Imposantes marches des étudiants à travers le pays

Manif
Les étudiants algériens manifestent pour le changement politique. D. R.

Par Mounir Serraï – Le ramadhan n’a visiblement pas impacté le Hirak. Les étudiants se sont fortement mobilisés à travers le territoire national pour exiger un changement radical du système politique.

A Alger, des milliers d’étudiants se sont rassemblés devant la Grande Poste avant de marcher à travers l’avenue Pasteur jusqu’à la Place Audin. Les services de sécurité, fortement déployés sur l’itinéraire habituel de la marche, ont fini par se retirer, submergés par le nombre impressionnant de manifestants.

«Système dégage», «Makache intekhabat y a issaabat (pas d’élections, bandes !)», «Djazaïr hora dimokratia (Algérie libre et démocratique)» sont quelques slogans scandés à tue-tête par les manifestants qui ont exhibé des banderoles sur lesquelles on pouvait lire «On veut une justice transitionnelle et non pas une justice vindicative et sélective». Les étudiants ont chanté en chœur «Djazaïrouna» et «Min djibalina».

Même mobilisation à l’intérieur du pays. A Constantine aussi, la mobilisation des étudiants a été au rendez-vous de ce premier mardi ramadanesque. Ils étaient tout aussi nombreux à sillonner la ville de Cirta et à réclamer à tue-tête le départ des symboles du régime.

A Béjaïa, à Batna, à Ouargla, à Oran, à Sidi Bel-Abbès, à Béchar, à El-Tarf, à Tamanrasset, à Bouira, à Batna et bien d’autres wilayas où il y a des campus universitaires, les étudiants ont manifesté pour le changement du système et contre le maintien du calendrier électoral tel que prévu par la Constitution.

Structurés à travers le territoire national, les étudiants ont déjà organisé des rassemblements dimanche tout en maintenant leurs marches tous les mardis.

M. S.

Comment (9)

    Zaatar
    9 mai 2019 - 4 h 08 min

    D’accord à moitié avec les étudiants. Pour les manifestations oui, on est d’accord avec eux , pour la grève non, car au rythme ou ça va c’est une année foutu en l’air et des complications à la rentrée s’il y a rentrée. Les étudiants peuvent manifester tous les week end mais accomplir leur année d’études et examens, les deux sont conciliables.

    Blakel
    8 mai 2019 - 6 h 37 min

    Bravo aux étudiants qui représentent la partie la plus éclairée de la jeunesse. Surtout qu’ils ne cessent pas la mobilisation. L’ensemble du peuple doit rester solidaire avec eux, et ne pas écouter une certaine propagande du pouvoir qui commence à se répandre ces derniers temps, et qui tend à présenter les étudiants comme des enfants gâtés irresponsable et trop exigeants. Si le pouvoir s’en prend à vous, c’est parce que vous faîtes partie des gens les plus éveillés, et les plus politisés, donc les moins susceptibles d’être manipulés par la propagande du pouvoir.

    3
    1
    Les marcheurs vers l'espoir
    7 mai 2019 - 19 h 32 min

    Le mardi et éventuellement le dimanche pour notre jeunesse estudiantine.
    Le vendredi et éventuellement le samedi pour nous tous dans le respect de nos idées, notre diversité et nos croyances;
    Notre unique idéologie et objectif pour le moment c’est ceux qui s’orientent vers l’avènement de l’Algérie que nous souhaitons tous, femmes, hommes, jeunes filles et garçons….L’Algérie de demain synonyme d’espoir, de clarté et de prospérité.
    Marchons toujours nombreux vers des lendemains meilleurs pour nous et les générations futures d’Algériens.

    7
    2
    Dignité et fierté
    7 mai 2019 - 17 h 19 min

    La décennie noire et les vingt années de règne injuste et brutal du régime sous la houlette du président démissionnaire ont suscité chez nous tous algériens une sorte de démobilisation et de découragement durant une longue période.
    Heureusement que le mouvement populaire est apparu et son émergence a raviver notre espoir de voir l’Algérie, pour laquelle des millions de Martyrs n’ont pas hésité a aller jusqu’au sacrifice suprême, renaître de ses cendres.
    La Jeunesse estudiantine qui a manifestée massivement, aujourd’hui, constitue notre fierté et notre dignité à tous.
    Cette Jeunesse que certains n’hésitaient pas à critiquer, vient de démontrer pour la énième fois qu’elle mérite toute notre confiance, nos encouragements et notre reconnaissance.
    Cette Jeunesse a fait preuve d’intelligence, d’engagement sans faille, d’une sérénité et d’un pacifisme qui n’ont pas manqué de susciter plus que de l’admiration.

    15
    5
    MELLO
    7 mai 2019 - 17 h 07 min

    Lorsque une jeunesse est déterminée à reconquérir l’ensemble des droits qui abolissant la hoggra et garantissent la dignité de chaque citoyen et citoyenne, quand elle perfectionné , sans cesse, ses formes d’expression et d’organisation tout en les étendant au niveau national, alors nous pouvons dire que le régime en place , depuis plus de 50 ans, englué dans des archaïsmes d’un autre âge , nous pouvons dire qu’il n’à plus d’avenir.
    Les étudiants sont sortis et sortiront tant que les droits fondamentaux de toute la jeunesse en définitive sont bafoués et trahis.

    13
    4
    GreenPretzel826
    7 mai 2019 - 16 h 22 min

    Un grand bravo et saha Ramadhankoum à nos étudiants que rien ni personne n’arrête, jusqu’à l’aboutissement de leurs revendications. Vous êtes les illustres descendants de nos valeureux chouhada.
    Et dire que cette jeunesse, pour la plupart, n’a pas de travail ou n’occupe pas les postes qu’ils méritent.
    Alors qu’il suffit que les octogénaires actuellement encore en poste, partent à la retraite et laissent cette jeunesse pleine de vitalité et de courage assumer leur destin en dirigeant le pays.

    15
    4
      MELLO
      7 mai 2019 - 16 h 46 min

      Jusqu’a obtention des revendications de tout le peuple, pas seulement leurs revendications, les étudiants ont été maintes fois rabaissés pour rendre les études universitaires sans validité majeure. L’ignorance a pris le dessus sous l’ère bouteflika avec comme exécutants Sellal, Ouyahia, Benyounes, Saidani, Belkhadem, hadjar, Bouchareb, et tous ceux qui ont obtenu le niveau BAC moins 15. Heureusement que les étudiants sont là pour nous le rappele et crier leur ras le bol. BRAVO À VOUS

      12
      4
    Persévérance et vigilance
    7 mai 2019 - 16 h 09 min

    Bonne route, Jeunesse algérienne estudiantine, vers l’Algérie de demain,l’Algérie de l’espoir, des droits et devoirs, de la lumière, de la joie, de la modernité, de la prospérité et du progrès..
    Pour arriver à bon port, il faudra beaucoup de persévérance et une extrême vigilance.
    Avancez! Ne vous arrêtez surtout pas avant d’atteindre les objectifs tracés par la volonté populaire de millions de vos concitoyens.
    Marchez! Unis dans le cadre de la diversité qui caractérise notre vaste pays et, en respectant la règle d’or du pacifisme qui a fait, jusque là, votre fierté et la fierté de votre peuple et de l’Algérie.
    Allez toujours de l’avant, l’avènement d’une Algérie nouvelle et telle que souhaitée et voulue mérite tous les efforts et sacrifices que sa jeunesse est prête à consentir.
    Soyez toujours nombreux!
    Pensez, toutefois, à concilier votre devoir et vos actions à l’endroit de votre pays et votre peuple avec votre formation et vos études.
    N’ oubliez, surtout, pas que si l’Algérie nouvelle a besoin de votre engagement sans faille pour son avènement, elle aura besoin, également, d’une jeunesse bien formée et instruite pour sa construction.

    35
    2
    ALI VISION
    7 mai 2019 - 13 h 42 min

    Nous devons défendre notre avenir;nous devons défendre notre pain;nous devons défendre une meilleure vie pour la génération future,c’est de notre devoirs de tous;soit étudiant;médecin,professeur,fellah,ou maçon ou ouvriers,nous n’avons pas d’autres nation comme nos traitres ingrats qu’essaient de rien ne laisser;ni honneur;ni dignité,et ne parlons pas de la justice aux enchères,ça suffit maintenant la patience à des limites;dégagez,dégagez,partez chez vos tuteurs instructeurs;ni Bensalah,ni Bédoui,ni Bouchareb,ni Gaid salah,l’Algérie appartient a son peuple…

    25
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.