Les Algériens doivent-ils se réjouir du message de Donald Trump à Abdelkader Bensalah ?

Trump Etats-Unis
Donald Trump. D. R.

Par Saïd N. – Le président des Etats-Unis, Donald Trump, a choisi la date du 1er juillet pour adresser un message de félicitations au chef de l’Etat intérimaire, Abdelkader Bensalah, à l’occasion de la célébration du 57e anniversaire de l’indépendance de l’Algérie, dans lequel il lui a exprimé sa satisfaction quant à la perspective de poursuivre la collaboration, en créant, notamment, des «occasions d’échange pour forger de nouveaux liens entre les Etats-Unis et l’Algérie».

Le Président américain ne s’est pas limité, dans son message, à la courtoisie diplomatique d’usage en pareilles occasions mais a donné de sérieux gages d’amitié avec l’Algérie, sans faire la moindre allusion à la situation particulière que traverse le pays depuis plus de quatre mois. Il a mis l’accent sur l’«amitié» et le «partenariat» entre les Etats-Unis et l’Algérie, et notamment dans le domaine de la lutte antiterroriste.

«Ensemble, écrit Donald Trump, nous avons lutté contre le terrorisme, renforcé nos liens éducatifs et culturels et élargi notre coopération économique» et d’enchaîner : «J’apprécie considérablement les efforts incessants que l’Algérie déploie pour promouvoir des solutions politiques pacifiques face aux nombreux défis de la région, et ce du Mali jusqu’en Libye.»

Sur son élan, le chef d’Etat de la première puissance mondiale dit se réjouir de la perspective de poursuivre la collaboration entre les deux pays dans d’autres domaines, comme le commerce, et l’élargissement de la coopération en matière de sécurité.

Ce message de Donald Trump à son homologue algérien, en plus d’être le premier depuis la chute du président Bouteflika, a quelque chose de rassurant pour l’Algérie, dans le sens où ce discours élogieux écarte les risques d’isolement de l’Algérie de la scène internationale, en dépit d’une crise politique aiguë qui paralyse les institutions officielles et menace de freiner l’essor économique du pays.

Cela dit, le message de Trump ne délivre aucun blanc-seing aux détenteurs du pouvoir qui pilotent la transition actuelle. Tout ce qu’il souhaite, c’est qu’ils garantissent une pérennité de l’Etat qui puisse assurer la capacité de l’Algérie à tenir ses engagements régionaux.

S. N.

Comment (29)

    Anonyme
    3 juillet 2019 - 11 h 13 min

    Il est révolu le temps où la pollitique extérieure était une affaire de principes, parce qu´on est plus dans le romantisme et le gauchisme des années 60/70 et, d´ailleurs, qu´on a pas les moyens de nous permettre cette politique.
    Aujourd´hui la politique extérieure d´un pays est dictée par son économie,meme quand on est une grande puissance!
    Nos relations avec les pays étrangers doivent etre les plus amicales avec des pays avec lesquels on a des interets économiques.
    Nos amis sont ceux qui nous aident dans le développement de notre pays et pas ceux qui veulent seulement syphonner nos pétrodollars.
    Les USA ont toujours eu de la sympathie pour notre pays, malgré notre politique hostile à leur égard.
    Contrairement à notre ancien colonisateur, dont le mépris à notre égard est criard (la non reconnaissance de ses crimes pendant envers notre peuple pendant la colonisation etc…), Les USA nous ont toujours repectés.
    Il est temps que les Algériens apprennent à distinguer les pays qui leur sont utiles, de ce qui leur sont néfastes.et orienter leur politique en connaissance de cause.
    L´intelligence exige de changer tout ce qui a donné de mauvais résultats!

    4
    1
    Mme CH
    3 juillet 2019 - 1 h 14 min

    l’Algérie ferait bien de varier ses partenaires (gagnant-gagnant) dans tous les domaines et ne pas se blottir dans les bras d’une seule puissance quelle qu’elle soit…ce serait une grosse erreur…! Il faut surtout savoir danser avec les loups et les loups-garous, et pour cela on doit mettre les hommes qu’il faut à la place qu’il faut….et l’intérêt de la patrie doit passer avant tout autre intérêt…sinon on risque d’être bouffé tout cru…!

    10
    2
    Brahms
    2 juillet 2019 - 20 h 10 min

    Depuis la mort de Houari Boumédiène, l’Algérie a été siphonné par une caste sans vergogne. Aujourd’hui, je vole puis encore demain et après demain et encore pendant 1 an, je vole mais ensuite je m’arrête mais comme le vol rend joyeux et heureux en raison de gains faciles, le diable vous dit, allez petit, encore, regarde, il y a gros paquet d’argent à se faire. Le diable vous pousse, vous incite allez vas y sinon ce sera un autre qui prendra le paquet d’argent. Puis, à force de taper dans la caisse, le trou devenait de plus en plus gros jusqu’à donner la mendicité, les vols et cambriolages, agressions en tous genres menant le pays à la dérive. Aujourd’hui, nous avons 30 ans de retard et des mentalités exécrables donc pour changer la donne, il va falloir 50 ans de +. Bon courage au nouveau gouvernement.

    7
    5
    Embrasse la main de ton ennemis tant que tu ne peux pas la mordre
    2 juillet 2019 - 18 h 23 min

    C’est éloges dévoile obligatoirement quelques chose.
    Ce n’est pas du tout dans les habitudes des américains notamment de Donald Trump de complimenter des pays à travers leurs gouvernement.
    C’est que les situations géopolitiques en Afrique ne se déroulent pas conformément selon leurs objectifs.
    Ils préfèrent donc ménagé le choux et la chèvre .
    L’Algérie est un alliés stratégique de la Russie puissance mondiale.
    L’Algérie entretient également d’excellents rapport avec l’Iran , la Corée du Nord , et la Chine.
    Tout se beau monde pèsent très lourd sur l’échiquier mondial notamment sur l’aspect militaires entre autres. ………..
    Les algériens sont très farouchement attachés à leurs souveraineté nationale.
    Et les américains connaissent tout ces points la.

    19
    5
    Salahdine
    2 juillet 2019 - 17 h 09 min

    Quel est la définition du terroriste pour Trump? Les Algériens sont considérés comme des terroristes pour trump parce que :
    1.nous sommes avec les causes justes au monde: Palestine, Sahara Occidentale, Mali, Lybie…etc.
    2.nous avons des principes politiques fixes inchangeables ( non marchandables) avec le $
    3.nous sommes une puissance militaire dans la région et le méditerranéenne
    4.nous avons détruit ( armée nationale populaire) trois grand porteurs en 1973 durant la guerre arabo-sioniste , les fameux Galaxy . Pour info, dans cette période USA avait 5 Galaxy
    5.nous sommes un pays consommateur, trump va commercialiser ses produits en Algérie ( business is business) .
    Pour moi, travailler en étroite collaboration avec les USA et en conformité avec nos principes inchangeables, est plus rentable que travailler avec notre ennemi la france, surtout avec sa filiale Total qui est en train de voler nos biens concédés gratuitement par le régime de boutef.

    21
    14
    Thebest
    2 juillet 2019 - 17 h 02 min

    Et si le détournement de l’avion du FLN en 1956 n’est pas un coup monté de toute pièce pour donner une légitimité historique a benbella, qui n’est qu’un agent de la France, très critiqué et détesté par les vrais moudjahidines et nationalistes Algériens dont le plus farouche opposant était abane Ramdane assassiné au Maroc? C’est la France qui a mis l’Algérie sous le joug communiste russe, pour nuire aux USA. Et les américains le savent et c’est pour cette raison que les USA ont toujours épargné l’Algérie. Le message de Trump est très sincère et cet homme dit ouvertement ce qu’il pense et il n’est pas le genre à faire des discours contre ses sentiments. Et la preuve c’est que tout ce qu’a fait le Maroc pour acheter ces faveurs (soutien massif d’Israël, de la France, affaire de l’Iran, contrat du siècle, etc. Il n’a jamais fait des éloges aux Marocains . Et ça les marocains sont morts de jalousie au point sur la presse marocaine critique sans retenu Trump qu’ils le classent comme un monstre qu’il faut destituer via les démocrates.

    19
    15
    Anonyme
    2 juillet 2019 - 16 h 23 min

    Un président à la Poutine. Il dit ce qu’il pense, fait ce qu’il dit et n’est pas un hypocrite comme beaucoup de présidents en Europe.

    33
    5
    Anonyme
    2 juillet 2019 - 15 h 51 min

    Il a raison lui il fait du bisness et s entend bien avec le Coréen du nord et le russe Poutine et n a fait aucunes guerres comme ses prédécesseurs pour le moment il n a pas envoyer de troupes en masses dans un pays quelconques , il menace oui mais c est du bluff mais il a les moyens pour frapper qui que ce soit ; il fait pas le jeu des médias CNN ect ect et des banques et il est mal aimé à cause de ca hé oui c est pas une marionnette comme Obama ou Hilary que tt les sionistes du monde appréciaient , l ensemble des américains le kiffent Trump car il a fait ce qu il a dit . Avant d être président c est un milliardaire et la négoce c est son truc alors il a tt compris il fait ca très bien la preuve il connait un succès aux USA , il négocie pour les intérêts des USA et seulement les USA donc du protectionniste plus que le gendarme il a été Trump. Enfin il veut devancer la France de Macron en Algérie et il a raison . Mais concernant son message pour l Algérie ca cache autres choses même si c est un bon signe pour notre pays mais je reviendrais dessus qd AP fera un sujet sur l économie mondiale ou plutôt la guerre économique dans le monde qui se déroule sous nos yeux a tous .

    18
    6
    Nasser
    2 juillet 2019 - 15 h 08 min

    Je me suis réjoui suite à ce message de Trump contrairement à celui du « panarabique » général égyptien à M. Gaid-Salah !

    37
    10
    Chaoui Ou Zien
    2 juillet 2019 - 13 h 47 min

    Il ne faut pas trop decortiquer ce message. Ce n’est qu’une simple missive “salamalek” comme ils en envoient plusieurs aux etats qu’ils considerent non strategic. C’est a notre pays de relever les manches et travailler dur pour peser a nouveau sur l’echiquier international. Pour le moment, n’importe quel americain moyen ne saurait pas ou l’Algerie se trouve y compris peut etre Trump. C’est blessant pour notre orgueil bien algerien mais c’est comme ca. notre chance avec l’amerique on l’a rate avec le marocain ben bella. On n’a pas su exploiter l’impossible exploit realize par nos aines durant la guerre d’algerie. On aurait pu en tirer un capital immense au vu de la culture de l’ “underdog” (ce que nous etions contre la france) qui semble beaucoup appreciee aux USA.

    12
    9
    anonyme
    2 juillet 2019 - 13 h 40 min

    Il s’en foute du mode de gouvernance des pays du tiers monde ce qui l’intéresse est que l’état algérien, quelque soit le système en place ,respecte ses engagements internationaux entendre les intérêts de l’oncle SAM.

    22
    2
    Athamnia Ssebti
    2 juillet 2019 - 13 h 35 min

    Un message banal mais qui veut dire aussi que tant que nos intérêts chez vous ne sont pas touchés, tant que vous acceptez que ce soient nous qui exploiterons votre gaz de schiste, tant que vous acceptez que les actifs d’anadarco soient vendus pour TOTAL qui aura 35% du pétrole algérien, tant que vous faites tout le nécessaire pour nous expédiez les plus intelligents de vos universitaires dont vous n’avez pas besoin, car il y en a trop chez vous, faites ce que vous voulez de votre peuple, juste si vous nous laissez construire une base aérospatiale comme cap Canaveral dans votre désert, votre protection sera garantie par nous et nos amis russes.

    17
    10
    anonyme
    2 juillet 2019 - 12 h 53 min

    Je trouve que TRUMP n’est pas criminel et hypocrite comme ceux qui ‘ont précédé

    30
    12
    Vroum 😤..
    2 juillet 2019 - 12 h 17 min

    C’est bien l’Etat Profond US qui est à l’origine du Cahos au Moyen-Orient élargit jusqu’en Afrique du Nord..dans la perspective de ce Schéma l’Algérie devait tomber , avec l’aide des Islamistes Turquie Erdogan , Qatar et Saouds Wahabisme Takfirisme , et ainsi des Régimes Islamistes Frères Musulman fleurir du Moyen-Orient à l’Afrique du Nord…Ce discours amical de Trump envers l’Algérie demontrerai la contradiction entre Trump et l’Etat Profond US qui ne verrai pas d’un mauvais oeil l’Algérie déstabilisée !..Conclusion Trump partagerait avec Poutine l’approche stabilité anti État Profond US ce qui accréditerai le message de Trump envers l’Algérie . .

    10
    17
      Mouloud
      2 juillet 2019 - 13 h 39 min

      Du moment que l entreprise de destabilisation de notre pays est planifiee et programmee par les etats du moyen orient et erdogan auquels il faut evidemment ajouter nos terros et les partis qui les representent ce jour grace a boutef..il appartient a nous algeriens de tirer les conclusions qui s imposent a commencer par sortir de la fosse septique dite monde arabe..ridicule denomination..un monde arabe!!!..

      19
      7
    Mouloud
    2 juillet 2019 - 11 h 24 min

    Quekque soit la valeur de ce message on comprend tres bien que l etablisselent d un etat democratique en akgerie va dynamiter l influence nefaste de la france en afrique..tout en destabilisant l union europeenne les usa mettent de solides entraves a l europe en la maintenant sous le giron americain..merci pour ce message…lu..et direction…la corbeille….fakou!!!

    18
    3
    Thebest
    2 juillet 2019 - 11 h 18 min

    En lisant le texte de Trump envoyé à l’Algérie, je me suis dit aïe aïe aïe les marocains ne vont plus dormir tant que tump est président des USA. Alors où nous allons suivre comme des idiots les avis haineux de la France et du Maroc, sans fondement, car ils soutenaient Hilary Clinton, contre Trump, ou être réalistes et répondre courtoisement aux messages très amicaux de Trump envers l’Algérie et profiter ainsi d’un véritable booster pour un développement économique et règlement en faveur des sahraouis de la question de la décolonisation du Sahara occidental. Ce message de Trump est très très amical, et prouve d’une manière très clair qu’il aime plus l’Algérie que le Maroc qu’il ne supportera plus jamais. Allons nous faire la même bêtise qu’à faites benbella agent de la France, jadis pour mettre les USA à dos ? Encore une les démontrent clairement qu’ils n’ont jamais été nos ennemis et que ce sont les agents travaillant pour la France qui alimentent la haine des algériens envers nos seuls véritables soutiens durant la guerre d’Algérie. D’ailleurs ici même, les marocains vicieux vont parler en notre nom, avec des pseudo trompeurs algériens, parlant avec des « nous » algériens, pour insulter et semer la haine entre les deux pays. La Russie non plus n’appréciera pas ce message, pendant que Poutine rencontre Macron,  » les deux alliés historiques » depuis toujours. Trump est un homme de paix, il a arrêté la guerre en Syrie, il laisse l’Algérie gérer pour trouver la solution en Libye et au Mali, le président nord coréen a tout compris et veut négocier avec Trump qu’il juge sincère et honnête, il a critiqué Clinton ce qu’elle a fait en Libye et en Syrie, etc.

    30
    14
      Lghoul
      2 juillet 2019 - 14 h 34 min

      Ya « the best » – Faut pas aussi oublier que boutef a offer 10 millions de dollars a la fondation « Hilary Clinton ». Notre Mario a aussi ses côtés faibles même terrassé par un AVC.

      3
      9
    Zombretto
    2 juillet 2019 - 11 h 07 min

    Trump ne sait pas que ce message de félicitations a été adressé à l’Algérie. C’est un fonctionnaire obscur enfoui quelque part dans son administration chaotique qui se charge de transmettre ce genre de message à chaque pays du monde à certaines dates. Lui, Trump, ne sait pas où se trouve l’Algérie. Il n’a appris que tardivement où se trouvent le Mexique et le Canada, les pays aux frontières des USA. Trump est un âne, un vrai. Il ne faut ni se réjouir, ni s’inquiéter de ce qu’il dit, car s’il dit une chose le matin, il dira son contraire le soir et fera ou essayera de faire une troisième chose le lendemain.

    21
    25
    wah sidi
    2 juillet 2019 - 11 h 06 min

    S’il pouvait seulement débarrasser l’Afrique de son bourreau colonialiste, esclavagiste, terroriste et diviseur…
    Mais parfois le serviteur hélas, on le voit à l’Ouest, se complait lui et son son peuple dans sa situation de soumission aveugle.

    9
    10
    57
    2 juillet 2019 - 10 h 15 min

    peut être que trump est moins dangereux que certains pays arabes qui rêvent d un printemps algérien avec bain de sang

    35
    7
      Anonyme
      2 juillet 2019 - 11 h 26 min

      Ce n’est pas Trump le danger ce sont les néoKaballiste autour de lui qui sont dangereux! En commençant par son beau fils .

      26
      7
    Vraijustice
    2 juillet 2019 - 10 h 12 min

    Ce trompettiste d’un groupe néfaste ne fait pas parti de nos valeurs ces tout simplement un Sioniste franc-maçon à éliminé de la terre pour quel soi meilleurs les Yankees sont les ennemies de l’humanité pourquoi leurs faire confiance !!

    14
    27
    MELLO
    2 juillet 2019 - 9 h 38 min

    Moi Algérien , je ne me rejouis pas de cette intrusion de l’un des présidents les plus cocasses du monde. Hypocritement , il parle de l’anniversaire du 5 Juillet qui n’est , même pas , arrivé , mais tangentiellement , il aborde un changement qu’il souhaite PACIFIQUE , lui l’anti-pacifique, bien que le Pacifique longe les cotes américaines. Il a peur , de perdre les intérêts américains acquis dans les plus sombres années et les plus douteux contrats que l’Algerie n’ait jamais signes.

    31
    18
      Anonyme
      2 juillet 2019 - 11 h 32 min

      Trump est un farouche Sioniste comme ces prédécesseurs à la Maison Blanche ,ce sont les mêmes étiquettes pour une même réalité.

      31
      6
    Nadir
    2 juillet 2019 - 9 h 30 min

    C’est gens souffle le chaud et le froid, on connait l’histoire des USA, au niveau des valeurs elle n’est pas glorieuse.
    Il faut se méfier des sionistes et des pro sionistes ils ont beaucoup de mauvaise idées derrière la tête.

    27
    9
    Lghoul
    2 juillet 2019 - 9 h 07 min

    Tout ce que Trump fait est lié au business, faire de l’argent. Trump ne fait pas de politique mais il fait beaucoup d’argent. Ce n’est pas pour des prunes qu’il a commencé sa tournée – vous savez tous par ou ? Les vaches laitières khorotos biensur. 450 milliards chez les chameliers du desert. Et ils continuent de payer pour acheter des engins « iconnus et bizarres » a parquer dans des hangars pour la prospérité du royaume, et de notre côté « sage et pieux », on continue d’aller a la omra, le haj et tout ce qui y va avec comme « package islamique paradisiaque » pour alimenter ses caisses. La prochaine science sera la culture des neuronnes et leurs et la vente en plien air dans des souk – Sans oublier le fameux RHB du grand professeur « Emeritus » Zaibet.

    21
    8
    Anonyme
    2 juillet 2019 - 8 h 46 min

    Nos Anciens avaient de la Sagesse plein le Burnous . Alors disons qu avec ce Trump….eur, rappelons un vieux proverbe mais toujours à propos : Chta khassek ya la3ma…khassni el khöl .

    15
    9
      Anonyme
      2 juillet 2019 - 10 h 45 min

      Ça fera du bien pour certains les éloge du diable ils se sentions important.
      Ce que je constate c’est que Trump préfère voir des valets au gouvernement et ils est satisfait de ce qui se passe en Algérie.
      Pour ces pseudo gouvernent actuel ils se sentent jeter des fleurs, alors que les usa ont colonisé et pille les richesses de nos frères musulmans.

      9
      6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.