Commerce : début des poursuites judiciaires contre les spéculateurs

réorganisation des marchés des fruits et légumes
Les prix des légumes flambent en ce mois de Ramadhan 2019. New Press

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a annoncé, samedi à Alger, le début des poursuites judiciaires contre les opérateurs économiques qui ont refusé le déstockage des légumes de large consommation, rapporte l’APS.

«Dans le cadre des dispositions visant la régulation du marché durant le mois de Ramadhan, des inspections ont été opérées au niveau des dépôts des produits agricoles à travers les différentes régions du pays en vue de procéder à leur déstockage et contribuer ainsi à la baisse des prix», a indiqué le ministre lors d’une réunion d’évaluation avec les directeurs centraux et les directeurs de wilaya de son secteur.

Suite à ces opérations, certains opérateurs ayant constitué d’importantes stocks de produits et refusé de les déstocker pour des fins de spéculation, les services du commerce ont saisi la justice afin de prendre les mesures qui s’imposent à leur encontre, a fait savoir le ministre.

A titre d’exemple, 15 opérations de déstockage de produits agricoles ont été effectuées à Alger la semaine dernière, a ajouté Djellab.

R. E.

Commentaires

    Argentroi
    12 mai 2019 - 16 h 33 min

    Je n’ai pas fait les investigations nécessaires pour étayer mes dires, mais j’ai toujours pensé que l’Algérie est le seul pays au monde où l’état octroie d’immenses crédits pour l’acquisition de chambres froides par des particuliers afin que ces derniers deviennent des affameurs du peuple en soustrayant du marché différents produits agricoles.

    11
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.