Drogue : arrestation d’un narcotrafiquant en possession de 47 kg de kif traité à Béchar

kif traité
Une saisie de kif traité a été faite par des éléments de l'ANP et Gendarmerie nationale. New Press

Un narcotrafiquant en possession de 47 kg de kif traité a été arrêté lors d’une opération menée samedi par un détachement de l’Armée nationale populaire (ANP), en coordination avec des éléments de la Gendarmerie nationale, à Béchar, indique dimanche le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

«Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l’Armée nationale populaire, en coordination avec des éléments de la Gendarmerie nationale, a arrêté, le 18 mai 2019 à Béchar (3e Région militaire), un narcotrafiquant en sa possession 47 kg de kif traité, tandis que des éléments de la Gendarmerie nationale ont appréhendé, à Skikda (5e Région militaire), deux narcotrafiquants en possession d’un kilogramme de la même substance», précise la même source.

D’autre part, des détachements de l’ANP «ont saisi, à Tamanrasset et In Guezzam (6e Région militaire), 1 fusil de chasse, 4 groupes électrogènes et 3 motos, alors que 71 immigrants clandestins de différentes nationalités ont été interceptés à In Salah, In Guezzam et Tlemcen», conclut le communiqué.

R. N.

Comment (5)

    Anonyme
    20 mai 2019 - 2 h 12 min

    On doit investir dans l’electronique pour rendre tout mouvement à la frontiere décelable.La recherche universitaire intra muros peut etre mise à contribution et peut trouver les solutions.

    2
    2
    Brahms
    19 mai 2019 - 18 h 25 min

    On va former une association et on va attaquer le Maroc en Justice car trop c’est trop, y en a marre de ça également. Le Maroc a acheté des satellites espions à la France et n’arrive toujours pas arrêter ses propres trafiquants de drogue marocains.

    8
    7
      Anonyme
      19 mai 2019 - 18 h 41 min

      Les 3/4 de l’économie marocaine c’est la drogue, le reste le tourisme sexuel et pédophile.

      9
      8
      Vous oubliez les migrants subsahariens
      19 mai 2019 - 20 h 18 min

      Il faut à tout prix barrer la route aux migrants du sahel, ces migrants sont d’une dangerosité particulière que les algériens ne mesurent pas encore, soyons pragmatiques dans ce sujet bien précis, sauvegardons notre pays et notre identité ce n’est pas le hasard qui a laissé ces peuples envahir le pays.

      4
      6
    Solo
    19 mai 2019 - 15 h 53 min

    Vive notre armée, ce sont des gens honnêtes, ça nous change de la police et politiciens corrompu et des hommes d’affaires véreux.

    11
    7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.