Des extrémistes religieux rackettent les gérants de débits de boissons à Oran

extremistes débits de boissons
Les extrémistes profitent du mouvement populaire pour se replacer. New Press

Par Mohamed El-Ghazi – Selon des témoignages recueillis sur place, un groupe d’extrémistes religieux de la commune d’Aïn Turk s’adonne à un racket en règle qui cible les gérants de débits de boissons. Il les menace de lancer des campagnes hostiles à leur encontre sur les réseaux sociaux s’ils ne versent pas une somme d’argent. Ceux qui n’ont pas cédé se retrouvent au premier plan dans des vidéos postées sur le web, les citant nommément et appelant les riverains à signer des pétitions pour la fermeture de leurs établissements, car assimilant leurs activités à des actions «contre la morale» et comme une «atteinte à l’ordre public».

«Certains d’entre nous, pour éviter d’avoir des problèmes, ont cédé et donné de l’argent à ces intégristes pour éviter d’être jetés à la vindicte publique», confie un gérant menacé par ces extrémistes qui profitent de la conjoncture actuelle propice à tous les dépassements, en usant de la fibre religieuse pour légitimer leurs actions illégales.

«Nous interpellons les autorités locales contre ce vil chantage et ce rançonnement qui nous mettent en danger ainsi que nos clients et menacent notre activité», dénonce ce collectif de commerçants et d’investisseurs dans une lettre adressée aux autorités. Le collectif s’interroge sur les dessous de ces «manœuvres malveillantes» qui rappellent étrangement les agissements des islamistes de l’ex-FIS dans les années 1990.

Selon le même collectif, ce groupe d’extrémistes religieux est «encouragé» et «soutenu» à travers des «financements occultes» pour semer le désordre «à des fins politiques inavouées».

Les résidus du FIS dissous tentent par tous les moyens d’infiltrer le mouvement populaire et de récupérer le hirak à travers plusieurs actions, bien que les manifestants les aient rejetés. Incapables de dévier le mouvement de sa trajectoire comme en 1988, ces fanatiques moyenâgeux recourent aux nouvelles technologies de l’information et de la communication pour tenter de réaliser leur rêve : mettre le pays à feu et à sang.

M. E.-G.

Comment (66)

    chaoui40
    15 juin 2019 - 12 h 19 min

    L’alcool, comme toutes les drogues, sert les gouvernements capitalistes. Il aide à faire taire le prolétariat … Rien que pour cela, il devrait être supprimé et combattu. Mais les barbus n’ont que faire de la lutte des classes, persuadés qu’ils sont que le paradis qui les attend et que la vie sur terre (pourtant paradis créé par Dieu) ne mérite pas d’être vécue. Au lieu de combattre ce qui est illicite, voilà qu’ils préfèrent racketter grâce à lui ! Trop forts, les frérots … Satan peut décidément compter sur eux.

    Iwen
    11 juin 2019 - 18 h 01 min

    Il était une fois New York (années de la prohibition de l’Alcool) !!
    Oups! je voulais dire Chicago, années 20 !
    Oups !! attendez, un peu! En fait, c’est : Il était une fois Oran !

    3
    2
    Kad
    11 juin 2019 - 13 h 29 min

    @ Elbani,
    Tu ne serais pas cartomancienne par exemple pour lire ainsi les pensées des gens. Non! Sans plaisanter, ton manichéisme n’a d’égal que ta bêtise, celui qui veut discuter avec ses semblables doit maitriser l’art du compromis et de la concession. Pour ta gouverne il n’y a pas que le dualisme: le bien et le mal, tu es avec moi ou contre moi etc… enfin si je me suis permis de te tutoyer c’est parce que tu l’as fait toi même, désolé.

    Encore un troll !
    11 juin 2019 - 9 h 38 min

    Bobby Price : Tu oublie volontairement les USA et les quelques pays de l’europe !! C’était pour nous manipuler ? Merci de ne pas faire d’amalgame sur les musulmans !

    2
    2
    SaidZ
    11 juin 2019 - 2 h 00 min

    Dieu merci je pratique ma religion comme au bon vieux temps. ceci dit, je me tiens très loin de ces « fréros ».
    La police doit faire son travail et saisir la justice. on ne fait pas un état dans un autre, on appelle ça du gangstérisme!

    15
    1
    DJAZAYRI KHALID
    10 juin 2019 - 23 h 42 min

    Il aurait fallu les laisser entourés de barbelés à Reggane juste au milieu des radiations causée par la bombe atomique française de 58 afin que ces radiations atteignent leurs ADN afin qu’ils n’aient jamais de rejetons comme eux et les pousser à devenir gais entre eux comme août loth, il fallait les casser psychologiquement comme à Guantanamo jusqu’à ce qu’ils disent HOUBEL et que la lutte sans merci contre eux soit totale et sans merci jusqu’à ce qu’ils aient le choix de trépasser ou d’aller trouver asile chez leurs commanditaires du golf comme l’a fait leur foutu madani. L’argent de la drogue, du rapt, de l’alcool, des ventes illicites est halal pour eux. Voilà le résultat des politiques arabisationistes du taliban El Ibrahimi, des enseignants envoyés d’Égypte qui nous ont appris l’hymne égyptien bilabiale avant qassaman.

    34
    1
    DZLander
    10 juin 2019 - 22 h 19 min

    @Vangelis
    10 juin 2019 – 11 h 33 min
    @Anonyme
    10 juin 2019 – 12 h 01 min
    @Anonyme
    10 juin 2019 – 14 h 03 min
    @SoyonsLogiques
    10 juin 2019 – 14 h 17 min
    @Anonyme
    10 juin 2019 – 14 h 42 min
    Merci infiniment pour vos commentaires respectifs. C’est cela qui me rassure personnellement, s’agissant précisément de l’avenir de notre pays.

    justice
    10 juin 2019 - 22 h 18 min

    Il faut que chaque village ait son bar comme il a sa mosquée, que chacun fasse ce qu’il croit être bon . Voila la solution

    14
    4
    co5
    10 juin 2019 - 21 h 08 min

    « ce collectif de commerçants et d’investisseurs » ??? = collectif de faux dévots. tous vendeurs de « rêves »

    2
    5
    Mohamed de setif
    10 juin 2019 - 19 h 55 min

    le raket est institutionalisé en algerie, il n’y a pas que ces islamistes. les parcking, les plages, les ruelles de toutes les villes d’algerie sont concernees. on doit s’armer de gourdins et se defendre.

    10
    1
    Anonyme
    10 juin 2019 - 19 h 39 min

    LES BOUROUROUS SONT RELÂCHÉS POUR TERRORISÉ LE PEUPLE

    14
    2
    M.B
    10 juin 2019 - 19 h 23 min

    Les méandres de la nature humaine font que l’alcool doit exister, nécessairement, jamais il n’y aura une humanité homogène, la question est de se l’avouer à haute voix, même dans un prêche du vendredi ! Et se donner des gouvernants francs, ouverts, qui gèrent ça dans des cadres sécurisés. Que celui que rien ne conduit à l’alcool ne se prenne pas pour meilleur que celui qui vient à boire ! L’alcool est nocif, « haram », oui, mais faisons l’addition de tout ce qui nous est servi de nocif…Nourriture, médicament, administrations médiocres, mosquées peuplés de menteurs, voleurs, jouant aux saints… Un kamis et une barbe, et vas-y !

    10
    Bobby Price
    10 juin 2019 - 18 h 58 min

    ces islamistes pratique le racket et le chantage comme l’extrême droite en Europe c’est la même merde faut les traquée et les tué ces islamistes

    46
    4
    Mohamed-DZ
    10 juin 2019 - 15 h 53 min

    C’est une bande d’hypocrites. Ils s’autorisent des choses qu’ils interdisent aux autres. Qu’ils aillent vivre en Arabie et ils seront dans leur élément.

    100
    5
      Bobby Price
      10 juin 2019 - 23 h 05 min

      pour ces islamistes qui reviennent en force ils sont financé par l’Arabie Saoudite et le Maroc et la Turquie contrairement au années 90 ce n’est plus les iraniens alors ou la LIBYE de Kadhafi mais pour le FIS si c’était l’Iran et Kadhafi et les américains

      2
      2
    Anonyme
    10 juin 2019 - 15 h 47 min

    Quelle type de boisson ?

    8
    23
      Anonyme
      10 juin 2019 - 16 h 29 min

      Peut être les boissons aphrodisiaques , puis que la plupart de ces cinglés salafistes psychopathes sont dans le commerce de la lingerie féminine !lol

      95
      1
      salah kadi
      10 juin 2019 - 19 h 05 min

      dans tout les pays devellopes la boisson alcoolisee n a jamais empeche d avancer au contraire ce st le spays qui interdisent l alcool qui sont noyes dans les crises et les frustrations l alcool n a rien a voire avec la politique la religion n a jamais servit a construire un etat puissant

      10
    Anonyme
    10 juin 2019 - 15 h 45 min

    El Hirak est en marche .Rien ne l’arretera. L union du peuple et sellmiya. Aucune tentative de division ne l’attendra par ceux qui ont trouver leur compt durant les decenies de dichirure.

    35
    2
      Salim
      10 juin 2019 - 19 h 29 min

      Il ne manquait plus que ces sous hommes, a l aube de l’an 3000 ils nous ferons encore du tord, c est pas croyable, il faut absolument se structurer et les combattres par le verbe mais aussi par la force, ils profitent du vide politique pour semer leurs mauvaise graine, nous avons labouré, ils veulent en profiter, batons leurs la route, a coup de Tchapa.

      Vive l’ANP, vive l Algerie libre, vive el gadouma

    Mhand
    10 juin 2019 - 15 h 34 min

    S’ils osent faire un geste hostile contre notre nation, ils seront annihilés sans pitié. ils n’auront aucune sympathie pour eux, surtout que le peuple algérien vit toujours avec un traumatisme dévastateur causé dans les années 90 à cause de ces traîtres payés et armés par tous les ennemis de notre nation. tout parti politique ou personne d’influence qui essaie de faire des calculs ou de manipuler cette horde sauvage finira par payer cher.

    81
    2
    Bof
    10 juin 2019 - 14 h 29 min

    Le résultat de l’hypocrisie de la société et de l’Etat.
    On légalise l’alcool mais en cachette.
    On légalise la prostitution dans tous les hotels, même les hotels de l’Etat, mais en cachette.
    Tout est Haram, mais c’est légal.
    Vas comprendre !

    34
    8
      Algérienne-DZ
      10 juin 2019 - 15 h 56 min

      On ne fait que copier l’Arabie Saoudite.

      29
      2
    Anonyme
    10 juin 2019 - 14 h 03 min

    S’il se sentent pousser des ailes c’est grâce à la passivité voir la complicité de la force public. Après, quand les intégristes les prendront pour cible comme ce fut le cas les années 90, ces mêmes autorités demanderons l’aide de la population.

    54
    4
      SoyonsLogiques
      10 juin 2019 - 14 h 17 min

      Les extremistes religieux de tout bord,tout comme les partis islamistes servent de fer de lance au systeme pour semer la fitna, la division, instaurer la paupérisation, la médiocrité.
      Ils agissent dans l’impunité la plus totale lorsque des voix democratiques sont étouffées et jetées en prison.
      El ISSSABA et les extremistes religieux n’en font qu’un et ont un seul objectif: ecraser et reduire au silence 40 millions d’algériens qui les dérangent dans leurs prédations

      44
      6
      Anonyme
      10 juin 2019 - 14 h 42 min

      Une manière de faire voler en éclat le Hirak et la belle fraternité des Algériens . Comme disait Charles-Maurice de Talleyrand « agiter le peuple avant de s’en servir »

      55
    ayayaye
    10 juin 2019 - 13 h 11 min

    une centaine de morts au Mali…news sputnik y’a quelques minutes … ca continue!
    voilà voilà mes amis la pauvre Afrique ou elle se dirige.

    26
    1
      Anonyme
      10 juin 2019 - 14 h 38 min

      Hélas le cortège macabre des sicaires du Mossad ,la Turquie avec les mécènes du Golfe, qui sévissent toujours la ou les sous sol sont riche en matière première. Quant les Algériens comprendront que le cancer de l’islam c’est justement les Saouds,et ces espèces de spin doctor comme Zitout and co qui colporte leur idéologie barbare et scabreuse!

      66
      3
    DYHIA-DZ
    10 juin 2019 - 12 h 25 min

    DAECH a besoin d’argent. L’argent de la drogue ne suffit plus…DAECH veut les rentes de l’alcool.
    Les intégristes ont un faible à tout ce qui est poison. Ils aiment l’argent du poison pour financer leur état des vampires. C’est dans leurs rituels de menacer et de demander des rançons.
    Que fait la justice qui se dit du côté du peuple.

    75
    1
      Anonyme
      11 juin 2019 - 2 h 11 min

      Défendant le droit à la
      scirose…
      Même si certains vivent avec
      la rage de dents…

    Kahina-DZ
    10 juin 2019 - 12 h 07 min

     » Il les menace de lancer des campagnes hostiles à leur encontre sur les réseaux sociaux s’ils ne versent pas une somme d’argent. »
    Les barbus veulent l ‘argent de l’alcool ?Apparemment la lingerie féminine n’est plus suffisante pour financer leur projet diabolique.
    Cette mafia barbue doit visiter la cour suprême. OÙ EST L’ÉTAT.

    75
    2
      Anonyme
      10 juin 2019 - 14 h 44 min

      Ce sont justement des nervis de l’état !

      42
      4
    Anonyme
    10 juin 2019 - 12 h 01 min

    La société doit s organiser et combattre ces clowns déguisés qui ne sont en fait que des malfaiteurs…
    Si on leur donne à eux la commercialisation des boissons alcoolisées ils le feront sans hésitation comme ils le font pour vendre les dessous feminins,c est une maffia qui veut racquetter comme font toutes les maffias du monde mais la nôtre est sous couverture religieuse.
    Un homme qui a vraiment la foi va essayer de faire du bien autour de lui et non se substituer à Allah,
    qui sont ils pour juger les autres sur terre?
    La seconde république doit à tout prix supprimer le deuxième article de la constitution «  l islam religion d état «  sinon on aura toujours ce genre de problème .

    68
    8
      Rafik
      10 juin 2019 - 15 h 22 min

      L’Islam restera, et si Dieu qui verra à sa sauvegarde, le problème en Algérie, c’est que, il n’ y a pas d’Islam, chacun fait à sa manière, plus que la moitié de l’Algérie ne savent ni écrire ni lire, et tu me dis la religion, or l’Islam a dit (IQRAA) qui veut dire lit d’abord mon gars lit va apprendre, mais en Algérie vous lisez pas vous préférez rapportez des rumeurs, si Islam y avait, il n’ y aurait jamais eu ces problèmes qu’on connait aujourd’hui en Algérie, si Islam y avait, on te volera pas, on t’insultera pas, on te méprisera pas et on te tueras pas.

      23
      12
        Anonyme
        10 juin 2019 - 16 h 03 min

        Normal que l islam restera ,celui qui veut pratiquer sa religion est libre mais si on le laisse comme religion d état des analphabètes ,comme vous l avez dit ,vont s en servir pour faire n importe quoi au nom justement de l islam.
        Il ne faut plus que la religion soit protégée par l état ,cela donne des ailes aux imbéciles qui se subsistuent à Allah sur terre..

        22
        1
    Anonyme
    10 juin 2019 - 11 h 46 min

    @Zaatar//Ce que vous ne comprenez pas:tout est planifié pour saboter le commerce de ce genre de personnes,allant des fatwas pondues quelques part à Paris ou à Tel-Aviv destinées à être relayées par ces imbéciles locaux,jusqu’aux sommes astronomiques de leurs factures d’impôts décidées par leurs complices de nos administrations afin de les obliger à mettre la clé sous la porte,enfin:celui qui travaille dans les vignobles,c’est Haram,par contre celui qui égorge une personne sur fond de versets coraniques,c’est Halal,voilà où sommes nous arrivés avec cette peste du siècle.

    49
    4
    l'andjiri
    10 juin 2019 - 11 h 36 min

    la photo parle d’elle même…vite mon passeport !

    19
    68
    Vangelis
    10 juin 2019 - 11 h 33 min

    Lorsque le régime dresse des algériens contre d’autres par l’utilisation du séparatisme ou de la religion, fatalement on se retrouve face à des individus encouragés par cette politique à faire leurs propres polices et lois.

    En outre, l’inoccupation de la plupart d’entre eux qui ne savent que porter kamis, barbe et babouches et accessoirement aller à la mosquée pour se faire voir et non pour honorer Dieu, fait qu’ils ont tout le temps d’emmerder les gens quelle que soit leur activité.

    La faiblesse de l’État, qui n’est pas née pendant cette révolution citoyenne, car elle a toujours existé, fait que n’importe quel gus se croit nanti de pouvoir pour décider qui doit faire quoi, quand et où.

    La religion doit être bannie de la politique et rester dans la sphère privée, tout comme l’armée doit rester dans ses casernes.

    50
    7
    Zina
    10 juin 2019 - 11 h 32 min

    Un truc que je ne comprends pas : ces gérants travaillent ils sans licence de débit de boissons ? Le cas échéant, ils sont dans la totale illégalité et donc pas étonnant qu’ils se fassent chanter. Dans le cas contraire, porter l’affaire devant la justice pour ne pas encourager de telles pratiques qu’on pensait révolues à l’ère du Hirak.

    36
    2
    Zaatar
    10 juin 2019 - 11 h 24 min

    S’ils paient, alors leur commerce est halal, et il ne faudra surtout pas le leur fermer car leurs activités sont des actions jamais contraire à la morale ni une atteinte à l’ordre public. Par contre s’il ne paient pas, alors il y a fermeture de leurs établissements, car assimilant leurs activités à des actions «contre la morale» et comme une «atteinte à l’ordre public». On n’a point besoin de démocratie la dedans, ça coule de source.

    27
    2
    HOUMTY
    10 juin 2019 - 11 h 10 min

    SALAM L’KHAWA…. Doucement mais surement ! C’est la devise de ces ASSASSINS, ces BOUCHER sans foi ni loi, ils imitent la mafia italienne en attendant de reprendre les armes achetées avec ce racket lucratif et le soutien des pays ennemis qui rêvent de voir L’ ALGERIE a genoux a feu et a sang. Les tournures que prennent les évenements en ce moment m’inquiéte au plus haut niveau… Le cable se tend….se tend….se tend jusqu’au jour ou il va nous explosé dans la figure, wallah je le sens… Mes Fréres, Mes Soeur le DANGER de mort nous guette… Petit a petit les traîtres se son positionner a l’interieur et a l’extérieur de L’ALGERIE. SOYEZ HYPER VIGILANTS. la decennie noir sera une colonnie de vacance a côté de ce qui va nous arriver si ont n’est pas HYPER VIGILANT…
    n’oubliez pas L’DJAÏCH CHA3B KHAWA KHAWA, c’est le seul rempart contre nos ennemis.. VIVE LA MÉRE PATRIE L’ ALGERIE et notre glorieuse A.N.P

    114
    9
    démons
    10 juin 2019 - 11 h 04 min

    Il est temps que la peur change de camp !
    peuple et commerçants, tous unis et vigilant contre ces démons.

    88
    2
    ben
    10 juin 2019 - 10 h 50 min

    l alcool qui coule et flot et quand c est la sécheresse tous au stade pour la grande prière pour implorer le seigneur
    quel différence avec les peuple de 3ad thamoud ……?????

    11
    37
      Allo, allo !
      10 juin 2019 - 11 h 25 min

      Si quelqu’un a pigé quelque chose, prière de bien vouloir me téléphoner pour m’expliquer ou me traduire ce commentaire. Attention, l’abus de boisson peut nuire au discernement, à la vision et à l’audition.

      29
      7
    mahiedine
    10 juin 2019 - 10 h 44 min

    ATTENTION;il faut se rememorer ce qu’à dit le pouvoir « NOUS OU LE CHAOS »,ces gens sont contre revolutionnaires, contre le hirak on commence à entendre « dawla islamiya ». CES DES ANALPHABETES qu’ils faut surveiller quand même.

    43
    3
    Lyes-DZ
    10 juin 2019 - 10 h 39 min

    La société algérienne en crise s »enlise et risque de remettre en selle l’islamisme politique et sociale car le moyen d’expression du mal être de l’algérien est profond, le système pourri corrompu jusqu’à la moelle épinière luttant pour le maintien de son pouvoir et de ses privilèges pourrait laisser échapper cette frange de la société nuisible et nocive qui va puiser dans ses ressources pour s »adapter, laissant néanmoins toujours planer sur l’Algérie d’aujourd’hui de redoutables inconnues. ATTENTION L »ALGERIE n »a plus le droit moralement de revive le scénario des dix années noires,

    54
    3
    Khorrotov
    10 juin 2019 - 10 h 39 min

    Quand la responsabilité n’est nulle part, le désordre n’est pas loin. C’est une lapalissade que de l’affirmer, Toute cette situation découle de l’instrumentalisation de la religion par les pouvoirs successifs à des fins politiques pour diviser et créer des antagonismes dont ils en tirent profit pour pérreniser la main-mise sur le pays et ses ressources. Les dégâts ne chiffrent pas seulement en termes financiers, mais surtout dans les dispositions structurelles de l’esprit. La mentalité est un facteur déterminant dans le développement d’une société. On ne peut faire de la bonne pâte qu’avec de la bonne levure. Par ailleurs, l’Islam de nos parents est différend comme le jour et la nuit avec celui de nos jours; c’était un Islam « d’être » au lieu de celui du « paraître », un islam de tolérance, de sourire, de discrétion et d’amour envers le prochain. Le bien ne fait pas de bruit, le bruit ne fait pas du bien; c’est là tout le paradoxe.

    35
    1
      Malik
      10 juin 2019 - 11 h 57 min

      Le problème c’est que les progressistes et les démocratés jouent leur jeux en refusant tout dialogue et solutions. Qui vivra verra mais le pourrissement joue en leurs faveurs et cela se voit dans le hirak beaucoup plus de qamis de barbes et de discours islamistes. Beaucoup de algériens ne connaissent pas la démocratie pour eux cela se résume à un aspect financier comme ne pas être corrompu et l égalité économique. Mais quand les questions identitaires et religieuses vont être à la ordre du jour ça du jour ça va piquer. Parce que on voit par exemple des drapeaux amazigh on croit que le peuple n est plusur intolerants mais ce drapeau ils le acceptent si ce qu ils le arborent acceptent l islam qui les « unis ». Et comme j ai pu entendre déjà la cohésion de ce peuple est pour le instant en accord sur le degagisme mais pas sur les aboutissements. Malheureusement une grande partie de notre peuple est très conservateur et reactionnaire

      17
      3
      Bravo
      10 juin 2019 - 15 h 31 min

      Bravo, les gens doivent faire cette différence, le vrai Islam n’est ni la religion de l’état actuel, ni celui du peuple, car tu ne bois pas étant musulman (mais bon). Reprenons notre Islam, et disons à l’état que leur sous-fifres illettrés ne sont pas les bienvenus et que nous allons restés SILMIYA ET UNI et nous chasserons les faux musulmans de DAECH.

      9
      1
    Sans gouvernement égal danger.
    10 juin 2019 - 10 h 12 min

    L’algérie n’a plus de gouvernement et bien les dangers ne feront qu’augmenter et prendront la place du vide.
    L’espace vierge à orreur du vide eux ils le comble car c’est comme ça depuis toujours et partout.

    56
    6
    Rezki
    10 juin 2019 - 9 h 42 min

    Le plus drôle dans cette histoire est que une des rares entreprise publique qui fait du bénéfice est l’ONCV, de plus elle emploi pas mal de gens dont certains avec le Kamiss, et d’autres avec le Hidjeb.
    Rien ne va plus ! Faites vos jeux !

    37
    2
      Moskosdz
      10 juin 2019 - 10 h 00 min

      @Rezki 9h 42 min//Le plus drôle est que ces criminels(autorisés par dieu soit-disant)ne sont sortis ni des bars,ni des vignobles arrachés pour saboter une partie de l’économie Algérienne,ni des cabarets,mais bel et bien des mosquées ayant poussées comme des champignons sur notre territoire.

      35
      5
        Rezki
        10 juin 2019 - 15 h 58 min

        Ça alors, on produit des champignons et je ne savait pas
        !! Moi qui suis un fin cuisto,

    Anonyme
    10 juin 2019 - 9 h 28 min

    Attention attention ces hypocrites ne lacheront jamais l Algerie toud les moyens sont bons pour leur sombre dessein J espere que l on ne retombera pas dans les annees 90 Algeriens soyez vigilants c est l avenir de nos enfants a construire

    47
    2
      Anonyme
      10 juin 2019 - 10 h 21 min

      J’ai vu une vidėo où un imbėcile a failli lyncher une dame qui scandait ‘democratiya’ à Alger!!! N’ ėtaient les manifestants, il aurait ėtė loin, cE lâche analphabète qui lui gueulait ‘dawla islamiya’!!!!!

      33
    VOSTAF
    10 juin 2019 - 9 h 19 min

    Ils veulent imposer leur archaisme sanguinaire. Il faut les combattre sans pitié. Ne plus leur laisser aucune place dans une ALGERIE LIBRE ET DEMOCRATIQUE!

    61
    2
    Anonyme
    10 juin 2019 - 9 h 17 min

    Quand il n’y a plus ni état, ni ordre, c’est ce qui se passe. Le pays va droit dans le mur. Allah ister 3lina !

    36
    5
    karimdz
    10 juin 2019 - 9 h 10 min

    Ces faits ne sont pas sans rappeler que le vide politique est dangereux mais aussi qu il est urgent de mettre fin à la crise.

    52
    5
    ben
    10 juin 2019 - 9 h 03 min

    LIBRE A LUI CELUI QUI VEUT ALLER A LA MOSQUÉE ET LIBRE A LUI CELUI QUI VEUT ALLER DANS UN DÉBIT DE BOISSONS.CELA S’APPELLE LA LIBERTÉ DE CHACUN

    63
    2
      yakhi ness
      10 juin 2019 - 11 h 01 min

      regarde les débits de boissons dans les autres pays (propreté, calme, mixité, choix…) et va dénicher une salle sombre miteuse masculine pour tenter de boire quelques bières pour se saouler pas pour déguster en terrasse avec ta copine…

      19
      3
        Gregg papy boyington
        10 juin 2019 - 14 h 00 min

        oui t’as raison mais cela est un tout autre sujet là on parle d’autres choses amigo ! il te parle de liberté de choix!
        j’ai envie d’aller me soûler ou aller à la mosquée ou aller chez les vaudou ce n’est l’affaire de personne
        hai capici?

        14
        1
    kad
    10 juin 2019 - 8 h 25 min

    Quand commence ce genre de chose, il faut faire très attention. Ces gens là, ne connaissent ni « haram » ni interdit, quand ils veulent financer leurs desseins inavoués, ils ont déjà dit « el harb khidda3 » pour justifier leurs actes barbares. Ces pseudos musulmans sont financés par des gens plus pourris qu’eux et ne connaissent ni foi ni loi, Alors je dis à ceux qui se complaisent dans la situation actuelle « HADARI »!!! parce qu’ils ne font que prêter le flanc à cette vermine à l’affût. Ceux qui négligent une solution à portée de main, aussi imparfaite soit-elle, et font prendre des risques inconsidérés au pays, ne sont pas meilleurs que les potentats d’hier. Alors méditez!

    58
    2
      Moskosdz
      10 juin 2019 - 9 h 54 min

      @Kad 8 h 25 min//Exactement,à la différence des mercenaires de la légion étrangère rémunérés pour exécuter le sale boulot,ces imbéciles sont manipulés d’ailleurs gratuitement au nom de leur propre religion pour faire autant.

      36
        Elbani
        10 juin 2019 - 14 h 48 min

        C’est la solution de bengaidsalah « a portee de main »que tu preconises? Dis-le ouvertement au lieu de laisser des messages subliminaux de tes maitres.la revolution ira jusqu’au bout .

        1
        7
      Elephant Man
      10 juin 2019 - 11 h 07 min

      @Kad
      Effectivement, une syrisation de l’Algérie est planifiée depuis longtemps par l’axe Washington Tel-Aviv.
      À qui profite le crime comme toujours…pas au pays ni aux Algériens.

      40
      5
    Moskosdz
    10 juin 2019 - 8 h 06 min

    Ces voyous drapés soit-disant de religion pondent des fatwas comme bon leur semble,même si leurs parents n’épousent pas le même trait qu’eux,les voler est licite.

    57
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.