L’Algérie condamne «avec force» l’attaque terroriste contre une église au Burkina Faso

attaque Burkina Faso
L'attaque terroriste d'une église au Burkina Faso a fait six morts. D. R.

L’Algérie a condamné «avec force» l’attaque terroriste ayant ciblé, dimanche, une église dans le centre-nord du Burkina Faso, a indiqué, lundi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif.

«Nous condamnons avec force l’attaque terroriste meurtrière qui a ciblé hier, dimanche 12 mai 2019, l’église catholique de Dablo, dans le centre-nord du Burkina Faso, faisant des morts et plusieurs blessés parmi les fidèles», a souligné Benali Cherif dans une déclaration à l’APS.

«L’Algérie, qui a subi les affres du terrorisme, assure le gouvernement et le peuple burkinabé amis de son entière solidarité et réitère sa ferme condamnation du terrorisme sous toutes ses formes et manifestations», a-t-il affirmé.

«Nous présentons nos sincères condoléances aux familles des victimes de cet ignoble acte terroriste et exprimons notre sympathie à l’égard des blessés», a ajouté le porte-parole du MAE.

R. N.

Comment (6)

    Omar
    14 mai 2019 - 22 h 11 min

    Les algériens sont devenus les plus paranoïaques de la terre depuis notre système du parti unique qui nous faisait croire que tous nos malheurs étaient dûs à la jalousie du monde entier sur notre pays.
    Malheureusement, il y en a même certains de niveau universitaire qui sont islamo-complotistes, qui voient la manipulation partout comme dans les films de science-fiction…..

    anonyme
    14 mai 2019 - 19 h 41 min

    on ne vous entend pas condamner les crimes au Yemen

    Felfel Har
    14 mai 2019 - 16 h 05 min

    Serais-je le seul à croire qu’il y a anguille sous roche? Essayons de répondre à la question: à qui profite le crime?
    A Macron bien sûr, lui qui cherche à redorer son blason alors que le noeud coulant se resserre chaque fois que les GJ marchent et réclament sa démission. L’opération « Notre-Dame de Paris » n’ayant pas produit l’effet escompté, ie une remontés spectaculaire dans les sondages juste avant les élections européennes, on nous sert cette mascarade qui prêterait à rire s’il n’y avait pas mort d’hommes.
    On a concocté cet enlèvement en faisant appel à de pauvres bougres (comme pour toutes les autres opérations terroristes attibuées aux islamistes) qui ignoraient qu’ils allaient être sacrifiés. Manque de pot pour les forces spéciales, elles ont perdu deux des leurs, bêtement. Et cerise sur le gâteau, elles ont même réussi à libérer deux autres otages. James Bond n’aurait pas fait mieux.
    Cette affaire ne sera pas classée aussi facilement car de nouvelles révélations ne vont pas tarder à faire la Une de Médiapart, entre autres. Les Américains, quant à eux, se posent déja quelques questions.

    5
    3
    Mme CH
    14 mai 2019 - 2 h 22 min

    Après l’attaque des deux mosquées en Nouvelle Zélande par un timbré d’extrême droite, les concocteurs du terrorisme dans les tunnels sans bout veulent nous faire oublier ce crime odieux, pour montrer que les musulmans sont des « sauvages » -(Sri Lanka ensuite Burkina Faso….tiens c’est là, où deux soldats français ont été tués pour libérer les soi-disant deux touristes….)-….mais de plus en plus de personnes savent maintenant qui sont les inventeurs du terrorisme et pour quelle raisons…!!??!!

    6
    8
      Anonyme
      14 mai 2019 - 18 h 43 min

      Ce n’était pas de paisibles touristes comme les autorités Française avec leur merdias tous acquis à leur catéchisme veulent nous faire croire, mais des barbouzes . Le groupe armé qui a été visé est totalement inconnu et aucun barbus actif au Sahel n’ont commenté ou revendiqué l’enlèvement de ces soi-disant paisible touriste étrangers ou même l’opération militaire du 10 mai.nÉtrange non!

      5
      3
        Mme CH
        15 mai 2019 - 2 h 16 min

        Oui, c’est étrange,…… c’est ce que je me suis dit en signalant l’histoire des deux soi-disant touristes à la même période….!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.