Selon un média français : le fils cadet de Rebrab a pris les rênes de Cevital

Malik Cevital
Malik Rebrab, fils cadet du patron de Cevital. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’hebdomadaire français Jeune Afrique croit savoir que le fils cadet d’Issad Rebrab, Malik, assure la succession de son père à la tête du conglomérat agro-industriel, Cevital, depuis son incarcération dans la nuit du 22 au 23 avril, alors que le patron n’a jamais officiellement désigné son successeur. Le magazine rappelle que le passage de relais n’était pas programmé mais l’arrestation inattendue d’Issad Rebrab (74 ans), pour fausse déclaration, a précipité son fils cadet, âgé de 47 ans, en première ligne.

Cette information n’est pas encore confirmée par la direction de Cevital mais il apparaît évident que cette disposition prise par le plus grand groupe privé algérien met fin aux espoirs nourris un moment par l’entourage d’Issad Rebrab et ses soutiens pour le voir relâché ou bénéficier d’une liberté provisoire. Le 5 mai dernier, la chambre d’accusation près le tribunal d’Alger avait rejeté un pourvoi introduit par ses avocats, décidant ainsi son maintien dans la prison d’El-Harrach. Pour ses avocats, «la décision n’a aucun lien avec le droit. Le mis en cause est poursuivi pour des infractions douanières qui auraient pu être réglées sans le priver de sa liberté».

Pour rappel, Issad Rebrab a été incarcéré dans la nuit du 22 au 23 avril, à l’issue de sa présentation au parquet dans le cadre d’une enquête anticorruption. Le fondateur de Cevital est soupçonné de fausse déclaration concernant le mouvement de capitaux de et vers l’étranger, surfacturation, importation de matériel usagé «en dépit de l’octroi d’avantages bancaires, fiscaux et douaniers (destinés au matériel neuf)», avait indiqué un communiqué officiel.

L’arrestation du magnat de l’agroalimentaire est intervenue quelques heures après celle de quatre frères, tous hommes d’affaires et membres de la famille Kouninef, réputée proche de l’ancien cercle présidentiel.

R. M.

Comment (34)

    Mme CH
    15 mai 2019 - 1 h 43 min

    Qu’il n’oublie surtout pas de payer les impôts, enfin le vrai montant….c’est la moindre des choses….!

    3
    6
    Anonyme
    14 mai 2019 - 12 h 03 min

    …..bachagha d’hier ou d’aujourd’hui ,c’est la même chose.rebrab heddad ou autre ,on a détruit le secteur public pour se le partager…..

    4
    6
    omar
    14 mai 2019 - 2 h 33 min

    rebrab homme de paille.

    2
    11
    Anonyme
    14 mai 2019 - 0 h 23 min

    Celui qui veut une véritable Démocratie soit instaurée dans le pays,
    Doit accepter le verdict d’une véritable Justice
    Dans la Transparence totale, Tous égaux devant la Justice

    11
    4
      Anonyme
      14 mai 2019 - 2 h 36 min

      Tout à fait, mais à condition que le justice devienne indépendante d’abord !

      15
    Arezki HAMOUDI
    13 mai 2019 - 21 h 47 min

    Je plains l’équipe rédactionnelle d’el moudjahid pour la gymnastique qu’elle se doit de développer au quotidien pour pondre de telles inepties …
    Mais hélas qu’es ce qu’il ne faut pas subir pour assurer khobz el oueleds (le pain des enfants). D’un coté les collabos de ce journal que personne ne lis sont plus à plaindre qu’à blâmer ! …

    10
    5
    Arezki HAMOUDI
    13 mai 2019 - 21 h 44 min

    Dans le cas ou ce digne fils de son père s’inspire de la réalité amère en place dans ce bled qui a en horreur les investisseurs en favorisant les laudateurs, il devrait procéder à la délocalisation de l’empire Cevital vers un ailleurs, vers d’autres horizons ou les valeurs du travail sont un sacerdoce…contrairement à l’Algérie ou on cultive la politique de la « tchipa » et de l’assistanat…
    Tout compte fait, quelque part on a les dirigeants qu’on mérite ! …

    18
    4
    le niveau
    13 mai 2019 - 20 h 05 min

    ou est le probleme si son fils prend le relais
    tiens si ont fait des recherche rien quand france ont va oublier nos probleme

    6
    3
    El pueblo
    13 mai 2019 - 19 h 31 min

    « Selon un média français : le fils cadet de Rebrab a pris les rênes de Cevital »

    C’est à l’image de la camorra
    Ces entreprises devraient revenir à l’état Algérien

    9
    22
      Anonyme
      14 mai 2019 - 2 h 33 min

      Si tu es un vrai patriote commence déjà par réclamer la renationalisation de nos ports concédés à tes maîtres émiratis.

      21
      2
      Yes
      15 mai 2019 - 5 h 59 min

      El pueblo,l’état avait sogedia elle a coulé,lui a réussi cevital; l’état avait enasucre elle a coulé,lui a réussi avec sokr cevital; l’état avait l’enaver elle a coulé,lui réussit avec mfg ,et toutes c sociétés exportent huile,sucre, verre !!! Alors qu’est-ce que tu réponds?? Maintenant si on veut retourner à l’epoque socialiste de boumediene il fzut le dire,il faut choisir; personnellement je suis pour, g travaillé toute ma carrière sociétés nationales publiques et g vu de près la mauvaise gestion,mais..

    JAGUAR.DZ
    13 mai 2019 - 16 h 30 min

    A quand l’indépendance de nos ressourses et à quand la répartition des richesses ?

    12
    5
    Anonyme
    13 mai 2019 - 16 h 09 min

    Le pauvre Issaad Rebrab doit etre relaché,
    Il est vieux, il est malade, il est très compétent,
    Il crée des investissements, des formations de qualité, de l’emploi, des richesses,
    Il paie ses impots, en Algérie, c’est vraie, coté sentiments,
    Le problème est un problème d’éthique, de justice, de raison, et de bon sens
    Tout le Monde en Algérie respecte la compétence, et le savoir faire de Mr. Issaad Rabrab
    Mais si on écoute, et on croit aux auteurs de ces arguments, on va dire
    Adieu à la JUSTICE,…..incompétente, et faible,
    Adieu l’Algérie DEMOCRATIQUE, Adieu à la TRANSPARENCE,
    Adieu à l’EGALITE ?!, devant la justice
    Et il ne faut plus parler de se soulever, encore, et une fois pour changer, et réformer radicalement,
    Et totalement les institutions corrompues, malades, et minées qui ont mené le pays
    A la faillite morale et honteuse des valeurs, et à la faillite économique, et financière
    Ca sera la 1ère, et la dernière révolution populaire depuis l’indépendance en 1962, et il ne faut pas la rater
    Nous comptons, et croyons beaucoup à une justice indépendante, au dessus de tous, et de tout
    Qui protège les droits de ses citoyens, présumés accusés y compris, et respecte l’intégrité personnelle
    Des présumés accusés

    34
    19
    Rayah
    13 mai 2019 - 15 h 34 min

    C’est drole ! tel pere tel fils ! Il va alors rejoindre son PAPA fi El Harach ou il goutera a la vraie sauce de la vie. Cela lui apprendra a s’associer avec les malfaiteurs. Plus dure sera la chute ! ou plutot , je me voyais deja en haut de l’affiche !

    17
    84
      Charlie
      13 mai 2019 - 18 h 02 min

      @Rayah,si ton bosse Ali balhadj qui va le maitre au Prison

      53
      11
        anonyme
        14 mai 2019 - 2 h 09 min

        @Charlie
        13 mai 2019 – 18 h 02 min
        @Rayah,si ton bosse Ali balhadj qui va le maitre au Prison

        ce n’est ni un voleur ni un corrompu comme sidek rebrab

        3
        16
          Anonyme
          16 mai 2019 - 2 h 21 min

          Tu as raison, Ali Belhadj est juste un assassin, c’est rien !!

    Anonyme
    13 mai 2019 - 15 h 30 min

    La JUSTICE TRANSPARENTE doit etre au dessus de tous, et de tout, indépendante, souveraine,
    Loin des contraintes,des influences, des interventions, des pressions
    Qui prennent, parfois, différentes formes, et différentes astuces
    Nul ne sera à l’abri de poursuites , rendre l’argent détourné, et volé en dizaines de milliards de Dollar
    Dans la protection des droits des présumés accusés, et le respect de l’intégrité personnelle
    Des présumés accusés (pas de règlements de comptes inutiles, contre productifs qui nuisent à l’Algérie)
    C’est la seule, et la dernière occasion pour l’Algérie, et pour son peuple pour changer, et pour réformer
    Radicalement, et totalement leurs institutions corrompues , et mafieuses qui ont mené le pays,
    Son économie, ses finances, sa fiscalité, et son foncier agricole bradé, et bétonné
    A la faillite morale honteuse, et économiques-financières de l’Algérie, pourtant riche en matières premières

    9
    1
    Cheikh
    13 mai 2019 - 15 h 16 min

    Espérons qu’il sera différent de son papa, il baissera les prix du Sucre de l’huile, Les prix du café, sucre et huile sont baissés dans le monde suite à la chute du prix du pétrole mais en Algérie M. Rebrab n’a pas touché au prix avec la complicité du pouvoir

    19
    58
      Anonyme
      14 mai 2019 - 8 h 04 min

      Pourquoi baisser les prix de ces produits?
      Son rôle est de faire du business, de créer de la valeur ajoutée et de l’emploi.
      Arrêtons avec ce populisme qui consiste à demander à un chef d’entreprise de faire dans la démagogie et qui nous mène sans cesse vers l’abime.
      C’est à l’état de réguler l’activité économique sans l’entraver.
      Rebrab paye ses impôts et taxes en Algérie, on n’a pas à lui demander de faire plus.
      Demandez plutôt à Gaid Salah de nous dire ce qu’il fait avec les budget du MDN représentant la bagatelle de 13 milliards de dollars US. Soit 8% du PIB.
      Ça, on doit le faire car c’est notre argent.

      4
      3
    Algérien
    13 mai 2019 - 13 h 25 min

    On espère qu’il va faire tout le contraire de son père ;
    1- d’abord inverser son nom: de ربراب il deviendra باربار Barbare ou Berbère.
    2- inverser le sens de fonctionnement du syphon aspirateur qui permit à son père devenu, en 30 ans, de simple aide-comptable en multi milliardaire.
    3- pomper. Vers les caisses de l’Algérie les milliards déposés dans les banques de macron
    4- une fois les caisses renflouées, il pourra s’inscrire aux cours du soir pour devenir,. aide-comptable.

    27
    90
      MELLO
      13 mai 2019 - 21 h 56 min

      Non l’Algérien des quatre sous, Monsieur Rebrab a réalisé ce que les bons pères de familles réalisent à savoir élever et éduquer ses enfants. Les enfants de Rebrab sont éduqués , très éduqués pour penser , comme tu le suggeres, à changer leur nom. Ils n’ont pas besoin de le faire puisqu’ils sont berbères de fait. De Béni Douala , village de Matoub Lounes , de Massinissa Ghermah et plus loin village de Mouloud Feraoun. Une grappe de personnalités qui ont marqué l’histoire de ce pays .
      Les enfants de Rebrab sauront fructifier ce que le père a laissé. Il peut partir en toute quiétude le vieux Rebrab.

      14
      5
    Jalousie
    13 mai 2019 - 12 h 50 min

    C `est incroyable. Dès qu`un Algérien réussi on lui attribue un soutient des généraux, pouvoir, France…etc, ou bien `la chance` pour les moins sceptique ! Personne n`a des preuves que des généraux soutiennent Rebrab, à moins que `radio trottoir` est devenu une source d`information fiable !
    Beaucoup d`entreprises comme Cevital sont créés dans les années 90s, sont aujourd`hui des multinationales avec des revenues qui dépassent le PIB de beaucoup de pays tier-modistes ! par Example Amazon est créé en 1994-1995, Google (1998), Facebook (2004), Alibaba group (1999)…etc.
    Pourquoi c`est possible de réussir pour les autres et c`est impossible pour un Algérien ?

    110
    22
      Anonyme
      13 mai 2019 - 13 h 33 min

      l´IT est le seul domaine où un succès exponentiel est possible!
      Et puis, soyons logiques avec nous-memes: l´Algérie
      n´étant pas un état de droit, il était (est?) impossible de faires des affaires sans le soutien des clans au pouvoir en Algérie: Cela explique aussi les gains exponentiels en si peu de temps (là où ailleurs, il faut des générations) des oligarques algériens!

      51
      12
    karimdz
    13 mai 2019 - 11 h 35 min

    Forcément rebrab à bâti un empire familial…

    36
    25
      Vrahim
      13 mai 2019 - 14 h 57 min

      Et surtout plus dignement bâti que celui de Annaba bâti par celui que tu idolâtres en plus d’un certain Tliba.

      47
      13
        karimdz
        13 mai 2019 - 17 h 40 min

        Je n idolatre aucun voyou, si c est dans ta culture de manifester pour la corruption et exprimer ta solidarité avec un voyou en col blanc, rebrab, alors nous n avons pas les memes valeurs, mon cher…

        24
        27
    idan
    13 mai 2019 - 11 h 25 min

    issad doit etre jugé par un tribunal administratif et non militaire omme haddad kouninef et autres car le probleme c est pouvoir recuperer tout ce qu ils ont pris mais son conseiller benkoussa l a foutu dans la m…!!! quand on fraquente des traders capitalistes ultra liberaux sous couvert de patriotisme voila le resulatat!
    tous ces algeriens binationaux qui se greffent sur de grandes entreprises c est pour se rapprocher du pouvoir qui soutient cette derniere, faire du business en algerie et et vivre ailleurs… qu il lui prenne le meilleur avocat !
    dire que rebrab etait le poulain de toufik j en ris… rabrab a reussi grace à cheloufi , zerguini et il s est enrichit au temps ou le terrorisme etait a son apogee!
    il va negocier avec l homme fort et ils se partageront la rapine…

    15
    41
    dal G ri
    13 mai 2019 - 11 h 03 min

    surtout l origine de sa fortune si j ai bon souvenir rebrab n était qu un comptable a l époque de toufik>

    23
    32
      djamel2
      13 mai 2019 - 13 h 13 min

      Vous êtes très mal informé. Rebrab est un industriel de très longue date. A la mort de Boumédiène, il possédait déjà une entreprise industrielle (Profilor) qui employait 220 personnes. C’est facile à retrouver en quelques clics. Il est tout aussi facile de trouver l’entreprise islamondial qu’il a fondé en France en 1985 et qui est aujourd’hui dans les 3 ou 4 premières société du Halal en France.

      55
      11
    Reda
    13 mai 2019 - 10 h 34 min

    Pour les employés de CEVITAL c’st un moindre mal. Ils auraient pu tomber sur un Omar « El Habes » qui aurait rappeler le fraudeur DF Nemmar Ahmed dit Mahmoud, cause de tous les déboires financiers de Issad. Nemmar est non t seulement un spécialiste de la fraude mais en plus son neveu à Sonelgaz, Abdessalam, est un sulfureux personnage super protégé par Arkab Mohamed l’actuel ministre de l’énergie, connu pour les innombrables casseroles qu’il traine. On est toujours avec un système qui protège les pourris

    20
    7
      Zaatar
      13 mai 2019 - 11 h 01 min

      Ceci explique cela donc, à vous comprendre. Et Issad Rebrab est injustement incarcéré…

      38
      16
    Abdenour
    13 mai 2019 - 9 h 26 min

    cevital c’est la meilleur entreprise privé en Algérie

    74
    19
      Chaoui
      13 mai 2019 - 11 h 18 min

      D’accord ! Mais d’où lui viennent ses 3 milliards d’euros de fortune déclarée ? De gains économiques et financiers en Europe ? Certainement pas. Ils viennent des caisses du bon et généreux contribuable Algérien. Du pigeon Algérien qu’on s’est ingénié a déplumer de ses deniers par diverses détournements et abus. On ne devient pas milliardaire en euros en Algérie en l’espace de 20-30 ans sans magouilles si ce n’est que malhonnêtement.
      L’Algérien qui investit en Europe ou plus largement en occident, investit en pure…perte car aussi bien cette Europe et/ ou occident sont endettés à hauteur de plus de 100% de leur PIB et ne vivent que grâce à la…dette abyssale que ces pays ont contracté et des razzias qu’ils opèrent ici et là sur la planète en pillant les ressources de nombre de pays…
      Chaque milliardaire ou millionnaire Algérien DOIT être soumis à un minutieux contrôle retraçant la provenance de son argent et patrimoine où qu’il soit en Algérie ou à l’étranger. Les abus et les sommes en jeu étant tels qu’on y viendra.

      25
      135

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.