Revue El-Djeïch : «Cette crise a été inventée dans le but de semer les graines de la déstabilisation en Algérie»

Revue El-Djeïch : «Cette crise a été inventée dans le but de semer les graines de la déstabilisation en Algérie»

Comment (18)

    AmiAhmed
    9 mai 2019 - 4 h 17 min

    Si cette crise est inventé pour déstabiliser le pays, alors là vous accusez directement l’armée, parce que , le chef d’état major est parmi ceux qui ont soutenu le 5ème mandat, où est la faute? le peuple est juste et ne cherche qu’à sauver son pays des dérives à répétition depuis 1962

    Anonyme Utile
    9 mai 2019 - 3 h 43 min

    Les auteurs de cet article publié dans les colonnes d’El-jeich font partie d’un très petit groupe de généraux qui ont profité de la période Bouteflika et qui ne représentent qu’eux mêmes et leurs intérêts personnels.

    L’analyse de cet article montrent que ses auteurs sont près aux pires extrémités, pour empêcher le peuple de prendre son destin en mains et d’arracher sa liberté et d’accéder à la démocratie et au développement réel. Mais ils ne réussiront jamais.

    Un peuple uni, comme l’est le PEUPLE ALGÉRIEN est invincible.

    Les auteurs de cet article se sont accommodés, avec une approbation et un silence assourdissant, avec les pratiques des pires traîtres de l’Algérie ( le clan des Bouteflika ), qui ont dilapidé, sous leurs regards 1500 milliards de dollars et qui s’apprêtaient à mettre l’économie et le pays sous la tutelle de l’ancien colonisateur Français, avec la bénédiction des Bouteflika, des harkis, des généraux Tartag, Toufik, notamment.

    Le PEUPLE ALGERIEN a senti le très grand danger pour la mère patrie l’Algérie et a déjoué immédiatement tous les complots de l’intérieur et de l’extérieur en organisant des manifestations intelligentes, civilisées et pacifiques de plus de 25 millions d’Algériens, qui ont ébloui le monde entier.

    Les manifestations du PEUPLE ALGÉRIEN ont tout libéré en Algérie y compris notre armée, qui était bridée par le clan des traîtres au pouvoir.
    La quasi totalité de notre armée soutient le peuple et a manifesté avec le peuple.

    La quasi totalité de notre armée et le PEUPLE ALGÉRIEN sont unis.

    Les auteurs de cet article sont les résidus du système, qui utilisent la peur et la ruse, pour dialoguer avec eux mêmes en maintenant d’une part l’imposture Bensalah, qui est illégitime et illégale, conformément à la constitution (article 63) et d’autre part, Bedoui qui est impliqué dans des affaires très graves que la morale réprouve et qui est un expert dans la falsification des élections, preuve à l’appui.

    Le parquet d’Alger doit s’auto-saisir pour poursuivre Bensalah et Bedoui. C’est très urgent et très important, car l’avenir du pays est en jeu.

    Leurs ruses et tactiques malsaines des auteurs de cet article, sont voués à l’échec. Le PEUPLE ALGÉRIEN est déterminé à reprendre le pouvoir en choisissant des personnes compétentes et intègres en qui il a confiance, pour gérer la période de transition, quelque soient les circonstances.

    2
    1
    chaoui
    9 mai 2019 - 1 h 03 min

    Les messages vilipendant Gaid Salah fleurissent bon sur ce site. Tout autre avis contraire et objectif est jeté à la poubelle! Sachez que nous, les sans grade , le petit peuple des laissés pour compte, avons cessé depuis longtemps de penser par manipulateurs interposés.
    Que justice soit faite et bravo au moudjahed GAID SALAH qui nous a ouvert la voie de la dignité et raffermir notre amour pour notre seul et unique patrie : L’ALGERIE.

    2
    11
      Anonyme
      9 mai 2019 - 5 h 00 min

      L’Algérie ne se résume pas à ta tribu.

    Ayweel
    8 mai 2019 - 23 h 55 min

    J’aimerai dire à Monsieur elgaid ceci: ya elgaid si la population algérienne est de 40 millions et si on retranche la tranche des vieux, enfants et bébés, il restera plus au moins 22 millions, et c’est ces 22 millions qui marchent chaque vendredi pour dire: système dégage. Je vous demande de faire vos calculs et déduire ce que vaut le poids d’un état major composé de quelques dizaines de personnes devant une masse masse de 20 millions. Sachez que la patience a des limites et si par malheur cette masse décide ,les institutions choisies ne tiendront pas 5mn je dis bien 5mn y compris la vôtre. L’histoire ne pardonne pas, à vous vous de choisir d’être cité comme un homme historique ayant contribué à l’achevement de l’indépendance totale de l’algerie ou comme un jannaissaire ayant provoqué la recolianisation de la patrie.

    5
    2
    [email protected]
    8 mai 2019 - 23 h 00 min

    Salam,
    Franchement du n’importe quoi, il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
    Alors toute cette épouvantable corruption a éte inventée, le 5ème mandat a été inventé, l’ingérence de la france dans les affaires algériennes a été inventée, un peuple qui vit la hogra depuis des décénnies a été inventé, «Ceux qui appelaient à une période de transition voulaient faire passer leurs agendas» a été inventé.
    El-Djeïch c’est la dèche du point de vue imagination. Au fait pour qui vous travaillez?

    4
    2
    Zombretto
    8 mai 2019 - 20 h 01 min

    Ah oui, c’est vrai ! Nous n’y avions pas pensé, bien sûr !… Les algériens étaient tous satisfaits, heureux et fiers devant le monde entier d’avoir comme président un cadre vide. Et pendant qu’ils fêtaient tous leur joie que le Cadre allait se présenter encore pour un cinquième mandat, quelques méchants instigateurs étrangers assistés par une petite poignée d’algériens les ont hypnotisés et les ont fait sortir pour faire semblant d’en avoir ras-le-bol avec ce système qu’ils adorent depuis 1962. Oui, oui, ça se tient, c’est comme ça que ça a dû se passer, sinon pourquoi Gaïd Salah le dirait-il ? Celui qui croit ça croira n’importe quoi.

    5
    2
    nectar
    8 mai 2019 - 18 h 19 min

    Le jeu de deux chaises pour un même f…, auquel Gaïd et ceux qui sont avec lui, s’adonnent..Il n’y a que celui qui est sourd ou qui ne veut entendre qui peut se permettre un double langage.Le régime mafieux est le seul responsable de ce mouvement spontanée, nait de la hogra et du mépris de tout un peuple, par une bande de prédateurs dont certains généraux font partis.. Si Gaïd, comme il le prétend est le fils du peuple, il doit sans tergiverser écouter cette jeunesse et répondre sans hésitations à ses doléances..

    17
    5
    TARZAN
    8 mai 2019 - 17 h 52 min

    avec le maintien de ben salah, nous assistons à la c’est la dictature militaire

    16
    7
    Moha
    8 mai 2019 - 16 h 02 min

    Salam ou Saha ftourkoum,
    La crise s’est déclarée par le gouvernement lui-même, sans en prendre conscience car il en a pas une, (Fakidou el shayii la you3tih) qui veut dire, celui qui ne possède pas la chose ne peut l’offrir. La crise s’est déclenchée, parce qu’on voulait nous imposer un CADRE ROI, les autres pays ont des rois, nous on a hérité d’un cadre qui veut devenir ROI. Cette chose n’a pas été pensée ni dans le monde animal, ni dans le monde des dessins animés et encore moins dans la fiction, s’est arrivé uniquement en Algérie, nous qui nous fabriquons rien, on a quand même pu créer un CADRE ROI qui se nomme BOUTAKHRIBA.
    Nchalah on ne s’arrêtera que lorsqu’on l’Algérie retrouvera sa vraie liberté et celle de son peuple, impossible de laisser passer ça, car, si on abandonne, nos enfants et nous-mêmes deviendrons les esclaves du nouvel ordre mondial, et ils ne nous le pardonneront jamais et avec raison.
    KHAWKHWA, SILMIYA OU TAHYA DZAIR HORA WA ASSILA, OU RABI YANSSERNA, AMINE.

    25
    4
      amiahmed
      8 mai 2019 - 16 h 39 min

      Copie collé reflexe identique à la France coloniale, l’Algérien suce son pousse pour suivre aveuglément les ennemis de l’Algérie, le peuple est composé comme dans l’ armée avec des chefs ou des meneurs , c’est comme le train qui a besoin d’une locomotives pour avancer, la locomotives ce sent la poignée de meneurs, si vous enlevez la minorités de meneurs le mouvement fera du sur place, et sera voué à l’echec, la couleuvre est trop grosse pour passer, SVP soyez avec le peuple pour l’accompagner dans la transition et éviter de chercher à le diviser, c’est le grand danger qui guête l’Algérie, où tout le monde est perdant ne chercez pas à sauver un régime à l’agonie dans l’intérêt de la Nation

      8
      7
    Anonyme
    8 mai 2019 - 15 h 48 min

    Le problème c’est Gaïd Salah, ce n’est pas l’armée, il n’est pas l’armée qui est composée des enfants du peuple. C’est Gaïd Salah qui veut imposer son agenda contre la volonté du peuple, il veut maintenir le régime. Un changement de régime lui fait peur, il a donc quelque chose à se reprocher. Gaïd Salah a soutenu et protégé le régime Bouteflika et a même cautionné le 5e mandat de Bouteflika. Les étudiants sont sortis hier, ils ont demandé le départ de Gaïd Salah. Oui le peuple est avec son armée, mais rejette le chef de l’état major qui a protégé la bande. Nous ne faisons pas confiance à la justice de Gaïd Salah, la justice doit s’exercer contre les criminels qui ont détruit le pays dans un État de droit que réclame le peuple. En attendant ces criminels doivent demeurer en prison à titre préventive. Maintenant qu’il a écarté ses ennemis du régime qu’il a lui même protégé, il s’attaque au peuple et à l’opposition.

    34
    12
      Algérois
      8 mai 2019 - 15 h 58 min

      ahhhhhh quel grosse blague, tu abuse trop de la drogue, du hachich surement.

      10
      18
    Abbou
    8 mai 2019 - 15 h 42 min

    Et par un miracle divin, des « millions » de personnes seraient sorties tout de go avec les mêmes slogans ? Attendons, avant de juger quelques années encore. Le temps que se délient les langues des spécialistes en manipulations. Au titre du positif, on peut cependant savourer le départ de la issaba…

    16
    8
    Abdelrahmane
    8 mai 2019 - 15 h 29 min

    Ahh, oui ! par ce que les algériens ne voulaient pas se débarrasser de ce régime dictatorial de boutesriqa ?! ils s’accommodaient bien de sa dictature horrible ?!

    22
    5
    Anonyme
    8 mai 2019 - 15 h 26 min

    Cette crise a éclaté à cause de l’annonce du 5ème mandat de Bouteflika, tout le monde connaissant son état.
    5ème mandat que même Gaid Salah avait soutenu il me semble non ?

    27
    4
    yacine
    8 mai 2019 - 14 h 29 min

    C’est une vraie declaration de guerre contre le peuple .
    L’etat major militaire est l’ennemi du peuple .

    25 millions d’algeriens qui manifestent depuis le 22 fevrier ont pour seul agenda
    de passer a une vraie republique democratique dont le souverain est le peuple qui decide qui le represente .
    Celui qui a un agenda c’est Gaid Salah et son clan qui pris de peur et de panique ont fait un d’etat .

    Votre heure viendra et vous le payerez cher , car la lutte continue jusqu’a la victoire finale

    33
    12
    Anonyme
    8 mai 2019 - 14 h 17 min

    Non non et mille fois non!!! cette crise s’est déclenchée avec l’annonce du 5e mandat d’un président fantôme cautionnée par Gaïd Salah. Cette crise se poursuivra tant et aussi longtemps que le chef de l’armée ne prendra pas en considération les demandes du peuple, à savoir le départ de Bédoui mis en place par Saïd Bouteflika, le départ de Bensalah, voilà ce que demande le peuple des demandes qui sont rejetées par le chef de l’armée qui fait l’autruche pour maintenir le régime qui a détruit l’Algérie et qui a toujours été rejeté par le peuple. Les doléances du peuple ne sont pas prises en considération par les chefs de l’armée, d’où la persistance de la crise. Le chef de l’armée veut maintenir le régime coûte que coûte, un régime rejeté par le peuple. Ce qui veut dire que la crise perdure à cause de l’autisme face aux demandes du peuples émanant des plus hautes autorités de l’armée qui ne veulent pas accéder aux demandes du peuple de départ pure et simple des symboles du régime Bouteflika.

    30
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.