Tipasa : le tombeau de la Chrétienne rouvert au public

tombeau
Le tombeau de la Chrétienne. D. R.

Le mausolée royal de Maurétanie, ou tombeau de la Chrétienne, à Tipasa, classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, a été rouvert au public après 27 ans de fermeture pour raisons sécuritaires.

La décision de réouverture du Mausolée royal de Maurétanie dans la soirée de vendredi a été prise par la direction technique de protection des biens culturels, relevant de l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC), dans l’attente de la finalisation d’une étude technique attestant de l’absence d’un risque quelconque sur le monument lié à la présence des visiteurs.

Accompagnés de spécialistes en archéologie, les visiteurs du Mausolée, venus à l’invitation de l’OGEBC, n’ont pas caché leur admiration à la découverte de «ce site d’exception, construit selon des techniques architecturales de haut niveau, qui n’ont pas encore livré leurs secrets jusqu’à ce jour», a observé le directeur de l’exploitation à l’Office, Youcef Lalmas.

Parallèlement à une soirée andalouse de haute facture, animée par la troupe mde l’association El-Manara, les visiteurs du Mausolée ont été invités à la découverte de ses différents passages séparés d’une galerie menant à la chambre funéraire, supposée être la sépulture de la reine Cléopâtre, épouse de Juba II, roi de Maurétanie césaréenne.

Interrogé sur l’inhumation supposée de la reine Cléopâtre dans le Mausolée, Youcef Lalmas a souligné que les recherches à ce sujet «n’ont pas encore confirmé cette hypothèse». «Une chose est sûre cependant, la reine Cléopâtre a bien visité le Mausolée qui abritait, à l’époque, des rites en l’honneur des morts de la famille royale», a assuré le responsable. Selon certains vieux écrits romains, la construction du Mausolée royal de Maurétanie remonterait à l’an 40 après J.-C., soit à l’époque de la prise du royaume de Maurétanie par les Romains.

R. C.

Comment (13)

    Anonyme
    31 mai 2019 - 1 h 28 min

    A l’époque ou l’on visitait ce tombeau, on pouvait lire sur une pancarte installée devant le mausolée qu’il avait été construit pour abriter la dépouille de « cléopatre Seléné la fille de Cléopatre VII et de Marc-Antoine qui était l’epouse de juba II, souverain de Mauretanie césarienne »….Elle est morte en l’an après JC à l’age de 45 ans…..
    Maintenant on nous dit qu’il devait servir de tombeau à Cléopâtre elle même ! C’est quoi ce revirement…Les historiens algériens seraient-ils incapables de nous dire exactement a qui était destiné ce mausolée, que j’ai personnellement visité pour la dernière fois, en 1977…..Donc voilà bien longtemps…..Dernière info: le mausolée a été pillée par les français pendant la colonisation et le corps momifié de la défunte a disparu….

    Anonyme
    29 mai 2019 - 20 h 30 min

    C’est un mausolée Numide, construit durant la période de l’antiquité, bien avant l’ère chrétienne, il est identique à celui du mausolée Numide de Batna construit plusieurs siècles avant l’ère chrétienne et d’autres tombeaux construits à Frenda, Tlemcen, Khroub et ailleurs en Algérie. Le tombeau Numide de Tipasa doit porter le nom du tombeau du roi Numide Juba II point barre, ni le tombeau de la chrétienne, ni tombeau de l’égyptienne Cléopâtre céléné ou rien de cela, même si elle fut l’épouse de Juba II, il n’y a jamais eu d’Égyptien chrétien à cette époque. Il faut lieu retirer toutes références à la Maurétanie césarienne bien qu’elle fut sous le règne du fils de Juba Ier roi de Numidie, Juba II ce dernier était Numide il a régné sur la Maurétanie Césarienne à titre symbolique, comme c’est le cas aujourd’hui de la reine Élisabeth d’Angleterre qui règne sur l’Australie, le Canada et d’autres pays, mais qui n’ont rien à voir avec l’Angleterre. C’est un règne symbolique, c’est dans cette optique que le roi Numide Juba II a régné sur la Maurétanie Césarienne offerte par les Romain à Juba II qui représente le Maroc d’aujourd’hui et une infime partie de l’Ouest algérien, le reste de la Numidie est restée Numidie.

    5
    1
    Gatt M'digouti
    28 mai 2019 - 2 h 44 min

    Attendons avec impatience, l’ouverture au public du tombeau des Bouteflikistes, j’ai nommé le Club Des Pins !!

    6
    2
    Azulaman
    27 mai 2019 - 22 h 47 min

    Je ne fais confiance à personne.
    Je ne l appellerai pas tombeau de la chritienne, je demanderai a nos frère ichenwiyene de tipaza comment il l appelle, de un de deux, l histoire racontais par les romains ou français ou français, car la plupart de nos historiens se basent sur les écrit des français, à mettre à la poubelle.
    Comment y a aadjaba 60 après l indépendance, on dit tjrs tombeau de la chrétienne, ruine romaine de tipaza…..
    À ce point on se déteste ? A ce point on a honte d être nous même ?

    8
    5
    Blakel
    27 mai 2019 - 18 h 52 min

    Avec peut-être 10 % du budget de la Grande Mosquée, on aurait pu rénover tous nos monuments antiques.

    27
    5
      Eraser le disque dur ... Algérie !
      27 mai 2019 - 21 h 09 min

      @Blakel 27 mai 2019 – 18 h 52 min , absolument vrai ce que vous dîtes mais pour le pouvoir de 62 et même d’avant, l’Algérie est seulement arabo-musulmane épisitou ! Le reste « out » et si possible on fait table rase de l’histoire ancestrale de l’Algérie pourquoi pas !

      12
      4
      AMMI ROUCHE
      27 mai 2019 - 23 h 38 min

      Et en faire des lieux touristiques et de curiosités archéologiques qui pourront faire des rentrées d’argent énormes générant de l’emploi.

      15
      1
    Lyes Oukane
    27 mai 2019 - 18 h 42 min

    Sans aucune prétention ,il me semble que quelques précisions à cet article s’imposent .
    La Cléopâtre de l’article n’est pas celle à laquelle on pourrait penser , elle est sa fille Cléopâtre Séléné ou Cléopâtre 8 . La mère , épouse de Marc Antoine puis maîtresse de César est Cléopâtre 7 .
    Quant au  » Tombeau de la Chrétienne  » il semblerait que c’est une erreur de traduction puisque les auteurs antiques l’appelait le tombeau de la Romaine ce qui me semble plus juste . Le christianisme n’avait pas encore atteint ni Rome ni l’Afrique du Nord en l’an 5 du calendrier chrétien et encore moins avant la naissance de Sidna Aissa ( Jésus de Nazareth ) . Enfin Juba 2 et Cléopâtre Séléné régnaient sur toute la Maurétanie ( Maroc + Algérie ) .

    15
    1
    Promis
    27 mai 2019 - 14 h 16 min

    Monsieur R. C. auteur de l’article, vous êtes sûr que le site du mausolée royal de Maurétanie vient d’être ré-ouvert avec …..27 ans …. de fermeture ???? Vous êtes sur de çà ! Moi je peux vous dire (j’ai de photos) que j’ai re-visité (après quelques autres fois auparavant il y a beaucoup plus longtemps) ce site et en famille (mon épouse et mes deux enfants) mais il y a seulement trois ou quatre ans environ ! On a payé 50 da chacun pour visiter, on a pris des photos et on a même mangé du poisson dans le semblant de restaurant en bordure du parking ! Je ne rêve pas , je vous promets !

    Kahina-DZ
    27 mai 2019 - 14 h 13 min

    Enfin !! on parle de notre Histoire et son architecture qui n’a rien à envier aux pyramides d’Égypte…
    Les égyptiens ne seront pas contents d’apprendre que le tombeau de la reine Cléopâtre VIII, épouse de Juba II, roi de Maurétanie se trouve en Algérie !!
    Pourquoi nos ministres de la culture aiment cacher notre patrimoine historique (??). Tous ceux qui ont massacré notre patrimoine doivent être jugés.
    Vider les caisses, et, laisser piller le patrimoine Algérien ont le même degré de trahison envers la patrie.

    30
    4
      Anonyme
      27 mai 2019 - 14 h 28 min

      Il faut bien préciser que JubaII est le fils du roi Juba I de Numidie. Ce monument historique a son pareil dans l’Est du pays, il a été construit par les Numides, c’est un monument Numide. Celui de l’Est du pays à El Khroub, a été construit par les Numides il y a des millénaires. Donc les Numides n’ont rien à envier aux égyptiens de l’ère pharaonique. L’Algérie doit reprendre son ancien nom Numidie pour réhabiliter définitivement notre histoire millénaires que les mokokos tentent de nous voler avec l’histoire de Juba II fils du roi Numide Juba Ier, auquel Rome a donné la Maurétanie césarienne donc Juba II et son épouse appartiennent à l’histoire exclusive de l’Algérie actuelle.

      26
      5
        Mhand
        27 mai 2019 - 19 h 33 min

        Le mousolee a été construit par les Maures en 50 av. J.-C. sous la césarienne de Juba 2, roi de Mauritanie. À cette époque, les Maures occupaient l’ouest de l’Algérie, les Numides qui son des chaouia l’étaient-ils à l’est. Les descendants des Maures sont appelés echenoueen, de plus il existe encore un mode de vie traditionnel présent dans les coutume echenoueen, qui n’existe nul part en Algérie. les chaouia et les echenoueen sont aussi de la meme branche des Amazighs zenata.

        1
        7
          Tipaza c l ouest de l Algérie ?
          28 mai 2019 - 9 h 03 min

          Pas sur, ils ont les mêle tradition que l oust de setif et l est de bejaia

          3
          2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.