Makhzen, piètre diplomatie et éducation à la haine de l’Algérien

Omar Hilale Makhzen ONU
Omar Hilale, représentant de Mohammed VI à l'ONU. D. R.

Par Tarek B. – L’adage dit qu’«il n’y a pas de question idiote, seulement une réponse idiote». Le piteux exercice auquel s’est récemment livré le représentant permanent du Makhzen à New York – avec l’aplomb du nigaud – devant le Comité des 24 de l’ONU, est sans doute l’exception qui confirme cette règle. En se fourvoyant dans un lacis d’interrogations niaises, le diplomate marocain croyait pourvoir défigurer la réalité de l’occupation marocaine du Sahara Occidental, en misant maladroitement sur la désinformation outrancière de ses pairs pour impliquer, à tout prix, l’Algérie dans un cas élémentaire de décolonisation.

Il est vrai que la débilisation du débat sur une question aussi sérieuse que tragique – elle prend en otage depuis plus de 40 ans un peuple privé de son droit à l’autodétermination – n’est pas une nouveauté pour un ambassadeur passé maître dans cet exercice de pitrerie diplomatique. Elle appelle néanmoins à apporter des éclaircissements, loin de tout ce show clownesque, sur les plus flagrantes, puisqu’elles sont nombreuses, contre-vérités historique et juridique de l’argumentaire vermoulu du Maroc.

L’artifice éculé du caractère «régional» du conflit

C’est sans aucun doute l’épithète le plus trompeur auquel la diplomatie marocaine a recours pour tenter d’induire en erreur la communauté internationale. Cet artifice, sans doute assez commode pour un pays ne souhaitant pas s’impliquer sérieusement dans la résolution de ce différend, a été entonné, de manière quasi continue, à quelques rares interstices près lors des rapprochements éphémères entre l’Algérie et le Maroc – d’ailleurs toujours sabotés par ce dernier par manque de sincérité –, depuis l’intronisation en 1999 de l’actuel monarque marocain, le roi Mohammed VI.

Contrairement à son défunt père Hassan II qui, après avoir essayé la guerre et le dialogue, s’était vraisemblablement convaincu à la fin de son règne des vertus d’une redynamisation du processus de paix, y compris en acceptant le référendum d’autodétermination au sommet de Nairobi, en 1980, et en s’entretenant avec des dirigeants du Polisario à propos du référendum, l’actuel monarque marocain a enclenché un revirement radical de position, à travers des options franches en faveur de la répression brutale du peuple sahraoui dans les territoires occupés, la tentative de «bilatéraliser» la question du Sahara Occidental, ainsi que l’invocation pernicieuse du recensement sur laquelle nous reviendrons d’ailleurs un peu plus loin.

Il est néanmoins un fait que ce conflit est une question de décolonisation d’un territoire inscrit sur la liste des territoires non-autonomes de l’ONU depuis 1963, et que le Maroc et le Polisario ont été identifiés comme les deux parties à ce conflit dont la solution réside dans l’application de la résolution 1514 (XV) de l’Assemblée générale de l’ONU, sur le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, qui fêtera son 60e anniversaire l’année prochaine. Il est aussi opportun de relever qu’aucun organe de l’ONU et encore moins d’organisations continentales ne reconnaissent un caractère régional à ce différend. Les différents documents onusiens, y compris ceux du Conseil de sécurité, identifient clairement le Maroc et le Front Polisario comme les deux parties au conflit et accordent à l’Algérie, au même titre que la Mauritanie, la qualité de pays observateur du processus onusien, de par leur statut des pays voisins des deux parties au différend. Aussi, le Maroc, qui a adhéré en 2017 à l’Union africaine, a reconnu de facto et de jure les termes de l’acte constitutif de l’UA, lequel oblige des Etats membres, en vertu de son article 4, au respect des frontières existant au moment des indépendances africaines, dont celle du Maroc en 1956.

Un mirage nommé «Houston»

Dans l’enchaînement des élucubrations grotesques qu’il a livré à ses pairs, le diplomate du Makhzen a fantasmé sur une prétendue proposition algérienne à Houston le 2 novembre 2001, consistant en «la partition du territoire et de la population du Sahara». Ce diplomate, qui semble irrémédiablement fâché avec la vérité, déforme outrancièrement les faits. Il suffit de se référer au rapport du secrétaire général de l’ONU sur la situation au Sahara Occidental, présenté le 19 février 2002 au Conseil de sécurité, pour s’en convaincre. Son deuxième paragraphe indique clairement qu’il ne s’agit pas d’une proposition algérienne, mais d’une idée mise sur la table par l’envoyé personnel de l’époque, James Baker, en vue de dépasser la situation de blocage de son projet d’accord-cadre. La nuance est donc de taille.

Le représentant permanent du Makhzen se garde bien, au passage, d’identifier les responsabilités dans les situations de blocage du processus politique onusien. Or, aucune solution ne peut voir le jour si l’attitude de Rabat persiste à bloquer les efforts des envoyés spéciaux du SG de l’ONU, à ne répondre que de manière épisodique aux sessions de négociations convoquées par ce dernier, à faire peser des contraintes sur le travail de la mission des Nations unies sur l’organisation du référendum au Sahara Occidental (Minurso) et à s’arcbouter sur son offre d’autonomie de 2007 comme «seule et unique voie au règlement définitif» de ce différend, en total déphasage avec le droit à l’autodétermination et les résolutions pertinentes des Nations unies sur la négociation de bonne foi et sans conditions préalables. Force est de relever cette contradiction typiquement marocaine entre, d’une part, le fait d’appeler à une solution politique qui, par définition, ne peut être que le fruit d’un accord entre les deux parties au conflit, et, d’autre part, la volonté mainte fois exprimée d’imposer son seul point de vue comme unique voie possible.

Les camps de «séquestration» administrés par un «mouvement séparatiste»

Ces termes dégradants pour les réfugiés sahraouis et offensants pour le pays qui a accepté de leur offrir protection, cachent une réalité historique abjecte de la présence marocaine au Sahara Occidental, consécutivement à l’accord illégal de Madrid du 11 novembre 1975. Signant l’abdication de l’ancienne colonie espagnole de ses responsabilités de puissance «administrante», cet accord sera suivi d’une violente agression militaire contre le peuple sahraoui provoquant l’exode de dizaines de milliers de réfugiés dans des conditions atroces. Leur bombardement au phosphore par l’aviation marocaine et le lot de spectacle d’horreur de femmes et de bébés brûlés au napalm et d’enfants mutilés par des mitraillages, fit des milliers de victimes et obligea les civils sahraouis à gagner progressivement la région de Tindouf, en Algérie, entre décembre 1975 et février 1976. Aujourd’hui encore, ces horreurs de maltraitance sont monnaie courante dans les territoires occupés et aussi bien les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux que les rapports officiels en apportent la triste confirmation, en même temps de rappeler que la vie de réfugié n’est pas un choix mais une dictature imposée par l’intransigeance du Maroc qui refuse de s’inscrire sincèrement dans l’optique d’une solution politique, seule à même de mettre un terme à cette tragédie humaine.

Par ailleurs, le faux qualificatif de «mouvement séparatiste» attribué injustement au Front Polisario (Front populaire de libération de la Saguia El-Hamra et du Rio de Oro) est une autre distanciation marocaine des terminologies officielles des Nations unies. Elle est une entorse à la réalité, visant ni plus ni moins à discréditer un interlocuteur reconnu par l’ONU comme étant le seul représentant du peuple sahraoui, conformément à la résolution 34/37 du 21 novembre 1979, et, comble du paradoxe, avec lequel le Maroc négocie, voire traite juridiquement comme l’atteste les différents accords qui les lient – cessez-le-feu du 6 septembre 1991, accords militaires de 1997, etc.

Recensement et enregistrement des réfugiés sahraouis

En faisant un abcès de fixation sur la question du recensement et l’enregistrement des populations des camps des Tindouf, la diplomatie marocaine croit trouver l’excuse imparable pour saborder le processus politique. On se demande en quelle qualité le Maroc peut formuler une telle demande, alors qu’il n’est pas le pays d’origine, ni un pays d’accueil et encore moins un donateur.

De plus, la question de l’enregistrement des réfugiés sahraouis est un élément parmi le package du plan de paix onusien et, qu’à ce titre, il ne peut être conçu en dehors des progrès réalisés par les Nations unies dans la recherche d’une solution définitive à la question. Ce postulat se trouve conforté par la mauvaise foi du Makhzen en la matière. D’abord, lorsque ce pays avait refusé le plan Baker (résolution 1495 du 31 juillet 2003) pour le seul motif qu’il comprend l’indépendance parmi ses options, alors que le Front Polisario avait accepté ce plan malgré la concession faite d’accepter la participation au référendum d’autodétermination des populations marocaines installées au Sahara Occidental au 31 décembre 1999 et dont le nombre était plus d’une fois et demi celui de la population sahraouie. Ensuite, au vu des manœuvres dilatoires entreprises par la diplomatie marocaine pour empêcher vainement la publication du rapport du HCR, en mars 2018, portant le nombre des réfugiés sahraouis à 173 600 personnes, notamment en vue de planifier leurs besoins alors, qu’au plan médiatique, Rabat soutient une prétendue sollicitude à cette «population séquestrée».

Les soi-disant conclusions d’un rapport de l’Office européen de lutte antifraude (Olaf) sur ce que le diplomate marocain qualifie de «détournements» de l’aide humanitaire aux réfugiés sahraouis participent de la même duperie. Intitule donc de rappeler les multiples réponses édifiantes données par les plus hauts responsables européens, lesquels battent en brèche ces allégations marocaines et frappent de nullité ses vaines tentatives pour amener l’UE à réviser sa politique d’aide aux réfugiés sahraouis.

Une prétendue «intégrité territoriale» de l’occupant

Il faut croire que ces deux concepts antinomiques font bon mariage dans l’argumentaire marocain. Pourtant, les vérités historiques et juridiques de la question sont trop têtues pour pouvoir s’accommoder de cette autre fadaise. Dans son article 5, la résolution 34-37 du 21 novembre 1979, affirmait déjà que le Sahara Occidental est un «territoire occupé». Elle sera suivie par bien d’autres. Au plan historique, aucun acte interne ou international présenté par le Maroc pour prétendre à un quelconque titre de souveraineté sur le Sahara Occidental n’a été reconnu par la Cour de justice internationale (CIJ) qui, dans son avis consultatif du 16 octobre 1975, indiquait que «les éléments et renseignements portés à sa connaissance n’établissent l’existence d’aucun lien de souveraineté territoriale entre le territoire du Sahara Occidental d’une part, le royaume du Maroc ou l’ensemble mauritanien d’autre part. La Cour n’a donc pas constaté l’existence de liens juridiques de nature à modifier l’application de la résolution 1514 (XV) quant à la décolonisation du Sahara Occidental et en particulier l’application du principe d’autodétermination grâce à l’expression libre et authentique de la volonté des populations du territoire». Cette même Cour avait appelé à la poursuite du processus de décolonisation du Sahara Occidental «sans que le Maroc ne puisse évoquer une remise en cause de son intégrité territoriale» (point 161 de l’Avis consultatif de la CIJ du 16 octobre 1975).

Au lieu d’admettre cette réalité et s’impliquer de bonne foi à la résolution de ce différend, le Makhzen croit bon de s’attaquer à l’Algérie, accusée de nier sa «souveraineté» et d’«armer, financer, abriter et se mobiliser diplomatiquement pour le Polisario, mouvement séparatisme armé non étatique». Il ne faudrait pas être un grand connaisseur en relations internationales pour se rendre à l’évidence qu’aucun Etat au monde, pas même ceux qui soutiennent les thèses de Rabat, ne reconnaît la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental.

Quant au soutien à un mouvement de libération, il peut être compréhensible qu’un engagement aussi noble, dans le cadre de la légalité internationale, échappe à la matrice idéologique de ceux à qui l’indépendance n’a pas forcément été acquise de haute lutte et au prix du sang. Comme il est tout à fait admissible que les valeurs que peut porter la diplomatie d’un pays puisse la mettre en opposition avec les partenaires les plus proches, au nom de principes sacrés, et de lui prescrire, en même temps, des comportements indécents d’exploitation de la vulnérabilité et versatilité de certains «Etats» pour s’acheter, même momentanément, une pseudo légitimité hors-sol.

En tant que pays ayant lutté par les armes pour le recouvrement de sa souveraineté, l’Algérie ne peut être insensible au processus de décolonisation des peuples opprimés et ne pas s’inscrire dans le respect du principe des peuples à disposer d’eux-mêmes, consacré notamment par l’ONU, le Mouvement des non-alignés et l’organisation continentale africaine.

Une «culture de la haine» savamment entretenue

En lançant cette assertion ubuesque, le diplomate marocain semble parler devant un miroir. Car c’est surtout le vocabulaire outrancier sciemment entretenu par les médias du Makhzen à l’égard de l’Algérie, y compris ses symboles et ses institutions, mêlé aux discours scolaires provocateurs et autres verbiages déplacés d’officiels et de personnalités marocaines qui ont créé une mixture nauséabonde administrée à volonté à l’opinion publique marocaine, désormais éduquée à la haine de l’«ennemi» que l’Algérie est censée représenter à leurs yeux. La profanation du drapeau algérien, un 1er Novembre, au niveau de notre consulat général à Casablanca, avec la complaisance sinon la complicité des forces de l’ordre, illustre l’ampleur de cette culture de la haine de l’Algérie qui est instillée dans l’esprit des citoyens marocains, notamment ceux de la jeune génération.

Le risque de cette entreprise que le Maroc a décidé d’ouvrir, malgré les appels répétés à la retenue formulés par Alger, est énorme. Elle ôte toute immunité à des relations humaines qui étaient épargnées par les fluctuations sinusoïdales des relations politiques. L’inscription de cette tendance lourde dans la durée ne peut qu’accentuer cette inimitié préfabriquée, d’autant plus qu’elle est destinée à une génération qui, contrairement à celle qui l’a précédée, n’a pas en partage un lien d’histoire commune qui pourrait l’immuniser contre ces dérives médiatiques à répétition.

Ce sont là autant de vérités brutes, de décoffrage et sans circonvolutions diplomatiques auxquelles les niaiseries du représentant marocain ne résistent pas. Pas plus que ne résistera l’occupation de son pays d’un territoire dont le peuple est éligible au droit à l’autodétermination.

T. B.

Comment (52)

    Anonyme
    28 juin 2019 - 19 h 05 min

    L’Algérie doit revoir , et réviser, de fond en comble sa stratégie politique, et économique africaine
    Devant l’offensive tout azimut expansionniste, et très agressive du Maroc, en Afrique
    Qui a pour objectif d’encercler, puis couper les relations algéro-africaines fondées depuis plus de 50 ans
    Le Maroc par ses ambitions politiques, et économiques démesurées cherche a devenir le leader africain
    Dans tout les domaines, et remplacer, où sous traiter avec la France, et l’Espagne, en Afrique

    Brahms
    27 juin 2019 - 20 h 56 min

    Les Marocains, si vous êtes capables, au lieu d’aller enquiquiner des pauvres sahraouis qui crèvent de faim, montrez donc votre force contre le détroit de Gibraltar que la Reine d’Angleterre vous a croqué, les villes de Ceuta et Melilla prises par le Roi d’Espagne. A part vendre de la drogue, faire des courbettes, des bisous sur les mains et dire labesse que savez vous faire, rien ? Vous êtes l’opposé des algériens. Foutez le camp de chez nous et surtout allez droguer les anglais, les français, les israéliens, les saoudiens (juifs de médine) sinon on va vous couper le gaz, compris.

    4
    4
    Hchicha Talba Mi'icha حشيشة طالبة معيشة
    27 juin 2019 - 5 h 25 min

    Chers concitoyens,
    Ne jetez pas l’alcool sur le feu mais aussi vivons et humons l’air de la liberté (comme un oiseau sur la branche. Si cette liberté est gagnée alors on aidera autant que nous le pouvons les populations opprimées.

    A bonne entendeur,,

    15
    24
    Vroum Vroum 😤..
    27 juin 2019 - 2 h 27 min

    Le Maroc de Mohamed 06 , Un Grand producteur de Drogue Haram , le Canabis de manière disons « industrielle  » , des Centaines et Centaines de Tonnes ,.. Pour un Pays Musulmans c’est tres grave…que fait le Makhzen pour stoper cette malédiction ?..Rien , ça rapporte énormément d’argent ???..de plus une partie du Maroc est colonisé par l’Espagne encore en 2019 , Ceuta et Mellila et l’îlot du Persil , donc que fait le Makhzen Mohamed 06 ?..tout comme pour le Canabis , rien !! Libérer le Maroc du Trafic industriel de Drogue et de la Colonisation Espagnole et seulement après Mohammed 06 Makhzen pourront parler ..Sinon Qu’ils se taisent .

    24
    19
    Moskosdz
    26 juin 2019 - 21 h 55 min

    En plus,ils ont le culot de prétendre le contraire.

    24
    17
    Mokhtar
    26 juin 2019 - 20 h 48 min

    Je comprend mieux maintenant pourquoi on nous dit a chaque fois que le Maroc est devenu un bordel a ciel ouvert surtout que je viens d’apprendre sur F24 qu’au Maroc il y’a quotidiennement entre 800 et 1000 avortements clandestins soit jusqu’a 360.000 avortements clandestins chaque année.

    27
    17
    karimdz
    26 juin 2019 - 20 h 25 min

    La réponse à ces esclaves sionisés, c est justement le renforcement de l isolation du grand bordel à ciel ouvert de sa médiocrité mimi 6.

    Il faut également, que notre diplomatie, au delà du rejet par le peuple du gouvernement bédoui, soit au contraire soutenu par le peuple et plus active, car absente, ce sont les chacals de l ouest qui en profitent.

    28
    16
    Nord-Africain
    26 juin 2019 - 17 h 23 min

    @ELEPHANT MAN,vous nous parlez du Golan,de Sud du Liban et des territoires occupés!!Pourquoi,vous fourrez votre nez dans ces affaires lointaines?Vous n êtes pas patriote,l Algérie n est pour vous qu un instrument pour libérer les autres pays de l orient!!Vous avez des territoires occupés près de chez vous(Ceuta et Melilla) appartenant à l Afrique du Nord et vous n en dites rien!Cette vassalité à l orient me rend fou!Vous faites courir des risques à votre pays pour honorer vos maître orientaux!!Quel est votre gain là-dedans?Vous nous reprochez de faire des courbettes à un seul homme et vous ,vous courbez l échine devant toute une région!!C est bas ce que vous faites.Exposer son pays à des risques pour satisfaire des gens lointains est une haute trahison!Vous avez des hittistes qui battent le pavé,des jeunes qui traversent la mer et risquent leur vie pour aller se nourrir chez d autres et vous,vous nous parlez de Palestine,de Golan,de sud de Liban…!Israel est la priorité pour le monde aujourd hui.Il doit lui assurer paix et tranquillité chez un environnement turbulent.Assurer un abri sûr à nos frères juifs est un impératif,après on verra les décolonisations de tous les saharas de l Afrique du Nord qu on va nommer:RASD:République Africaine Sahraoui Démocratique.L Arabité est là-bas chez vos maîtres.

    36
    71
      Anonyme
      26 juin 2019 - 18 h 18 min

      ICI C’EST L’ALGÉRIE, TU T’ES TROMPÉ D’ADRESSE.
      Va demander à ton roi des hallucinés de libérer les villes marocaines, Ceuta et Melilla.
      S’il a le culot de les réclamer.

      86
      37
      karimdz
      26 juin 2019 - 20 h 19 min

      Tu voudrais donc que l Algérie vienne libérer le nord du grand bordel à ciel ouvert pendant que sa médiocrité mimi 6 occupe et réprime dans le sahara occidental.

      Ton conseil garde le pour toi.

      Tu as l’air agacé parce que soit tu es encore un de ces sionistes imposteurs qui tente piétrement de se faire passer pour un algérien, soit un de ces esclaves du makhzen.

      31
      14
      Mon opinion
      26 juin 2019 - 20 h 50 min

      Salam,
      Ecoutez le soit disant « Nord-Africain », le monde est dans un mer… total et on va de catastrophes en catastrophes.
      Pourquoi?
      -Parce que avec vos amis de l’entité scélérate qui dominent les US : »vous fourrez votre nez dans ces affaires lointaines. »
      Vous êtes en train de détruire et défaire le monde petit à petit sans réellement voir que le bateau à la manière du Titanic est en train de couler lentement par le fait de votre arrogance qui vous aveugle constamment.
      « It’s too big to sink », c’est ce que disaient les concepteurs du Titanic sans prendre conscience que la nature se fout des considérations humaines.
      Le monde est devenu très instable à la manière de la nitroglycérine du fait de votre passion hégémonique insatiable de dominer le monde.
      Vous ne comprenez rien à la sagesse du monde oriental et vous cherchez par votre entendement à la dominée, ce qui n’est aucunement philosophique de votre part.
      Vous avez perdu la raison tout simplement!
      Pharaon et Némerod sont deux exemples parfait de la situation que nous vivons actuellement, leurs crimes ne faisaient que s’ accumuler sans comprendre que la justice divine les attendait au bout de leur entêtement aveugle.
      Vous dites: »Assurer un abri sûr à nos frères juifs », je n’ai rien contre cette affirmation le monde musulman a rempli ce mandat pendant 14 siècles sans pratiquement faillir à cette tâche ou sans pratiquer un seul génocide à leur égard, ainsi qu’envers nos frères chrétiens, recommandations de notre prophète (SAS).
      Mais la réciproque du fait de votre ambition suprémaciste et votre orgueil démesuré mariés à l’Europe du couchant et de la nuit qui provoquent les ténèbres ne s’est jamais appliquée.
      C’est ce déséquilibre et cette incompréhension entre l’orient et l’ occident qui perpétue ce chaos qui va en grandissant.

      20
      4
      TOLGA - ZAÂTCHA
      26 juin 2019 - 22 h 22 min

      @Nord-Africain – 26 juin 2019 at : 17 h 23 mn.
      ICI C’EST L’ALGÉRIE ! PAYS DES CHOUDAS PAS DES « nord-africains ».
      On ne libérera jamais à votre place Ceuta et Melila parce que vous n’êtes pas des hommes mais des esclaves. Et comme tel, vous portez la marque infame des sous-hommes…
      LES LIONS ET LES LIONNES ALGERIENS NE SE MÊLERONT JAMAIS AUX LÂCHES ET AUX TRAÎTRES QUE VOUS ÊTES !
      « LE LION MARCHE SEUL DANS LA FORÊT TOUS LES AUTRES MARCHENT EN MEUTES… ». (Alfred DE MUSSET).

      25
      10
    BILAL
    26 juin 2019 - 16 h 55 min

    Quand on voit des sujets de sa majesté et ses courtisans, courber l’échine et baiser la main de leur roi on a déjà de une idée sur l’âge mental de ses gens et de leur pays, il sont au Moyen âge. Ils sont soumis comme tous les sujets des monarchies arabes. Ils ont la culture du culte de la personnalité. Ils n’ont ni le courage,ni la dignité, ni la culture de l’engagement des citoyens algériens. Le seul courage qu’ils ont c’est l’insulte et le mépris de l’Algérie. Ils sont soumis à l’étranger, tous les hommes politiques français et juifs ont des biens au Maroc Ils ont des liens privilégiés avec Israêl, l’Occident. Ce sont les clones des monarchies arabes

    45
    29
    Paris 75011
    26 juin 2019 - 15 h 54 min

    Drole de pays ce Maroc actuel qui sous-traite la colonisation d’un pays frere et voisin qui est le Sahara occidental au profit de la France pour lui faciliter le pillage de ses richesses naturelles alors qu’on sait qu’entre temps ce M6 a fait de ce beau pays qu’est le Maroc et de son gentil peuple :

    —- le 126e pays en matiere des IDH (Indices de Développement Humain) selon le Rapport 2017 du PNUD Mais aussi parmi les pays de la Région qui ne respecte pas l’egalité entre la femme et l’homme sans parler par respect au peuple marocain, des autres Rapports périodiques des Agences onusiennes (Pnud, Oms, Unesco, Unicef, Fao, Unhcr, Bm. Unido, Cnuced, Pam,Escwa etc…) traitant des efforts de pays en rapport avec les huit (08) OMD (Objectifs du Millenaire pour le Developpement) définis par le Sommet de Rio de 1990.

    — un endettement public a hauteur de 75% du PIB du Maroc soit l’équivalent de 80 Millards de dollars avec un service annuelle de cette dette d’environ 2,3 Milliards de dollars faisant du Marocain la personne la plus endettée dans la Région MENA selon la BM et ce, apres le libanais dont le pays a subi deux guerres dévastatrices en moins de 30 ans.

    —- un soutien incompréhensible au Sionisme International avec un comportement qui n’honore pas le peuple marocain au travers des nombreuses concessions et dont la derniere s’tait faire sur le dos du peuple Palestinien avec cette participation du Maroc au « Deal du Siecle qui se tient aujoutd’hui au Bahrein

    42
    32
    le pouvoir des hippopotames doit etre changé
    26 juin 2019 - 15 h 00 min

    il faut des a present mettre des jeunes dynamiques sans ventres d’hippopotames a la tete des differents ministeres pour botter … a n’importe quel hypocrite, specialement ces sous-hommes appeles marrokis

    27
    48
    Elephant Man
    26 juin 2019 - 14 h 20 min

    Après les innombrables excellents commentaires AP, je me contente de reprendre une 2ème fois le Hezbollah qui au moment de la reconnaissance de la souveraineté israélienne par Trump du Golan Syrien occupé a déclaré qu’il avait eu raison de prendre les armes pour libérer le Sud Liban de l’occupation israélienne :  » le conflit arabo-israélien pullule de décisions onusiennes restées lettres mortes au point de discréditer cette instance internationale. En s’y fiant entièrement l’injustice perdure » (Résolution 425 adoptée en 1978 sommant le retrait de l’entité sioniste du Liban. Résolutions 242 et 497 réclamant le retrait de l’entité sioniste du Golan Syrien).
    Seule et unique solution GUERRE DE DÉCOLONISATION GUERRE DE LIBÉRATION DE LA RASD et ça vaut pour la PALESTINE OCCUPÉE.

    47
    28
    TOLGA - ZAÂTCHA
    26 juin 2019 - 14 h 14 min

    UNE VRAIE TÊTE A CLAQUES ! UN ABRUTI FINI…. UN ESCLAVE DE LA POLITIQUE DU MEGAPHONE. LA VOIX DE SON MAÎTRE… Y A PAS A DIRE.

    53
    29
    Numi
    26 juin 2019 - 13 h 40 min

    La vidéo montrant des sahraoui féliciter et fêter la victoire de l’Algérie Face au Kenya sur leur terre et sauvagement attaqué par le MAKHZEN parle d’elle même. Je ne comprend pas comment elle n’a pas encore fait le buzz.

    Le Makhzen met aussi tout son savoir faire dans la propagande afin de faire parler de ce conflit en s’attaquant ou en utilisant des artistes qui ne font pas de politique.

    72
    28
    DYHIA-DZ
    26 juin 2019 - 13 h 38 min

    C’est quoi la différence entre le père et le fils…
    Avant de parler de la différence, il faut rappeler le fait que les deux ont une haine génétique contre l’Algérie.
    Le slogan L’Algérie est marocaine est une invention de Hassan II. C’est à son époque que le marrouk a été offert aux sionistes qui étaient ses conseillés.
    La différence: Les conseillers du père sont devenus les vrais gérants de la monarchie…Moumou passe que 1/3 de son temps au marrouk…Il préfère jouer au touriste et profiter de sa fortune.
    Une autre différence: Présentement, la France s’ingère totalement dans le dossier du Sahara Occidental comme si c’était sa colonie.
    En résumé: Les marrouki occupent le Sahara Occidental, mais le dossier de la colonisation est géré par ceux qui profitent du sous sol des Saharaouis.
    La diplomatie marrouki n’existe pas…La diplomatie marocaine applique les ordres de ses conseillers devenus propriétaires du marrouk et du Sahara Occidental.

    70
    20
    Anonyme
    26 juin 2019 - 13 h 36 min

    Excellent travail de memoire. Merci a vous Monsieur Tarek pour votre contribution qui va certainement aider ma fille qui prepare sa these sur la question.
    Merci encore une fois.

    47
    17
    Wakha Sidi
    26 juin 2019 - 13 h 31 min

    Pauvre pays et pauvre peuple qui pense que le baise-main est un devoir divain.

    61
    23
    Kahina-DZ
    26 juin 2019 - 13 h 19 min

    L’indépendance du Sahara Occidental sera la cause de la disparition de la monarchie.
    Faire croire aux esclave qu’ils ont des terres quelques part à récupérer, est une drogue qui fait hypnotiser les esclaves pour endurer la monarchie prédatrice.
    Tout le monde sait que le Sahara Occidental était une colonie espagnole…Pourquoi la monarchie Alaouite n’ a t-elle pas sacrifié une âme pour la libérer des espagnoles…Tout simplement, la monarchie ne se sentait pas concernée par la colonisation espagnole du Sahara Occidental, car ce ne sont pas ses territoires.

    67
    20
    Houari 31
    26 juin 2019 - 12 h 31 min

    L’article aurait du insister sur les raisons du refus du Glaoui H2 de tenir le Référendum de 1992 sur lequel il s’était lui-meme engagé en signant l’Accord de Cessez le feu de 1991 pour au moins mettre en évidence la caractere charoniard de ce Régime prédateur puisqu’en 1992 l’Algérie etait plutot occupée dans la lutte contre le terrorisme salafisto-wahabite et que dont ce meme Glaoui H2 a laissé entendre que ca serait une bonne « expérience de laboratoire » tout en mettant son pays a la disposition de ces terroristes pour leur servir de base-arriere.
    En la matiere, le cas du terroriste Layada est edifiant pour ne citer que cet exemple d’un chef terroriste. .

    51
    16
    Anonyme
    26 juin 2019 - 12 h 13 min

    Le CV de sbire correspond tout à fait à l’emploi. Le guide des croyants, le très clairvoyant momo contrairement à son père, bien qu’il n’hésitait pas à massacrer quelconques supposées de tentatives de rébellion; il était tout de même avec et dans son monde, son rejeton, lui, malade, faible et immature a besoin qu’on lui assure protection de l’extérieur; la France, rapace pas regardant et d’autres entités séduites par l’Eldorado sexuel en tirent profit, c’est le besoin normal d’une prostituée. C’est donc le mensonge, le mélange politique sexe corruption, domination sur le faible et la prosternation devant la force qui fait foi, en tout cas il fera du sur place jusqu’au jour où il décide d’arrêter sa comédie à deux sous ou la RASD perd patience et le jette dehors comme un malpropre. Si le Sahara occidental appartient réellement au Maroc comme il le prétend, on serait tous à faire des pieds pour légitimer nos Sahara et nos îles. allez comprendre!……Srinkler, fait nous un petit coucou

    42
    19
    l'histoire est tétue
    26 juin 2019 - 12 h 00 min

    …. » l’Algérie ne peut être insensible au processus de décolonisation des peuples opprimés et ne pas s’inscrire dans le respect du principe des peuples à disposer d’eux-mêmes »… quelle hypocrisie et mauvaise foi !!!
    Je dirais d’abord libérez les sujets algériens qui luttent dans la rue depuis 4 mois, les kabyles , les Mzabes et Touaregs depuis la création de l’Algérie en 1962. donc charité bien ordonnée commence par soi-meme

    26
    89
      Anonyme
      26 juin 2019 - 13 h 08 min

      Libère toi de ta haine contre l’Algérie.

      64
      21
      AAA
      26 juin 2019 - 13 h 13 min

      @L’HISTOIRE EST TETUE
      DE QUELLE ALGERIE CREEE EN 1962 SI TU SAVAIS QUE :
      1/- QUE TOUT LE RIF ET LA REGION ORIENTALE DOIVENT REVENIR A L’ALGERIE ANCIENNEMENT DITE LA NUMIDIE ET QUE NOTRE FAIBLESSE A ET LE RESPECT DU DROIT INTRNATIONAL.
      2/- QUE TA MONARCHIE MILLENAIRE EST UNE VUE DE L’ESPRIT INCULQUEE PAR LA FAMILLE ALLAOUITE ALLOCHTONE DONT LE SEUL MERITE EST D’AVOIR TRANSFORME « BLED ES SIBA » EN « BLED EL MAKHZEN ».
      3/- QUE CE QU’EN APPELLE AUJOURD’HUI LE « MAROC » EST ENCORE A CE JOUR UN « PROTECTORAT FRANCAIS »>

      VA RELIRE TON HISTOIRE ET REVIENS DEBATTRE DE L’HISTOIRE MAIS LA VRAIE HISTOIRE ET PAS CELLE QUE T’ENSEIGNE LE REGIME MAKHNAZI POUR FAIRE DE TOI UN ROBOT INCONSCIENT.

      63
      22
      LotfiALN
      26 juin 2019 - 13 h 58 min

      Effectivement l’histoire est têtue! On retiendra que l’état voyou et servile de la narco monarchie a fait du Maroc la première destination pour le tourisme sexuel,espérant un soutien de l’Internationale sioniste il se fait convoquer a Bahreïn par Netanyahou pour participer a l’assassinat de la Palestine avec les autres traîtres que sont assaiudia les Emirats ..Concernant Mme Kompass qui s’excite et s’agite …le Sahara sera independant même si le makhzen pactisé avec le diable!

      51
      13
      bebel
      26 juin 2019 - 15 h 09 min

      Prenons garde à ne jamais confondre le peuple marocain qui restera toujours notre frère au makhzen de ce pays qui est loin des préoccupations de la population marocaine.

      7
      39
      Bilal
      26 juin 2019 - 18 h 54 min

      Réponse à l’histoire est tétue, votre discours m’inquiète. D’abord, l’Algérie n’a pas été créée, elle s’est libérée au prix d’un millions et demie de chahid, vous insultez ces morts. Votre discours séparatiste me révolte, il n’y a une Algérie unie avec toutes ses composantes ; kabyles, mozabites touaregs, constantinois, Aurès, Oranais, de l’Est à l’Ouest, du Nord au sud? Nous sommes d’abord Algériens avec chacun sa spécificité culturelle, régional. Il y a bien en France des Corses, des bretons, occitans mais ils vous disent qu’ils sont d’abord français. Je vois que vous êtes atteint d’un strabisme intellectuel, vous êtes oubliez certainement que les mozabites n’ont pas participé à la guerre de libération, pardonnez moi si j’en oublie quelqu’un mais acheté leur non participation, mais ils sont avant tout algériens. Je vous suggère de vous allier avec le minable philosophe BHL, vous faites une bonne paire pour votre haine de l’Algérie. On a connu pendant le révolution des gens de votre espèce, on les appelait les « HARKIS »

      22
      4
    Makhloufi
    26 juin 2019 - 11 h 43 min

    Je comprend mieux maintenant pourquoi M6 est pret a vendre l’ame des 33 Millions de marocains rien que pour se maintenir au Sahara occidental au risque de perdre ton « trone » vacillant.
    L;a preuve nous a ete donnee encore une fois hier avec la participation du Makhzen a la Conference dite « Deal du Siecle » au Bahrein avec 7 autres feodales monarchies arabes et une republique dictatoriale cellle de Sissi bien entendu,

    58
    15
    Kader
    26 juin 2019 - 11 h 24 min

    One Two Three Viva l’ALGERIE libérée de la mafia marocain du Clan d’Oujda d’El Mouradia et Viva la RASD indépendante.

    63
    21
    Mustapha
    26 juin 2019 - 11 h 20 min

    Un pays qui n’existe pas encore et dont le territoire d’identification et un indicateur geographique (maghreb en opposition au machrek) en dehors de Ceuta et Mellila, et une peuplade qui vit a ce jour sous protectorat francais et une famille primitive que se permet de jouer au colonisateur envers un pays voisin depuis 1975.
    c’est aussi cela le paradoxe de cette feodale et neanmoins predatrice famille allaouite

    76
    24
    Brahms
    26 juin 2019 - 10 h 54 min

    Le Marocain est jaloux de l’algérien car il voudrait bien avoir son pays. Seulement, nos dirigeants arrivent à donner gratuitement aux marocains 7 milliards de mètres cubes de gaz par an. Il faut donc être complètement maboule pour signer ce genre d’accord. Ensuite, le marocain va siphonner vos stations d’essence à Tlemcen et Maghnia et charge des mules de drogue pour empoisonner l’algérien afin de le rendre plus malléable et plus idiot étant précisé que la drogue rend schizophrène et cardiaque. Personnellement, je n’ai jamais fréquenté un marocain car ne cherchant que intérêt, avantage, argent, pour le profit de la secte alaouite. Enfin, quand un marocain voit un français, un israélien ou américain immédiatement l’algérien ne compte plus pour lui, il se mettra en avant pour tirer les avantages à lui.

    76
    19
    Kader
    26 juin 2019 - 10 h 44 min

    En tout état de cause, l’avénement de la 2eme République Algérienne gérée par ses authentiques enfants propres et patriotes ne fera qu’activer le processus de décoloniation du Sahara occidental du moment que tout le monde sait que les marocains du Clan d’Oujda qui étaient a El Mouradia n’ont fait que freiner ce processus par complaisance pour certains et par complicité pour d’autres…

    51
    20
      Mouloud
      26 juin 2019 - 11 h 22 min

      Merci lyes.dz. tout a fait d accord avec toi… sauf qu il y a un parametre important qu on oublie. L’independance se prend les armes a la main, ce n est ni l’Onu ni de bonnes intentions.. qui vont l’apporter… bon les refugies femmes et enfants sont en territoire algerien, et les hommes? ils peuvent pas creer une zone interdite en plein sahara et combattre comme nos moujahidine???
      je demande pardon a vous tous..je n arrive pas a comprendre ce probleme..a en definir les contours..je sais par contre une chose:.tu veux ta terre, ta liberte,fais parler la poudre et meurs pour ton ideal. le seul pays au monde qui a transporte sa guerre de liberation sur le sol de l ennemi est L.ALGERIE… 2396 JOURS DE GUERRE SANS REPIT!!!

      45
      13
        guirra
        26 juin 2019 - 14 h 58 min

        Waouuu! Merci mon frère, en effet il faut qu’ils se bougent les Sahraouis, car le clan Oujda n’est plus !

        10
        19
      Ras El Kabous
      26 juin 2019 - 12 h 53 min

      @Kader Entierement d’accord avec toi sur cette complicite du Clan d’Oujda avec leur Mongolien M6 puisque la derniere preuve nous a ete donnee par son vote en faveur du Regime Allaouite pour la Coupe du Monde 2026 alors que ce meme Mongolien venait d’insulter l’Algerie. son peuple et son histoire dans un discours celebrant l’envaissement du Sahara occidental et sans parler de sa presse propagandiste qui fait de meme et au quotidien.

      33
      11
    Lyes-DZ
    26 juin 2019 - 10 h 34 min

    l’Anti-Algerianisme est une donnée incontournable dans la sphère du Makhnez et médiatiques marocains cette haine relève du psychisme, il faut rappeler que notre identité algérienne dérange énormément car s’est forgée en totale contradiction avec un Maroc, monarchie soit disant séculaire mais surtout moyen rageuse
    .Aux yeux des marocains l »Algérie est l’antithèse de ce qu’ils veulent construire, ces sujets, et soumis adeptes de la courbette considèrent que les algériens sont des parvenus de l’histoire ‘( vous vous rendez compte)
    GARDONS LES FRONTIERES FERMEES !!!! on n’a rien à gagner avec eux croyez moi !!!!

    102
    17
    Mokrane
    26 juin 2019 - 10 h 25 min

    Education à la haine de l’Algérien qu’on leur rend parfatement reconnaissez-le Mr Tarek et meme a juste raison au point d’etre devenue un sujet de nos discussions de defoulement meme si notre intention est toujours d’amener le peuple marocain frere a se reveiller pour faire DEGAGER cette predatrice famille allouite venu de l’Arabie Yahoudite pour l’humilier et l’asservir.

    59
    20
      Sid'Ahmed
      26 juin 2019 - 13 h 27 min

      Tranquilise-toi @Mokrane je peuple marocain ne se reveillra jamais (a l’exception du peuple Rifain) tant qu’il continue a croire naivement que :
      a/- M5 est apparu en pleine lune un certain mois de juin 1958 pour calmer la rebellion du peuple Rifain contre le Makhzen.
      b/- que ces charlatants Allaouites ont une descendance directe de notre Prophete (QSSL).

      40
      8
    Mohamedz
    26 juin 2019 - 10 h 16 min

    La moralité en rapport avec cette intéressante génese serait de dire a Mimi6 que quand on n’a pas les moyens de sa politique expensionniste on ferait mieux de se contenter de mettre en oeuvre la politique de ses moyens rudimentaires a l’effet d’améliorer les conditions de la vie misérabiliste de ses sujets et je sais de quoi je parle par ma parfaite connaissance du quotidien de ce peuple.

    81
    13
    BabElOuedAchouhadas
    26 juin 2019 - 10 h 04 min

    Quid de l’expulsion de la RASD du sein de l’UA, expulsion suposée acquise selon la presse propagandiste du Réegime MakhNazi grace a la suposée pétition de 28 pays africains (pétition qu n’a jamais existée dans cette formulation) lors de l’adhésion du Maroc a l’UA en janvier 2017, oubliant au passage que l’instrument d’acceptation de l’Acte constitutif de l’UA dont la RASD est membre fondateur, qui a été ratifié dans la précipitation sur instruction du Palais, par le Parlement quinze avant la tenue de l’AG de l’UA puis déposé aupres du Secrétariat de cette derniere signifie tres simplement une reconnaissance de facto et de jure selon les termes de cet acte obligeant les Etats membres, en vertu de son article 4, au respect des frontières existantes au moment de l’indépendances de chaque pays africain, dont celle du Maroc en 1956.

    Mieux que ca, aujurd’hui la RASD est en droit d’exiger l’expulsion du Maroc du moment que ce dernier continue a refuser de reconnaitre la frontiere existante entre le Sahara occidental et le Maroc depuis 1956.

    87
    15
    Anonyme
    26 juin 2019 - 9 h 49 min

    C’est un bon résumé de la situation et des niaiseries marocaines qui n’ont aucune incidence sur le processus en réalité. Le véritable frein à la résolution du conflit est la France et à une échelle moindre la passivité des autres membres du CS de l’ONU devant un conflit qui ne représente pas un priorité pour eux pour l’instant

    78
    16
    صالح/ الجزائر
    26 juin 2019 - 9 h 38 min

    Celui qui empoisonne ses sujets n’hésite pas un seul instant à empoisonner le monde tout entier , surtout lorsqu’il porte une haine aiguée et féroce contre lui , comme ça se passe , depuis 1962 , avec le pays « frère » et voisin l’Algérie.
    Les organisations de l’ONU et la police des frontières doivent soumettre les officiels marocains , à l’instar des athlètes mal-intentionnés , à un test de dopage, car le Maroc serait, selon les statistiques des Nations unies, le premier producteur et exportateur mondial de haschisch , et que « La Royal Air Maroc transporte autre chose que des passagers, et cela tout le monde le sait ».

    87
    15
    ALI
    26 juin 2019 - 9 h 36 min

    MAIS QU’EST CE QU’IL ATTEND CE PEUPLE SAHRAOUI POUR REPRENDRE SA LUTTE ARMEE QUI AVAIT FAIT CONNAITRE AU MONDE ENTIER SA JUSTE CAUSE AVANT LE CESSEZ LE FEU DE 1991 ET AINSI EVITER LE PIEGE MORTEL DE LA NEGOCIATION DONT EST VICTIME AUJOURD’HUI LE PEUPLE PALESTINIEN QUI RISQUE DE DISPARAITRE AU REGARD DE LA POLITIQUE ACTUELLE DE TRUMP EN FAVEUR D’ISRAEL SACHANT QUE LA COLONISATION DE LA PALESTINE ET DU SAHARA OCCIDENTAL EST DEVENUE AUJOURSD’HUI EXISTENTIELLE AUSSI BIEN POUR LE REGIME SIONISTE QUE POUR LE REGIME MAKHNAZI.

    80
    15
    Ping pong
    26 juin 2019 - 9 h 33 min

    Sans commentaires, tout est dit dans cet article. Je signe et je le soutiens.Voilà Une bonne réponse au venimeux journaliste marocain du 360 qui distille son venin sur tout ce qui touche l’Algérie et les Algériens.

    90
    16
    Adhughmas
    26 juin 2019 - 9 h 28 min

    Bravo Tarek B. pour cette fine analyse et le rappel des faits que « le gnou d’Agadir » s’acharne à ausculter pour essayer d’imposer la version du Maknez.

    82
    18
    Ziad ALAMI
    26 juin 2019 - 9 h 26 min

    Je persiste a dire avec conviction et certitude que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est qu du bla bla bla et une perte de temps que le Roitelet M6 est en train de mettre a profit pour asseoir sa colonisation du Sahara occidental avec l’aide de la France et de l’Espagne et ce, grace aux vastes opérations de transhumance de colons marocains issus des régions les plus pauvres du Maroc (Rif, Moyen Atlas…) vers les principales villes du Sahara occidental (Laayoune, Dakhla etc..) a l’effet d’opérer un profond changement démographique des populations autochtones sur la base du modele israelien en Palestine.

    74
    21
    M'Hamed HAMROUCH
    26 juin 2019 - 9 h 08 min

    Moi j’ai toujours dit que si le Glaoui H2 a piegé le Maroc avec sa « Marche Verte » de 1975 et son acceptation forcée de la signature du « Cessez-le-feu » de 1992 prévoyant la tenue du Référendum du peuple du Sahara occidental pour fin 1992, d’ou la mise en place de la MINURSO (Mission de Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental), so fils M6 a piegé le peuple Marocain en dépensant l’argent de ce peuple dans un lobbying effreiné afin de faire accepter la « Marocanité » du Sahara occidental aupres de la Communauté internationale. reconnaissance qui n’arrive toujours pas apres 44 années de colonisation alors que la pauvreté et la vulnrabilité de ce peuple ne fait que s’accentuer au regard des derniers Rapports périodiques des Agences spédcialisées de l’ONU.

    89
    19
    Anonymeplus
    26 juin 2019 - 8 h 59 min

    Le royaume de la drogue est comme ce pantin dirigé par la france pour tenter très maladroitement de maintenir une occupation du Sahara Occidental et ceci dans le seul but de piller les richesses halieutiques sahraouis mais également le phosphate sahraoui.
    Le cessez-le-feu à été demandé par le royaume du haschich dans ce seul but, voler les sahraouis dans un cadre onusien, avec la complicité d’un conseil de sécurité amorphe et sans honneur.
    Une reprise de la guerre avec ce royaume de la fourberie est plus que nécessaire pour que le Sahara Occidental devienne libre et indépendant, on ne fait pas d’omelette sans casser les oeufs.
    Les sahraouis doivent impérativement reprendre les armes, leur destin entre leur mains est beaucoup plus salutaire qu’entre les mains des français, des espagnols, des américains et des israéliens.
    L’indépendance du Sahara Occidental sera accompagnée de l’indépendance de la Palestine tout de suite après, il n’y a qu’à voir la ressemblance des drapeaux et ça, ni les américains et encore moins les israéliens le veulent d’où ce statut quo concernant le Sahara Occidental et son peuple.
    Je préfère mourir les armes à la main en combattant un étranger chez moi plutôt qu’attendre 40 ans que rien ne se passe.

    76
    18
    Paris 75011
    26 juin 2019 - 8 h 42 min

    Merci a l’auteur pour cet instructif article sur un important sujet que moi je résume en une seule phrase :Sur la base des dispositions spécifiques de la Charte des Nations Unies le dossier du Sahara occidental est traité par l’ensemble des Organes subsidiaires de l’Organisation des Nations Unies dans le Chapitre de l’intitulé « DECOLONISATION »

    91
    20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.