L’auteur du livre sur le patron de Cevital révèle l’autre facette d’Issad Rebrab

Rebrab
Issad Rebrab. PPAgency

Par Houari A. – Taïeb Hafsi a décrit le magnat de l’agroalimentaire algérien, aujourd’hui emprisonné dans le cadre des dossiers de prévarication et de corruption ouverts par la justice, dans une longue tribune publiée dans Liberté, journal appartenant à Issad Rebrab, comme n’étant pas «très porté sur les manifestations visibles de la richesse».

«Il se comporte de manière simple, en utilisant une voiture qui est à la portée d’un cadre moyen, avec un chauffeur les jours de semaine. Il conduit lui-même en période de vacances ou de repos. Ensuite, il travaille constamment de 8h du matin à 20h le soir, avec peu de temps pour dépenser ou profiter de son argent», confie Taïeb Hafsi.

Le richissime homme d’affaires vivait humblement au point d’être perçu comme un «avare», révèle l’enseignant universitaire algérien installé au Québec.

«Issad Rebrab a été capable de financer ses opérations surtout parce qu’il a réinvesti l’intégralité de ses profits, année après année (…). Sur 100 DA de valeur créée (100%), Cevital payait 60 DA en impôts et taxes (60%), 39 DA étaient réinvestis (39%) et seulement 1% était distribué aux actionnaires. A cette même époque, les enfants Rebrab se plaignaient à leur père qu’ils n’avaient pas assez d’argent pour faire face à leurs besoins et ceux de leurs familles», indique Taïeb Hafsi.

L’auteur du livre éponyme sur le patron de Cevital affirme qu’Issad Rebrab a toujours interdit que soient versés des pots-de-vin pour obtenir des facilitations ou autres avantages. «A l’une de mes questions ouvertes sur la corruption, il répondit : Si Hafsi, je le dis devant vous à mes cadres et à mes enfants, celui qui paye le moindre dinar à un officiel ne fait plus partie de cette entreprise !», rapporte le chercheur en management qui affirme l’avoir rencontré pour la première fois en 2007 alors qu’il n’avait jamais entendu parler de lui auparavant.

Taïeb Hafsi, qui précise que c’est à sa propre initiative qu’il a écrit le livre sur Issad Rebrab qui n’en a pas fait la demande, regrette que «population et élites confondent les entrepreneurs-créateurs nécessaires au bien-être et à l’avenir économique de l’Algérie avec des personnages aux valeurs douteuses, dont les pouvoirs économiques ont été le fruit d’une association illégale, voire criminelle, avec des barons du régime précédent». Son article paru dans Liberté se veut «un argument de clarification en la matière».

H. A.

Comment (198)

    anonyme
    8 mai 2019 - 8 h 58 min

    droit de réponse @ anonyme. 07/05/19 09:49.
    rabrab est parti en retraite en2015 ? hahahaaaaa ! Relis-toi avant de poster. Justement les problèmes de rabrab ont commencé avec le limogeage de toufik en 2015. Laissez la justice faire son travail comme pour les autres mis en cause incarcérés. Publier svp, c’est un droit de réponse.

    8
    1
    Anonyme
    6 mai 2019 - 13 h 00 min

    Réaction à mello du 04/05/2019 21:22, qui dit, je le cite : »durant le règne des Bouteflika , ils n’ont pas pu lui trouver des failles pour le verrouiller.. ».
    Non monsieur, durant le règne de bouteflika, les preuves, malversations et délits étaient visibles et défiants et tous les algériens les voyaient et les subissaient. Seulement, ton rabrab était protégé par rab dzaier. Voici venu le temps de rendre les comptes, comme titrait une pièce de théâtre des années 70s « li kla ykhalass ».
    Laissez la justice faire son travail

    9
    5
      Anonyme
      7 mai 2019 - 9 h 49 min

      Rigolo, Rebrab a été mis à la retraite dès 2015. Donc selon ton raisonnement, Rebrab ne devait plus être couvert depuis 2015, et malgré ça, pas de condamnation judiciaire depuis 2015. Donc ton histoire ne tient pas la route.
      En réalité les ennuis de Rebrab se sont développés surtout depuis qu’il n’a pas voulu financer la campagne de Bouteflika en 2004.

      5
      6
    Anonyme
    5 mai 2019 - 7 h 58 min

    On pourra lire dans toutes la presse que les enquêtes qui se multiplient, s’intensifient et s’élargissent frappent de plein fouet tous les milieux d’affaires ou de responsables proches du clan Bouteflika que certains ici défendaient il n y a pas si longtemps (on pourra même retrouver les posts de chacun). En fait, de défense de bouteflika et de son clan c’est surtout dans le fait de ne pas se mouiller lors de l’émission de l’avis du concerné; C’est surtout « C’est bien, mais ça change en mal alors c’est mauvais ». C’est cet état d’esprit et de réflexion qui guide ces cervelles creuses qui n’ont jamais eu de la suite dans les idées. En tout état de cause, Rebrab est en prison pour ne pas faire de distinction dans les incarcérations des hommes d’affaires. Mais comme je disais plus haut, la presse est bien précise, l’ensemble des médias avancent sans équivoque que c’est le clan de Bouteflika qui mis en cause dans la dilapidation des deniers publics. La justice rendra son verdict de toutes les manières, en espérant simplement qu’il soit juste.

    12
    14
      Anonyme
      5 mai 2019 - 9 h 35 min

      tu peux mettre des pouces en bas vas y tu as le champs libre…

      3
      3
    karimdz
    5 mai 2019 - 6 h 42 min

    Pour rebrab, voler c est vital…

    Voilà résumé en une phrase la philosophie de ce grand… voyou en col blanc.

    27
    11
    Blakel
    4 mai 2019 - 19 h 27 min

    Ceux qui pour estimer la valeur de la machine prototype EvCon importée par Rebrab, se réfèrent à une presse (achetée chez un sous traitant) qui lui aurait servie de support, sont comme les beggarines qui ne sont pas capable de comprendre la valeur d’un tableau.
    En effet pour un beggar, il est impensable qu’un tableau puisse valoir cher, puisque la toile qui lui a servi de support s’achète pour une bouchée de pain chez le marchand de toiles. Comment le seul fait de recouvrir de peinture une toile peut lui donner une telle valeur ? A3djayeb, c’est pas possible, la même toile de même dimensions et vierge s’achète à un prix dérisoire.
    Pour ceux qui objecterons que le domaine de l’art est particulier, on peut prendre des exemples de confirmation dans le domaine de l’industrie. Par exemple une voiture de série transformée par un préparateur automobile (Brabus, Mansoury, Anderson Germany, AMG, Alpina….), qui lui confère spécificité et rareté, voit sa valeur marchande fortement augmentée. Ainsi un Mercedes classe G commercialisé 110 000 E, peut valoir près de 600 000 E après modification et personnalisation par un préparateur automobile comme Mansory. La très chère Bugatti Chiron fabriquée déjà en série limitée (500 exemplaires) a été commercialisé à 2,4 Millions d’Euros, partir de l’automne 2016. La Bugatti La voiture Noire construite en exemplaire unique à partir de la base mécanique de la Bugatti Chiron, serait elle proposée à environ 16,7 Millions d’euros TTC.
    Maintenant pour en revenir à la machine prototype d’Evcon, il serait absurde de lui attribuer la même valeur qu’une presse standard achetée chez un sous traitant, sans la transformation qui en fait toute sa valeur. De plus un produit transformé en un petit nombre d’exemplaire, à un cout de revient bien plus élevé qu’un produit standard produit en grande série (économie d’échelle). S’il suffisait d’utiliser une presse standard pour fabriquer les membranes servant à obtenir de l’eau ultra pure, à quoi servent donc les 189 brevets déposés à travers le monde par Evcon pour protéger sa technologie ?? On se demande pourquoi des géants de l’industrie comme Bosch ou Siemens projettent d’établir des partenariats avec EvCon-Cevital. Malgré les milliers d’ingénieurs et chercheurs qu’ils possèdent ils n’ont pas compris, qu’il suffit d’acheter des presses standards pour obtenir le même résultat. Ils n’ont pas la chance de compter dans leurs rangs, certains génies qui commentent ici sur AP.

    12
    26
    zaatar
    4 mai 2019 - 17 h 18 min

    Cher AP, en analysant les commentaires sur cet article on en déduit qu’il y a deux catégories de personnes rien qu’en comptant les like (pouce en haut) et les dislike (pouce en bas) de chacun des commentaires, les défenseurs de Rebrab d’une certaine manière en mettant en avant la présomption d’innocence, et le défenseurs du reste de la smala que sont les gaid salah, tliba, kouninef…etc. C’est l’impression que ça donne.

    13
    64
      karimdz
      4 mai 2019 - 17 h 51 min

      La pleureuse nous refait une crise d’hystérie..

      Il y a que la vérité qui blesse…

      60
      11
        Anonyme
        4 mai 2019 - 20 h 10 min

        Tout tel3ab ya wlidi el barra….

        7
        24
        Vroum Vroum 😤..
        4 mai 2019 - 23 h 00 min

        @Karim DZ …tu es d’où !!.. En Algérie on est tous origines Amazigh , toute l’Afrique du Nord…On défend l’Algérie . .On veut pas Saouds, Qatar, Bahreïn comme exemple , ..et pour revenir au sujet Mr Rabrab , il a créé de la Richesse , milliers d’emplois qui font vivre des Milliers de familles , un Entrepreneur ambitieux..et vous ceux qui critiquent Mr Rebrab , qu’avez-vous fait pour le Peuple Algérien , rien , si ce n’est radoter sur un dossier ou m’on ne sait rien ! Alors tant que je ne sais rien , qui puisse me donner une opinion , alors je soutiens Mr Rabrab quia créé des Milliers d’emplois , usines…j’ai du respect pour son action Professionnelle ..jusqu’à preuve du contraire . .Je suis simple Algérien , et notre origine pour ceux qui aime l’Histoire est amazigh .

        14
        28
          karimdz
          5 mai 2019 - 6 h 23 min

          vroum vroum, je ne me suis pas trompé, le régionalisme est toujours au centre de vos discussions et la discussion pour rappel, porte sur les accusations dont fait l objet le voyou et criminel rebrab, CQFD.

          Il a créé des milliers d emploi, les kouninef, hadad, ould yahia et sbyres, pourraient t en dire autant.

          Pour ce qui est de l amazighité, bien que ce soit hors sujet dans ce fil de discussion, je te renvoie à mes nombreux messages, où je rappelle que le creuset du peuple algérien est amazigh, mais je précise, ne t en déplaise, que notre identité s est également forgé sur l’apport arabe, l islam, et cela depuis 14 siècles, et tu n y changeras rien.

          Revenons donc à ce voleur de rebrab, comme les autres voleurs, qui sont devenus milliardaires, parce qu ils ont profité du système. Quand aux emplois qu’ils ont créé, ils l ont été avec la richesse des algériens, et tout devra redevenir à l Algérie.

          La justice fait son travail, et le peuple algérien y veillera, ce n est pas une minorité qui dictera sa volonté.

          22
          10
      Zaatar
      4 mai 2019 - 20 h 08 min

      La machine a pouces en haut et en bas s’est remise en marche… qu’est ce qu’on se marre.

      9
      31
        karimdz
        5 mai 2019 - 6 h 27 min

        zaatar le sectaire, bien déchainé en ce moment lol, je ne te disputerai pas ton diplôme de maitrise en pouces pouces et multiplication de pseudos.

        Je me ferai toujours un plaisir d exciter ton dépit…

        27
        7
    BenMouhoub K.
    4 mai 2019 - 16 h 26 min

    Salam & Azul

    Étant de la même région que Rebrab, non seulement j’éprouve de la honte mais en plus le constat arriéré de certains de nos compatriotes qu’ils soient de Tizi ou de Tlemcen (boutesrika & kouninef etc..) me répugne. Autrement dit un criminel qui détruit l’avenir de mon pays, de mes enfants, du mien je dois le défendre juste parce qu il est du même douar que moi?! Mais réveillez vous ya nass, ce gars avait et a un mentor (Toufik qui lui a ouvert les caisses du trésor) a qui il défends les intérêts, les siens et ceux de la France. Et quand on lui fait savoir le gars s’offusque et parle de hogra régionaliste et anti Kabyle, et fait du chantage du moins c’est ce qu’il croit. Mais les Algériens ne sont pas dupes, ils savent les réunions à Paris et Londres afin de casser du sucre sur ce pays et trouver le moyen de le démembrer, mais tout le monde sait cela.. Pareil pour ceux qui ont demandé discrètement une assistance pour faire évader  » leurs bien mal acquis au Maroc  » sans être inquiétés, en échange de déposer leur bien dans les banques royales.. Pauvres de vous. Au clan de Rebrab: Ne prenez pas les gens de Tizi pour des ignorants, des lèches culs et des zouaves. Nous sommes Algériens, Amazighs comme les 95% d’Algériens, alors de grâce acceptez votre sort celui d’un voleur, qui déshonore toute une région fière et fidèle à son pays!

    55
    20
      zaatar
      4 mai 2019 - 17 h 10 min

      cela fait 57 ans que l’on détruit l’avenir de notre pays et celui de nos enfants, enfin je crois et on a toujours applaudi la destruction dans un contexte certes un peu différent; maintenant chacun est libre d’avoir son propre jugement, et c’est là le problème. tu prétend être de la même région que celle de rebrab et tu éprouves de la honte, d’abord je ne vois pas pourquoi car rebrab et toi n’avez pas vos têtes dans la même chachia, secundo, même si tu le juges coupable ce n’est que ton avis tant que tu n’auras pas mis sur la table des preuves tangibles; en attendant, ça sera et dans le contexte que l’on vit actuellement ou la parole juste revient au peuple, ça sera à ce dernier de dire s’il est coupable ou non au travers de ses représentants légitimes qui auront au préalable fait une justice indépendante. Autrement, ce n’est que de la parlote et je trouve justement honteux que l’on tape sur des bonhommes sans preuves. On a le droit d’avoir son opinion, son avis sans plus, le reste ne nous regarde point c’est à la majorité légitime d’en décider.

      12
      49
        Mme CH
        4 mai 2019 - 21 h 14 min

        Ya Si Zaatar vous faites partie des adeptes de « Ma3za Wa Law Tarat… »
        Vous savez bien que ce ne sont pas les preuves qui manquent….! A moins que vous faites partie vous aussi de la Smala des paradis fiscaux…!

        19
        9
          Zaatar
          5 mai 2019 - 5 h 38 min

          Non madame CH, je fais plutôt partie des gens qui interprètent la loi de la gravitation par la théorie de la relativité générale et non uniquement par la loi universelle de Newton. En ce sens que si la loi de Newton décrit l’orbite de Mercury qui nous paraît correcte, celle-ci est corrigée par la relativité générale de un dixième de seconde sur l’orbite sur 3 millions d’années. Je vois donc également un tissu malléable dans lequel danse tous les astres pondéré par le temps. Voilà ce dont je suis adepte madame. Saha ramdanek.

          8
          17
          karimdz
          5 mai 2019 - 6 h 49 min

          Madame CH, zaatar est dans le trou noir, va falloir qu’il trouve la sortie…

          16
          8
          Mme CH
          6 mai 2019 - 1 h 00 min

          Hhhhhhhhhh! je me régale…!! Hé bien cher ami zaatar, moi, je fais plutôt partie des adeptes de la théorie M……. alors, je vous suggère de vous y mettre, vous trouverez peut être une solution à vos problèmes…!

          Ramadan karim et saha Shorek!

          Mme CH
          6 mai 2019 - 1 h 07 min

          Monsieur Karimdz, notre ami Zaatar risque de rester indéfiniment dans le trou noir s’il n’arrive pas à résoudre l’équation de Schrödinger…et il risque de se désintégrer….lol….!!!!

          Vos deux commentaires (Zaatar et Karimdz) sont un régal!

          Ramadan Karim et Saha Shorek

          1
          5
          Zaatar
          6 mai 2019 - 12 h 58 min

          @Mme CH,

          Rien d’étonnant dis moi qui tu fréquentes je te dirais qui tu es… lorsque vous saurez ce qu’est un trou noir, alors on pourra discuter.

      Anonyme
      4 mai 2019 - 18 h 32 min

      BenMouhoub K,4 mai 2019 – 16 h 26 min
      Pourquoi te sens tu obligé de préciser que tu es Kabyle?
      Parce qu’en réalité, tu ne l’es pas?
      Est ce que les Algérois, Oranais, Chaouis intervenants sur ce site nous indiquent leur région géographique? Non.
      En réponse à tes écrits, si Issad Rebrab a détruit l’avenir de ton pays et de tes enfants, tu devrais être content maintenant. Gaïd Salah, ses fils, Tliba, Saïdani et toute la smala vont te rétablir dans tes droits,te procurer du travail et très bien payé en plus.
      Les lendemains vont être terribles, une dictature militaire avec son lot de misère et de famine.
      Rebrab sera loin, la technologie que les Algériens ne méritent pas, elle fera le bonheur et la richesse des autres pays.
      Vous pourrez toujours continuer à chanter à la gloire du Sissi Algérien  » Djeich, Chaab Maak ya Gaïd ».
      Chantez, chantez.
      Si si, il parait que même avec un ventre vide, on y arrive.

      10
      2
      MELLO
      4 mai 2019 - 21 h 22 min

      Le sang appele le sang , et dans ton cas rien n’y fit. La balance voudrait qu’elle penche du côté de la victime, à savoir Rebrab. Des éléments nous renseignent sur l’opacité de son arrestation, puisque durant le règne des Bouteflika , ils n’ont pas pu lui trouver des failles pour le verrouiller, pourtant ils étaient comptables du blocage de tout le matériel qu’il a importé.

      7
      6
      Anonyme
      9 mai 2019 - 3 h 55 min

      vous ne devez pas avoir honte car il ne represente que sa petite personne aussi sa region n’est pour rien dans tout ca , on ne demande qu’une chose est que la justice fait son travail correctement

    Zaatar
    4 mai 2019 - 12 h 36 min

    Demain c’est le 5 Mai et les partisans de la division du pays sont aux aguets. Ca ne présage rien de bon.

    13
    45
      anonyme
      4 mai 2019 - 14 h 41 min

      Quel culot les partisans de la division ce sont des gens comme toi qui distingue les voyous de Kabylie du reste de l’Algérie on les défendant

      44
      16
        Zaatar
        4 mai 2019 - 15 h 13 min

        On voit que tu as tout compris des enjeux sur la table et surtout discerné les parties en causes.

        13
        42
        karimdz
        4 mai 2019 - 17 h 00 min

        Tu as très bien résumé ce sectaire.

        41
        14
          zaatar
          4 mai 2019 - 17 h 11 min

          lorsque la nullité parle, un vide se crée automatiquement et résonne au loin…

          11
          42
          karimdz
          4 mai 2019 - 17 h 56 min

          Ne prends pas ton cas pour une généralité…

          38
          11
    Moi, je trouve que tous ...
    4 mai 2019 - 11 h 02 min

    …les gens de l’est tombent à bras raccourcis sur Rabrab parce qu’ils ont peur qu’il fasse de l’ombre à Gaïd salah qui ne se cache plus pour être le prochain barzidane héritier de la lignée des barzidanes issus tous de la même région. Cette compagne de dénigrement de Rabrab préfigure la campagne électorale de Gaïd le légitime. Un régime militaire qui se perpétue n’a pas besoin de démocratie. Ce n’est pas Sissi qui dira le contraire.
    Je sais, j’ai une chance sur 100 d’être publié. Il y a un mérite à faire débattre sur cette question. Osez donc !

    13
    47
      dz
      4 mai 2019 - 14 h 54 min

      Je suis pas kabyle mais chaoui je fais come vous dans le selectif

      32
      6
    Anonyme
    4 mai 2019 - 10 h 24 min

    A mon epoque des années 90 tt le monde savait que le marché de l’huile et le sucre etaient entre les mains de la 3issaba ( secteur intouchable) . C’etait le systeme et rebrab en faisait parti. Oui ou non je veux une réponse

    46
    13
    rebrab le nabab du système
    4 mai 2019 - 9 h 37 min

    dire qu il etait presidentiable, l Algérie l a échappée belle
    L etat algérien devrait envoyer ce criminel à tchernobyl pour voir ce que cela fait d être irradié

    46
    15
      Zaatar
      4 mai 2019 - 15 h 17 min

      Heureusement que ce n’est pas toi notre président… aucune chance de toutes les façons et tout le monde est rassuré.

      12
      17
      Vroum Vroum 😤..
      4 mai 2019 - 22 h 39 min

      @9h37….C’est toi qui est entrain d’irradier tout l’monde . .Toxique…Y’a Zaatar je crois que ces énergumènes sont irrécupérables .. ils polluent.

      7
      2
    Kabylos
    4 mai 2019 - 9 h 20 min

    C’est l’un des rares véritable patron d’industrie en Algérie. C’est le 2ème contribuer en terme de fiscalité et exportation après Sonatrach.
    Au plan macro-économique ce monsieur va donner plus à l’Algérie qu’il n’en reçoit si ce n’est déjà le cas. En effet oute sa contribution au trésor public il autofinance ses investissements et avec sa nouvelle technologie unique au monde il va démultiplier la création de richesses dont les emplois et rentrée de devises. Mais quand on est inculte ou raciste et souvent les 2 à la fois on ne retient que le fait qu’il soit kabyle. Et pourtant les kabyles sont justes et fair-play, les ouyahia, haddad, sid houm said etc., ils n’ont que ce qu’ils méritent, on s’en contrefiche.

    17
    42
    Anonyme
    4 mai 2019 - 9 h 11 min

    tous ceux qui ont défendu rabrab ici sont des kabyles et ils l’ont fait pour des raisons tribalistes, régionalistes. il est indéniable que rabrab pour arriver à ce niveau de richesse a usé de moyens pas très catholiques (protections mafieuses, clans du pouvoir, faveurs indus, monopole privés sur le sucre, huile, savons marseille, métaux ferreux et non-ferreux…), prêts faramineux indus et non -remboursés, évasions fiscales, fausses déclarations, surfacturations, évasions de capitaux vers l’étranger, recrutement sur des bases régionalistes.
    galek capitaine d’industrie ! qui a amassé 4 milliards de $ en 30 ans d’activité ! hahaha. L’entreprise hamoud boualem qui active depuis plus de 140 ans en Algérie et à l’étranger n’a pas réalisé un milliard de $.

    40
    17
      Charlie
      4 mai 2019 - 14 h 22 min

      Oui nous les Patriotes Kabyles défendons la liberté la mixité et l’égalité Hommes Femmes, et en plus Mr RABRAB!! vous les Extrémistes islamistes vous pouvez défendre ali balhadj et les egorgeurs d’enfants et femmes ,madani mezrag et les criminels.

      18
      21
    karimdz
    4 mai 2019 - 9 h 09 min

    Je peux comprendre que cela te dérange que cela se sache, et maintenant c est public, tout le monde saura que non seulement ce rebrab est un voleur, mais en plus un criminel.

    36
    18
      Charlie
      4 mai 2019 - 14 h 31 min

      @karimdz, si comme ton chef madani merzak, si juste pour te dire si tu arrive à regarder bien sûr le visage de Mr,RABRAB, on voit que le sourire pour la vie, Mais ton bosse sur son visage il y’a de la haine!! on revoit aussi les innocentsdécapités par ton boss madani merzak.

      15
      17
        karimdz
        4 mai 2019 - 18 h 02 min

        Ni sectarisme ni extrémisme religieux c’est du pareil au même.

        Ton Rebrab doit plutôt faire la gu…. en ce moment…

        11
        9
    Anonyme
    4 mai 2019 - 7 h 44 min

    Pour un soupçon de surfacturation du prix d’une machine prototype non seulement on incarcère Rebrab, mais surtout on bloque la construction d’une usine EvCon à Blida. En voulant faire du mal à Rebrab, on fait également du mal aux habitants de la wilaya de Blida qui auraient pu bénéficier d’un emploi dans cette usine. Dans un pays normal, on n’agirait pas comme ça, on aurait sanctionné financièrement après enquête, en cas de fraude avérée, mais on n’aurait jamais bloquée la construction de l’usine.
    L’usine de trituration de graine oléagineuse des frères Kouninef dans le port de Djendjen n’a jamais été bloquée, malgré le fait qui les équipements qui la composent ont été très nettement surfacturés, alors qu’ils ont été fiancés en plus par une banque algérienne (la BEA). Tandis que la construction de l’usine de Cevital a été bloqué, alors que les équipements qui la composent ont été financés sans emprunt, et n’ont pas été surfacturés.
    En effet Kouninef a bénéficié d’un prêt de près de 200 millions de dollars, pour acquérir les équipements de son usine, alors que Cevital a déclaré que les équipements de son usine lui ont couté près de 40 millions d’euros (soit près de 5 fois moins). Il s’agit là de montant énormes, rien à voir avec l’affaire de la machine prototype EvCon.
    Ceci alors que l’usine de Kouninef ne peut traiter qu’un seul type de graines, contre trois types pour l’usine de Rebrab, et surtout alors que la capacité de l’usine des Kouninef n’est que de 4500 tonnes par jour, contre 11 000 tonnes par jour (soit 2,5 fois plus) pour l’usine de Rebrab.
    En résumé l’usine de Kouninef a couté près de 5 fois plus, pour une capacité 2,5 fois moindre (soit une sacrée surfacturation) que celle de Rebrab. Est ce que Kouninef a été poursuivi pour cette affaire ? Non. il a non seulement pu construire son usine, mais en plus celle de Rebrab a été bloquée (privant Bejaïa de nouveaux emplois).
    Avec un tel pouvoir, il ne serait pas étonnant que l’on se retrouve un jour obligé d’exploiter le gaz de schiste.

    20
    19
      Argentroi
      4 mai 2019 - 20 h 58 min

      Mais que vient faire Rebrab dans l’exploitation du gaz de schiste ? Mais on dirait que vous êtes allés à la même école. Le même formatage : tous pour Rebrab, tous contre le gaz de schiste, tous pour l’énergie solaire et le fumeux Desertec, Quel est le lien dans tout cela ? Et ce Kouninef, c’est la marâtre de Rebrab ou quoi ? Tu ne vois pas que l’histoire est entrain de s’accélérer ces jours-ci. On n’a même pas le temps de souffler qu’on passe à autre chose. Alors les vieilles rengaines de l’ère Bouteflika, pfft..

      2
      6
    Inconnu
    4 mai 2019 - 6 h 31 min

    Rebrab serait un agneau au milieu des loups ? Vous prenez les Algériens pour d’Ev Con ? IMPOSSIBLE de s’enrichir autant en Algérie en restant dans la légalité !!!

    32
    13
    Brahms
    4 mai 2019 - 6 h 06 min

    Finir au cachot à son âge c’est une humiliation. Pour réussir, vous avez nécessairement besoin d’un réseau et sans réseau vous ne faites rien. En effet, si vous connaissez juste votre père ou votre mère, votre réseau est limité donc il faut s’étendre et rencontrer des banquiers, des personnalités politiques, des hommes d’affaires pour accroître son réseau et ainsi démarrer dans la vie. Seulement, dans des réseaux, vous avez des personnes qui vous initient aux magouilles pour faire vite de l’argent. Si bien que l’amour de l’argent prendra le dessus et vous fera faire n’importe quoi, jusqu’à frauder les impôts, tricher dans les salaires, transférer des devises à l’étranger sans rien dire à l’État, fausses déclarations douanières dans les marchandises importées afin de multiplier les bénéfices.
    Puis, un jour l’État s’intéressera à votre cas et vous fera payer l’ardoise en centuple. A ce moment là, vous comprendrez que l’argent est un mauvais Maître, il ne ramène que des désagréments pour ceux qui ne savent pas le maîtriser. L’argent est géré par le démon Mamoon, c’est lui qui décide de tout et c’est lui qui pousse les individus à être voleur, menteur, dealer, tricheur, prostituée par amour de l’argent. Ne jamais devenir un esclave de l’argent. Regardez les exemples des amoureux de l’argent comment ils finissent : Bernard Madoff 150 ans de prison, Pablo Escobar tué pour trafic de drogue, Bernard Tapie ruiné, Kamel Chikki drogue, Haddad prison, les trafiquants de drogue de Marseille prison ou tuer (points communs, amoureux de l’argent).

    12
    6
    Le boss
    3 mai 2019 - 21 h 37 min

    En 1978, Issad Rebrab était à la tête de Profilor et de ses 220 salariés, il n’est pas préfabriqué et sort pas de nulle part contrairement aux mensonges des manipulateurs avec un ordre de mission. Issad Rebrab est un capitaine d’industrie, le seul patron Algérien écouté et respecté dans le monde!!!
    Victime des jalousies, des haines et des manœuvres des ennemis de l’Algérie, aujourd’hui, il est en prison. Il est en prison par la volonté de Gaïd Salah, l’homme aux moeurs douteuses et le militaire le plus corrompu de l’ANP.
    Gaïd Salah, ses fils, Tliba, Saidani et d’autres sur lesquelles pèse le soupçon mais pas encore de preuves irréfutables sont depuis la chute de Bouteflika et son clan, les représentants des intérêts des monarchie du golf en Algérie. Un pacte les lie depuis le dernier séjour de Gaid Salah aux Emirats Arabes unis. Comme le dit si bien l’adage, les mouches ont changé d’âne.
    Les monarchies du Golf Arabo Persique veulent déposséder l’Algérie d’Ev Con et de sa technologie. Pour y arriver, elles se sont appuyées sur Gaïd Salah, on est en plein dans la haute trahison.
    Le moment venu, nous apporterons les preuves au peuple Algérien et chacun aura à prendre ses responsabilités, nous, nous prendrons les nôtres. A ce jour, nous le disons et le répétons, l’arrestation et l’emprisonnement de Issad Rebrab sont un acte de trahison en vers l’Algérie, son développement, son économie et son peuple.
    Beaucoup crient avec la meute et lorsque Issad Rebrab sera libéré car nous ne doutons pas de son innocence, il sera acquitté au nom du peuple Algérien et par le peuple Algérien qui le sait innocent.
    Peut être que les mêmes qui aujourd’hui déversent leur fiel sur le 1er contributeur Algérien vont venir vomir sur cette justice, la même justice qu’ils ont tant vénéré au moment où elle obéissait au injonctions de Gaïd Salah.

    43
    56
      Zaatar
      4 mai 2019 - 2 h 21 min

      Ami Le Boss, tout le monde sait qui a ruiné le pays et tout le monde sait qui a contribué à développer le pays. Quoi qu’on en dise, la vérité éclatera et ce jour là j’en connais qui vont pleurer et d’autres qui vont en baver.

      25
      55
      TIKJDA
      4 mai 2019 - 10 h 06 min

      Merci monsieur.Vous avez bien résumé les raisons qui ont poussé Gaid Salah à s’en prendre à Rebrab. Les jours à venir finiront par nous apporter plus de preuves.Tliba, Saidani,Louh, les enfants de Gaid Salah, Said Bouteflika( celui qui a ruiné le plus le pays) et qui signe même des décrets à la place de son frère président malade et inconscient, que l’on considère comme un acte très grave, du point de vue de droit, car il y a usurpation de fonction. Tous ces messieurs cités n’ont pas été convoqués par la justice car aucun dossier n’a été fourni par Gaid Salah contre eux. Où est passé l’état de droit?
      ça ne datait que d’hier Naima Salhi passait à Djelfa pour faire compagne au projet de Gaid Salah pour l’élection présidentielle fixée pour le 04/07/2119 afin de reconduire le système ayant conduit l’Algérie à l’impasse d’aujourd’hui. Cette dame a été chassée par la population!!! Ceci est une preuve que Gaid Salah cherche à reconduire le pays vers le même système et à garder les mêmes hommes pour que les corrompus et les prédateurs échappent à la justice.

      16
      24
      Anonyme
      4 mai 2019 - 10 h 33 min

      Rebrab faisait parti du systeme :oui ou non .pour impoter zit etc… il fallait etre general ou bien? Ca tt le monde le sait . Ca fortune ( milliardaire en 2 ou 5 ans c magique).donnez moi l’astuce , meme en 10 ans j’accepte mais honnêtement

      22
      10
        Tikjda
        4 mai 2019 - 13 h 35 min

        Si je suis ton raisonnement que « Rabrab est un enfant du système » pourquoi alors il est en prison au moment où les pilleurs, qui sont les décideurs et qui sont le noyau dur du système, sont encore en liberté?Pour toi c’est ancré dans ton cerveau que quand on travaille on ne doit pas s’enrichir. Comment alors est devenu Bill Gates(et plusieurs autres…) l’un des plus grands richards de la planète?Il n’est pas concevable que Rabrab avait gain de cause dans l’affaire l’opposant à la douane et qu’il ne pouvait exécuter son jugement en référé.Les jugement rendus en référé sont immédiatement exécutable, ce n’est pas le cas chez nous quand les hommes extra-judiciaires s’en mêlent du pouvoir judiciaire et à leur tête Louh pour empêcher la justice de faire son travail.Quand les hommes du régime empêchent l’exécution des décisions de justice, je dirai que la ligne rouge est franchie.
        Par ci on met en prison Rebrab et par là,on autorise Ouled Kadour et Habib Chentouf de quitter le territoire Algérien(au moment où leurs passeports ont été confisqués) et s’enfuir à l’étranger pour échapper à la prison.Il n’y a t-il pas là des complicités et une injustice flagrante?

        13
        12
    AAA
    3 mai 2019 - 21 h 14 min

    JE POSE UNE SEULE QUESTION : SI LE VOLEUR REBRAB N’ETAIT PAS KABYLE EST CE QUE LES GENS SERAIENT SORTIS DANS LES RUES DE LA KABYLIE POUR DEMANDER SA LIBERATION ?

    60
    26
      Anonyme
      4 mai 2019 - 2 h 07 min

      Je pose une seule question : Si Rebrab n’était pas Kabyle, est-ce qu’il y aurait eu autant de personnes qui souhaitent sa perte, quitte à mettre au chomage des milliers d’Algériens, et lui préférer des intérêts quataris, émiratis et saoudiens.
      PS : Les Kabyles ne sont pas sortis pour Haddad, Ouyahia et Sidi Saïd, preuve qu’ils ne sont pas régionalistes, contrairement à ce que vous insinuez. Pourquoi sont-ils sortis pour Rebrab à votre avis ? Parce que contrairement à vous, ils savent faire la différence entre la justice et les règlements de comptes politiques.

      26
      55
      l exception kabyle
      4 mai 2019 - 10 h 02 min

      y a qu en kabylie que çà manifeste pour defendre la corruption

      30
      14
    Hocine-Nasser Bouabsa
    3 mai 2019 - 20 h 35 min

    1. Je n’ai jamais vu un professeur d’université écrire un livre publicitaire, comme l’a fait Taieb Hafsi sur Rebrab. Normalement c’est le travail des journalistes qui se vendent. Le livre sur Rebrab diminue de l’autorité scientifique de son auteur, qui en académicien éclairé aurait dû fouiller sous toutes les roches et donner la parole dans livre aussi les protagonistes de Rebrab. Son livre n’est donc qu’une publicité mensongère. Sur Wikipedia, est défini comme Québécois d’origine algérienne et non comme Algéro-canadien

    2. Certains confondent les différents composants de la technologie V-MEMD. Une usine qui produit de l’eau ultrapure est le résultat d’une intégration réussie de plusieurs équipements et plusieurs process. La presse DL2300 A5 achetée par Cevital – non pas directement chez le constructeur sud-coréen Woojin, mais en passant par sa filiale allemande EvCon et par un autre intermédiaire – est un équipement industriel utilisé pour produire les membranes, elles-mêmes utilisées dans le process de distillation. Cette presse est commercialisée par Woojin parmi d’autres presses de la série DL-A5 (voir le link http://www.woojinplaimm.com/global/common/dl-a5.pdf). C’est une presse standard comme les autres presses DL1300 A5, DL 2000 A5, DL 2500 A5, etc. Prétendre qu’il s’agit d’un développement exclusif pour Cevital ou EvCon est un grand mensonge. Que l’outillage de cette presse a été adapté pour les besoins de la production des membranes est une évidence. Cette adaptation est faite pour toutes les presses technologiques.

    3. Des presses similaires coutent d’après Woojin au maximum 400.000 €. Les services de douanes n’ont qu’à demander la liste des prix FOB de Woojin. Cevital doit de son côté expliquer ce que sa presse DL2300 A5 contient comme adaptation pour arriver au prix de presque 3 millions €.

    De la part d’un Amazigh authentique qui assume.

    58
    22
      Zaatar
      3 mai 2019 - 23 h 52 min

      On devine que t’en as tellement après Rebrab que tu te met à écrire tout et n’importent quoi. Sinon comment des détails techniques ici aux lecteurs d’AP alors qu’ils en ont certainement rien à foutre d’autant que ca ne fera changer d’avis personne? On devine la haine aigüe que tu voues à rebrab et elle doit certainement avoir des raisons. Ravi yechfik monsieur bouabssa.

      22
      51
    Mokrane
    3 mai 2019 - 19 h 36 min

    Du temps de feu Boumedienne cette clic de voleurs (Rebrab, Kouninef, Ali Haddad, Amar Saidani, Chakib Khallil, Oud Abbes etc….) serait passée par les armes au Caroubier a la minute qui suit.
    Esperant qu’on aura un autre Boumedienne pour la 2eme Republique Algerienne.

    47
    21
      Zaatar
      3 mai 2019 - 23 h 55 min

      Du temps de feu boumediene il y avait déjà un grand voleur qui a pillé les ambassades. Il est devenu président de la république pour 4 mandats en ayant espéré un cinquième.

      28
      42
      Anonyme
      4 mai 2019 - 1 h 51 min

      Comme Djilali Mehri et Messaoud Zeggar qui étaient déjà milliardaires à l’époque de Boumediene ??

      16
      1
      Le boss.
      4 mai 2019 - 8 h 58 min

      AAA, 3 mai 2019, 21h14,
      Est ce que les Kabyles réclament la libération d’Ali Haddad qu’ils savent membre actif de la Mafia au même titre que les Kouninef.
      Est ce que les Kabyles prennent la défense d’Ouyahia et sidi said?
      La réponse à votre question se trouve dans votre réponse à mes questions.

      16
      4
    karimdz
    3 mai 2019 - 19 h 12 min

    Un intervenant nous dit que  » si toute la kabyle sort dans la rue réclamer la libération de rebrab, et que l’oranie ne le fait pas pour les kouninef c’est que le premier ne merite pas d’être en prison car honnête et les que les seconds sont de vrais escrocs malfaiteurs. »

    La réalité c est que les freres kouninef comme rebrab appartenaient à la voyoucratie, qu ils sont tous milliardaires, qu est ce qui distinguerait les premiers du second, le caractère criminel des faits reprochés à rebrab qui au delà de la facturation, des privilèges qu il a obtenus grace à la corruption et au système, n a pas hésité à importer en Algérie de l acier iradié notamment.

    Cette affaire met en lumière, toute l hypocrisie de ces sectaires qui se dévoilent, allant jusqu’à défendre un voyou, un criminel, juste parce qu’il appartient à leur patelin.

    Second argument de ces sectaires, rebrab a créé de l emploi, ah bon, et les kouninef hadad, ould yahia, en ont créé aussi non !

    Le dénominateur commun de leur opinion, c est le sectarisme, ni plus ni moins.

    La seconde révolution pour leur culture, n a été possible que parce que tous les algériens à Alger à Tamanrasset, et de Annaba à Oran sont descendus dans la rue. Tant que cela se passait à Tizi et Béjaia, il ne s est rien passé, et les sectaires qui manifestent quotidiennement dans ces deux villes, pour réclamer la libération d un voyou d un criminel, n entameront pas, la volonté du peuple algérien de voir la justice faire son travail.

    Leçon de démocratie, on ne le répétera jamais assez, c est la majorité qui décide et pas une minorité…

    50
    23
    TARZAN
    3 mai 2019 - 17 h 30 min

    moi je découvre qu’il y a en algérie un grand système qui perdure depuis 1962, et un petit système qui est arrivé avec bouteflika. le grand système élimine le petit système, puisque on entend les gens parler de chasser toutes les personnes qui étaient au pouvoir depuis 20 ans. comme si que la corruption en algérie a commencé qu’avec bouteflika. et c’est là, la manipulation du grand système qui ne lâche pas prise. rebrab traine des casseroles aussi lourdes que les kouninef seulement voilà les casseroles de rebrab sont rouillées et oubliées tandis que celles des kouninefs sont toutes neuves et sous les projecteurs. je rappelle que le premier ministre algérien abdelhamid brahimi, en 1989, alors que la dette extérieur de l’algérie était de 25 milliards de dollars, que 26 milliards de dollars avaient été volés (et 26 milliards de l’époque c’est l’équivalent de 260 milliards d’aujourd’hui. ce vol a eu lieu bien avant bouteflika! où sont passés? dans quelles poches? le grand système déploie ses moyens pour sauver rebrab coulé par le petit système. même les médias français aux ordres s’y mettent! messieurs dames on assiste à la guerre entre les deux systèmes dont on ne veut aucun des deux!

    56
    18
      Zaatar
      3 mai 2019 - 17 h 44 min

      Et tu as des preuves pour dire que rebrab trainent des casseroles rouillées ? On dira de même pour khelil lekhla alors que tu défends alors bec et ongle alors qu’il fut le premier responsable du secteur qui a été saigné par bedjaoui et hemch, ses deux compères que la justice italienne a condamné en démontrant qu’ils ont encaissés 198 millions de dollars en pots de vins contre des marchés de 8 milliards de dollars pour ENI.

      27
      54
        TARZAN
        3 mai 2019 - 19 h 02 min

        comment je peux parler avec quelqu’un qui vient avec un mensonge? khelil condamné en italie? c’est la meilleure celle là! entre trainer des casseroles et accuser quelqu’un d’être condamné par la justice italienne, je vois que tu ne connais pas ce que c’est de la diffamation!

        49
        23
          Zaatar
          3 mai 2019 - 19 h 09 min

          Lis bien ce que j’ai écris. La justice italienne a condamné bedjaoui et hemch, je ne fais assurément allusion à khelil lekhla.

          19
          11
          Zaatar
          3 mai 2019 - 19 h 12 min

          Je pense que tu ne sais pas lire le français si tu dis que moi je ne sais ce qu’est la diffamation.

          16
          12
          Anonyme
          3 mai 2019 - 23 h 46 min

          En effet, Khelil est un ange du bon Dieu qui n’a jamais touché de pots-de-vin à hauteur de 3% de la valeur des contrats accordés à Saipem et les juges du Tribunal de Milan qui l’en ont accusé en décembre dernier sont des imbéciles.

          19
          5
        Anonyme
        4 mai 2019 - 11 h 06 min

        @ Zaatar du 3 mai 2019 – 17 h 44 min
        Primo : Les 198 millions de dollars de pots de vin qu’ont encaissés Bedjaoui, Samyr Ouraied, un proche de Farid Bedjaoui, et Omar Habour ont été versés par des italiens qui ont saigné les caisses de Saïpem.
        Secondo : Rédha Hemch n’a pas été condamné par la justice italienne qui n’a pas pu démontrer que Chakib était impliqué dans cette affaire. D’ailleurs, elle a agit de même en acquittant le patron de Eni, Paolo Sacaroni, considérant que ce dernier n’était pas responsable des faits de la filiale Saïpem dont elle a condamné les dirigeants qui sont l’ancien président de Saipem, Pietro Tali, l’ex-directeur de Saipem en Algérie, Pietro Varone et l’ex-directeur financier de Saipem Alessandro Bernini.
        La question légitime que doit se poser chaque citoyen qui réclame un état de droit est pourquoi Chakib Khallil n’ a pas à jouir de la présomption d’innocence avant sa condamnation contrairement à Rebrab qui bénéficie déjà d’une ferveur (informatique) à le propulser dans le firmament des justes !

        3
        9
          Zaatar
          4 mai 2019 - 12 h 33 min

          Ah bon? Khelil lekhla ministre de l’énergie pendant dix ans durant lesquelles est établi une corruption dans son secteur et où des hommes ont été condamnés dans l’affaire ne doit même pas être entendu… ma foi, on peut affirmer sans risque de se tromper qu’on n’a pas la même vision de la justice. Reste à savoir laquelle de nous deux est la plus juste et objective. Je pense bien qu’il n y a pas photo.

          10
          1
      Anonyme
      4 mai 2019 - 12 h 13 min

      Rebrab va sortir de prison car il est innocent.
      À chaque situation , malheur est bon.
      Rebrab n’a désormais plus aucun doute, il sait qui est Avec lui et qui est contre lui.
      Les usines pour la Kabylie.
      La technologie Ev Con pour la Kabylie.
      Le développement, la fiscalité et l’argent pour la Kabylie.
      Rebrab sait que les Kabyles travailleront d’arrache pied pour hisser Cevital au rang de géant mondial.
      Demain sera beau, demain sera fort, demain sera à nous.

      12
      2
        Anonyme
        4 mai 2019 - 15 h 27 min

        Cette injustice commise contre Rebrab va assurément pousser bien des gens qui étaient restés neutres jusque là dans les rangs des séparatistes. Vous l’aurez voulu, messieurs les Georges Dandin !!
        Personnellement tous ces commentaires d’illettrés aussi haineux qu’acharnés lus jour après jour sur ce site, tous ces pouces vers le bas me poussent désormais à reconsidérer bien des choses…

        8
        2
    Anonyme
    3 mai 2019 - 16 h 26 min

    Moi je ne comprend pas sur quelle logique la kabyli sort chaque jour de semaine dans les rues de Bejaia et de Tizi pour demander la liberation de ce Rebrab qui est autant corrroimpu que tous les voleurs des marocains du Clan d;Oujda d’El Mouradia et est meme le depositaire du concept de la « Surfacturation ».
    Imaginer que demain l’oranie sa sortir dans la rue pour demander la liberation des Kouninef ???
    Please de ne pas censurer pour que le peuple algerien sache la verite.

    59
    21
      tikjda
      3 mai 2019 - 17 h 11 min

      Monsieur, avant d’accuser quiconque de surfacturation il faut avoir au préalable des preuves. Et avant toute accusation, il faut à tout un chacun de nous de chercher la preuve avant de parler.Et en plus avant d’avancer ces accusations,dont certains d’entre nous ont acquis la célébrité,on doit laisser ceux qui ont été désignés par la loi pour vérifier s’il y réellement de surfacturation ou non car ces derniers sont payés pour le faire.Et si tu vois que ces messieurs ont failli à leur devoir, vas y alors déposer plainte en apportant la preuve qui serait en ta possession, sinon arrêtes d’accuser.C’est devenu comme du sport chez nous d’accuser tort et à travers au point ou personne n’est épargné d’accusation. Et à la fin c’est trop.Loin de moi de défendre les voleurs s’il y a mais que chacun fasse son travail, au niveau des ports par exemple ou ailleurs pour contrôler ces factures avant l’introduction de tout objet ou bien importé, si l’on veut construire un état de droit, si on ne peut pas le faire, on n’aura alors qu’à se plaindre de nous même de ne pouvoir être à la hauteur et de ne pouvoir mettre en place un état de droit, et par conséquent on mérite ce qu’on subit.Point barre.

      25
      48
        Anonyme
        3 mai 2019 - 17 h 58 min

        @tikjda
        Sorry tu es hors sujet puisque la question se rapporte a cette logique qui fait que la kabyli sort pour exiger la liberation d’un voleur notoire (Rebrab) connu par la generation des annees 90 a laquelle j’appartiens au point d se demander qu’est ce que sera si l’oranie fera la meme chose les voleurs d la famille Kouninef et la meme chose pour la Region du Souf pour l’autre voleur Amar Saidani qui va passer tres prochainement par El Harrach etc…etc…etc.. pour les autres,

        Au passage je salue le commentaire tres objectif de @TARZAN.

        41
        20
          tikjda
          3 mai 2019 - 20 h 39 min

          Tu accuses Rebrab de « voleur notoire », mais qu’est ce que tu attends de fournir ces preuves à qui de droit( à la justice par exemple,ou au ministère concerné) sinon à les publier dans des journaux pour que les Algériens les lisent et sauront quelques choses sur Rebrab. Non monsieur moi je ne suis pas hors sujet, mais je réponds à ceux qui accusent comme toi sans preuve les autres, jusqu’à faire un tapage médiatique, alors que ceux qui ont des preuves les dissimulent chez eux pour laisser cour aux rumeurs et aux mensonges, aux insultes et à la diffamation.Et aussi la population est de son droit de réagir quand on voit Abdelmoumene El- khalifa est mis en prison alors qu’aucun ministre n’est poursuivi alors que ce scandale était très grand pour qu’une seule personne soit condamnée, de même que Rabrab qui est en prison alors Said Bouteflika qui usurpe la fonction de président n’est pas encore interpellé .Et que c’est lui qui signe et décide à la place de son frère président.Un tel comportement est mille fois plus grave que le vol.Voilà pourquoi les Kabyles( certains) ont suspecté un règlement de compte que je trouve légitime.

          20
          8
        TARZAN
        3 mai 2019 - 18 h 11 min

        mais tu as dit que khelil est un voleur, alors tu as des preuves toi? donc toi ce sont des voleurs ceux que tu déteste et des saints de chez saints ceux que tu aimes bien? … va sur le net et fait tes recherches. rebrab dans les années 90 était intouchable grace à ces appuis du système.

        47
        22
          Zaatar
          4 mai 2019 - 2 h 06 min

          Va également sur le net et regarde les 10 années du secteur de l’énergie et de son ministère patronné par khelil lekhla. Vois tous les contrats passés avec les sociétés italiennes par où les scandales de pots de vins sont arrivés. C’était bien du temps de khelil lekhla ministre de l’énergie que je n’accuse pas pour autant de quoi que ce soit, mais qui fait soulever la question pourquoi n’est il pas entendu jusqu’à présent. Rebrab pourtant est en prison.

          16
          7
      Zaatar
      3 mai 2019 - 17 h 38 min

      Élémentaire mon cher anonyme, si toute la kabyle sort dans la rue réclamer la libération de rebrab, et que l’oranie ne le fait pas pour les kouninef c’est que le premier ne merite pas d’être en prison car honnête et les que les seconds sont de vrais escrocs malfaiteurs.

      31
      48
        Anonyme
        3 mai 2019 - 18 h 12 min

        @Zaatar
        J’ai le sentiment que nous n’avons pas la meme definition du noble terme HONNETETE surtout que j’appartiens a une generation qui a fait de ce Rebrab le synonyme de la corruption en Algerie grace bien entendu a la protection de son promoteur Toufik et que par consequant les voleurs marocains du Clan d’Oujda d’El Mouradia n’ont rien innove en la matiere a la difference pret que la presse est plus libre maintenant que dans les annees 90.

        A bon entendeur salut.

        NB ; Ramadhan Karim aux algeriens HONNETES parce qu’ils existent encore et Dieu merci.

        45
        16
          Zaatar
          3 mai 2019 - 18 h 48 min

          Très certainement qu’on ne doit pas avoir la même définition de l’honnêteté. Mais laquelle de celle d’entre nous deux est la bonne? Moi je dis toujours que c’est un consensus, en ce sens que toute définition d’un terme relève d’une reconnaissance majoritaire ou d’une entente consensuelle. En d’autres Termes l’humanité en quelque sorte, ou ceux désignés par tous les êtres s’entendent sur les définitions à donner aux Termes qu’on rajoute au fur et à mesure dans le langage. C’est pour cette raison que j’ai expliqué la différence entre ceux qui sortent dans la rue pour réclamer la sortie de prison de rebrab et ceux qui ne le font pas dans l’oranie pour les kouninef. Je pense bien que la définition de l’honnêteté penche alors plutôt de celle que moi aussi je lui donne. Ramadan Karim l’ami.

          17
          36
          Anonyme
          3 mai 2019 - 19 h 49 min

          @Zaatar Sorry je ne pourrais jamais etre « l’ami » de quelqu’un de mauvaise foi et qui defend des voleurs comme ce Rebrab par dessus le marché.
          Que Dieu protege le pays du Million et demi de MARTYRS.

          6
          14
          Zaatar
          3 mai 2019 - 23 h 45 min

          Car pour toi en Algerie il n y a que Rebrab qui représente les voleurs ou qui résume tout ce qui a été volé en Algerie? A te lire il n y a pas plus voleur que Revrab, et que les autres sont plutôt des enfants de choeur n’est ce pas? A croire que la débâcle du pays et le dilapidage de ses richesses c’est rebrab qui en est responsable. Toujours d’après toi cher anonyme. Bon bien, ramadan Karim alors.

          15
          6
      mimouna
      3 mai 2019 - 20 h 45 min

      Voila sur quelle logique la kabylie sort pour défendre Rebrab. Ce Monsieur n’est pas un malfaiteur mais un bienfaiteur. Les kabyles n’aiment pas l’injustice. Tu vois bien qu’ils ne sont pas sortis défendre Haddad et Ouyahia car ces deux lascars sont comme les Kouninef des voleurs sui vivent des marchés publics.

      16
      7
    Notre malheur, nous,...
    3 mai 2019 - 16 h 13 min

    …Algériens, nous prenons nos désirs pour des réalités. On se décrète démocrate mais on agit comme des clanistes. Nous avons besoin d’un long apprentissage du vivre ensemble dans le respect de chacun. J’espère que ce petit commentaire ne heurtera pas encore quelques sensibilités à fleur de peau !

    17
    7
    anonyme
    3 mai 2019 - 15 h 50 min

    Je ne sais pas si Mr Rabrab avait bâti sa fortune sur l’argent sale ou non mais je sais une chose contrairement à cette mafia qui a ruiné le pays en plaçant leur butin ou recel a l’étranger, il est l’un des rares entrepreneur a investir au bled en créant des emplois son arrestation a quelque chose avoir avec son projet des sortir l’Algérie de la dépendance de la rente pétrolière.Il a été décidé dans les hautes sphères occidentales comme arabes que l’Algérie resterait éternellement dépendante des hydrocarbures.Je parie que si Mr Rabrab proposait à la France ou à un pays arabe de s’installer chez eux et de fermer toutes ses unités de production en Algérie,il serait libéré dans la minute de sa déclaration.Le marasme algérien provient de la France et de la ligue arabe.

    22
    41
    rebrab ou l imposture
    3 mai 2019 - 15 h 37 min

    A l’origine d’un empire, des agissements douteux et une impunité qui laisse sous-entendre des complicités.
    L’instauration d’un monopole de fait par M. Rebrab ne s’est pas faite sans piétiner les lois et réglementations existantes. Le credo du rond à béton consolidera son assise et lui permettra une ascension sociale que rien ni personne ne viendra ébranler.
    L’arrêté interministériel du 24 mars 1992 portera sur la suspension de certaines marchandises à l’exportation, entre autres, les ferreux et les non ferreux. Toutefois, l’article 3 de cet arrêté stipulait pourtant qu’il pouvait être délivré des autorisations exceptionnelles d’exportation. Cet arrêté renforcera encore plus la mainmise de Rebrab sur certaines marchandises, bloquant ainsi les autres opérateurs.

    51
    17
      Anonyme
      3 mai 2019 - 18 h 30 min

      Si tu n’as pas de preuves basées sur des liens, et des liens sérieux, tu n’es qu’un concierge qui colporte des ragots.

      14
      33
    Pauvre oncle Picsou !
    3 mai 2019 - 13 h 31 min

    Oh, on nous raconte l’histoire du self made man, celui qui s’est fait tout seul en économisant un sou après l’autre, en travaillant beaucoup et le voilà milliardaire. Comme si nous vivions dans un monde parallèle et pas dans ce monde ici-bas. Un homme ne devient pas honnêtement milliardaire en partant de rien en l’espace de quelques années, sauf dans les mille et une nuit et même là il faut rencontrer le bon djinn. De toutes façons si cet homme est coupable il sera jugé s’il ne l’est pas il ne le sera pas. En quoi son mode de vie, ses habitudes, ses préférences et le reste peuvent nous intéresser ?

    62
    16
      Zaatar
      3 mai 2019 - 18 h 28 min

      Vas y le dire a Bill Gates ou Elon Musk, tu verras ce qu’il te repondra.

      15
      37
        Anonyme toujours
        3 mai 2019 - 20 h 20 min

        @Zaatar, il y a des gens sur cette terre pour lesquels les américains ne sont pas le modèle absolu !!!

        9
        12
          Zaatar
          4 mai 2019 - 0 h 23 min

          Ceux qui parlent de modèle dans ce contexte sont des complexés encore plus de modèles absolus. Moi je n’ai cité que deux personnes pour apporter la contraposee à l’assertion de l’oncle picsou. C’est mathématique, si on trouve un contre-exemple à une assertion, cela veut dire que l’assertion est fausse. En d’autres Termes notre oncle picsou n’a pas raison. Et par voie de conséquence toi aussi.

          13
          7
    Lghoul
    3 mai 2019 - 11 h 50 min

    Arreter Rebrab sans proces est simple et facile. Mais arreter khelil affiche au parquet de milan, bouchouareb et ses comptes panama, sans oublier ghoul, ouyahia, sellal, saidani et tous les corrompus notoires qui ont et continuent de faire parti du systeme est haram. On audite et on relache et on continue a faire du tam tam pour ne rien faire. Sont ils vraiment serieux ? Je le doute car la ruse et la deception sont de mise chez ces gens. Alors comment le peuple croira a un iota de ce qu’ils racontent ? Impossible de les croire.

    25
    55
    Anonyme Dz
    3 mai 2019 - 10 h 32 min

    Autant Ali Haddad est un produit du Systeme Said Bouteklika autant Rebrab est un produit du Systeme Toufik et donc autant dire que l’ALGERIE est victime de ces deux mafieux Systemes qui ont rerige la corruption et la compromission en exclusif modele de gestion dans le pays du Million et demi de MARTYRS

    49
    21
    Blakel
    3 mai 2019 - 10 h 15 min

    Sans rentrer dans un débat de fond, pour savoir si Rebrab peut être considéré comme totalement propre ou pas, il y a quelque chose qui m’a souvent agacé, ce sont les ragots ou inexactitudes que l’on colporte à son encontre constamment. Il y a beaucoup de choses que j’ai entendu dire sur lui, que j’ai constaté être fausses après vérification. C’est à cause de ça, et à cause de ses problèmes depuis plusieurs années, qu’il a finit par me paraître sympathique. Parce que je me suis dit que lorsqu’on dérange tant de gens détestables comme ceux qui sont au pouvoir depuis plusieurs années, c’est qu’on ne peut pas être tout à fait mauvais. Voici un petit florilège (non exhaustif) d’informations que je lis régulièrment, et qui s’avèrent être fausses :
    – Rebrab a bénéficié d’un monopole d’importation de rond à béton durant la décennie noire. C’est faux il a bénéficié d’un quotas de 100 Millions de $ d’importation, sur un total de 300 Millions, soit 33%, donc bien loin d’un monopole. Les 200 Millions restant ont été partagées par trois entreprises, deux publiques (Sider et Cosider), et une privée (Kouninef).
    – Rebrab a bénéficié de ses soutiens politiques ou militaires pour obtenir ce crédit d’importation de 100 Millions, sur 300. Rien ne le prouve, dans la mesure où cette décision n’émanait pas des autorités algériennes, mais des autorités italiennes. Ce n’est pas l’Etat algérien qui avançait l’argent, mais des bailleurs de fonds italiens, pour faciliter l’exportation de l’acier italien. Doit-on reprocher à Metal Sider (l’entreprise sidérurgique de Rebrab de l’époque), d’avoir été la plus convaincante des quatre.
    – Rebrab profitait de la décennie noire des années 90, pour s’enrichir avec le monopole d’importation de sucre et d’huile. Très contestable, car l’activité principale de Rebrab était la sidérurgie (un attentat en 1995, attribué aux islamistes fait exploser une de ses usines), et il ne se lance dans l’agro-alimentaire qu’en 1998, avec Cevital.
    – C’est avec l’argent qu’il a gagné durant la décennie noire des années 90, qu’il a pu créer en France la société d’alimentation hallal Isla Mondial. C’est faux puisqu’il a créé cette société bien avant la décennie noire (en 1985 exactement).
    – Rebrab profite de sa situation de monopole sur le sucre et l’huile. C’est faux, il n’ a jamais été en situation de monopole, puisqu’il n’a jamais été le seul opérateur sur ces marchés. Petit rappel monopole = un seul opérateur, duopole = 2 opérateurs, oligopole = un nombre réduit d’opérateurs. Il a la plus grosse part de marché, tout au plus peut-on considérer qu’il est en position dominante (à ne pas confondre avec l’abus de position dominante), ce qui n’a jamais été considéré comme un crime, nulle part (d’autant plus que juridiquement le simple constat de la forte part de marché d’une entreprise ne permet pas de conclure à lui seul à l’existence d’une position dominante).
    – Rebrab a profité des émeutes de 2011, pour augmenter les prix et récolter toutes les subventions publiques sur le prix de l’huile et du sucre, à cause du soi disant monopole. C’est faux, et Cevital n’a pas jugé nécessaire de bénéficier des subventions compte tenu des cours mondiaux.Un rapport établi par le ministère du Commerce a révèle que seuls trois opérateurs économiques ont bénéficié du soutien des prix du sucre et de l’huile, évalué à un total de 9,3 milliards de dinars sur la période 2011-2015. Ce sont les sociétés Cogral (de Kouninef), Afia International (du groupe saoudien Savola) et COGB “La Belle” (de Dahmani) qui ont capté l’essentiel des 9,3 milliards de dinars au titre de subventions de l’État.
    – C’est avec l’argent des algériens que Rebrab achète des sociétés à l’étranger. C’est faux, ces achats ont été financés surtout par des prêts accordés par des organismes financiers internationaux, et par des facilités accordées par les Etats concernées, et par la revente de société (comme Piombino).
    – Rebrab n’investit en Algérie que dans la région de sa tribu. Faux : usines d’électroménager Brandt dans la wilaya de Setif, usine de menuiserie en PVC et aluminium dans la wilaya de Bordj Bou Arredj, usine de fabrication de verre MFG située dans la wilaya de Blida, projet d’usine bloqué EvCon dans cette même wilaya de Blida, des activités industrielles ou de services dans la wilaya d’Alger (construction métallique, logistique, distribution…)
    Ce serait trop long de continuer, et je ne vais pas prendre position sur les rumeurs invérifiables, comme celle d’emprunts en Algérie, non remboursés, ou de ronds à béton « irradiés » (alors qu’il s’est approvisionné en Italie, pas en Ukraine). Je ne suis pas son avocat, et il est assez grand pour se défendre, mais quand j’entends trop de ragots être colportés sur une personne, c’est plus fort que moi, ça m’énerve. Après je ne dis pas que c’est forcément qu’un saint, mais comme ceux qui sont contre lui, me paraissent bien pires, il obtient ma sympathie.

    69
    73
      Argentroi
      3 mai 2019 - 15 h 32 min

      Blakel, les émeutes de Janvier 2011, qui les a organisées ou plutôt fomentées ? Si tu crois que ces émeutes se sont spontanément déclarées, alors on n’a plus à faire de la politique et il vaut mieux aller chasser les mouches ! Et qui a profité juste le lendemain de ces émeutes où il y a eu mort d’homme ?
      Combien de fois on a répété, et ce n’est pas des ragots, qu’il existe bien une nouvelle loi sur la concurrence, celle du 25 juin 2008 modifiant et complétant l’ordonnance N° 03-03 du 19 juillet 2003 promulguée dans le Journal Officiel N° 36 datant du 2 juillet 2008 qui organise la concurrence et qui stipule que détenir plus de 45% des parts du marché, c’est être en situation de monopole. Rebrab détenait plus de 80% des parts du marché du sucre. Et il en de même pour l’huile avec Fleurial, Elio, Fridor et bien d’autres en vrac pour les professionnels et il n’y a que l’huile Safia qui échappe à Cevital.
      Mais dans tout cela, ce n’est pas Rebrab en lui même qui nous intéresse mais ces soutiens qui font fi des lois et qui sont les véritables piliers du caporalisme algérien et les gardiens du temple que l’euphémisme de certains nomme police politique pour ne pas dire l’armée politique de peur de désigner le grand chef de cet état clandestin dans l’état.
      Le temps n’est plus aux atermoiements ni aux hypocrisies: veux-t-on une nouvelle Algérie sans ces forces clandestines qui veulent tout régenter oui ou non ? Diviser l’opinion entre les pro et les anti Rebrab est encore une manipulation, un piège tendu par ces forces clandestines qui cherchent à s’attirer des sympathies puis des alliés inconscients pour faire croire que le mouvement populaire est une affaire de clans seulement.
      Un véritable mouvement populaire ne sera fort que s’il acquiert une autonomie politique où il ne se souciera que des ses intérêts.
      Alors Rebrab dans tout cela, c’est de l’intérêt de qui si on doit le défendre ? La réponse coule de source !

      38
      22
        Anonyme
        3 mai 2019 - 19 h 21 min

        Vous dites :  » Rebrab détenait plus de 80% des parts du marché du sucre. »
        Et alors, en quoi est ce sa faute ? Dans les années qui ont suivi la Décennie Noire il a été le premier producteur privé à se lancer dans la production de sucre et surtout d’huile de tournesol aux standards internationaux parce que l’infâme huile de moteur Safia en bidons métalliques rouillés de cinq litres, je ne sais pas si vous vous en souvenez.

        Ce n’est pas de sa faute si à l’époque il n’a pas trouvé de concurrents, personne ne s’était lancé dans le sucre à ce moment là côté privés, ni même dans autre chose car l’industrie nationale privée n’avait pas encore démarré, on ne fabriquait pour ainsi dire rien dans ce pays avant, pendant et tout de suite après la Décennie Noire.
        Rebrab t’il empêché quiconque de faire la même chose que lui, à t’il embauché des cow boys à OK Corral pour contrer et menacer de potentiels imitateurs?

        Quant au fait de s’abriter derrière un parrain pour créer son entreprise, cher monsieur sachez que c’était le système pervers en vigueur, tout industriel se devait d’avoir le sien. Ce qui est bien malheureux quand on songe que dans des pays de droit on accueille les industriels à bras ouverts et tout ce qui leur est demandé c’est de fournir un bon dossier, c’est tout.

        Autrement dit vous reprochez à Rebrab d’avoir fait œuvre de pionner et ce qui est un mérite devient chez vous une tare, celui qui fait le premier pas devient un homme à abattre.
        Mettez vous dans le crâne que dans une société avancée les industriels sont des créateurs de richesses et participent à l’évolution de toute la société. Avec une mentalité démagogique comme la vôtre il n’y a de place que pour l’éternel assistanat et l’import-import jusqu’à ce que tarissement du pétrole et Somalie s’ensuive.

        Alors rengainez votre jalousie primaire d’homme tribal et commencez à prendre un manuel d’économie politique, étudiez le rapport obligé qu’il y a entre le capitalisme autrement dit la société de classes et le système démocratique, ça vous remettra les idées en place.

        16
        6
          Argentroi
          4 mai 2019 - 9 h 00 min

          Moi, je ne fais pas le procès de Rebrab ! Je m’attaque à ses soutiens dont tu affirmes que c’est bien un clan d’un système pervers qui empêche l’Algérie de décoller.
          Dès que Rebrab a fait le choix en acceptant le parrainage de ce clan, il devient qu’il le veuille ou non, un affidé, un obligé de ce clan. C’est ainsi que son maitre l’a amené, l’a contraint de faire de la politique. Et toi tu veux qu’on ne fasse pas de la politique en ces temps cruciaux. Tu refuses qu’on approfondisse les choses car tu as de la sympathie pour Rebrab ou bien parce que tu veux qu’on ne s’attaque pas à Toufik qui incarne par excellence le caporalisme algérien qui se joue de toute une société en la régentant au moindre détail. Tu tires donc à vue comme un cow boy à Ok Corall, pour reprendre ton expression, sur tout qui bouge tellement c’est embrouillé dans ta tête. Ressaisis-toi et dis-toi bien que l’affaire Rebrab n’est pas une question de jalousie ou de tribalisme grégaire mais bien une affaire éminemment politique que les officines clandestines es manipulations essayent coûte que coûte à lui donner une tournure régionaliste pour faire le chantage de la somalisation comme tu l’insinues si bien.
          En suivant ton conseil, j’ai voulu me plonger dans un manuel d’économie politique, mais j’hésite par qui commencer ma lecture Ricardo, Marx, Adam Smith Pareto ou Schumpeter, que me conseille-tu ? A moins que tu préfères que je lise Rebrab à travers l’un de ses nègres du Net et agents des officines es manipulations qui viennent nous affirmer sur la toile, tenez-vous bien, que Rebrab à lui tout seul incarne la bourgeoisie nationale contre le reste, Kouninef, Takhout , Haddad et consorts qui représentent, selon ses apprentis-idéologues, la bourgeoisie compradore. Toute une classe sociale, la bourgeoisie nationale, incarnée par un seul homme ! Quelle trouvaille algérienne qu’on ne rencontrera dans aucun ouvrage d’économie politique, à part ceux que tu as lus bien sûr où on te montre l’ascension d’un homme qui rapidement du stade d’un bourgeois compradore dont l’accumulation primitive se faisait grâce à l’import-export, passerait en quelques années au stade supérieure de la bourgeoisie nationale et en incarnant à lui tout seul cette dernière. En somme, Rab Dzaïr et Rabrab en un seul Rab (seigneur et dieu) dont les adorateurs pullulent déjà !
          Pour preuve à te démonter que je n’en veux pas à Rebrab, je t’avoue que tout ce semblant d’innovation économico-politique n’est pas l’œuvre de Rebrab mais des officines es manipulations qui, pour siphonner les caisses de ce dernier, ont élaboré cet attrape-nigaud pour pousser Rebrab à se présenter aux présidentielles.
          Et tu prétends militer pour un système démocratique tout en étant, au moins, l’allié inconscient du pire ennemi de la démocratie en Algérie et qui sont les officines a-constitutionnelles du caporalisme algérien ! Quelle inconséquence !

          2
          8
        Anonyme
        4 mai 2019 - 2 h 21 min

        Toi le grand partisan de l’exploitation du gaz de schiste, tu n’es guère crédible. On sait que les gens comme toi, ne veulent pas que l’Algérie sorte de la dépendance aux hydrocarbures, et donc que le peuple sorte de la dépendance de la rente. Les gens comme Rebrab qui créent de l’activité, vous dérangent, car ils peuvent rendre le peuple indépendant des miettes de la rente pétrolière distribuée par l’Etat.

        12
        5
          Argentroi
          4 mai 2019 - 14 h 48 min

          @ Anonyme du 4 mai 2019 – 2 h 21 min
          C’est ça, on va suivre ton conseil d’expert qui est pour passer d’un système rentier à un système productif, on va s’arrêter de produire le pétrole, le gaz et d’extraire tous les minerais du sous-sol, le phosphate etc.. D’ici là, on va vivre de racines et de châtaignes. Tu es tellement engagé dans la propagande insidieuse, et je ne sais où, que tu en oublies des besoins toujours croissants de toute une société. Tu veux donc nous affamer en attendant Godot qui est contre la rente. Et tu veux être crédible, en plus de cela !
          Pour l’exploitation du gaz de schiste dont certains considèrent qu’elle est dangereuse pour l’environnement du désert ou pour la nappe de l’Albien et d’autres qui avancent l’argument risible qu’il faut laisser cela aux générations futures, je te conseille de prendre attache avec les américains pour leur demander quelle est le degré de dangerosité de cette exploitation puisque cela fait plus d’une dizaine d’années qu’ils exploitent leur gaz de schiste sans incident notable jusqu’à devenir exportateurs quand ils en importaient avant.
          Bon, puisque les masques sont entrain de tomber, les chamailleries de Bouteflika, qui est out, avec le clan adverse dont la mise à mort définitive tarde un peu, ne nous intéressent plus pour le moment. Ce n’est plus la peine de nous ressasser les vieilles rengaines de l’astroturfing que le simple observateur remarquera qu’elles sont en même temps contre le gaz de schiste, contre la rente dont s’est bien servie Rebrab et la bourgeoisie compradore mais qui sont pour l’énergie solaire et Desertec, Rebrab et la bourgeoisie nationale. Les commanditaires et leurs desseins sont donc tout désignés.

          3
          6
    Anonyme
    3 mai 2019 - 9 h 51 min

    J’ai un doute sur ce qui s’écrit pour disculper certains et inculper d’autres. Tous ceux qui ont été écarté du temps du président Bouteflika et profité auprès des corrompus et des voleurs lui tombent dessus. Rabrab n’est pas un saint du tout, lui un comptable de SNS. Il a commencé à créer ses entreprises en cassant les petits car rusé comme il est, il a créée des entreprises en France en s’associant avec d’anciens collègues avec lesquelles il a eu quelques déboires plutard et au moment ou tout s’importait de ce pays. Son Journal Liberté a fait le reste avec ses mensonges.
    Algerie patriotique si vous l’êtes vraiment ne sensurer pas les commentaires qui ne sont pas de votre avis.

    60
    33
    karimdz
    3 mai 2019 - 8 h 55 min

    Merci à AP de publier mon message au nom de la liberté d expression

    46
    18
      Charlie
      3 mai 2019 - 16 h 05 min

      @Karimdz,Vous inquiéter pas, nous les Patriotes Kabyles en a les moyens pour défendre Mr RABRAB de l’acharnement des islamistes….

      20
      40
      Anonyme
      3 mai 2019 - 17 h 48 min

      Personne ne fait attention à ce que tu écris ne t’inquiètes pas tellement tout ce que tu écris est nul et ne veut rien dire.

      19
      31
      karimdz
      3 mai 2019 - 19 h 15 min

      anonyme charlie alias moshe…té sioniste.

      Ne sois pas jaloux, mon opinion est celle de l écrasante majorité des algériens et pas d une poignée de sectaires.

      ET je continuerai à exciter ton dépit…

      7
      13
    karimdz
    3 mai 2019 - 8 h 34 min

    Nombre de témoignages et de faits, démontre que rebrab, le voyou en col blanc, était au centre de la corruption, il n est pas milliardaire pour rien.

    Mais beaucoup plus grave, c est que ce dernier, sans scrupule, se distingue par sa voracité au point d importer de l acier irradié, et des produits usagés en Algérie.

    Il mérite d être jugé par la cour suprême pour ces faits graves.

    90
    42
      Anonyme
      3 mai 2019 - 20 h 11 min

      Tu es entrain de mentir. Rebrab importe et du rond à béton de l’Italie et non de l’Ukraine.Tu accuses Rabrab d’avoir importé des machines usagées, alors que la machine dont on l’accuse qu’elle est usagée, elle est unique au monde et fabriquée à sa demande.Pourquoi autant de mensonges . Prière de publier.

      16
      4
    Ait Hamouda Lounes
    3 mai 2019 - 5 h 40 min

    Combien de carton de cachir la isla a t’il reçu? 20, 90? A savoir. Bref pour commencer ce Hafsi est un trés mauvais communicant, tiens ça me rappelle M. Benkoussa et sa calamiteuse compagne électorale, et ses connaissances importantes qui ne cherchent que le démembrement de ce pays. Il faut savoir que Rebrab a bénéficié des aides de Toufik alias r… dzayer qui lui a ouvert tous les ministères, ainsi que la banque extérieure d’Algérie, pendant que les Algériens mourraient pas milliers à cause du terrorisme, ce terrorisme qui était une manne permettant à certains de s’enrichir. Si Rebrab sort acquitté tout comme les autres escrocs Benhammadi, Kouninef, Haddad, Tahkout, Ouyahia ect.. Alors je peux vous garantir que notre pays sera un chaos.

    PS:
    merci pour votre retour A.P

    67
    42
    ALI 2
    3 mai 2019 - 4 h 37 min

    Monsieur le vendeur de tapis au système corrompu qui devient archi-milliardaire en très peu de temps;c’est la Baraka aux pays des miracles;ou l’injuste devient juste;ou le faut devient vrai,ou le corrupteur devient un saint;c’est l’Algérie des Bouteflika et Messieurs les faux combattants;nous pourrions rien faire c’est Mektoub EDZAIR

    59
    24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.