Déclaration de Jean-Yves Le Drian : l’ambassade de France réagit

France Driencourt
Jean-Yves Le Drian avec Xavier Driencourt à Alger. PPAgency

L’ambassade de France en Algérie se dit «étonnée» par une dépêche de l’agence officielle APS faisant état d’une déclaration du ministre français des Affaires étrangères selon laquelle «la France souhaite le déroulement de la présidentielle algérienne dans de bonnes conditions». L’ambassade de France indique que la dépêche de l’APS «laisserait à penser» que les déclarations de Jean-Yves Le Drian «seraient nouvelles». «Il s’agit, selon un communiqué de la représentation diplomatique française, d’une réponse datant du 6 mars 2019, lors d’une séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale». «Elles ne sauraient donc être présentées comme la position française à la date du 9 mai 2019», conclut le communiqué.

R. N. 

Comment (21)

    Mme CH
    11 mai 2019 - 1 h 38 min

    Les pyromanes-pompiers seront toujours là tant que leurs pions y sont…! Il faut procéder à un grand nettoyage dans la sphère du pouvoir pour nous débarrasser des virus et des éléments toxiques et contaminants….!!! Le jeu des politicards est bien connu, alors il faut être ferme, vigilant , intelligent et sage…et aussi savoir danser avec les loups…!!!

      GUEVARRA
      11 mai 2019 - 14 h 03 min

      Tout à fait d’accord avec vous Mme. CHE. Analyse très juste. Chapeau bas ! Merci.

        Mme CH
        12 mai 2019 - 1 h 43 min

        Merci GUEVARRA, contente qu’on partage le même avis..! Surtout concernant FaFa et ses virus, tout est clair comme de l’eau de roche…même les anguilles ne sont plus sous la roche sauf pour les benêts….!!

        Saha Shorek….!

    TOLGA - BISKRA
    10 mai 2019 - 20 h 27 min

    QUAND ON A RIEN À SE REPROCHER….. ON SE LA FERME, Monsieur LE MINISTRE ! N’EST-CE PAS ? QUI S’EXCUSE….. S’ACCUSE !!!

    3
    1
    Kad
    10 mai 2019 - 10 h 19 min

    Ce n’est pas la peine d’en rajouter une couche. nous ne savons pas si cela a été fait sciemment ou ce n’est qu’une coquille (mars remplacé par mai), mais toujours est-il que quelqu’un doit payer pour avoir donné l’opportunité à l’ambassade de laisser penser que …

      Anonyme
      10 mai 2019 - 20 h 01 min

      Il est normal dans le climat actuel que traverse l’Algérie de balancer des fake news ,qui sont en réalité des stratégies qu’emploient toute les agences de renseignements.

    Socrate
    10 mai 2019 - 1 h 03 min

    Pourquoi le pouvoir algérien cherche-t-il toujours le soutien de l’ancienne puissance coloniale dans ses projets funestes ? Ne se sent-il pas assez « légitime » ? On sait que l’armée reste accrochée à la date du 4 Juillet comme une huitre à son rocher alors elle « invente » des soutiens imaginaires …

    7
    4
    Felfel Har
    10 mai 2019 - 1 h 00 min

    Voilà une autre preuve du double jeu à la française: le ministre des AE dit une chose, son ambassadeur le corrige. Macron la joue défenseur de la démocratie et des droits des peuples à décider pour eux-même, mais « en même temps » (son expression favorite), il fait intervenir ses barbouzzes pour accomplir de sales besognes. Les Libyens, les Maliens, les Yéménites et bien d’autres l’ont vérifié pour leur malheur.
    La France officielle perd le nord et la face et la dégringolade de sa crédibilité dans l’opinion publique est le prélude à sa décadence.

    12
    4
    Le soutien de Faffa
    9 mai 2019 - 19 h 20 min

    Je vais peut être apparaître comme étant quelque peu à contre courant en prenant la défense des autorités françaises. Une déclaration faite par le Ministre des affaires étrangères de Faffa au tout début du mouvement populaire ne devrait pas être perçue comme étant la position actuelle de la France. Et ladite déclaration ne devrait pas nous amener à tirer à boulets rouges sur ce pays.
    La France a soutenu certes le régime de l’ex président Bouteflika en estimant que leurs intérêts en tant qu’état résidait dans ledit soutien: il ne faut pas oublier que les états en général n’ont pas d’amis et n’agissent que selon leurs intérêts. Les états ne font pas dans les sentiments et leurs actions ou entreprises sont dictés par les profits qu’ils peuvent engranger pour leurs pays respectifs.
    Le soutien à l’endroit de l’ancien régime n’était pas un soutien à cent pour cent, il suffit d’analyser la position l de la France s’agissant de la RASD, la diplomatie française s’est montrée constante, jusqu’à nos jours, dans sa préférence des positions du royaume du Maroc sur cette question.
    Présentement,je pense que Faffa marquera une pose et attendra avant d’arrêter sa position définitive en prenant en considération l’évolution de la situation dans notre pays et les dividendes qu’elle peut en tirer

    6
    2
      amiar ali
      10 mai 2019 - 0 h 27 min

      la france de l’elysee ne cesse de s’ingerer dans les affaires de l’algerie et celles de l’afrique

      8
      2
    Faire attention !!
    9 mai 2019 - 19 h 06 min

    il faut faire attention au hommes de l’OAS qui ont toujours la haine que l’Algérie soit libre et indépendante
    ses chiens ferais tout pour ruiner les Algériens comme ils l’ont fait avec le 1 500 000 Martyrs
    qui ne voulais que vivre en démocratie et dans un pays ou la hogra n’existe pas ou le partage et naturelle !
    il faut faire attention aussi au frontière des moroki qui n’attendent que ça pour nous rendre la monnaie des
    anciens traîtres qui ont volé l’Algérie et que nous payons cher aujourd’hui .

    7
    3
    karimdz
    9 mai 2019 - 18 h 58 min

    Mr le drian de quoi je mêle occupez vous de vos gilets jaunes.

    9
    4
    Anonyme
    9 mai 2019 - 18 h 43 min

    Les officiels, et politiciens jouent à merveille le role de « protecteur », d »interprete », et de « porte parole »
    Des pauvres africains, et des minorités « opprimées »,…..pour préparer leurs plans d’interventions
    Jean Yves le Drian le promoteur rusé de l’avion exorbitant Rafale de Dassault
    (qui défie le bon sens par son cout trop chère) à l’Egypte surendettée, et au Qatar riche et ambitieux
    Le tete pensante, et stratège de la confrontation franco-italienne par Total-Eni géants pétroliers en Libye
    L’un des créateurs de l’axe secret DGSE-Haftar-Moukhabarates égyptiennes commence à avancer ses pions
    En Algérie, en contre attaquant sur le front sensible énergétique par la prise des interets d’Anadarko
    l’américain de Texas (13 milliards de Dollar de chiffre d’affaires, en 2018), en Algérie,
    Depuis l’ère Khellil, en 1999
    Dans le bassin pétrolier de Berkine, (longeant les frontières,….. algéro-libyennes ?!,…)
    Le deuxième gisement après le méga gisement pétrolier de Hassi Messaoud
    Le lobby du géant énergétique français Total espère éliminer, et remplacer les investisseurs pétroliers Américains en Algérie, mai aussi en Afrique du Sud, au Mozambique, en Cote d’Ivoire, et au Ghana

    La France fidèle à sa politique expansionniste néo-colonialiste économique, et énergétique de protectorat
    Et de domination des africains avec une forte odeur de nostalgie colonialiste impulsive, narcissique, Egoiste, et surtout arrogante colonialiste avec un gout de cynisme, et d’hypocrisie
    Ambitions démesurées colonialistes françaises de domination de l’Afrique,
    Et folie de grandeur de l’état policier français:
    Gisements de Pétrole – services secrets- commandos parachutistes militaires-barbouzes français

    10
    5
    Elephant Man
    9 mai 2019 - 17 h 29 min

    Je reprends encore la phrase culte du Président Bachar Al Assad à Le Drian : « je n’ai pas de leçon de paix à recevoir de ceux qui financent le terrorisme ».

    20
    10
    anti khafafich
    9 mai 2019 - 16 h 42 min

    avec l’ambassade de france on peu facilement faire du drian un brillant ou un truand

    13
    10
    Mees
    9 mai 2019 - 14 h 55 min

    Comme beaucoup de français, j’ai été stupéfait de la maturité – et même de l’ humour des jeunes manifestants algériens.
    Je me prend à espérer que les relations de part et d’autre de la mer seront –
    Enfin ! – normales…Ici comme en Algérie, les jeunes sont l’avenir.

    25
    9
    صالح/ الجزائر
    9 mai 2019 - 14 h 06 min

    Quelle est la réaction de l’ambassade de France en Algérie si le ministre algérien des Affaires étrangères , actuel , ou son prédécesseur, aurait déclaré que : «l’Algérie souhaite le règlement des revendications des gilets jaunes dans les plus brefs délais et dans de bonnes conditions» ?.

    36
    14
      Anonyme DZ
      9 mai 2019 - 15 h 44 min

      la france est comme son « symbole » le COQ qui chante et qui a les pattes dans la chi…

      15
      15
    Confidentiel
    9 mai 2019 - 13 h 49 min

    Il parait que les Français interviennent discrètement pour sauver leurs agents sous Bouteflika.

    26
    13
    Digage!
    9 mai 2019 - 13 h 15 min

    L’APS qui commence à faire dans la manipulation pour exciter les sentiments anti-français des moutons.
    Convocation de Louisa Hanoune, et surement d’autres leaders de l’opposition laïque au Tribunal militaire.
    Les islamo-conservateurs qui chauffent le Bendir pour Taleb Ibrahimi.
    Le puzzle de l’alliance islamo-militaire commence à prendre forme.
    Pour le 4 juillet.

    36
    16
      Précision
      9 mai 2019 - 20 h 01 min

      Il ne pourrait pas y avoir une alliance islamo militaire pour la simple raison que l’ANP est contre l’ouverture des frontières avec le Maroc et les islamistes comme « les démocrates » sont pour.

      4
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.