L’Iran raille les cyberattaques de l’armée américaine 

cyberattaque US Iran
Les cyberattaques de l'armée US contre l'Iran n'ont pas abouti. D. R.

Plusieurs sites iraniens ont été ciblés par des cyberattaques de l’armée américaine sans que celles-ci n’aient réussi à leur porter atteinte, a indiqué sur Twitter le ministre iranien des Communications et des Technologies de l’information. Il a souligné que l’année dernière son pays avait neutralisé 33 millions d’attaques de ce genre.

Selon le site Sputnik qui rapporte l’information, dans un message publié ce lundi sur son compte Twitter, Mohammad-Javad Azari Jahromi, ministre iranien des Communications et des TIC, a affirmé que l’armée américaine avait mené des attaques informatiques sur plusieurs cibles iraniennes «sans aucun succès palpable». «Ils font de leur mieux, mais ils n’ont mené aucune attaque avec succès», a-t-il ajouté.

S’exprimant sur les réserves de la presse quant à la véracité de ces attaques, le responsable a souligné que «nous faisons face au terrorisme électronique depuis longtemps», précisant que «l’année dernière, nous avons neutralisé 33 millions de cyberattaques».

Auparavant, le ministre avait souligné au micro de Sputnik que les rumeurs selon lesquelles le secteur des télécommunications pourrait souffrir des nouvelles sanctions imposées par les Etats-Unis ne correspondaient pas à la réalité. 

En mai 2018, Donald Trump avait annoncé le retrait unilatéral des Etats-Unis de l’accord sur le programme nucléaire iranien, rétablissant les sanctions américaines contre la République islamique. Il s’agit entre autres d’un embargo sur les produits pétroliers, les secteurs aéronautique et minier ainsi que l’interdiction d’utiliser le dollar dans les transactions commerciales avec l’Iran.

R. I.

 

Comment (6)

    Le Génie et le Savoir…
    28 juin 2019 - 20 h 03 min

    L’Iran s’est appuyé sur le Génie de ses savants et sur ses propres capacités. Même le missile qui a récemment détruit le « Drone espion » américain est de fabrication locale après que la Russie ait refusé, rappelons-le, sous la pression israélienne, de lui vendre la batterie « S-300 » dont le prix a été d’ailleurs payé d’avance.
    Le Gouvernement syrien a-t-il eu tort ou à son corps défendant de choisir comme allié la Russie dans ce « conflit promulgué » qui perdure depuis plus de 8 ans, et semble n’avoir aucune issue favorable. Le temps ne joue-t-il pas plutôt en faveur de l’Otan, et son allié « magic faces » la Turquie au profit bien entendu des Usa et d’Israël ; le véritable maître du jeu dans toutes ses sales guerres.
    Pour Catherine II, Damas détient « la clé de la maison Russie ». Et pour Poutine, « elle est la clé de la nouvelle ère »…. Mais aux dépens de qui !?
    M. Poutine s’était-il engouffré dans un tunnel dont ‘il n’a pas calculé au préalable les conséquences. Les Russes semblent avoir « abdiqué » dans cette guerre en Syrie. En poussant à chaque fois les échéances de la stratégie américaine, ne perdent-ils pas largement du terrain malgré une présence militaire importante dans ce pays.
    La récente réunion en Palestine occupée entre « Israël, les Usa et la Russie » pour discuter justement entre autres de cette guerre n’est-elle pas une autre preuve de « concession tactique » de la part de la Russie malgré les déclarations opposées du Chef du Kremlin.
    Qu’a-t-il gagné ce peuple syrien après toutes ces années de ruine avec son « allié de choix » ; russe. En fuyant le guet-apens des Usa, ce peuple syrien était-il tombé à contre cœur dans le pétrin de la Russie dont ‘il ne peut plus s’en départir au risque d’être dévoré par l’autre camp.
    N’est-ce-pas le sort qui attend tout pays qui ne compte pas sur ses propres capacités, et le savoir des siens pour préparer la défense de sa propre sécurité dans un monde impitoyable qui ne croit désormais qu’aux intérêts géostratégiques Individualistes.

    Anonyme
    25 juin 2019 - 12 h 23 min

    T´inquiètes pas, Bouteflica et sa bande nous ont mis hors-circuit.
    On est encore à l´age anté-TIC. Hamdoullah.
    Koul 3outla fiha kheir!
    CQFD

    2
    2
    elhadj
    24 juin 2019 - 18 h 00 min

    l Algérie se doit de prendre les mêmes dispositions prudentielles et préventives dans ce genre de cyber attaques pour veiller a l intégrité et la sécurité de tous les secteurs sécuritaires, financiers et autres stratégiques. dans ce genre de situation il faut se convaincre que nous n avons ni amis ni frère.

    23
    1
      Anonyme
      25 juin 2019 - 12 h 05 min

      T´inquiètes pas, Bouteflica et sa bande nous ont mis hors-circuit.
      On est encore à l´age anté-TIC. Hamdoullah.
      Koul 3outla fiha kheir!
      CQFD

      3
      1
    Elephant Man
    24 juin 2019 - 15 h 42 min

    Malgré des sanctions depuis 40 ans, l’Iran a su développer ses capacités technologiques scientifiques et militaires.

    30
    3
      Ils sont pragmatiques....
      28 juin 2019 - 4 h 16 min

      ….et fiers de leur origine malgré qu’ils ont adopté l alphabet arabe
      Pas comme nous les arabes plus que les arabes eux même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.