L’élection présidentielle du 4 juillet annulée (Conseil constitutionnel)

L’élection présidentielle du 4 juillet annulée (Conseil constitutionnel)

Comment (10)

    GHEDIA Aziz
    2 juin 2019 - 23 h 44 min

    Le pouvoir peut reporter autant de fois qu’il veut les élections présidentielles (en ayant recours à des subterfuges constitutionnels), mais tant que ce sont les mêmes figures qui sont pressenties pour organiser ces élections, le peuple les refusera encore et encore. Et à ce rythme-là, le risque de voir le pays se « syrianiser » deviendra réel. A bon entendeur… je ne salue pas « el issaba ».

    1
    1
    Dadi
    2 juin 2019 - 18 h 06 min

    J’ai l’impression qu’on nous prends pour des idiots, cette maudite issaba.pourquoi il n’y a pas eu d’élection le 04/07, Mr bensallah? parcequ’on ne veut plus de vous, ni de bedoui, ni du FLN, ni du rnd, c’est simple à comprendre.et la on voudrait rallonger le mandat de bensallah !!!!!ils joue avec nos nerfs ces voyous.

    8
    4
    Zombretto
    2 juin 2019 - 16 h 19 min

    Gaïd salah répète sans cesse le mot « crise » en Algérie. Or la crise, c’est lui qui la crée. C’est lui qui transforme ce qui devrait être une libération totale du pays en crise qui dure depuis trois mois. Ce mouvement populaire doit être perçu comme un dénouement final après 60 ans de crise. C’est Gaïd qui en fait une crise en bloquant les revendications du peuple pour essayer de sauver les meubles du vieux Système dont non seulement il faisait partie mais en était et reste toujours le chef.

    10
    8
    Daro
    2 juin 2019 - 14 h 09 min

    Le système ne lâchera pas, et le peuple, il ne faut pas qu’il lâche!!! L’un sortira vainqueur et l’autre s’enterrera pour un demi siècle!! Le peuple doit comprendre que à la fin de ce bras de fer, il y’aura un seul vainqueur… Pourquoi le système tient à garder Bensaleh et Bedoui? et ben pacque les élections qui veut organiser seront toutes truquées!!! et les machines de Tazwir sont prêtes, L’administration est toujours là, les partis de misères sont toujours là, l’état major appartenant à El 3issaba est toujours là !!! Je pense que le combat contre ce système va changer de nature dans les jours et les semaines à venir!!! Il est question de vie ou de mort pour le système pourri, et il est question de vie ou de mort pour le peuple!!! mais un seul sortira vainqueur!!! Je pense que la solution viendrait de l’armée, et non pas de l’état major!!! elle Viendra des généraux honnêtes et autres cadres de l’armée et les Jounouds!! Peut être un hirak au sein de l’armée est entrain de se créer pour dégager le sergent garcia et ses amis!! La situation est de plus en plus grave!!!

    15
    8
    Anonyme
    2 juin 2019 - 13 h 25 min

    Selon certaines sources Bensalah s’adressera ce soir aux Algériens et annoncera une nouvelle date pour l’élection présidentielle… Ça devient ubuesque.

    10
    6
    Bônois
    2 juin 2019 - 13 h 14 min

    Ce Gaid aurait dû nous éviter toute cette perte de temps. Il est vrai que l’anticipation est la première qualité des vrais chefs, qu’ils soient civiles ou militaires !

    8
    9
      Anonymette
      2 juin 2019 - 14 h 28 min

      L’anticipation…
      En effet, mais dans un contexte de guerre ou de bataille dans le premier cas , et dans le cadre de la politique politicienne populiste dans l’autre cas.
      L’armée ne souhaitant pas réprimer le peuple, et Bensalah n’ayant jamais voulu le « koursi » de président, vos arguments sont caduques.

      J’ai toujours été mal à l’aise vis-à-vis de ce sentiment élististes des algérien qui se résume à « nous sommes uniques », force est de constater que c’est probablement vrai, quelque soit la constitution, les lois, et les règles, nous seront toujours l’exception.
      Rien ne s’applique à nous, personne ne peut nous prédire, nous ne sommes pas rationnels et nous souffront d’une névrose sociale généralisée avec des pics pychotiques qui laisseraient perplexes les meilleurs comportementalistes du monde.

      10
      5
        Lghoul
        2 juin 2019 - 14 h 58 min

        Depuis le 22 fevrier, Gaid ne fait que lancer des discours a partir de regions militaires pendant
        que bensalah limoge a gauche et a droite.
        C’est quoi exactement la nature de leur travail ?

        7
        6
    M.S
    2 juin 2019 - 12 h 50 min

    Tout ça pour ça.L’histoire retiendra que le Sissi Algérien a fait perdre 4 précieux mois a notre pays.Ce Monsieur n’est pas une solution à la crise mais il est partie prenante du problème.Il est grand temps qu’il s’en aille avant qu’il ne soit trop tard!!!!

    11
    7
    hibeche
    2 juin 2019 - 12 h 37 min

    Le 1er et le dernier mots reviennent au peuple. Vive l’Algérie libre et démocratique.

    10
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.