaire dans laquelle Kamel Chikhi, propriétaire de la société au nom de laquelle est enregistré le conteneur dans lequel a été enfouie la cocaïne.

L’audition de Abdelghani Hamel aurait duré près de trois heures. Rien n’a filtré sur le contenu de cette audition, frappée du sceau du secret d’instruction.

C’est la deuxième fois cette semaine que l’ex-DGSN comparait devant la justice. La première, c’était lundi devant le tribunal de Tipaza, avec l’un de ses fils, pour une affaire de «dilapidation de foncier».

Depuis deux semaines, la justice enchaîne les enquêtes sur des soupçons de corruption qui pèsent sur des hommes d’affaires et de hauts et d’ex-hauts responsables algériens.

M. S.

Comment (16)

    El pueblo
    3 mai 2019 - 22 h 05 min

    c’est du pipeau ces soi disant arrestations
    Ils se foutent de nos gueules , c’st du cinéma je puis le jurer

    dal G ri
    3 mai 2019 - 8 h 02 min

    la devise des ex « ce n est pas noue c est les autres »
    moi je décrète que instruction judiciaire n aura plus de secret ni hui clos ,des a cameras et micros et même la télévision si s avère nécessaire ,pour la transparence le peuple doit savoir ce trame sauf pour ce qui est l extrême nécessite absolue avéré qui sera publier a la fin de chaque procès d une part pour la bonne fois des magistrats et faire savoir qu ils ne subissent ni menaces ni chantages ni pression il n est plus questions de faire confiance a personne jusqu a la stabilisation de la nouvelle gouvernance
    c est comme ça que je vois les choses e pas autrement c est plus sur pour la garantie de la justice j ai dit ,,ana goult

    Felfel Har
    3 mai 2019 - 0 h 03 min

    C’est son fils qui aurait dû, il y a belle lurette, être traduit devant les tribunaux pour trafic de drogues. Il s’en est tiré parce qu’il est le fils de son père, allié et ami du clan. Ils sont nombreux ses fils de…Flen ou Feltène, bien protégés par leur géniteur, qui violent sans vergogne toutes les lois du pays et ne sont nullement inquiétés par la police, la gendarmerie et les autres services de sécurité. L’impunité totale fi dar Khali Moh!
    L’heure des comptes (pas des règlements des comptes) a sonné. Il faut que Dame Justice fasse son travail jusqu’au bout si elle veut être respectée par tous pour son impartialité. Nul n’est au-dessus des lois!

      Athman
      3 mai 2019 - 14 h 56 min

      Ah oui on en voit les résultats des fourches caudines de Dame justice Algérienne ,au regard de la sortie de Ouyaya du tribunal bien encadré ,pas du tout importuné par les torrents de juron de la foule en colère .Il me donné l’air d’une personne pas du tout angoissé avec son sourire narquois .

    Brahms
    2 mai 2019 - 22 h 37 min

    Il a été faire sa formation en France comme les autres. 1 gramme de cocaïne coûte 50 €, et dans 1 kilo, il y a 1000 grammes. Faites le calcul donc pas étonnant que l’autre lascar de Kamel pouvait s’acheter des appartements à 3 milliards de dinars du côté de Hydra et le comble de l’ironie, il voulait être propriétaire d’une multitude d’appartements en nous faisant croire qu’il vendait des steaks pour faire fortune. Pour résumer, que des corrompus.

    5
    1
    MELLO
    2 mai 2019 - 20 h 42 min

    Témoin ? De quel témoin parle t on dans une affaire de cocaïne ? Ou il est impliqué, ou il est loin de cette affaire.

    10
      Anonyme
      3 mai 2019 - 17 h 02 min

      @MELLO:Hamel n’est juste qu’un fusible tout simplement .

      17
        MELLO
        3 mai 2019 - 21 h 51 min

        Dans une installation électrique , le fusible est à la portée d’un individu sans spécialisation. Hamel , dans ce cas , ne peut pas être un simple fusible. Il a été DGSN , à la tête de toute la police , lui par qui tous les boulevards sont fermés pour lui permettre de circuler en voiture, se rendre de chez lui au bureau. L’affaire El bouchi n’à jamais été citée par le mouvement populaire. Si on doit écouter El Hamel , on doit le faire par rapport à toutes les affaires l’entourant.

    L'inspecteur
    2 mai 2019 - 20 h 16 min

    La place de ce type protecteur des clandestins Marocains est derrière les barreaux.

    bozscags
    2 mai 2019 - 19 h 08 min

    il faut arrêter cette mascarade mr gaid salah il faut tous les mettre en prison c’est bon on a compris.

    7
    1
    Digage!
    2 mai 2019 - 18 h 47 min

    Il a été entendu ok. Mais a-t-il été aussi écouté ?
    Vu le nombre de malfrats à entendre, on va passer un bon ramadhan je crois.
    Des sketchs mieux que les caméras cachées d’ennahar tv.
    Avec des figurants assoiffés de vengeance et de ramdane qui vont courser les voitures des invités chez le juge.
    Si vous pouviez juste doubler ou tripler le nombre d’entendus chaque jour. un le matin, un vers 15h et le dernier juste avant l’adhan. ça nous occupera la journée. car le soir on va marcher.

    MELLO
    2 mai 2019 - 15 h 36 min

    Il a été entendu , et après ? Chaque soir il rentre chez lui , en famille, sans aucun souci.

    15
      hamel
      2 mai 2019 - 19 h 11 min

      parce que je détiens des infos Top secrets sur Belkcir et quelques colonels et hommes d’affaires…chut il faut pas le dire.
      Général El Hamel

      6
      1
    Iwen
    2 mai 2019 - 15 h 07 min

    115 tonnes = 115 000 kg de drogue, ceci est le record en France, en 2018, l’année dernière !
    Il semblerait qu’aucun ministre Français n’a été inquiéter !
    701 Kg de drogue en Algérie, et c’est tout les politiques avec leurs institutions respectifs qui doivent tomber !

    Que les hommes en répondent devant la justice, c’est normal (personne n’est au dessus de la loi !), ils doivent se montrer compétent pour gérer leurs ministères, sans quoi, ils doivent en répondre, mais de grasse, ne salissez pas les institutions !

    6
    7
      Anonyme
      3 mai 2019 - 8 h 13 min

      Il y a eu 16,4 tonnes de cocaïnes saisies en France en 2018. Il ne s’agit pas d’une saisie unique, mais du cumul sur l’année de toutes les saisies. De plus, difficile de comparer la France et l’Algérie. En France le trafic de stupéfiant est une activité très ancienne, et l’activité commerciale française est beaucoup plus ouverte sur le monde. Et avec la forte réduction des contrôle douaniers consécutives aux nombreux traités commerciaux, et surtout à la création de l’espace Schengen, les marchandises sont moins contrôlées qu’avant.

    Bônois
    2 mai 2019 - 14 h 47 min

    Toutes ces comparutions ne sont que simulacre. Il ne faut rien attendre de ce général . Avec lui rien ne bougera d’un iota, il a prêté allégeance à Fakhamatou, et connaissant le machiavélisme de ce dernier, il ne l’aurait jamais désigné vice-ministre de la défense, s’il n’était sûr de son absolue soumission

    19
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.