Manifestation à Paris ce vendredi contre le «hold-up» opéré à la Grande Mosquée

Boubakeur Mosquée de Paris
Chems-Eddine Hafiz et Dalil Boubakeur. D. R.

Par Nabil D. – Les remous suscités par l’élection à la hussarde du nouveau recteur de la Grande Mosquée de Paris ne sont pas encore terminés. Le remplacement de Dalil Boubakeur ne se passe pas comme l’auraient prévu les deux architectes de ce «coup d’Etat» dénoncé par de nombreux membres de la Société des Habous qui gère cette institution cultuelle, des théologiens reconnus et, désormais, des fidèles qui ont décidé d’agir.

Ce collectif vient d’appeler à un rassemblement devant la Grande Mosquée de Paris, qui défraie la chronique depuis quelques semaines non pas par quelque activité intellectuelle ou promulgation d’une fatwa, mais en raison de la guerre de succession qui y fait rage depuis que Chems-Eddine Hafiz a pris possession des lieux de façon illégale, selon les opposants à cette OPA «inadmissible, inacceptable et illégale», selon les initiateurs d’un appel à «mettre fin à ces méthodes de voyous» diffusé aux médias et dont Algeriepatriotique a reçu une copie.

Ce collectif, qui utilise des mots forts pour fustiger les instigateurs de cette manœuvre indigne d’une institution religieuse aussi prestigieuse qui engage, jusques et y compris la réputation de l’Algérie, s’insurge contre ce qu’il qualifie de «mépris d’une mafia qui sévit depuis des décennies à la Grande Mosquée de Paris». «Après plus d’un an de Hirak, on croyait ces méthodes de voyous révolues. La nomination inattendue du nouveau recteur est absolument illégale. Il s’agit d’un homme connu pour ses positions politiques à la solde du clan du président déchu Abdelaziz Bouteflika», soulignent les auteurs de l’appel à la manifestation pour ce vendredi.

Pour eux, l’attitude de Chems-Eddine Hafiz est une «insulte à l’ensemble de la communauté musulmane de France» car «[il n’est] ni théologien, ni islamologue, ni, encore moins, intellectuel». Poursuivant leur violente charge contre cet avocat (très) privilégié d’une bonne dizaine d’institutions officielles algériennes en France, les auteurs de l’appel lui reprochent de «s’autoriser à usurper la noblesse de cette fonction», celle de recteur.

«Face à cette indignation collective et au silence des autorités françaises, nous refusons que cette bande mafieuse souille la vocation de la Grande Mosquée de Paris, censée incarner un message universel de foi, de respect, de vérité, d’honnêteté et d’exemplarité, loin de toute dissension», affirment encore les auteurs de l’appel qui invitent «tous les fidèles à exiger immédiatement le départ du nouveau recteur ainsi que les personnes qui ont participé et cautionné cette manœuvre honteuse et cette forfaiture».

«Il est urgent qu’ils dégagent tous car la Grande Mosquée de Paris n’est pas le lieu de leurs magouilles, ni leur caserne», s’indignent encore les initiateurs de cette action prévue à la place du Puits de l’Ermite, dans le Ve arrondissement de Paris.

N. D.

Comment (38)

    Yasmine
    24 janvier 2020 - 20 h 55 min

    Hafiz affaiblit l’Algérie par son élection illégitime, son coup d’état et ses mensonges portent préjudice à la crédibilité de l’Algérie et au leadership du pays sur un sujet aussi stratégique.

    Samir
    24 janvier 2020 - 20 h 31 min

    La fausse élection de Hafiz est digne d’un film comique ! C’est une pièce de théâtre pathétique, un coup d’état flagrant qui trahit l’aveuglement et l’opportunisme du sinistre Hafiz ! Hafiz est un usurpateur qui n’a jamais écrit un seul article sur la théologie ! Il a présidé le comité de soutien de Bouteflika en France dernièrement, et il vient jouer à l’islamologue alors qu’il n’en a ni l’expertise ni la compétence, c’est un honte, une hchouma ! Il prend l’Algérie pour sa propriété privée peut être ! Hafiz se croit tout permis grace à ses amis de la LICRA et du CRIF qui l’ont chaleureusement félicité de coup d’état ! Forcement, de voir l’islam si mal représenté…

    1
    1
      C'est kif kif
      25 janvier 2020 - 19 h 33 min

      Dalil Boubekeur aussi fait partie de clique de Bouteflika car c’était lui l’a imposé a la Mosquée avec l’accord du gouvernement français.

    Yassine
    24 janvier 2020 - 14 h 32 min

    Hafiz a humilié l’Algérie. Il a été président du comité de soutien de Bouteflika en France, il provoque le hirak au moment où le peuple rejette la mafia et les dictatures.

    2
    2
    Thamourth
    23 janvier 2020 - 16 h 55 min

    Qui a dit que les manifestations n’étaient pas des opérations politiques ???? En France, ils n’ont rien à cirer des régressions sociales et de la quasiment de la fin des retraites, et par la même occasion des retraités, mais ils sont vigilants sur les mosquées.
    C’est la différence entre le Hirak (opération politique) et les manifestations du peuple de France qui refuse les régressions s sociales imposées dictatorialement.
    Le mouvement social en France revendique le rétablissement des retraites: il est ballonné, éborgné, mutilé, condamné en justice, pourchassé partout, ….. et les médias le traite de radicalisé, tout en glorifiant le hirak. Afhem yal fahem

    3
    27
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 20 h 00 min

      Tu a raison Kahina le Hirak ne représente rien, le peuple n’a qu’un seul représentant… les cachiristes!! Ça oui c’est le vrai peuple!!

      20
      21
        Kahina-DZ
        23 janvier 2020 - 20 h 36 min

        Anonyme
        23 janvier 2020 – 20 h 00 min

        Tu veux jouer à l’intelligent ??
        Tu vois Kahina partout !!

        20
        27
      Le Chant Des Cygnes
      23 janvier 2020 - 20 h 23 min

      Aya harki pour pérorer comme cela tu dois y vivre, non?
      Mes enfants vivent en France et sont pour la réforme des retraites et ils trouvent même qu’elle ne va pas assez loin
      Quant aux eborgnés tout les Français qui se lèvent tôt disent que la police ne fait pas assez. Quant on veut vivre une vie dans le confort et l’opulence la moindre des choses c’est qu’il faut se lever le matin et aller bosser.

      12
      6
      Zaatar
      24 janvier 2020 - 10 h 58 min

      Yaw tout est khalouta et chacun fait ce qu’il veut des qu’il a le pouvoir. En france, pays de la démocratie et des droits de l’homme, on assiste à une « autocratie ». Le président élu démocratiquement semble gérer son pays comme une entreprise ou il serait le PDG. Faire passer des lois en force ressemble exactement à ce qui se fait chez nous ou aucune partie n’est consultée. Nos manifestations à nous ne sont pas encore arrivés à ce stade. Les manifestants chez nous veulent d’abord une alternance au pouvoir et la fin du système unique. Ce n’est qu’après que se poseront les problèmes sociaux à différentes échelles et à des degrés plus difficiles à régler, car comme ils le disent, ce n’est plus le même peuple des décennies passées il a beaucoup mûri notre peuple il sait ce qu’il veut, surtout notre jeunesse. L’auberge paraît trop grande et trop vaste n’est ce pas?

    Kahina-DZ
    23 janvier 2020 - 15 h 25 min

    Cette mosquée est Algérienne et doit rester Algérienne…et doit prêcher l’islam Algérien et non pas la religion des pays du golf et celle de la monarchie Alaouite.
    Pourquoi laisser la situation pourrir aussi longtemps… Où sont les responsables algériens?

    35
    24
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 14 h 31 min

    Après s’être accaparés du CFCM,les marocains du makhzen veulent aussi la Grande Mosquée de Paris.L’activisme féroce du makhzen pour évincer l’Algérie de partout est criard.Le féodal makhzen ne recule devant aucune méthode de domination aussi abjecte soit-elle.Il veut faire de l’Algérie une de ses colonies et tout succès remporté par l’Algérie aussi minime soit-il lui est insupportable.Soyons vigilants et ne laissons pas ces marchands de hashich sans dignité nous mener la dragée haute par leur ruse et leurs méthodes méthodes indignes.

    7
    12
    Zyriab
    23 janvier 2020 - 12 h 50 min

    Le Problème de fonds reste que les Marocains cherchent par tous les moyens à reprendre en main la gestion de la Mosquée après avoir mis la main sur le CFCM Que ce soit Hafiz ou Tout autre Algérien ils n’accepteront jamais Les manigances du palais n’ont jamais cessé depuis la mort de Mohamed V Hassan II a tout fait toute sa vie son fils vient continuer son oeuvre Malgré toutes les concessions de l’Algérie Toute action contre la mosquée sera l’oeuvre des services marocains

    27
    24
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 16 h 04 min

      Le CFCM est présidé par un marocain mais il a 2 vice-présidents l’un algérien (Hafiz) et l’autre turc. C’est pour ça que ça n’a jamais marché et que l’état français ne les consulte plus. Ils passent leur temp à se faire la guerre

      10
      8
      ABDEL 1
      24 janvier 2020 - 11 h 42 min

      qu’ils prennent ce truc,appelé cfcm,qui ne réprèsente rien,en tout cas ça n’empèchera pas la terre de tourner,il ya des choses plus importantes dans le monde !

      1
      2
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 12 h 44 min

    « …………….Chems-Eddine Hafiz ……………. n’est ni théologien, ni islamologue, ni, encore moins, intellectuel  » dit -on. Peut-être, mais celui qu’on a voulu introniser à sa place l’est peut-être encore moins ! Renseignez vous sur lui, il a été ministre de l’enseignement supérieur puis ambassadeur en Egypte.

    19
    12
      merouch
      23 janvier 2020 - 18 h 58 min

      Mustapha Cherif est un penseur algérien. Philosophe, chercheur en sciences humaines et sociales, pédagogue, expert du dialogue des cultures et des religions. Docteur d’Etat ès Lettres en philosophie de l’Université de Toulouse, Docteur en sociologie de la Sorbonne. Professeur à l’Université d’Alger.
      Que faut-il de plus ? A été reçu par le pape, de nombreuses publications, …
      Mère française, parle très bien le français et l’arabe. Soumis d’après moi à l’influence saoudienne mais intellectuel reconnu !!!

      6
      12
        Anonyme
        24 janvier 2020 - 0 h 01 min

        On l’a entendu faire des discours votre » philosophe  » son français est à peine moyen et son arabe, mon Dieu, il n’est même pas du niveau élémentaire, demandez à ceux qui l’ont connu en fonction au ministère et à l’ambassade.

        2
        4
          Merouch
          24 janvier 2020 - 12 h 19 min

          Vous confondez l’élocution et le parler.
          Écouter cette allocution, en français, sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=S57hVB0h_7M
          Simplicité et parfaite utilisation de la langue française sans oublier le coté philosophique et humain de l’allocution.
          Je n’en fais pas une lumière mais il reste un intellectuel et chercheur de haut niveau qui s’est juste aventuré ailleurs que dans son milieu de la recherche et de l’enseignement universitaire.
          Mais en Algérie, tout est dénigré sans critique constructive, c’est vraiment le propre des algériens remplis de haine et de violence depuis toujours. Il est vrai que nul n’est prophète dans son pays.
          J’ai subi le même ostracisme dans les années 80, j’étais enseignant dans une université de l’est algérien que j’ai quittée pour aller rejoindre une institution française de recherche où la reconnaissance se fait au travers des travaux (publications, réalisations, animations de séminaires …). C’est le cas de M.C., dont la carrière répond à cela et perso je m’en fous complètement de la technocratie algérienne des ministères y compris celle du ministère de l’enseignement supérieur et de ses cadres. Je les ai assez bien côtoyés à l’époque. Ils ne trouveraient pas un poste de technicien dans les pays développés. Pour terminer je suis titulaire d’un Doctorat d’état, d’une maîtrise et d’un bac tous des diplômes français. J’ai même fait mes études primaires à l’école communale, en Algérie, avant l’indépendance. En vérité je me demande ce que je fais ici sur ce forum, à répondre à une engeance comme la vôtre.

          3
          3
          Kamel
          24 janvier 2020 - 20 h 23 min

          Mustapha Cherif a écrit 20 livres traduit dans 12 langues, c’est un docteur d’état de très haut niveau et le lauréat de l’Unesco, il a rencontré les 3 Papes, c’est un savant admiré dans le monde. Il a donné des conférences à Yale et à Cambridge…
          Et toi « anonyme », qui es tu pour mentir jalousement caché derrière un ordinateur à déverser des calomnies et des diffamations. …

      Merouch
      23 janvier 2020 - 19 h 14 min

      Renseignez-vous vous même sur Mustapha Chérif et Google vous le dira. Il n’y a aucune comparaison à faire, MC est d’une autre dimension. J’ai eu de nombreux échanges avec lui il y a quelques années, c’est loin d’être un politicien mais un chercher ardu dans le domaine des religions et de l’ijtihad. Mais est-ce son profil qu’il faut pour diriger la Mosquée de Paris, là est la question mais ce ne sont pas les compétences religieuses, humaines, philosophiques, … qui lui manquent.
      On trouvera ça sur le Wb :
      Résumé :
      Mustapha Chérif est responsable du Master d’Islamologie à l’université ouverte de Catalogne. Il est le lauréat du prix Unesco-Sharjah pour la culture arabe et le dialogue des cultures (2013). Docteur ès lettres en philosophie et Docteur en sciences politiques, il fut également enseignant à l’université d’Alger, Ministre aux Universités (1990-1991) et ambassadeur en Egypte (1994-2001). Il est l’auteur d’une centaine d’articles et de plusieurs ouvrages dont :
      – L’Islam, tolérant ou intolérant ? “(Edition Odile Jacob, Paris Mars 2006),
      – Orient-Occident, Jacques Berque “, avec Jean Sur (édition Anep, Alger, 2003.),
      – Islam et modernité “, en Arabe (édition Dar el Shourouk, le Caire, 1999),
      – L’Islam à l’épreuve du temps “, édition Publisud, Paris, 1991,
      – Le Prophète et notre temps « , Albouraq, Paris 2012,
      – Le Coran et notre temps » (Albouraq, Paris 2012)

      5
      10
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 12 h 32 min

    Je croyais que les mosquées étaient faites pour prier?? Qu’est-ce qu’on en a à cirer que ce soit Hafiz ou Mustapha Chérif??

    26
    23
      Merouch
      23 janvier 2020 - 20 h 06 min

      La Mosquée de Paris est tout sauf un endroit fait uniquement pour prier. C’est une institution, un centre islamique, un endroit de convivialité … C’est pourquoi la dispute pour ce lieu historique est grande entre le Maroc et l’Algérie avec comme arbitre la France. Longtemps le Maroc a voulu que la France la lui « donne » en gérance. Le 1er recteur étant K. Benghabrit qui était au service du roi de Maroc mais bien d’origine algérienne (le grand père de N.B. ). C’est lui qui a « sauvé » Salim Hellali d’une mort certaine. Encore une fois les mosquées pour prier il y en a partout en France mais la Mosquée de Paris c’est autre chose. La politique entre forcément en jeu et le choix du recteur n’est pas anodin.

      4
      13
    Brahms
    23 janvier 2020 - 11 h 18 min

    Cette Mosquée est algérienne et doit y rester. Les marocains peuvent prier ailleurs cela nous fera plus de place et moins de problèmes. La caisse c’est pour nous.
    Allez donc chez Momo 6, il a 6 milliards d’euros qui sont entassés en Suisse ou chez sa sœur qui vit dans un château dans le 16 ème arrondissement et faîtes y une Mosquée dans son sous – sol. Allez les babouches et les chemises de nuit, foutez nous la paix, de vraies sangsues ces marocains, ils veulent toujours savoir ce que l’on fait, partez ou retournez à Marrakech.

    20
    29
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 14 h 58 min

      Avant de dire n’importe quoi, essaie de lire un peu. Tous est disponible sur le net. La mosquée de Paris n’est pas algérienne mais française. Sa gestion est confiée à la société des habous qui est une association de type loi 1901 (donc française). L’Algérie a entamé officiellement les procédures d’appropriation de la mosquée de Paris en 2015 (c’était le ministre des Affaires religieuses Mohamed Aïssa qui avait fait cette annonce) mais devant les réticences françaises, ce n’est pas prêt de se faire. L’Algérie exerce un droit d’immixtion, non écrit, sur la nomination de son recteur c’est tout.

      12
      8
        Brahms
        24 janvier 2020 - 5 h 04 min

        A l’internaute ANONYME

        Tu radotes n’importe quoi. La Mosquée de Paris est un lieu de culte et appartient à la communauté algérienne pour les sacrifices de la 1ère guerre mondiale et de la seconde guerre mondiale. Nos droits sont au cimetière de Verdun. Maintenant, les marocains veulent juste la prendre en s’immisçant dans nos acquis, comme avec les recettes de cuisines algériennes où le Maroc nous a tout volé en faisant croire qu’il avait un répertoire de cuisine. En réalité, vous vivez sous les jupons des algériens et vous cherchez à prendre notre place dans nos relations avec la France. Foutez le camp, votre place c’est en Israël, Belgique ou la Hollande.

        1
        7
          Anonyme
          24 janvier 2020 - 10 h 33 min

          @Brahmas Tu ne comprends vraiment rien. Je lui cite une demande officielle de l’Algérie en 2015 pour devenir propriétaire de la mosquée et monsieur dit qu’elle nous appartient??? Pfffff……

          1
          2
    Anonyme
    23 janvier 2020 - 10 h 36 min

    Ils ont raison. Notre pays donne de l’argent, beaucoup d´argent, 2 millions, un droit de regard s’impose. C’est normal.

    25
    20
      Dahman
      23 janvier 2020 - 11 h 14 min

      @ Anonyme
      en 2 jours tu as tourné(e) la veste
      un jour c’est oui le lendemain ça sera autre chose.
      comme d habitude quoi..

      8
      11
    icialG
    23 janvier 2020 - 10 h 18 min

    pendant 58 ans ils ont du amasser des fortunes ,et ils ne peuvent pas l emporter au paradis puisqu’ils n iront pas, ni en enfer les biens terrestres sont interdits

    14
    11
    Le Temps
    23 janvier 2020 - 9 h 38 min

    AH BON,,,??? et Boubeker et la mosqué de Paris aussi ont soutenu jusqu au 5 em Mandat ….on a la mémoire qui flanche frérot

    12
    14
    Réseau 16
    23 janvier 2020 - 9 h 24 min

    Lorsqu’on mélange la politique, l’argent facile et la religion des ignorants est égale la pagaille, la honte, et l’irresponsabilité, chez les vrais croyant ils ne mélangent pas la politique et la religion et surtout avec l’argent Haram, mais comme le paradis est réservé aux membres du FLN et les faux Moudjahid, tout devient possible

    23
    9
    Zaatar
    23 janvier 2020 - 9 h 17 min

    Il y a a boire et a manger dans la gestion de cette mosquée, il est donc tout à fait normal que ça aiguise les appétits des un et des autres.

    28
    12
    Le Chant Des Cygnes
    23 janvier 2020 - 8 h 40 min

    Pendant ce temps là, la Grèce à élue une présidente !!!!!

    30
    13
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 9 h 42 min

      Il faut énormément de graisse à l’engrenage du Pouvoir pour égaler la Grèce.

      14
      10
        Le Chant Des Cygnes
        23 janvier 2020 - 11 h 30 min

        A Anonyme,
        Et pourtant nous disposons de la matière grise nécessaire.

        5
        10
      chaoui40
      23 janvier 2020 - 13 h 37 min

      Et alors ? L’Etat profond de la Grèce est le même que celui de tous les pays de l’OTAN ! Dommage que les peuples sont aussi … et enclins à la soumission.

      6
      15
      Anonyme
      23 janvier 2020 - 18 h 36 min

      Et alors? est elle la meilleure candidate pour gerer ce pays? c’est le seul critere qui importe. Elire une femme parce que c’est une femme est une mauvaise politique.

      2
      8
        Le Chant Des Cygnes
        23 janvier 2020 - 22 h 12 min

        A Anonyme,
        Comme chez nous, quoi !!!!

        1
        6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.