Plus de 8,5 tonnes de résine de cannabis saisies au premier trimestre en Algérie

drogue, trafic
Une saisie de kif traité. New Press

Plus de 8,5 tonnes de résine de cannabis ont été saisies en Algérie durant le premier trimestre de l’année 2019, en hausse de 18,26 % par rapport à la même période de l’année 2018, selon un bilan de l’Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLDT).

«Au total, 8 547,016 kg de résine de cannabis ont été saisis durant le premier trimestre de l’année 2019, dont 44,14% dans la région ouest du pays», a précisé l’Office dans son bilan obtenu par l’APS, se référant au bilan des services de lutte contre les stupéfiants (gendarmerie, police et douanes).

Selon le rapport, 23,19% des quantités saisies ont été enregistrées dans le centre du pays, 21,08% dans la région Sud et 11,59% dans la région Est. S’agissant des drogues dures, la quantité de cocaïne saisie a augmenté, passant de 1 185,540 g au premier trimestre de l’année 2018 à 3 205,074 g à la même période de 2019, soit une hausse de 25,407%, selon le même bilan.

En revanche, la quantité d’héroïne saisie a baissé de 93,71%, passant de 17,459 g à 1,099 g durant la même période de référence. Quant aux substances psychotropes, le bilan relève une augmentation de 28% des quantités saisies, passant de 416 715 à 533 710 comprimés durant cette même période.

Plus de 11 500 individus impliqués dans des affaires de drogue

11 529 individus ont été impliqués dans des affaires liées à la drogue, en baisse de 14,41%, dont 59 étrangers, selon le même bilan qui fait état de 334 personnes en fuite. Les données de l’ONLDT révèlent également que parmi les personnes impliquées 2 511 sont des trafiquants alors que 5 022 sont des usagers de résine de cannabis et que 2 224 sont des trafiquants de psychotropes et 1 636 autres en sont des usagers.

S’agissant du trafic des drogues dures, il concerne 74 trafiquants et 27 usagers de cocaïne et 12 trafiquants et 11 usagers d’héroïne.

Durant le premier trimestre de l’année en cours, 8 849 affaires ont été traitées contre 10 416 affaires à la même période de l’année 2018, soit une baisse de 15,04%. Sur le total des 8 849 affaires traitées, 2 742 sont liées au trafic illicite de la drogue, 6 099 autres affaires relatives à la détention et à l’usage de drogue, et 8 affaires liées à la culture de cannabis, conclut la même source.

R. N.

Comment (10)

    Abou Muppet Show
    13 mai 2019 - 12 h 48 min

    J’saurais aimé avoir les éclaircissements des Muppets show…Moua algérien lambda j’aimerais savoir le rôle de Hmida dans cette histoire…C’est sur qu’il a un rôle le Hmida….mais lequel?

    Anonymeplus
    13 mai 2019 - 11 h 57 min

    Le royaume du haschich se frotte les mains, il gagne énormément d’argent grâce aux corrompu d’ici qui n’ont aucune conscience.
    J’espère que les fils et filles des généraux, des ministres, des walis et tous ceux qui travaillent à empoisonner les jeunes algériens meurent dans d’atroces souffrances.
    Pour arriver à faire passer des tonnes de drogue marocaine, il faut des complicités au plus haut sommet de l’état.
    Gaïd salah devra vite faire le ménage dans la deuxième région militaire ou les ggf, les gendarmes et les douaniers sont tous des corrompu sans aucune conscience si ce n’est l’enrichissement coûte que coûte, même si cela doit empoisonner les algériens, ils ont vendu leur âme au diable. Pas de pitié pour ces chiens, les travaux forcés à perpétuité à Regane et Aïn salah, les régions d’Algérie qui se rapproche le plus de l’enfer, leur dernière demeure si Dieu le veut.

    3
    1
    La Viriti
    13 mai 2019 - 9 h 52 min

    Voila, un des résultats, parmi tant d’autres du Bouteflikisme complaisant avec le Makhzen.
    Un grand merci à Hamel aussi pour sa passivité complice ( le type plus accaparé par le business de ses proches que notre sécurité)

    Ces gens là qui nous ont dirigés pendant 20 ans, sont de vrais marocains culturellement parlant et en termes de mentalité et d’attachement à l’Algérie, quasi nulle, si ne n’est pour la dépecer.

    3
    2
    anonyme
    13 mai 2019 - 8 h 11 min

    la douane et les gardes frontiere sont certainement complices avec tout les moyens qu ils disposent
    radars ,hélicoptères, cameras ,murs betonné et fossé profond . et ils n arrivent pas a intercepter jouge brall
    c est a ce poser des questions?

    Vroum Vroum🤪..
    12 mai 2019 - 22 h 52 min

    Purée 8,5 tonnes de drogue…de quoi exploser des milliers de cerveaux !!!..en orbite ??.. Ils choment pas chez le Roi Mohammed 6 , les sujets travaillent dur , des centaines de tonnes , et pourtant ils sont toujours aussi miséreux , pauvres , plus le Maroc produit du Canabis Drogue Haram , et plus il est toujours encore plus pauvre , chômage , ect . .Ils ont pas compris qu’ils creusent leur tombes . .L’argent sale , ne rendra jamais propre ces utilisateurs , au contraire . Tant que le Maroc produira industriellement en centaines de Tonnes la drogue sous les yeux du Pouvoir islamiste Marocain , et sous autorité du Roi qui est responsable de son « Royaume  » , jamais le Maroc ne sera prospère , mais restera dans la pauvreté . ..

    5
    5
    POUR LES MOINS DE 20 ANS
    12 mai 2019 - 19 h 54 min

    D’après des statistiques avérées au niveau international, les quantités saisies ne représentent qu’environ 10% du total, ce qui revient à dire que 76,5 tonnes n’ont pas été saisies.

    5
    6
    Anonyme
    12 mai 2019 - 18 h 59 min

    Tout ceux qui touche a ce phénomene de la drogue doivent aussiôt passer par les armes , tout c’est trafiquants devrait êtres fusillés sur place

    6
    4
    MELLO
    12 mai 2019 - 16 h 11 min

    Voilà le plus danger pour la jeunesse algérienne ,et pour toute l’Algérie, ce n’est pas X ou Y qui a parlé ou donné son avis sur l’avenir du pays. Voilà les dossiers brûlants que nos services doivent surveiller sérieusement. Toutes ces quantités ne sont que la face apparente de l’iceberg, car la réalité est toute autre. Retrouver des bandes de jeunes se …. scotchés, c’est le pire des crimes contre l’humanité.
    Aucun pardon , aucune clémence et condamnation à mort pour tous ceux qui manient ces …. saletés.

    6
    3
    anonyme
    12 mai 2019 - 15 h 44 min

    Il faut donner l’origine de ces étrangers qui sont sans aucun doute des nigérians, nigériens, sénégalais, ivoiriens, surtout maliens et aussi des mendiants du niger qui malgré les événements en Algérie ils continuent à mendier dans les villes à Alger et ses environs, ils continuent à prendre régulièrement le train Alger El Afroun et harcèlent les algériens pour l’argent. Quelle Algérie où les algériens se font voler indirectement par des gamins étrangers. Le Niger a interdit récemment la mendicité à Niamey et nous envoie ses gueux nous empoisonner la vie, où est bédoui ???, premier ministre invisible, pour ramasser ces parasites et les renvoyer dans leur pays???

    10
    9
    Brahms
    12 mai 2019 - 15 h 38 min

    Ce sont les cadeaux du Roi du Maroc d’où ces marocains qui sont logés dans le gouvernement algérien afin de fermer les yeux sur le trafic. Imaginez le nombre de personnes empoisonnées avec cette drogue ? C’est affolant ? Que fait le Ministre de la Justice pour assigner l’Etat Marocain en justice laissant à partir de son territoire, ce tonnage de drogue venir en Algérie, il est donc complice. Saisir le Tribunal International en demandant des compensations financières avec une condamnation de l’Etat Marocain afin qu’il prenne des mesures adéquats pour que cesse ce fléau de drogue envahir l’Algérie indéfiniment.

    9
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.