Libye : Tunis, Alger et Le Caire dénoncent les flux «continus» d’armes et de terroristes

Guerre Tripoli
Une course à l'armement qui prépare une guerre meurtrière. D. R.

La Tunisie, l’Algérie et l’Egypte ont condamné mercredi les flux continus d’armes et de terroristes étrangers en Libye, où le processus politique est dans l’impasse depuis le début de l’offensive début avril du maréchal Khalifa Haftar sur Tripoli.

Les chefs de la diplomatie de ces trois pays voisins se sont à nouveau réunis à Tunis pour discuter du développement de la situation en Libye voisine. Ils ont dénoncé, dans une déclaration commune, «les flux continus des armes en Libye de la part des parties régionales et autres, en contradiction flagrante des décisions du Conseil de sécurité».

Ces flux des armes «ravivent le conflit» dans ce pays et «renforcent la souffrance du peuple libyen», ont-ils déploré.

Les ministres ont exprimé aussi leur «profonde préoccupation des flux des combattants terroristes étrangers en Libye».

Depuis le lancement début avril d’une offensive de Khalifa Haftar, l’homme fort de l’Est libyen, pour s’emparer de Tripoli, plusieurs arrivées d’armes ont été signalées au profit des camps rivaux, dont les forces loyales au Gouvernement d’union nationale de Fayez Al-Sarraj, reconnu par la communauté internationale, en dépit de l’embargo sur les armes décrété par l’ONU.

Dans un récent rapport, le Comité des experts de l’ONU chargé de contrôler cet embargo a indiqué, pour sa part, enquêter sur l’implication possible des Emirats arabes unis dans le lancement en avril de missiles sur des unités fidèles à Tripoli.

Les troupes du maréchal Haftar sont toujours bloquées aux portes de Tripoli. Selon un dernier bilan de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) au 9 juin, 653 personnes ont été tuées depuis le début de cette offensive sur Tripoli, dont 41 civils, et 3 547 blessés, parmi lesquels 126 civils. D’après l’ONU, les combats ont aussi fait 91 000 déplacés.

Mardi, l’émissaire de l’ONU en Libye, Ghassan Salamé, s’est entretenu séparément avec le chef du GNA, Al-Sarraj, puis avec le vice-Premier ministre Ahmed Meitig. Les discussions ont porté sur les «moyens de reprendre le dialogue politique», a indiqué la mission de l’ONU sans donner d’autres détails.

Les deux camps refusent jusqu’ici de négocier un cessez-le-feu.

R. I.

Comment (5)

    Bouteldja Ahmed
    13 juin 2019 - 22 h 17 min

    Attention aux turcs et aux émiratis qui sont en embuscade pour la déstabilisation du pays, afin de délivrer les kouninef, Médiene et faire un coup d’état anti AGS. Il faut aussi arrêter l’actuelle responsable des PTICS.

    2
    11
    Vroum Vroum 😤..
    13 juin 2019 - 18 h 45 min

    Pour la Turquie Erdogan le Frere Musulman /Qatar Wahabites il n’est pas question de perdre la Libye qui devait leur revenir sur un plateau après le renversement de Kadafi , un Point de départ du Califat islamiste , grâce à l’aide de l’OTAN Sionisme dont le Califat est inclus dans son plan d’ensemble Remodelage du Moyen-Orient Élargit jusqu’en Afrique du Nord , une Vaste Zone Géographique…Après l’échec sur la Syrie , retour en Libye où maintenant les intérêts sont multiples ..chaque Sponsor arme son Poulain ..Hormis L’Égypte , tous les acteurs sponsors extérieurs étaient Alliés sous l’autorité de l’OTAN…et maintenant sont concurrents , ennemis les uns des autres avec l’Algérie comme cible . Au Moyen-Orient c’est l’Iran et en Afrique du Nord c’est l’Algérie . .Que Allah nous préserve de ces Fous Égarés Occidentaux ou Islamistes .

    20
    6
    Numi
    13 juin 2019 - 14 h 44 min

    La bonne blague.
    Que vient faire cette diplomatie d’hypocrite et de mauvais comédien égyptienne.

    Haftar a des armes, Al Sissi a les factures !

    Je suis sure que c’est même lui qui conseil et a conseillé Haftar.

    Al Sissi condamne et pousse au dialogue en en face de la presse internationale. En OFF cette crapule pousse au chaos en Lybie au Soudan.

    L’Egypte prend les citoyens de ce monde pur des cons, dont les égyptiens eux mêmes.

    Au moins l’Arabie saoudite et les EAU Se taisent.

    10
    5
      Vroum Vroum 😤..
      13 juin 2019 - 21 h 17 min

      @Numi…tu oublies Erdogan Turquie Frères islamiste et Qatar qui en complicité avec l’OTAN Sionisme ont attaqué la Libye…l’Égypte de ton Ami Morsi voulait envoyer l’armée Égyptienne prêter main forte à l’OTAN , Saouds, Israël , ..OTAN pour détruire la Syrie..et tes Amis Saouds Wahabisme /Eau font leur Génocide au Yémen avec l’aide des USA Gb Israël..
      .Quand à Sissi il a détrôné l’islamiste Morsi proche de Obama /Clinton créateurs de Daesh …allez bon appétit @Numi..

      4
      4
    ben
    13 juin 2019 - 12 h 14 min

    le caire soutien de haftar qui bombarde tripoli et le gouvernement reconnu
    ils se condamnent eux mêmes ces idio

    12
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.